AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791034751334
88 pages
Dupuis (24/01/2020)
4.19/5   57 notes
Résumé :
Django Reinhardt est une légende. Mais Django — "celui qui réveille" — est aussi né deux fois. Une première fois dans la neige, durant l'hiver 1910 dans une famille de nomades stationnée à Liberchies, en Belgique. La seconde à Saint-Ouen, près de Paris, à l'automne 1928, quand l'incendie de sa caravane lui mutila la main gauche.

Le scénariste Salva Rubio et le dessinateur Efa avaient déjà signé ensemble un remarquable biopic sur Monet en 2017, rendan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 57 notes
5
9 avis
4
11 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

blandine5674
  12 décembre 2020
Un roman graphique qui se lit d'une traite. Django de sa naissance à environ ses vingt ans, en passant bien sûr par ses brûlures suite à l'incendie de sa caravane. C'est frais, coloré, bien construit. Un petit bonheur.
Commenter  J’apprécie          320
Julitlesmots
  01 avril 2020

On change un peu de registre et on découvre une BD biographie.
On connaît tous le musicien de génie, l'homme public, mais on ne connaît rien de celui qu'il était avant. C'est chose faite avec cette très belle BD qui retrace, sur 88 planches, la vie de cet homme hors du commun, un des plus grands guitaristes du monde, Django Reinhardt.
Son enfance et son adolescence sont abordées sous de belles planches, détaillant aussi bien ses frasques que ses farces. Fils de « manouche », il apprend, seul, à jouer de la guitare et se révèle très doué… Un grave accident abîme gravement une de ses mains, au point de remettre en question sa carrière.
Cette BD retrace sa reconstruction, son dépassement de soi, pour retrouver son amour de la musique, abordant, par la même occasion sa vie amoureuse, ainsi que son obsession pour la musique.
Un album émouvant, superbement illustré par Rubio et Efa.
Commenter  J’apprécie          260
Hippocampelephantocamelos
  29 avril 2020
Alors que nous finissons tout doucement le mois d'avril, voici la bande dessinée que je vous propose de découvrir. J'ai découvert Django petite, mon Papa étant guitariste. Ensuite, avec les différents groupes de jazz que j'ai eus, nous avons repris un grand nombre de ses thèmes. Bref, je suis une grande admiratrice de ce musicien hors du commun, et fan de la musique manouche. J'avais envie de découvrir cette bande dessinée, savoir comment pouvait être contée et illustrée l'histoire de ce guitariste…
Dès son enfance, une seule chose intéresse Django: la musique. Et, plus précisément, le banjo. Il ne sait faire que ça, mais qu'est-ce qu'il sait bien le faire ! Très vite, il se fait un nom et joue avec les plus grands. Il se marie, mais, alors qu'il fait un rêve (prémonitoire), sa roulotte brûle. Django est gravement brulé, notamment à la main. Comment va t il composer avec cet handicap ?
Un moment doux, avec des illustrations sublimes, où l'on (re)découvre le parcours de Django. Une histoire touchante, qui rend le musicien accessible, proche de nous. Enfin, puisqu'il le dit très bien, je reprends les mots de Thomas Dutronc, artiste que j'admire beaucoup aussi et qui a préfacé cette BD…« Et j'ai d'abord été très agréablement surpris par la sensibilité de cette bande dessinée, j'ai ensuite été complètement conquis! Je n'ai pas pu m'empêcher de la finir d'un trait, et j'avais les larmes aux yeux tant cette histoire éclaire de manière intelligente et sensible plein d'aspects qui d'habitude restent juste dans l'anecdote, quoique extraordinaire, car tout chez Django est extraordinaire ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
chambrenoire
  15 décembre 2020
cet album réjouira tous ceux qui, comme moi, adorent la musique de Django Reinhardt qui est une véritable légende.
Django signifie "celui qui réveille", mais avant de devenir le musicien virtuose que l'on connait, que de chemin parcouru!
L'avantage de cet album coloré, c'est de nous raconter son enfance à partir de sa naissance en 1910 et ses débuts dans les orchestres de cabarets. Puis il y a eu ce terrible accident, l'incendie qui a failli le priver de sa main . On découvre alors son obstination pour réapprendre à jouer. Il abandonne alors le banjo pour la guitare
J'ai passé un bon moment avec la lecture de cet album.
Commenter  J’apprécie          160
PtitVincent
  11 février 2020
Django est né une seconde fois le jour où il a tenu dans ses mains une guitare. Enfant particulièrement insoumis, il multiplie les frasques et les farces, sans parler des bagarres continuelles avec les autochtones. Sa mère réussit enfin à le canaliser avec une guitare. Mais son génie musical est vite remarqué et rapidement, il multiplie les spectacles, concerts et autres animations, gagnant beaucoup d'argent… et le perdant presque aussitôt au jeu. Puis un incendie dans sa roulotte va le blesser gravement à la main, au point où le médecin parle de l'amputer. Mais à force d'efforts, de résilience et grâce à l'amour des siens, Django va créer une nouvelle façon de jouer de la guitare, une façon unique. Rubio (pour le scénario) et Efa (pour le dessin) vont retracer ces années de construction d'un génie du jazz. Pour cela, ils s'inspirent de la culture tsigane, essentiellement orale, pour nous raconter l'histoire : des personnages apparaissent au fil des pages, se rencontrent et se racontent les événements qui construiront le mythe. Efa, quant à lui, nous offre un dessin réaliste, avec parfois des trognes de caricatures, un dessin très clair et lumineux. Surtout un dessin qui s'améliore encore au fil des albums (à tel point que je vais sûrement compléter ma collection de ses livres), un long chemin parcouru depuis « Kia Ora », qui pourtant ne manquait pas de charme. Un album qui ravira sans aucun doute les amateurs de ce guitar hero, mais également les néophytes (dont je suis) notamment dans la description du monde tsigane de ces années-là. Une réussite à tout point de vue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (4)
BoDoi   08 juin 2020
La force de ce joli album, gracieusement mis en images dans des tons tantôt âpres, tantôt doux, est son sens du détail. Sans nous noyer sous les anecdotes, il prend le temps d’installer son personnage principal, de donner à voir son caractère, ses incartades, ses coups de coeur.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bedeo   28 février 2020
Pour raconter efficacement son histoire, Efa a su lui trouver les couleurs, les grimaces et les yeux narquois d’un jeune passionné par le banjo. Dans cette Belgique et puis France de l’entre-deux-guerres, il y a une insouciance qui fait du bien, malgré des écueils et des accroches de la part du Destin.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Auracan   04 février 2020
La culture manouche apporte une chaleur bienvenue au récit, les auteurs ayant pris soin d'entourer le héros d'une tribu et de proches, à commencer par son petit frère, témoins aussi pittoresques qu'attachants et pleins d'humour de son ascension.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom   28 janvier 2020
Salva Rubio et Efa rajoutent une corde à leur œuvre avec un bel album, émouvant one-shot oscillant entre drames et espoirs : car, telle une note de musique parfaite, le destin de Django a su s’accorder avec la vie de ses contemporains
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   12 décembre 2020
- Django, prend ces fleurs. Elles sont naturelles et ne s’enflamment pas !
Commenter  J’apprécie          100
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   25 décembre 2019
« (…) Il y eut un jour un endroit où nous, les Tsiganes, étions les bienvenus… (…) » (p. 8).
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   02 décembre 2020
La personnalité de Django est caractérisée par une soif de liberté et d’indépendance.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Salva Rubio (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Salva Rubio
Le libraire Thomas Raymond vous présente les Prix BD de la Griffe Noire 2021 • • Prix Griffe Noire de la meilleure BD de l'année Tananarive de Mark Eacersall et Sylvain Vallée aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1097407-bd-sangoma--les-damnes-de-cape-town.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD jeunesse Lightfall (Tome 1-La Dernière Flamme) de Tim Probert et Fanny Soubiran aux éditions Gallimard • https://www.lagriffenoire.com/1075953-bd-lightfall---vol01---la-derniere-flamme.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD ado Lettres perdues de Jim Bishop aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1092261-bd-lettres-perdues.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD historique Les Zazous - Tome 01: All too soon de Salva Rubio et Danide aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1093324-bd-les-zazous---tome-01---all-too-soon.html • Prix Griffe Noire du meilleur manga Kaiju n°8 T01 de Naoya Matsumoto aux éditions Kazé Manga https://www.lagriffenoire.com/1093222-mangas-kaiju-n-8-t1.html • Prix Griffe Noire de la meilleure série BD China Li T03 La Fille de l'eunuque de Maryse et Jean-François Charles aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/1095728-bd-china-li---t03---la-fille-de-l-eunuque.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD science fiction Negalyod (T01) de Vincent Perriot aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/123137-achat-bd-negalyod.html • Negalyod (T02) de Vincent Perriot aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/1094807-bd-negalyod-t2.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD roman graphique Les entrailles de New York - BD documentaire de Julia Wertz aux éditions de L'agrume https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1011890&id_rubrique=12 • Prix Griffe Noire coup de coeur des libraires Satchmo de Leo Heitz aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/1093932-bd-satchmo.html • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #editionsglenat #editionsgallimard #editionskazemanga #editionscasterman #editionsdelagrume #editionsjungle
+ Lire la suite
autres livres classés : jazz manoucheVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
888 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre