AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 265 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 27/03/1951
Biographie :

Né d’un père mécanicien conducteur d’engins et d’une mère blanchisseuse à Montmartre, aîné de six enfants, Nan Aurousseau a passé toute son enfance dans le XXe arrondissement, à Paris.

A 18 ans, il est condamné à 7 ans de prison pour braquage. Lors de sa réinsertion, il se lance dans la plomberie, puis décide de raconter sa vie dans un livre, suite à sa rencontre avec l'écrivain Jean-Patrick Manchette. "Bleu de chauffe" est publié en 2005 et rencontre un réel succès. Il reçoit notamment un prix au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras. Son deuxième roman paru en 2007 et intitulé "Du même auteur" est un roman policier.

Dans "Le ciel sur la tête", il dénonce la prison où l'on mélange des jeunes délinquants et des gens qui ont des problèmes psychologiques.

"La Ballade du mauvais garçon" décrit sa jeunesse de délinquant.

"Des coccinelles dans des noyaux de cerise" narre à la première personne du singulier la dérive d'un trop célèbre serial killer hexagonal. Ce roman noir et inquiétant, au titre énigmatique, est considéré comme l'un des 7 ouvrages incontournables par le mensuel Lire (revue) en janvier 2017.

Il a aussi été scénariste pour le film de Jean-Henri Meunier "La Bande du Rex" (1980).


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Nan Aurousseau sera également sur le plateau de la Grande Librairie. Ex-taulard devenu écrivain, il a retracé dans ses livres son parcours, sa vie de braqueur ou celle de plombier sur des chantiers rocambolesques. Avec son dixième roman, « Les Amochés » (Éditions Buchet/Chastel), il raconte cette fois l?histoire d?un misanthrope, retourné au village afin de vivre loin d?une société qu?il hait. Confronté à un évènement surnaturel, il va sombrer dans une forme de folie.
Podcasts (1)

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
marina53   19 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
J'ai d'abord entendu sa mobylette. Elle vient d'entrer dans la caravane. Elle porte des sacs en plastique parce qu'elle vient de faire les courses. Elle a enlevé son casque à pointe. Faut voir la dégaine. Une cloche, quoi, une vraie, avec un gros pif et tout ce qui va avec, gros bide, cul carré comme une machine à laver, cheveux merde de pigeons séchée, mollets de chez Michelin, avec des chaussettes s'il vous plait. Une paire de lunettes vertes. Enfin pour quelqu'un qui serait pas blindé y aurait de quoi se suicider. (…)

- T'as vu ce temps pourri qu'y fait dehors ?

Je vous raconte pas la voix qui va avec parce qu'on peut pas décrire des choses comme ça, même à des sourds.
Commenter  J’apprécie          370
carre   11 novembre 2014
La ballade du mauvais garçon de Nan Aurousseau
«Plus on a de souvenirs, moins il nous reste à vivre».
Commenter  J’apprécie          351
marina53   20 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
Moi, j'aime bien le proverbe chinois : "Quand vous avez un moustique qui vient d'atterrir sur vos couilles c'est là que vous voyez qu'on peut pas tout résoudre par la violence."
Commenter  J’apprécie          312
marina53   20 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
J'ai une montre à laquelle je tiens beaucoup. Elle s'est arrêtée le jour de ma naissance. Vous pouvez y croire vous à des choses comme ça ? Eh bien pourtant c'est vrai. Dix heures vingt-sept pile poil. J'en revenais pas. Du coup je l'ai gardé comme ça. C'est bien d'avoir toujours la même heure, c'est moins angoissant que quand ça change tout le temps. Moi ce que j'aimerais c'est que rien ne change jamais. S'il pouvait être par exemple tout le temps midi avec un grand soleil, ou même dix heures dix, onze heures vingt pourquoi pas mais que ça change jamais. C'est peut-être ça le paradis je me dis des fois quand j'y pense, la même heure éternellement. 
Commenter  J’apprécie          230
Pecosa   17 janvier 2019
Les amochés de Nan Aurousseau
La femme de Malraux, Clara, raconte comment avec André ils ont vécu selon leur fantaisie et l'inspiration du moment parce que, issue d'une famille très riche, elle avait hérité d'une belle fortune. Ils ont voyagé à travers le monde sans jamais se soucier d'avoir à gagner leur pain quotidien mais, Malraux menant grand train, ils avaient tout dépensé. Elle lui a alors dit: "Il va être temps de travailler."

"Travailler? Jamais!" lui avait répondu Malraux.

Il a eu l'idée d'aller au Cambodge, d'y voler des pierres sculptées au temple d'Angkor et puis de les revendre. Il s'est fait prendre, a fait de la prisons là-bas, etc. Moi, ce qui m'intrigue dans tout ça c'est qu'il soit ensuite devenu ministre de la Culture. Il ne s'est donc jamais rendu et il est parvenu aux plus hautes responsabilités dans son pays. J'ai toujours fait le lien entre le refus de travailler sous certaines conditions et le fait de s'adonner entièrement à la culture. La phrase de Malraux rappelle quelque part le graffiti de Guy Debord sur le mur du Quartier latin: Ne travaillez jamais! Mais malheureusement en 1968 Malraux n'était plus le rebelle qu'il avait été, il était devenu une vieille baderne qui aurait jeté sans remords Guy Debord en prison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Pecosa   16 janvier 2019
Les amochés de Nan Aurousseau
Malheureusement, malgré leur taille les stades de foot sont très largement insuffisants, avait dit l'écrivain, le sport est un pansement sur une jambe de bois en ce qui concerne la récidive. Une petite bibliothèque vingt fois moins grande qu'un stade, avec un bon éducateur, serait cent fois plus efficace. Le savoir, c'est le pouvoir, donc il n'y a aucun hasard au fait qu'on vous tienne culturellement la tête sous l'eau. C'est une asphyxie volontaire. Vous n'êtes pas né au bon endroit, celui où l'on devient riche et intelligent. On peut parler de population sacrifiée sur l'autel du fric...
Commenter  J’apprécie          212
marina53   21 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
Les gens aiment pas les histoires de prison et pourtant c'est bien crade ce qui s'y passe. Ils aiment que les saloperies de la téléréalité qui n'a rien à voir avec la vraie réalité, les mômes qui se bouffent le cul dans des lofts ou alors les pires histoires de crime sordide mais arrangées, nettoyées, toutes floutées de partout et racontées par des belles nanas blondes avec un expert, raide comme l'injustice derrière son pupitre en verre.
Commenter  J’apprécie          190
marina53   19 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
Elle portait juste un peignoir de mauvais goût mais qui laissait voir qu'elle était pas si mal foutue que ça, surtout les cuisses et la figure. C'est important la figure parce que c'est ce qu'on a en face de soi le plus souvent. Pour le reste on peut éteindre la lumière.
Commenter  J’apprécie          191
marina53   19 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
Si seulement la vie était comme ça, qu'on se laisse traîner jusqu'au bout en restant affalé sur sa banquette avec un ticket aller, sans avoir à penser ni à bouger son cul, comme ça jusqu'au bout, jusque dans le trou avec quelqu'un d'un peu idiot qui parle à votre côté, quelque'un que vous n'écoutez pas, qui fait comme une musique de fond pour vous endormir. Seulement voilà la vie elle est pas comme ça du tout. Ça dure pas longtemps les voyages, et puis c'est cher, et puis c'est sale le RER et en plus ça va pas loin. Bon Dieu ce que la vie est dégueulasse quand même je me disais.
Commenter  J’apprécie          180
marina53   20 janvier 2017
Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau
C'est vicieux pour ça la vie, ça vous tient comme une carotte qui n'existerait pas, un leurre. Moi je trouve qu'on est comme des trous, des tuyaux, des tout-à-l'égout du temps qui passe. Le temps il en a rien à cirer de nous autres, il vieillit jamais lui.
Commenter  J’apprécie          180
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur