AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.78/5 (sur 135 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Sicile , le 24/10/1983
Biographie :

Marco Rizzo est un scénariste de bande dessinée et journaliste italien, surtout connu pour ses reportages en bande dessinée.

Il collabore notamment avec Edizioni BD et Panini Comics, restant toujours attaché au genre de la critique sociale. Publiée 30 ans après la mort de Peppino Impastato, l’ouvrage édité originairement par Becco Giallo sous le titre Peppino Impastato, un giullare contro la mafia reçoit le prix Giancarlo Siani.
La passion que Marco Rizzo nourrit pour la bande dessinée et son intérêt pour la critique sociale convergent dans l’oeuvre Peppino Impastato qu’il signe avec l’illustrateur Lelio Bonaccorso, qui, par la grâce de son dessin, rend toute la violence qui a été faite à ce personnage public des plus attachants.

Source : Ankama éditions.
+ Voir plus
Source : Editions Ankama
Ajouter des informations
Bibliographie de Marco Rizzo   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Février sera un mois de voyages. Chacun à sa manière, nos albums Futuro raconteront de grandes migrations : une expédition autour du monde dans Le Voyage du Commodore Anson, le quotidien des réfugiés dans Chez Nous, les migrations des Oiseaux et l'exil d'Inna Shevchenko dans le tome 2 de Prénom : Inna.


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Cette guerre est celle des résistants. C'est la seule à laquelle peuvent participer les boiteux, les estropiés, les vieillards et les femmes. 
Commenter  J’apprécie          160
Je suis sûr que tu aurais suffisamment de culot pour te faire passer pour un simple soldat, pourquoi pas un ancien ouvrier... Tu réussirais peut-être même à t'évader. Alors que moi, je serais seulement capable de me faire tuer par un Allemand après avoir échappé aux Russes.
Commenter  J’apprécie          80
Longue est la nuit
Hors du temps.
Le ciel gonflé de pluie
M'empêche d'admirer
Les étoiles.
Le vent glacial ne rapportera
Pas la lumière, ni le chant
Du coq, ni les larmes d'un
Enfant. Trop longue est
La nuit. Hors du temps,
Infinie.
Commenter  J’apprécie          60
Palerme était à la fois le centre des marchés de gros et de détail et le port principal. C'était là que les terres agricoles de la province environnante et même au-delà, étaient achetées, vendues ou louées. C'était aussi à Palerme que se prenaient les décisions politiques. La Mafia n'est donc pas née de la pauvreté et de l'isolement, mais de la richesse et du pouvoir.
Commenter  J’apprécie          40
Quand la vie te noie dans l'océan des épreuves, la valeur de l'essentiel devient ton canot de sauvetage.
Commenter  J’apprécie          50
C'était un professeur de mathématiques... Il a mis un an pour parvenir de l'Erythrée jusqu'en Lybie, il a nettoyé des latrines pendant deux mois pour pouvoir passer la frontière et poursuivre son voyage.
Commenter  J’apprécie          40
— Moi aussi, j'ai entendu toutes sortes d'histoires, mais peut-être que le moment est venu d'aller nous rendre compte par nous-mêmes. Voici deux amis de Varsovie. Ce sont des gens dignes de confiance, des compagnons de la Résistance. Ils ont beaucoup entendu parler de toi, Jan. Ils voudraient que tu les accompagnes dans le ghetto pour voir ce qu'il s'y passe... et pour le raconter à nos dirigeants en exil. Es-tu prêt à retourner en première ligne avec cette armée de boiteux, de malades et de désespérés, mon ami ?
Commenter  J’apprécie          20
Cette guerre est celle des résistants. C'est la seule guerre à laquelle peuvent participer les gamins, les boiteux et les estropiés, les vieillards et les femmes.
Commenter  J’apprécie          30
Le seul « devoir », c'est d'enseigner et de transmettre.
Commenter  J’apprécie          40
Après avoir raconté le sauvetage en mer des migrants dans "A bord de l'Aquarius", les auteurs continuent leur reportage en Italie du Sud, où ils enquêtent sur le quotidien des réfugiés. La BD est découpée en plusieurs chapitres, chacun consacré au témoignage d'un migrant qui revient sur son parcours et explique son quotidien, raconte les conditions de vie au bidonville, entre autres. Les trajectoires sont différentes mais toutes sont marquées par la violence, la peur… et une reconnaissance pour leur pays d'accueil. Les auteurs enquêtent aussi sur Riace, un village quasi-abandonné qui a été pendant plusieurs années un modèle d'intégration pour les migrants, une utopie, jusqu'à ce que son maire soit arrêté, soupçonné d’aide à l’immigration clandestine. Le style graphique de la BD conserve l'énergie des croquis pris sur le vif, colorisés en lavis monochrome. L'introduction a un traitement graphique différent, une sorte de peinture grattée dans des tonalités à dominantes bleues.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marco Rizzo (225)Voir plus

¤¤

{* *}