AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 13/08/1938
Biographie :

Philippe Lejeune, né en 1938, est un universitaire français spécialiste de l'autobiographie. Il est l'auteur de nombreux ouvrages portant essentiellement sur l'autobiographie et les journaux personnels. Il est co-fondateur de l'« Association pour l'autobiographie », créée en 1992.
Il enseigne de 1972 à 2004 l’Université Paris-Nord, il est membre de l’Institut universitaire de France depuis 1999. Philippe Lejeune a eu l’initiative d’organiser en 1997 la première exposition consacrée au Journal intime.


Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Portraits : des figures et des mots .
Comment restituer le fragile feuilleté de l?expérience individuelle ? Comment rendre sensible les engagements artistiques, sociaux, spirituels ? Comment être fidèle aux sinuosités des parcours de vie dans leurs aléas, leurs réussites, leurs entraves ou leurs bifurcations ? Il s?agira au cours d?une soirée hybride composée de dialogues critiques et de performances, d?aborder la question de l?individu, de sa singularité, de son engagement dans la société et des formes pour le dire. Tour à tour, les revues Portrait, La Faute à Rousseau, et Tête à Tête font partager ces parcours. Avec : Raphaëlle Sandinos, Paolo Bevilacqua, Ronan Guillou, Anna Guilló, Hélène Mutter, Emeric Lhuisset, Elizabeth Legros-Chapuis, Véronique Leroux-Hugon, Laure Albernhe, Rachèle Bevilacqua, Philippe Lejeune, Philippe Bertrand CC-BY-NC-ND 2.0
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
taktic66   14 août 2019
Le pacte autobiographique de Philippe Lejeune
L'homme n'est pas un système causal, il est une liberté; placé dans une certaine situation, il ne la subit pas, il lui invente une issue, à l'intérieur du champs du possible. Cette invention de l'avenir ne se situe pas dans le cadre du temps: c'est elle qui constitue le temps.
Commenter  J’apprécie          60
Philippe Lejeune
mandarine43   17 juillet 2011
Philippe Lejeune
" Cher cahier… "

Pourquoi tient-on un journal intime ? Pour y noter, ses amours, ses chagrins, ses résultats scolaires. Pour trouver un guide à sa vie.



" Cher cahier, j'ai enfin un peu de temps, j'ai décidé de te reprendre. Mais je me fixe une règle du jeu ; ce que je dirai doit être vrai. Je ne l'inventerai pas. Je l'écrirai avec franchise sans le déguiser ou lui donner un visage plus agréable. Voilà ! ".

C'est le début d'une série de huit carnets épais tenus par une jeune fille entre quatorze et dix-sept ans. Elle y raconte au jour le jour tout ce qui lui arrive, tout ce qui la bouleverse. Elle écrit pour elle pour faire le point, se confier, pouvoir regarder sa propre évolution. Maintenant elle a seize ans. " Mon passé me laisse songeuse et rêveuse en même temps. Mais n'aurais-je pas pu faire mieux, beaucoup mieux ? Mais le passé n'est pas raccommodable… ". Au début, elle montrait son journal à ses amis intimes. " " Maintenant que j'ai décidé de ne plus le faire lire, je peux y écrire tout ce que je pense sans craindre de vexer ou de contredire quelqu'un ". Les cahiers suivent le fil des jours, chroniques, récits, méditations…. Ils sont illustrés de photos, de dessins… Accompagnés de documents liés à la vie quotidienne, bouts de journaux, tickets d'autobus, réclames… Ses notes de classe, ses rêves d'amour. Elle aime, elle se croit laide. Ne se croit pas aimée. Puis découvre qu'elle l'est, et du coup le journal s'achève. " Je regretterai plus tard de n'avoir pas tout raconté tout de suite. Mais un journal, c'est fait pour raconter ses ennuis, ses cafards. Quand on est heureux, à quoi bon mettre tout cela sur le papier ? "

Il y a sans doute actuellement, en France des milliers de journaux comme celui-là, cachés au fond d'un tiroir, surtout des journaux d'adolescents, qui les aident à vivre, loin de toute idée littéraire. Mais aussi des journaux d'adultes. On écrit pour surmonter une crise. Pour aider sa mémoire. Pour guider sa vie. On tient un journal de ses vacances. De ses amours. Ou le journal de l'éducation de ses enfants. Etc. On écrit aussi parfois pour écrire, pour essayer ses idées, jouer avec les mots ou les émotions. Des petits bouts de poèmes. On note des phrases qui vous ont plu dans un livre. Telle lettre qu'on a reçue. On tresse son nid avec tous ces petits bouts de langage, et cela aide. Quand on en a moins besoin, on cesse presque sans s'en rendre compte. Parfois, solennellement, on détruit son journal, on l'immole par le feu. Plus souvent, vingt ans après, on ne sait plus où on l'a mis ou bien on le retrouve au fond d'un carton.

C'est cela sans doute, le vrai journal intime. Intime par son contenu, et surtout par sa fonction. C'est la plante naturelle, non greffée et bouturée de littérature, une vigne vierge proliférante, très différente de la variété cultivée, produite en serre, qu'est le journal d'écrivain, variété qu'on vend en petits pots tous les automnes et tous les printemps : les angoisses de X, les dragues de Y, l'âme de Z, le journal intime de Monsieur Tout- le- Monde, c'est vrai, n'est guère vendable. Pas lisible. Il a chance d'être allusif, répétitif, instructuré. Il n'est pas écrit pour séduire. Pas un effet à chaque phrase pour avoir l'ai malin ou profond. Mais est-ce sûr qu'il soit aussi peu lisible ? Sans doute demande-t-il à être accompagné avec plus de patience, d'amitié. L'objet, lui-même, par exemple ces huit carnets dont j'ai extrait quelques phrases, l'écriture qui change avec les années, ces images qui l'harmonisent, tout cela est émouvant. Et tien ne dit qu'on ne puisse pas écrire bien, loin de regard du lecteur, ce destinataire idéal auquel on s'adresse dans la solitude. D'ailleurs, pour décider que de tels journaux sont peu lisibles, il faudrait en avoir lu. Or, comment les lire ?

On en trouve guère sur le marché, puisque justement, ils n'ont pas été écrits pour être diffusés. Ce sont souvent des posthumes, édités à cause de la qualité même du texte, mais aussi des circonstances qui le rendent exemplaires : l'admirable " Journal d'Anne Franck ", qui n'aurait sans doute pas été publié si elle avait survécue, et qui a suscité tant de vocations de diaristes. Ou bien " L'herbe bleue ", journal d'une jeune droguée. Ou bien " des cornichons au chocolat " de Stéphanie mais là on s'éloigne déjà de l'intimité et de l'authenticité. L'adolescente envoie elle-même son texte à un éditeur, qui le lui fait récrire avec l'aide de Philippe Labro. On entre en littérature.



Philippe Lejeune, Magazine Littéraire n°252-253, Ecrits intimes, de Montaigne à Peter Handke, avril 1988
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
fanfanouche24   08 février 2014
Pour l'autobiographie. chroniques de Philippe Lejeune
L'autobiographie a d'abord été victime de la biographie. Les récits et journaux d'écrivains apparaissaient, avec leur correspondance, comme appartenant à la "vie", cette vie où l'on cherchait la clef ou le secret de l'oeuvre. Ce statut de document les faisait passer du côté du non-texte. On s'y intéressait au coup par coup, dans le cadre de l'étude d'un écrivain particulier, pour l'information livrée. Jamais on ne les envisageait en série, comme des textes construits, obéissant à des règles communes, comme un genre. C'est le contraire qui s'est passé en peinture. L'autoportrait peint a été vite identifié comme un genre. (p.19)
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24   06 juin 2013
Pour l'autobiographie. chroniques de Philippe Lejeune
La littérature n'est pas pour moi " l'ensemble des réussites verbales", un panthéon sacralisé de chefs-d'oeuvre, elle est une pratique merveilleuse, difficile certes, mais aussi imprévisible, qui aide les gens à vivre et à communiquer. (p. 27)
Commenter  J’apprécie          30
taktic66   21 août 2019
Le pacte autobiographique de Philippe Lejeune
L'esprit est entièrement langagier, et les structures de la connaissances (à défaut des structures du monde) sont donc métaphoriques
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24   23 octobre 2016
L'autobiographie en France de Philippe Lejeune
On est toujours tenté de croire qu'on est le seul: le seul à se trouver seul, le seul à être bête, malhabile, malheureux et un peu trop mal à l'aise.

J'ai toujours demandé deux choses à la parole des vivants et aux livres: m'enchanter, et m'aider à déchanter. Enchantement et désenchantement, -Poésie et Vérité: c'est le titre que notre bob vieil oncle Goethe donnait à son autobiographie.

Je garde une reconnaissance sans fin à ceux qui m'ont aidé à découvrir qu'on n'est jamais seul: aux confessions de Saint-Augustin et de Michel Leiris, de Montaigne et de Stendhal, de Scott Fitzgerald et de Sartre. A tous ceux qui m'ont rappelé que dire -Moi je- n'est pas poli, mais parfois utile pour apprendre enfin à dire -Nous- (p. 165 / Moi je, Gallimard, 1969)
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24   06 juin 2013
Pour l'autobiographie. chroniques de Philippe Lejeune
Souvent l'autobiographie inquiète...Et puis, ce n'est pas bien de parler de soi...On attaque tant l'autobiographie, il faut bien qu'elle se défende. qu'on s'associe pour elle. .. elle est partage. elle est recherche. (p. 7)
Commenter  J’apprécie          20
artemisfowlette   04 juin 2017
Signes de vie. Le pacte autobiographique 2 de Philippe Lejeune
On dit que le journal n'a pas de forme propre, qu'il est la proie de la facilité, "l'art de ceux qui ne sont pas artistes", comme disait Thibaudet de l'autobiographie. Je me fais fort de prouver le contraire.
Commenter  J’apprécie          20
solasub   21 janvier 2012
La mémoire et l'oblique de Philippe Lejeune
Refus de tout travail d'écriture pour embellir ou faire vibrer le souvenir. Présence envahissante d'un narrateur hypercritique, qui traque l'erreur, l'inexactitude, l'affabulation
Commenter  J’apprécie          20
solasub   21 janvier 2012
La mémoire et l'oblique de Philippe Lejeune
Le mouvement perpétuellement contrarié de la mémoire s'oppose au glissement cauchemardesque de la fiction.

Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..