AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Frédéric Lasaygues (Traducteur)Nicolas Richard (Traducteur)
EAN : 9782859203085
Éditeur : Le Castor Astral (01/11/1998)
4.38/5   36 notes
Résumé :
Des instantanés, des historiettes métaphysiques dues à un virtuose de la dérision. Richard Brautigan reste ce surréaliste à la fois farceur et tragique, égaré sur les brisées de la Beat Generation; il demeure surtout comme le plus original des auteurs américains recensés en trente ans de contre-culture. Un peu partout dans le monde, ses lecteurs le considèrent comme un ami intime.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Myriam3
  14 mai 2016
(Difficile de passer après la magnifique critique d'Endymion, qui m'a fait découvrir ce recueil de poésie de Brautigan!)
Brautigan fait partie de ces quelques amis très personnels que j'ai un peu partout dans la maison, et que je retrouve de temps en temps, sur un coup de tête. On boit parfois un verre ensemble, on rigole, mais moi, personnellement, avec lui, je rêve surtout, au détour de quelques phrases banales... en apparence.
Parce que Brautigan a l'art, dans ses romans mais encore plus ici dans ses petits poèmes de rien du tout, de twister un tout petit peu son quotidien pour en faire quelque chose d'inédit et surréaliste. le dentifrice-hiver - "Le poids net de l'hiver est de 52,35g. / L'hiver a un goût naturel / enrichi au fluor pour lutter contre les caries."
Mais ses poèmes sont sans fioritures, simples et pourtant si bien tournés que chacun d'eux, en quelques lignes seulement, touchent ou donnent une autre vision du monde. En les lisant, j'ai souvent eu l'impression d'entrer dans l'intimité même de Brautigan, de le voir vivre, aimer, se brosser les dents le matin, manger seul le midi en regardant sa fidèle ampoule au plafond, méditer sur les filles, la solitude, l'amour et frissonner de la sensualité de Marcia quand elle frotte de l'ail sur un morceau de viande.
Certains poèmes sont à peine des poèmes, des désirs de poèmes tracés sur le papier qui se suffisent à eux-mêmes.
A conseiller sans modération aux fans du monsieur. Et à ceux qui ne le connaissent pas encore? Tentez!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
patrick75patrick75   13 février 2016
Cents, Deux Tickets, Amour

Je pensais à toi très fort
en montant dans le bus
j'en ai eu pour trente Cents
et j'ai demandé deux tickets
au conducteur
avant de réaliser que
j'étais tout seul.
Commenter  J’apprécie          620
coco4649coco4649   21 juillet 2016
                                 Poème d'amour


                            Qu'est-ce que c'est agréable
                           de pouvoir se lever le matin
                                   tout seul
                        et de ne pas avoir à dire aux gens
                               que vous les aimez
                           quand vous ne les aimez plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
patrick75patrick75   06 février 2016
AMANTS

J'ai réinstallé sa chambre :
le plafond je l'ai surélevé d'un mètre,
ses affaires je les ai remises en place
( comme la pagaille dans sa vie )
les murs je les ai repeints en blanc
j'ai apporté une grande sérénité
dans la pièce,
un silence dont on sentait presque le parfum,
elle je l'ai couchée dans un petit lit en fer
sous des couvertures de satin blanc,
et puis je suis resté là à la porte
je l'ai regardée dormir en chien de fusil,
le visage détourné
qui ne me regardait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
AmorinaAmorina   28 décembre 2013
Tourbillonnant comme un fantôme
accroché à la base d’une
toupie,
je suis hanté par tout
l’espace que je
vais vivre sans
toi.

(Version originale) :

Spinning like a ghost
on the bottom of a
top,
I'm haunted by all
the space that I
will live without
you.
Commenter  J’apprécie          180
coco4649coco4649   22 juillet 2016
Je vis au vingtième siècle
et toi tu es là, allongée à mes côtés. Tu
étais malheureuse au moment de t'endormir.
Je ne pouvais rien y faire.
Je me suis senti abandonné. Ton visage
est si beau que je ne peux pas m'empêcher
de le décrire encore, et il n'y a rien à
faire pour te rendre heureuse quand
tu dors.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Richard Brautigan (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Brautigan
Le choix de Mathias Malzieu : « C'est tout ce que j'ai à déclarer » de Richard Brautigan
Dans la catégorie : Poésie américaineVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Poésie américaine (87)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
963 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre