AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.09 /5 (sur 147 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Madrid , 1978
Biographie :

Salva Rubio est scénariste pour le cinéma, la télévision, la bande dessinée, et le dessin animé. Il est aussi écrivain et historien.

Né dans une famille modeste mais qui le poussait vers la lecture et les études, comme ses professeurs, il a fait des études d'histoire de l'art à l'Université Complutense de Madrid.

Il a exercé de nombreux petits boulots en rapport avec l'art et la culture, et a décidé d'être scénariste. Il a passé un BA de scénariste et a travaillé comme analyste de scénarios.

Finaliste du prestigieux prix SGAE Julio Alejandro, Salva Rubio a reçu de nombreuses récompenses comme scénariste. En 2010, l'un de ses courts-métrages a été présélectionné aux Goya, l'équivalent espagnol des César.

Titulaire d'un master en écriture de scénario pour le cinéma et la télévision de l'Université Carlos III de Madrid, il a coécrit des courts-métrages ainsi que des projets cinématographiques pour des maisons de production espagnoles, dont le long-métrage d'animation "Deep" (2016). Il enseigne également le récit.

Rubio se consacre actuellement à cette carrière de scénariste de cinéma mais aussi de bandes dessinées tout en écrivant des romans. Comme scénariste de bandes dessinées, "Monet, nomade de la lumière" (2017) est son premier roman graphique publié, suivi de "Le photographe de Mauthausen" (2017).

Il pratique aussi la peinture à l'huile dans des portraits, pratique l'aïkido et la photographie d'architecture. Salva Rubio a aussi trouvé le temps de se mettre à la trompette de jazz.

son site : http://www.salvarubio.info/web/
page Facebook : https://www.facebook.com/salvador.rubio
Twitter : https://twitter.com/RubioSalva
+ Voir plus
Source : http://www.salvarubio.info/web/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Salva Rubio


Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
carre   11 novembre 2017
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
Leur histoire ne tombera jamais dans l'oubli tant qu'il y aura des hommes et des femmes pour la raconter.

Va por ti, Francisco !
Commenter  J’apprécie          200
thedoc   29 mai 2019
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
Le parti communiste considère que les rescapés des camps sont des collabos.

Selon Staline, il était de notre devoir de mourir les armes à la main. Si on a survécu, c'est que nous sommes des traîtres.
Commenter  J’apprécie          150
Erik35   18 avril 2017
Monet, nomade de la lumière de Salva Rubio
Vous ne pouvez pas savoir, me répondit Monet, combien tout ce que vous venez de dire est véritable. C'est la hantise, la joie, la tourmente de mes journées. A ce point qu'un jour, me trouvant au chevet d'une morte qui m'avait été et m'était toujours chère, je me surpris, les yeux fixés sur la tempe tragique, dans l'acte de chercher machinalement la succession, l'appropriation des dégradations de coloris que la mort venait d'imposer à l'immobile visage. Des tons de bleu, de jaune, de gris, que sais-je ? Voilà où j'en étais venu. Bien naturel le désir de reproduire la dernière image de celle qui allait nous quitter pour toujours. Mais avant même que s'offrit l'idée de fixer des traits auxquels j'étais si profondément attaché, voilà que l'automatisme organique frémit d'abord aux chocs de la couleur, et que les réflexes m'engagent, en dépit de moi-même, dans une opération d'inconscience où se reprend le cours quotidien de ma vie. Ainsi de la bête qui tourne sa meule. Plaignez-moi, mon ami.



[Extrait de "Claude Monnet intime" par George Clémenceau et cité à deux reprises dans cet ouvrage]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
thedoc   30 mai 2019
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
Des errements du monde où nous sommes, les réfugiés ne sont-ils pas devenus le meilleur point d'observation ? Affirmation, dans l'exode même, d'identités collectives appelant à une conscience humaniste sans frontières - qui se heurtent aux xénophobies et, à tout le moins, aux égoïsmes de citoyens installés. [...]

Si la condition de réfugié et les drames humains qui y sont attachés sont intemporels et universels, leur problématisation est moderne : aujourd'hui, bien plus encore que vers 1930, où l'idée de frontière n'était guère contestée, comment justifier le fait que la libre circulation proclamée de tout - la marchandise, l'information, et même les grands principes - soit refusée aux vivants ordinaires ?



[Daniel Simon, président de l'Amicale de Mauthausen, "Dossier historique"]
Commenter  J’apprécie          90
deuxquatredeux   05 octobre 2017
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
Des 9238 Espagnols internés dans les camps, 7532 le furent à Mauthausen. 4816 furent assassinés.



Des 20 000 négatifs sortis du camp près de 19 000 restent introuvables.



Francisco Boix est mort peu de temps après, à l'âge de 31 ans. Il n'a jamais revu sa sœur. (p. 109)
Commenter  J’apprécie          90
Pancrace   14 janvier 2018
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
Discuter de nouveau avec une femme était à la fois étrange et agréable, comme si l'horreur des camps n'avait jamais existé...
Commenter  J’apprécie          90
Derfuchs   27 octobre 2019
Max, tome 1 de Salva Rubio
Danser, danser n'était pas danser. A cette époque déjà, danser c'était fuir. S'élever aussi haut que les flammes. Marcher sur des braises. Devenir l'air du feu. Se laisser emporter par le diable. Dommage que toute danse ait une fin.



Sur 8 vignettes...Un régal!
Commenter  J’apprécie          70
Arthore   05 août 2019
Monet, nomade de la lumière de Salva Rubio
Monet : Le motif est quelque chose de secondaire, ce que je veux reproduire, c'est ce qu'il y a entre le motif et moi.

Cézanne : l'impressionnisme a ainsi dû sa naissance à Monet "mais bon Dieu, quel oeil!"
Commenter  J’apprécie          70
deuxquatredeux   01 octobre 2017
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
Il est par moment difficile d'être à la fois historien et scénariste. L'historien insistera pour que seuls soient relatés les événements reposant strictement sur des faits réels et pouvant être confirmés par des différentes sources. Le scénariste souhaitera transformer des faits historiques plus ou moins connus en un récit de fiction, ce qui nécessitera dès lors un travail d'adaption, lequel exigera très souvent de combler, par l'imagination, les lacunes de l'histoire.



Ce tiraillement est d'autant plus complexe à gérer que les faits relatés abordent un thème aussi délicat que les rescapés des camps de concentration. Bien que les sources fiables ne manquent pas, une histoire comme celle que nous racontons dépend aussi, et même souvent de témoignages qui n'ont pas pu être vérifiés, de récits incomplets et de souvenirs vieux de plusieurs décennies, quoique fidèles à la réalité. Qui plus est, il a souvent été impossible de nous entretenir avec les rescapés en question ou, plus triste encore, ils ne sont plus là pour nous raconter leur histoire.



Quoiqu'il soit, Pedro, Aintzane et moi avons veillé à bien distinguer les deux processus. C'est pour cette même raison que vous pourrez retrouver, en fin d'album, un cahier explicatif revenant en détail sur un certain nombre de points, malheureusement bien réels. (p. 5)



Salva Rubio
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pancrace   14 janvier 2018
Le photographe de Mauthausen de Salva Rubio
-La vérité, c'est ce qui s'est passé dans ces camps. Je ne vous apprend rien puisque vous y étiez!

-Oui, j'y étais et j'ai tout vu. Mais il y a une chose que vous n'avez pas encore comprise.

-Et quelle est cette chose, Madame Vaillant-Couturier.

Ils nous écouteront, mais...Ils ne comprendront probablement jamais.

-Pourquoi?

-Parce qu'aucun mot, aucune image ne peut faire comprendre aux gens ce qu'ils n'ont pas vécu.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49689

Chacun des 7 enfants adoptés par le riche excentrique Reginald 'Monocle' Hargreeves est appelé par son numéro d'ordre et, parfois par un prénom ou un surnom. Ainsi, le n°1, Luther, doté d'une force musculaire impressionante, est-il surnommé ..#.. après avoir vécu quelques années à la surface de la Lune.

Moonface
Spaceboy
Rocketman

7 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : super-héros , fantastique , bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..