AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 224 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Limoges , 1953
Biographie :

Mathieu Belezi, de son vrai nom Gérard-Martial Princeau, a vécu en Louisiane, au Mexique, au Népal puis en Inde. En 2004 il a quitté la France pour aller vivre dans le sud de l'Italie.

Son roman, "C'était notre terre", paraît dans le cadre de la rentrée littéraire 2008 et obtient le Prix des lecteurs du Livre de Poche / coup de coeur 2010.

Source : /livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

C'était notre terre de Mathieu BELEZI sur Web Tv Culture

Podcasts (1)


Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
carre   08 décembre 2011
C'était notre terre de Mathieu Belezi
J'ai vu les machoires soudées des hommes qui ne voulaient pas céder, j'ai vu la colère déformer le visage des gens que je croyais connaitre, j'ai entendu les bombes qui explosaient à Oran, j'ai respiré jusqu'à l'écoeurement l'odeur fétide du sang répandu

oui

et pourtant je suis restée là ou mon père et ma mère m'avaient fait naitre

Comprenez-vous mes filles ?
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   23 mars 2014
Le petit roi de Mathieu Belezi
Mon grand-père s'est assis, les coudes sur la table. Il se chauffe les os.

Le chemin des éphélides sur ses bras mène au caillou nu de son crâne, à l'énigme d'un être qui s'occcupe de moi sans m'avoir fait.

Il fixe le feu, la gigue sautillante des flammes, et ce qu'il voit, ce qu'il entend, je pourrais à présent l'inventer, en faire des phrases, c'est si facile; mais en ce temps de l'enfance où tout est à apprendre, je bute contre le mystère de cet homme qui voit ce que je ne sais pas voir, qui entend ce que je ne sais pas entendre. (p.24)
Commenter  J’apprécie          80
caro64   29 avril 2010
C'était notre terre de Mathieu Belezi
Oui, qu'elle s'excuse pour avoir essayé de m'étrangler, et pour avoir jeté les de Saint-André à la porte de l'Algérie, et pour leur avoir fait tellement de mal qu'ils n'arrivent plus à trouver le repos.
Commenter  J’apprécie          80
litolff   15 novembre 2010
Le petit roi de Mathieu Belezi
Il y a des jours où j'ai envie de fuir. De courir la campagne jusqu'à la ville, d'aller sonner à la porte de l'appartement de ma mère.

Nous avons reçu une lettre. Elle vient d'Espagne ; de Ronda prétend mon grand-père, après avoir déchiffré à la loupe le cachet de la poste. Ma mère y raconte son voyage, et à la fin, dans le maigre espace qui lui reste, elle nous embrasse et espère venir nous voir à Noël.

Voilà ce que je voudrais faire. Sonner à la porte de l'appartement de ma mère et y demeurer jusqu'à ce qu'elle revienne. Peut-être les voisins me nourriraient-ils, peut-être me laisseraient-ils crever de faim.
Commenter  J’apprécie          60
bina   12 août 2015
Un faux pas dans la vie d'Emma Picard de Mathieu Belezi
Et moi qui ne voulais pas me taire, qui voulait au contraire dénoncer la rouerie des discours des hommes en cravate assis derrière leurs bureaux de fonctionnaires, je me suis laissée tomber sur une chaise, mère foudroyée, mère anéantie, mère vaincue peut-être.

Mais femme portant encore en elle des restes de fierté qui me commandaient de poser les mains à plat sur mes cuisses, et de redresser la tête, et de raconter.
Commenter  J’apprécie          60
shousoun   02 octobre 2014
Le petit roi de Mathieu Belezi
J’ai douze ans et quelques heures. Je viens d’enfoncer le poing dans la crème Chantilly d’un gâteau d’anniversaire. A présent, la voiture de ma mère s’éloigne, et je demeure sous le tilleul à tenter de comprendre ce qui n’est pas compréhensible. C’est un soir d’août, roussi de chaleur, qui donne envie de pleurer. p. 13
Commenter  J’apprécie          60
JOE5   06 juin 2016
Un faux pas dans la vie d'Emma Picard de Mathieu Belezi
dans la lumière indifférente de ce soir d'Algérie le temps paraissait s'être immobilisé, et nous autres, pris sans le savoir dans cette immobilité de marionnette, avions comme cessé de vivre, cessé de respirer, cessé d'être, alors que le soleil n'en finissait pas de chuter au-dessus de l'horizon, et que les hirondelles avaient les ailes clouées au ciel (p.121)
Commenter  J’apprécie          50
shousoun   17 novembre 2014
C'était notre terre de Mathieu Belezi
Saint-Gabriel (France)

C’était notre terre

Quand je dis que c’était notre terre, je veux dire que nous de l’avions pas volée, que nous en avions rêvé au temps de nos ancêtres, et que l’Etat français nous avait permis de concrétiser nos rêves en nous vendant une bouchée de pain six cent cinquante-trois hectares de bonne terre africaine



p. 9

Commenter  J’apprécie          50
caro64   29 avril 2010
C'était notre terre de Mathieu Belezi
Livre-t-on six cent cinquante-trois hectares aux appétits d'un ogre ? Ce n'est pas à l'ogre qu'il faut poser la question.
Commenter  J’apprécie          60
ManouB   20 février 2016
Un faux pas dans la vie d'Emma Picard de Mathieu Belezi
Est-ce votre première expérience en Algérie? Oui ça l'est, leur ai-je répondu, alors ils ont voulu me mettre en garde contre l'Arabe avec qui j'allais devoir vivre au quotidien, Comment hélas faire autrement ? se sont-ils lamentés, et puisque nous tous Français de France, Espagnols, Italiens avons la lourde tâche de mener à bien l'entreprise d'aménagement agricole et industriel de ce malheureux pays, il ne faut jamais oublier de garder un œil, et le bon! sur l'Arabe qui travaille à nos côtés, car l'Arabe, voyez- vous madame, est un être imprévisible sur lequel nous ne pouvons absolument pas compter, menteur tout autant que voleur, paresseux, sournois, il est capable des pires violences, et ce au moment où l'on s'y attend le moins alors prenez garde!
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox