AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.05/5 (sur 218 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Genève , le 19/07/1919
Mort(e) à : Tours , le 25/08/1997
Biographie :

Robert Pinget est un romancier et auteur dramatique d'origine suisse.

Après avoir terminé des études de droit, il exerce le métier d'avocat à Genève durant un an. Il quitte la Suisse en 1946 pour Paris, où il entre aux Beaux-Arts.

Il publie son premier ouvrage, Entre Fantoine et Agapa en 1951. En 1952, Robert Laffont publie son premier roman, Mahu ou le Matériau, sous l'impulsion de Georges Belmont. Ensuite c'est Le Renard et la Boussole chez Gallimard, en 1953, grâce au soutien d'Albert Camus, Alain Robbe-Grillet et surtout Samuel Beckett, qui restera un grand ami de Pinget, le conseillent à Jérôme Lindon, patron des Éditions de Minuit. Graal Flibuste paraît donc chez Minuit en 1956, après avoir été refusé par Raymond Queneau chez Gallimard. Désormais, Minuit sera l'éditeur de Pinget.

Deux ans avant d'acquérir la nationalité française, il s'installe, en 1964, en Touraine, dans ce qu'il appelle sa « chaumière », où il écrira la plupart de ses livres. Il y construit une tour, et invente ce qui est considéré comme sa « dernière veine », à savoir la série des « carnets », dont la parution commence en 1982, avec la publication de Monsieur Songe, du nom de ce personnage vieillissant dont Robert Pinget n'a jamais nié qu'il était une forme d'alter ego.

Peu après le colloque qui lui est consacré à Tours, en 1997, il succombe à une attaque cérébrale dans cette même ville, le 25 août 1997.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Robert Pinget   (42)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Mathieu Lindon Une archive - éditions P.O.L où Mathieu Lindon tente de dire de quoi et comment est composé son livre "Une archive", et où il est notamment question de son père Jérôme Lindon et des éditions de Minuit, des relations entre un père et un fils et entre un fils et un père, de Samuel Beckett, Alain Robbe-Grillet, Claude Simon, Marguerite Duras et de Robert Pinget, de vie familiale et de vie professionnelle, de l'engagement de Jérôme Lindon et de ses combats, de la Résistance, de la guerre d'Algérie et des Palestiniens, du Prix Unique du livre, des éditeurs et des libraires, d'être seul contre tous parfois, du Nouveau Roman et de Nathalie Sarraute, d'Hervé Guibert et d'Eugène Savitzkaya, de Jean Echenoz et de Jean-Phillipe Toussaint, de Pierre-Sébastien Heudaux et de la revue Minuit, d'Irène Lindon et de André Lindon, d'écrire et de publier, de Paul Otchakovsky-Laurens et des éditions P.O.L, à l'occasion de la parution de "Une archive", de Mathieu Lindon aux éditions P.O.L, à Paris le 12 janvier 2023. "Je voudrais raconter les éditions de Minuit telles que je les voyais enfant. Et aussi mon père, Jérôme Lindon, comme je le voyais et l'aimais. Y a-t-il des archives pour ça ? Et comment être une archive de l'enfant que j'ai été ?"

+ Lire la suite

Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
Vous prendrez bien quelque chose dit sa voisine à monsieur Songe qui vient de l’aider à pousser sa brouette. Ils entrent dans la cuisine, la femme insiste, asseyez-vous, qu’est-ce que je peux vous offrir. Un petit marc ? Oh je sais, un petit porto, il m’en reste un fond de bouteille. Le vieux refuse poliment puis accepte. De retour chez lui il dit tout de même est-elle assez rat, assez râteau pour m’offrir un fond de bouteille. Autant à boire qu’à manger dans mon verre. Ça m’apprendra à être serviable. Quelques jours après même offre de la voisine pour le même service. Il boit son verre et de retour chez lui il dit qu’est-ce qu’elle m’a fait boire ? Il n’y avait plus de porto, le marc me fait vomir, qu’est-ce qu’elle m’a fait boire ? Or le lendemain la femme lui dit pardonnez-moi de vous avoir laissé partir hier sans rien vous offrir. Mais l’épicier vient de passer, j’ai une bouteille de porto toute fraîche, entrez une minute. Le vieux refuse, accepte, et puis s’avise qu’il est devant sa propre porte, que la brouette de fumier il vient de la pousser sur sa propre plate-bande et que la voisine est décédée depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          490
Te plaindre que la joie t'ait quitté est un leurre.
Sois encore heureux d'en déplorer l'absence.
C'est lorsque tu n'en souffriras plus que tu seras mûr pour la tombe.
Commenter  J’apprécie          474
Recomposer contre l'angoisse d'où qu'elle vienne ce rêve inoublié... pour finalement le laisser bien loin, vieux plafond chargé d'oiseaux et de fleurs dans le goût d'autrefois, et progresser vers l'inaccessible... sans repères, sans ratures, sans notes d'aucune sorte, insaisissable mais là... auquel croire sous peine de ne jamais mourir.
Commenter  J’apprécie          330
On n’analyse ses sentiments que lorsqu’ils perdent de leur force.
Une grande passion se vit sans retour sur soi-même. C’est son déclin qui prête à réfléchir.
Commenter  J’apprécie          221
L'âge ne fait grandir que les grands coeurs.
Les petits rapetissent.
Commenter  J’apprécie          222
Dire je n'ai plus d'illusions signifie il m'en reste d'inoubliables.
Commenter  J’apprécie          210
Ayant oublié toute prétention à la littérature monsieur Songe s'avise un jour que plus rien ne l'intéresse. Seul en fin d'après-midi le déclin du soleil le réconforte.
Il devrait donc dans son carnet ne noter d'autre que la couleur du ciel, la forme des nuages, l'heure du coucher.
Commenter  J’apprécie          182
Tout redire dit Monsieur Songe, pour tout renouveler. Bonne formule. Redire scabieuse acacia mélilot, et voilà l'été sur ma page.
Commenter  J’apprécie          180
7 novembre.

Toute leur intimité s'autopsie dans leurs yeux, même distraits. Vous marchez dans la rue au milieu d'êtres décortiqués. Ils offrent un spectacle de division psychique monstrueux. Je n'en ai presque point rencontrés pour qui le présent eût d'importance. Ils projettent tout dans le futur. Un futur fait de préoccupations actuelles et de temps révolu. Encombrés de cet impossible, ils cheminent de détresses en faillites.
Ils sont hantés dangereusement par l'éternité.
Quant aux enfants, je pense qu'ils ressemblent aux nôtres. Des rêves de petits pains, de ballons, de canards. Ils titubent de soucis, lourds comme des planètes.

JOURNAL
Commenter  J’apprécie          160
Il était là ce papier, sur la table, à côté du pot. Il n'a pas pu s'envoler. Est-ce qu'elle a fait de l'ordre? Est-ce qu'elle l'a mis avec les autres? J'ai tout regardé, j'ai tout trié, j'ai perdu toute ma matinée, impossible de le trouver. C'est agaçant, agaçant. Je lui dis depuis des années de ne pas toucher à cette table. Ça dure deux jours et le troisième elle recommence. Je ne retrouve plus rien. Il paraît que c'est partout la même chose, dans toutes les maisons, dans tous les ménages. Alors il faudrait supprimer les bonnes ou les femmes. Moi je m'en passerais. J'ai mes petites affaires, mon petit travail, je peux me passer de tout le monde, je peux vivre seul. La bouffe ce n'est pas compliqué et le reste ça n'existe pas. Il n'y a que le travail qui compte. C'est vrai ça, se laisser emmerder toute la vie par des personnes qui mettent en ordre vos papiers. Il aurait fallu que je m'arrange autrement mais voilà, on est embringué dans l'existence, on ne sait pas seulement comment. Je n'ai pas l'intention d'en parler de mon existence mais probable qu'il va falloir. C'est d'un inintérêt, d'un plat. À se demander si c'est vrai.

(incipit)
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Robert Pinget (179)Voir plus

Quiz Voir plus

Le seigneur des anneaux Tome2

Quel est le nom de la colline située à l'ouest de l'Anduin, où Boromir trouve la mort?

Amon Sûl
Amon Hen
Amon Lhaw

20 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des Anneaux, tome 2 : Les deux tours de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..