AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 924 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Étienne , le 19/08/1926
Biographie :

Maurice Denuzière est né le 29 août 1926 à Saint-Étienne. Après des études dans le journalisme et un début de carrière dans l'aéronautique navale, il se lance dans le journalisme. En 1951, il devient chroniqueur pour France-Soir et le journal Le Monde. Passionné par l’écriture, il est l’auteur de plusieurs best sellers. Maintenant devenu un auteur assez célèbre, il est surtout connu pour sa suite romanesque intitulée Louisiane, en 6 volumes (1977-1987).

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo

Maurice Denuzière
Jacques CHANCEL s'entretient avec Maurice DENUZIERE, grand reporter au journal "Le Monde" : - Comment et pourquoi il a écrit son livre "Louisiane". - Evocation de la Louisiane et de la maison d'une sudiste : Madame de PARLANGE. - Les rapports entre Français émigrés et Cajuns. - le racisme en Louisiane actuellement. - La vie en Louisiane autrefois et aujourd'hui.

Citations et extraits (755) Voir plus Ajouter une citation
ClaireG   23 février 2016
Louisiane, tome 2 : Fausse-Rivière de Maurice Denuzière
"A quoi sert un code de l'honneur face à des gens qui n'ont pas d'honneur "?

"Il sert à rassembler ceux qui en ont encore assez pour tenir tête le plus longtemps possible".



p. 187
Commenter  J’apprécie          360
Kittiwake   09 janvier 2016
L'Alsacienne de Maurice Denuzière
Le bonheur est fait de bribes éparses, ce n'est pas un flux continu, mais une répartition aléatoire de moments heureux. A nous de les vivre avec abandon en sachant que ce sont des instants de grâce

Commenter  J’apprécie          310
Chrichrilecture   01 octobre 2017
Un chien de saison de Maurice Denuzière
Quand vint notre tour, à Néron et à moi, nous croisâmes dans un couloir la jeune fille au chat encore plus rougissante et bégayante d’émotion.

– Voyons, il faut vous faire une raison, disait un jeune vétérinaire hilare à la blouse maculée, votre Kizounet est une Kizounette, mademoiselle, elle va vous faire des petits dans quelques jours et se porte comme un charme …

– On me l'a cependant offert comme étant de sexe mâle, docteur …, et rien n'a jamais pu me faire supposer … que … même quand il … elle … jouait avec le chat du voisin.

– Il faut toujours se méfier du chat du voisin … Au revoir, mademoiselle.

Commenter  J’apprécie          285
Chrichrilecture   30 septembre 2017
Un chien de saison de Maurice Denuzière
Après de patientes recherches dans ma bibliothèque, j'en vins à la conclusion que le boxer est l'aboutissement de très anciens croisements dans lesquels ont mis la patte (si j'ose dire ) le mastiff anglais , le dogue de Bordeaux , le boston - terrier du Nouveau Monde , le bullenbeisser allemand , le brabançon français et quelques autres molosses de même acabit . Un écrivain canin reconnaît aux frères de Néron « un incontestable mordant » tout en rangeant le boxer dans la catégorie des animaux paisibles et flegmatiques. « Son caractère aimable, sa propreté, son poil ras, sa tolérance des caresses données par des mains étrangères en font un chien citadin et de bonne compagnie », affirme un vétérinaire. « Sa musculature, sa robustesse, sa rusticité, sa résistance à la fatigue et aux maladies le prédisposent à la vie à la campagne », garantit un autre. « Défenseur de son maître par instinct et d'une bravoure ancestrale, d'une fidélité à toute épreuve, intelligent, loyal et gai, c'est à la fois le plus sûr des gardiens et le plus noble compagnon de l'aristocrate », soutient un troisième.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Chrichrilecture   02 octobre 2017
Un chien de saison de Maurice Denuzière
Penses - tu, tu la connais, popote et bobonne comme elle est ! Je suis bien tranquille, son mari, ses gosses, sa maison, c'est tout ce qui compte … C'est une fille formidable, Irma.

– C'est pourquoi tu la trompes !

– Oh ! dis, oh ! Ce n’est pas aux vieux garçons de faire la morale. De temps en temps, il faut laisser de côté le plat du jour et choisir à la carte … Si tu étais marié, Félix, tu comprendrais ça !

– J'essaie de comprendre !

– À propos de carte, on ne pourrait pas se faire une bouffe un de ces soirs tous les deux, je suis un peu fauché et je tape dans les conserves. Tu m'inviterais que ça me ferait plaisir

Commenter  J’apprécie          240
ClaireG   16 février 2016
Louisiane, tome 1 de Maurice Denuzière
Pour les acheteurs étrangers, la Louisiane paraissait figée dans l'attitude reconnaissante d'une demoiselle qu'on a ramassée dans le ruisseau et qui, devenue robuste paysanne, ne saurait refuser au vieux tuteur libidineux ses rustiques faveurs.



p. 38
Commenter  J’apprécie          210
Chrichrilecture   24 septembre 2017
Un chien de saison de Maurice Denuzière
Comme il est impossible, et même illégal, d'entrer chez les commerçants attelés à son chien et que je n'aurais eu garde d'attacher Néron aux anneaux ad hoc dont certaines boutiques sont pourvues, je pris l'habitude de passer mes commandes en hurlant au milieu du trottoir. – Deux croissants, s'il vous plaît … un camembert et trois yogourts … Les vendeuses de mon quartier, qui m'avaient toujours considéré comme une pratique aimable, me tendaient mes paquets à bout de bras, au seuil des magasins. – Il est méchant, votre chien ? – Pas du tout ; mais … La discussion se trouvait généralement interrompue par une traction brutale de Néron sur sa laisse, une roue d'automobile en stationnement inspirant subitement une contraction à sa vessie pareille au tonneau des Danaïdes. – … paierai plus tard … C'est tout ce que je trouvais le temps de lancer, entraîné au pas de gymnastique par l'animal qu'appelaient ailleurs les exigences de sa nature canine.
Commenter  J’apprécie          160
rkhettaoui   31 octobre 2012
L'Alsacienne de Maurice Denuzière
Le corps d’une femme s’épanouit sous les caresses. Celles qui ne sont pas câlinées se fanent, se fripent, se dessèchent.

Commenter  J’apprécie          150
natlitou   16 août 2015
Louisiane, tome 1 de Maurice Denuzière
- Quand on veut s’assurer la bienveillance du ciel et obtenir le beau temps pour un mariage ou une cérémonie, mademoiselle, il faut, disent les nègres, enterrer une pièce d'or, au moment où le soleil se couche, la veille du jour où l'on veut absolument convoquer le beau temps.

- Superstition, remarqua Virginie, un peu méprisante.

- Certes, car nos esclaves croient que l'or est la matière constitutive du soleil. Ils expliquent que ce dernier est attiré par la présence du métal jaune, qui lui aurait été dérobé par je ne sais quel dieu cupide. En enterrant une pièce en présence de l'astre, au moment précis où celui-ci est contraint de disparaître, on éveille son attention et l'on est sûr qu'il reviendra le lendemain, pour chercher l'or caché.
Commenter  J’apprécie          120
Ambages   14 août 2020
La trahison des apparences de Maurice Denuzière
La cuisine, c'est de la poésie qui se mange, monsieur Jarret.



[ La surprise du chef ]
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49992

Où se déroula la journée des Barricades, le 12 mai 1588?

à Londres
à Paris

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : révolutionCréer un quiz sur cet auteur

.. ..