AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.93 /5 (sur 779 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Evreux , le 8/05/1973
Biographie :

Nicolas Rey est un écrivain français né à Évreux le 8 mai 1973.

Dans ses romans, il dépeint notamment les affres sentimentaux et l'instabilité des trentenaires de son époque et de sa génération. Il est publié aux éditions du Diable Vauvert

Il a obtenu le prix de Flore en 2000 pour son roman "Mémoire courte".

Il a été chroniqueur dans l'émission Tam Tam etc sur France inter. En 2006-2007, il tenait une chronique quotidienne dans l'émission En aparté sur Canal plus. Puis, en tenancier de bistro, il co-anime sur cette même chaîne l'émission hebdomadaire Un café et l'addition toujours avec Pascale Clark en voix-off où des journalistes passent l'actualité en revue. Il tient une chronique littéraire pour le magazine VSD, intitulée "Entre les lignes".

Son roman "Un léger passage à vide" en 2010 au Diable Vauvert, dans lequel il raconte son addiction aux drogues et à l'alcool lui vaut un joli succès.

Il publie en 2012 "L'amour est déclarée".
https://brunolafourcade.wordpress.com/2018/03/22/nicolas-rey-est-un-grand-ecrivain/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
233 Degrés : L'autoportrait de Nicolas Rey
Citations et extraits (180) Voir plus Ajouter une citation
lilian   21 juin 2011
Un léger passage à vide de Nicolas Rey
C'est quand même étrange cette manie que nous avons tous de vouloir rompre en douceur alors que rien n'est plus violent qu'une rupture qui se déroule en douceur.
Commenter  J’apprécie          310
Under_the_Moon   19 septembre 2012
L'amour est déclaré de Nicolas Rey
Chacun rate sa vie. La réussir est une faute de goût.
Commenter  J’apprécie          290
ChezLo   26 mai 2010
Un léger passage à vide de Nicolas Rey
Pardon Cécile, tu peux refaire le geste condescendant que tu viens de faire au vendeur de roses pakistanais ? Comment ça, on peut dîner tranquillement ? Et lui, tu crois qu'il passe une soirée tranquille à se geler en faisant toutes les rues du quartier ? Tu crois que ça l'amuse de proposer des fleurs à des comédiennes ratées dans ton genre, tu crois qu'il prend un plaisir monstrueux, la nuit, à tenter de trouver le sommeil dans son duvet avec dix de ses potes juste à ses côtés ?
Commenter  J’apprécie          240
Under_the_Moon   20 septembre 2012
L'amour est déclaré de Nicolas Rey
Das la vie, les choses se terminent toujours mal.

Dans un livre, pas forcément.
Commenter  J’apprécie          250
celine85   08 février 2018
Dos au mur de Nicolas Rey
Le mensonge, mesdames et messieurs les jurés, est un don que nous a donné le ciel pour déposer un peu de baume sur les plaies de la vérité. Il faut regarder la réalité avec des lunettes de soleil. Sinon, on devient aveugle. Et ces lunettes de soleil s' appellent l'illusion
Commenter  J’apprécie          230
Moka   10 août 2011
Un léger passage à vide de Nicolas Rey
Je suis une femme parce que je craque toujours pour un salopard qui va m'en faire baver avec son air triste, son air de ne pas y toucher alors que juste à côté, je peux avoir le type qu'il me faut, le reproducteur idéal, l'homme fidèle [...] moi, enfermée dans les toilettes consultant mon portable pour savoir si le salopard avec son air triste ne m'a pas laissé un ultime texto, même d'insulte, je m'en tape, qu'il m'écrive une dernière fois et je sors des WC et toute la famille est folle de joie de voir mes larmes qui prouvent le bonheur total dans lequel je nage et surtout, il ne faut rien dire dans ces moments-là [...]

Je suis une femme parce que lorsque c'est terminé, je tourne la page. Définitivement
Commenter  J’apprécie          200
athena1   11 avril 2010
Un léger passage à vide de Nicolas Rey
Les ancêtres ont ce point commun avec les chiards en maternelle.

Comme ils n'ont rien à perdre, ils disent toujours la vérité.
Commenter  J’apprécie          210
Bazart   12 mars 2018
Dos au mur de Nicolas Rey
La vie de plagiaire doit ressembler à la vie d'un petit braqueur de banque. Ensuite, pendant toute ton existence, il faut que tu regardes derrière ton dos si la police ne débarque pas. Plus jamais, tu ne pourras dormir d'un sommeil tranquille. Tue seras toujours flippé à l'idée qu'on te démasque? Pardon les amis, mais il me restait une nuit pour trouver vingt pages? Et puis, il y a eu ce coup de fil. Et puis, tout m'a paru simple d'un seul coup.
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24   22 août 2016
Les délices de 36 de Nicolas Rey
Il faut que l'on se tire d'ici Marius. Nos parents c'est pire que des adultes ! C'est des bastringues d'adultes. (...)

Il est essentiel d'arrêter de les fréquenter Marius.Sinon, ils vont nous conditionner. Sinon, on va devoir se marier avec quelqu'un de notre caste., on va devoir procréer, acheter un logement, des meubles, des objets domestiques, laborieux et jour après jour des tonnes d'aliments, grignotés, expulsés, brassés par les égouts de la ville en une commune digestion de tous ses habitants. (p.70)
Commenter  J’apprécie          160
Under_the_Moon   19 septembre 2012
L'amour est déclaré de Nicolas Rey
J'ai déjà pratiqué quelques salles d'attente. Celles des médecins généralistes rivalisent d'audace en mixant un poster sur le dépistage du VIH avec un nénuphar de Claude Monet. Le combat pour une place assise est rude. Priorité au vieux et à la femme enceinte. Le premier crache dans son mouchoir en tissu. La seconde, la mine exaspérée, place les mains sur son ventre comme si ça pouvait protéger son foetus de quoi que ce soit. Alors que non. C'est déjà foutu. Alors que nous allons tous crever quoi qu'il advienne. Alors que, dans le meilleur des cas, si tu arrives à terme, future maman, ton fils va devenir un jour ce vieillard qui crache dans son mouchoir en tissu.
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox