AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782754826419
Éditeur : Futuropolis (09/01/2019)
3.97/5   46 notes
Résumé :
En novembre 2017, les deux auteurs embarquent à bord de l'Aquarius, un bateau affrété par une ONG pour sauver des migrants en mer. Ils donnent la parole aux membres de l'équipage, mais également aux migrants recueillis, dont les témoignages sont souvent poignants, voire insoutenables.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 46 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erik_
  07 février 2021
C'est une BD documentaire sur le témoignage des auteurs qui sont montés à bord de l'Aquarius afin de sillonner la Méditerranée afin de sauver des migrants en désarroi en mer. Il s'agit de porter secours à ces personnes qui ont échappé aux pires misères notamment commises par les libyens assez connus pour leur manque d'humanité vis à vis des candidats à l'immigration (même si tous ne sont pas des monstres). Il y a les guerres, les persécutions mais également la misère et la famine.
Dès les premières pages, l'auteur refuse le débat qu'il a eu dans un train avec une personne qui se demandait comment garder tous les migrants dans nos pays ? En prime, elle se demandait s'il fallait maintenir les aides sociales en ce qui les concerne et s'il ne valait pas mieux les aider chez eux pour développer leur pays.
Bref, la rengaine habituelle que l'auteur évacuera d'une simple phrase : je refuse de gaspiller de la place dans ma BD pour ces conneries. Pour autant, ce sont des interrogations légitimes que j'entends de la quasi totalité de mon entourage peu enclin à aider ces miséreux dans une intolérance qui gagne du terrain. Je comprends qu'il faut sauver avant tout des vies et que cela importe sur tout le reste.
On apprendra également que le Maroc demande des visas à ses propres ressortissants pour entrer dans le pays. Or, si un marocain se trouve être en Libye pour y travailler par exemple, il n'obtiendra pas ce précieux sésame. Bref, on se rend compte que la situation est complexe dans la réalité du terrain.
L'organisation est bien expliquée avec le rôle de chacun. On voit également le groupe en oeuvre pour porter assistance. Ces personnes désireuses de sauver des vies conservent tout mon respect et mon admiration. Il faut également beaucoup de courage. Tendre la main à ces exilés peut être puni par la loi, il faut le savoir. Triste époque.
J'ai été ému par cette femme enceinte venant d'Erythrée qui avait été violé et qui est morte durant la dernière phase de son long périple. Par ailleurs, on comprendra que ces gens dans la souffrance la plus absolue ne recherchent qu'une seule chose en Europe qui a vraiment de l'importance : la liberté.
Au final, une oeuvre pédagogique sur le travail de cette ONG. Tout le monde devrait la lire afin d'avoir une opinion un peu moins tranché sur le sujet et comprendre le parcours de ces pauvres gens qui fuient à juste titre leur pays au péril de leur vie. Cela fait échos malheureusement à l'actualité du moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Darjeelingdo
  19 octobre 2021
En novembre 2017, deux journalistes italiens , Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso ont partagé, le temps d'une mission, le quotidien des marins de l'Aquarius, bateau humanitaire qui mène des opérations de sauvetage en Méditerranée centrale, au large de la Libye.
Ils en ont tiré une bande dessinée, un reportage graphique de 124 pages, ultra pédagogique , qui raconte avec beaucoup de précision la vie à bord, le rôle de chacun, le fonctionnement du bateau et des opérations de secours, mais aussi des histoires personnelles recueillies auprès des migrants sur le bateau.
Ils n'ont pas été seulement observateurs , ils ont aussi prêté main forte quand les marins étaient débordés par le nombre de migrants secourus et ils apparaissent d'ailleurs dans la bd sous les dessins de Lelio Bonaccorso. «  Quand tu es sur place , c'est impossible de regarder et de ne rien faire. le dernier sauvetage c'était 400 personnes. Les équipes humanitaires, c'était 20 personnes. Vous comprenez que vous allez devoir aider. C'est à la fois terrible et beau, quelqu'un qui vous regarde dans les yeux et vous remercie de l'avoir sauvé. »
Quand la BD est parue en Italie, l' Aquarius avait déjà été contraint de mettre fin à ses activités de sauvetage, SOS Méditerranée et Médecins sans frontières qui l'affrétaient n'ayant pas trouvé de pays qui leur accorde un nouveau pavillon, indispensable pour naviguer, et faute de ports pour accueillir les populations rescapées. Il aura porté secours à plus de 30 000 personnes entre 2016 et 2018.
Une BD à mettre entre toutes les mains pour sensibiliser un large public aux drames qui se jouent à nos portes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
MassLunar
  15 mars 2021
Peu importe ses opinions politiques (ou ses préjugés) quand aux migrants, quand on ressort de la lecture de cette bd reportage signée par les italiens Marco Rizzo et Lelio Bonnaccorso, il est difficile de ne pas être sensibilisé à leur sort...
Les auteurs ont fourni un travail efficace avec ce reportage immersif et fouillé
sur les migrants perdues en pleine mer et les membres de l'ONG SOS MEDITERRANNEE qui donnent toute leur force pour les sauver et les accueillir.
Bon nombre de témoignages et de scènes marquantes accompagnent ce récit qui donne aussi bien la parole à l'équipe de sauvetage qu'aux migrants eux-mêmes. Les auteurs nous raconte tout simplement ce moment de contact décisif qui a permit de sauver bon nombre de vies malgré les nombreuses destinées tragiques. Au delà de la partie informative sur le fonctionnement de ces ONG, il y a un vrai récit de bienveillance guidé par quelques personnes qui continuent à tendre la main, peu importe les opinions politiques et publiques. Mais malgré tout, il faut rappeler que les opérations de sauvetages de l'Aquarius furent stoppées en 2018 face à la pression politique et administrative. Une décision amère qui ne doit pas faire oublier que le principal reste malgré tout l'assistance de personnes en danger.
Marco Rizzo et Lelio Bonnaccorso ne délivrent pas un récit politique mais un récit journalistique , bâtie sur le terrain, les témoignages sont réels et on ne peut qu'être touchés par ces mains tendues qui sauvent ces gens d'une mort certaine.
Afin d'insister sur cet esprit de sauvetage, Lelio Bonnaccorso, le dessinateur, fait ressortir la couleur orange, signal d'alerte et de secours, qui anime par petites touches les planches monochromes de cette bd. Les gilets de sauvetages, le mannequin utilisé pour les exercices de massage cardiaques ou encore le bateau en lui-même sont rendues "alertes" par cette couleur orange qui donnent un véritable fil conducteur à cet album et souligne le point le plus important qu'est l'aide à la personne. Autrement, nous sommes dans un dessin dans un style forcément réaliste qui peut rappeler notre cher Etienne Davodeau national. Je ne peux que conseiller ce titre aux amateurs et amatrices de reportages entraînés par une belle sincérité tout engagée.
Parfois, l'album pêche un petit peu par son côté trop informatif notamment avec les passages expliqués par le moineau. Ce sont des séquences nécessaires mais qui brisent un peu l'immersion humaine de cet Aquarius. le contenu est beaucoup plus essentiel par ses quelques rapports humains autour des interviews menés par Marco Rizzo, le journaliste et auteur de cet album. Ainsi nous découvrons les vies d'Abraham et Ruta, le sort tragique de Lola Stefanos, le point de vue d'un lybien révolté face à la barbarie dont certains de ses compatriotes ont pu faire preuve ... Les interviews nous emmènent aussi à côtoyer le courage de Rocco, l'un des membres principaux de l'équipe de sauvetage, la détermination de Sophie Beau, la cofondatrice de SOS méditerranée ou encore l'engagement de Seif , égyptien et ancien journaliste qui a décidé de rejoindre l'Aquarius pour aider son prochain.
Quand on constate le cynisme qui règne de plus en plus en Europe, cela fait quand même du baume au coeur de voir cette parcelle d'humanité à bord de l'Aquarius même si le sort des migrants reste encore incertain une fois qu'ils ont mis pied à terre. C'est d'ailleurs le sujet du dernier album de Messieurs RIzzo et Bonaccorso intitulé Chez nous qui suit le devenir des migrants une fois après leur épuisante traversée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarieC
  01 janvier 2020
En noir, blanc et orange (couleur du sauvetage en mer), cette bande dessinée témoigne du quotidien de l'Aquarius, bateau de SOS Méditerranée, qui a secouru les migrants en mer jusqu'à l'an dernier (mission reprise, après bien des aléas par l'Ocean Viking).
Les deux illustrateurs ont été accueillis plusieurs semaines à bord, à titre de journalistes, pour témoigner de l'horreur vécue par les migrants, et du travail effectué par l'ONG. Il en résulte un témoignage dense qui raconte à la fois le parcours des migrants, le fonctionnement de l'Aquarius et la situation géopolitique. Une densité qui m'a parfois paru alourdir le propos.
Reste le témoignage sincère, complet, des drames qui se jouent à nos portes, et le récit du quotidien de ces sauveteurs, qui sont aussi notre honneur d'européens.
Une bande dessinée à partager avec tous.
Commenter  J’apprécie          40
py314159
  18 septembre 2019
Marco Rizzo et lelio Bonaccorso nous plonge dans le quotidien de l'Aquarius. Avec pédagogie et sensibilité, ils s'intéressent aux différents acteurs de ce navire qui tente de sauver des migrants sur la Méditerranée, sans oublier le contexte politique. Un reportage où les journalistes deviennent également acteurs. Les chapitres sont courts, parfois un peu trop, le style graphique n'est pas inoubliable mais le message est sans équivoque et la lecture poignante et instructive.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
LaPresse   18 mars 2019
Le résultat, quoiqu'un peu trop pédagogique, demeure émouvant. Certaines histoires nous habitent d'ailleurs bien après la fermeture de l'album. Du bon boulot. Vraiment.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Liberation   17 janvier 2019
Précise et didactique, la BD documentaire de Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso dépeint les actions de l’ex-navire humanitaire et rapporte les témoignages de migrants et de sauveteurs.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
py314159py314159   18 septembre 2019
C'était un professeur de mathématiques... Il a mis un an pour parvenir de l'Erythrée jusqu'en Lybie, il a nettoyé des latrines pendant deux mois pour pouvoir passer la frontière et poursuivre son voyage.
Commenter  J’apprécie          40
Erik_Erik_   07 février 2021
Quand la vie te noie dans l'océan des épreuves, la valeur de l'essentiel devient ton canot de sauvetage.
Commenter  J’apprécie          40
Stephanie39Stephanie39   27 avril 2021
Si tu veux t'enfuir, en y mettant le prix, tu trouves toujours quelqu'un qui connait quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   27 avril 2021
Nous ne pouvons pas savoir avec précision combien de personnes ne sont pas arrivées parce qu'elles sont mortes en mer, dans le désert ou dans les prisons lybiennes.
Commenter  J’apprécie          00
Stephanie39Stephanie39   27 avril 2021
Les cris... les pleurs... les odeurs... ces choses-là, on ne les perçoit pas à la télévision.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marco Rizzo (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marco Rizzo
Février sera un mois de voyages. Chacun à sa manière, nos albums Futuro raconteront de grandes migrations : une expédition autour du monde dans Le Voyage du Commodore Anson, le quotidien des réfugiés dans Chez Nous, les migrations des Oiseaux et l'exil d'Inna Shevchenko dans le tome 2 de Prénom : Inna.
autres livres classés : migrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4148 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..