AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213622392
805 pages
Éditeur : Fayard (29/03/2006)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 135 notes)
Résumé :
1898-1920. Le tournant du XXe siècle, des péripéties ignorées du conflit hispano-américain pour l'enjeu cubain à la participation des États-Unis à la Première Guerre mondiale, en passant par le jaillissement de l'or noir dans les terres à coton, les balbutiements du jazz, les pétarades des premières automobiles, les exploits des fous volants. Printemps 1898 : dans le souvenir de Virginie, l'inoubliable dame de Bagatelle, et de Clarence Dandrige, fidèle intendant de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
SabrinaTrublet
  26 juin 2020
Louisiane.
Tome 3. Bagatelle
Maurice DENUZIERE
De 1898 à 1920.
Dans ce nouveau tome nous retrouvons les personnages bien connus maintenant de cette saga.
Gratien de Vigors, le fils de Charles et Liponne (et petit-fils de Virginie et Charles de Vigors senior) s'enrôle pour la guerre lors du conflit hispano-américain à Cuba.
C'est une idée opportuniste de son sénateur de père contre l'avis sensé de Gustave pour qui la vie prévaut sur les intérêts politiques.
Gustave et Charles sont en réel désaccord pour la première fois.
Et Gratien meurt alors que son épouse Stella porte leur 4 ème enfant.
Veuve, elle décide d'aller vivre avec ses enfants à Bagatelle dont elle a hérité.
C'est à cette époque que le pays connaît une annus mirabilis en développant les usines d'acier, les manufactures de textiles et la construction de véhicules à moteurs.
Les chemins de fer ne sont pas en reste et les immeubles poussent verticalement.
L'or noir remplace l'or blanc, les premiers engins volants sillonnent le ciel...
Et le jeune Osmond de Vigors, petit-fils du sénateur entre dans le grand monde des diplômés.
Il découvre l'amour de façon bien peu conventionnelle pour l'époque au moment même ou son grand-père quitte ce monde...de façon bien peu conventionnelle pour l'époque !
Osmond devient alors le prochain de Vigors.
Et Stella sa mère se remarie avec le médecin Faustin Dubard, ancien marin et grand brûlé suite à un accident.
Osmond voit sa cage dorée vaciller lorsqu'il perd un de ses meilleurs amis par noyade et quelques semaines plus tard sa tante sur le Titanic.
Puis la guerre éclate et Osmond quitte son réputé cabinet d'avocat louisianais pour aller se battre en France.
A son retour aux états-unis, en Louisiane, à Bagatelle Osmond prend la décision de demander en mariage Lorna son amie d'enfance...
J'aime toujours autant cette saga, beaucoup d'informations sur l'Histoire, les progrès de l'industrie, l'évolution des moeurs et même les modes de l'époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
SophieWag
  09 décembre 2018

Une magnifique saga familiale sur plusieurs générations. Un travail remarquable du point de vue historique par l'auteur et un tome qui pourtant est si fluide qu'il se lit facilement. le romanesque de cette saga est un régal!
Commenter  J’apprécie          40
DD78
  02 mars 2014
Une excellente saga romanesque sur fond de plantations de coton et de guerre de Sécession dans le sud américain du XIXème siècle. le personnage féminin a du caractère, est haut en couleurs, et déchiré par un amour impossible (ah, Clarence !). Bref, notre "Autant en emporte le vent" à nous !!!
Commenter  J’apprécie          30
OREILLYS
  04 mars 2020
Nouvelle époque, nouveaux personnages, ce nouveau volet enterre un siècle et ouvre la porte au XXème siècle. L'auteur va cette foi porter plus d'attention aux personnages qu'à la description historique, donnant un bon équilibre au roman. Les arrières petits-enfants de nos protagonistes ont grandi et découvrent leur propre voie. On avance cette fois avec Osmond de Vigors, arrière petit fils de Virginie (et de Clarence) sous la protection de Gustave de Castel-Brajac. Comme le laissait entendre le deuxième tome, j'ai beaucoup apprécié ce 3ème volet et le point de vue sur le Titanic et l'entrée dans la 1ère guerre mondiale, bien documentés.
Commenter  J’apprécie          00
Kalliope
  24 décembre 2010
Je ne vais pas les mettre un par un car j'ai lu tous les ouvrages de cet auteur se déroulant dans le Vieux Sud des Etats Unis et j'ai adoré. Personnages passionnants et attachants, ainsi qu'une magnifique leçon d'Histoire.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2013
La guerre et sa blessure l’avaient plongé dans un univers où les besoins élémentaires et les considérations physiques régentaient trivialement l’existence des hommes. Les rêveries gracieuses, les spéculations intellectuelles, les vagabondages de l’esprit, les entretiens philosophiques, les discussions passionnées autour d’un tableau préraphaélite, d’une sonate de Beethoven ou du dernier poème de M. Rudyard Kipling étaient inimaginables tant le caractère superflu de tout ce qui ne relevait pas directement de la subsistance et de la survie paraissait absurdement démontré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2013
L’école peut être mauvaise, elle peut donner de dangereuses ambitions. Je l’enverrai chez les jésuites, à Loyola. Il aura des maîtres qui seront des éducateurs. Il faudra aussi qu’il jouisse du bonheur de la jeunesse, qu’avant de connaître le monde et cette vieille Europe dont on ne saurait se passer, il apprenne à bien connaître son pays. Il faudrait qu’il soit un Américain véritable et pas seulement un habitant des États-Unis… 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
genougenou   07 août 2015
Cet homme est dangereux, il ne complimente que pour mieux croquer, comme le loup du Petit Chaperon rouge !.
Commenter  J’apprécie          110
genougenou   07 août 2015
Il faudra que l’automobile devienne sûre, silencieuse, propre et économique pour avoir une chance de l’emporter sur le cheval.
Commenter  J’apprécie          90
JrpJrp   19 avril 2019
Au temps de l’esclavage, on les tenait, on les surveillait, on leur apportait au moins le gîte, la pitance et des soins élémentaires.
Ils ne pouvaient ni vagabonder, ni flânocher très longtemps, ni vivre d’expédients ou de rapines…

Maintenant, livrés à eux-mêmes, ils retournent à leurs mœurs primitives, bientôt on les verra aller nus et s’accoupler comme les bêtes.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Maurice Denuzière (4) Voir plusAjouter une vidéo

Maurice Denuzière
Jacques CHANCEL s'entretient avec Maurice DENUZIERE, grand reporter au journal "Le Monde" : - Comment et pourquoi il a écrit son livre "Louisiane". - Evocation de la Louisiane et de la maison d'une sudiste : Madame de PARLANGE. - Les rapports entre Français émigrés et Cajuns. - le racisme en Louisiane actuellement. - La vie en Louisiane autrefois et aujourd'hui.
autres livres classés : louisianeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (308) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2072 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre