AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 505 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Florence , le 1er Avril 1959
Biographie :

Sandro Veronesi est un homme au talents multiples. Architecte de formation, il décide assez tôt de se consacrer à l'écriture.

Ses romans sont souvent bizarres, expérimentaux, à la fois fantastique et psychédélique, inspirés de la littérature américaine et en particulier de Thomas Pynchon.

Son premier roman, La force du passé, immense best-seller en Italie, publié en 2002 chez Plon, a été couronné en 2000 du très prestigieux prix Campiello, ainsi que du prix Viareggio Rèpaci.

Mais c'est avec Chaos calme que Sandro accède définitivement à la notoriété. Publié en 2005 en Italie, le livre est très vite adapté au cinéma par Antonello Grimaldi, avec Nanni Moretti dans le rôle principal. Le roman paraît en France en 2008 chez Grasset.

Entre 1997 et 1998, il collabore avec la Rai 3 et est l'auteur et le présentateur du programme télévisé Magazzini Einstein, dirigé par Arturo Minozzi. Il collabore avec de nombreux journaux et magazines littéraires. En collaboration avec Domenico Procacci, il a fondé la maison d'édition Fandango Libri et est l'un des fondateurs de la radio Web Radiogas.

Entre temps, Veronesi a publié un autre roman en 2007, Brucia Troia.

Entre 2014 et 2015, il publie Terres rares, puis l'essai théologique Selon Saint Marc.

En novembre 2015, il quitte avec Umberto Eco les éditions Bompiani pour fonder à Milan La nave di Teseo, une nouvelle maison d'édition
+ Voir plus
Source : /livres.fluctuat.net, wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Sandro Veronesi - Terres rares
Podcasts (1)

Citations et extraits (77) Voir plus Ajouter une citation
diablotin0   28 octobre 2018
Terrain vague de Sandro Veronesi
(...) il passait dans la partie alimentation est volait de quoi manger. C'était un jeu d'enfant parce que dans cet endroit on se servait tout seul et qu'on partait payer à la caisse. C'est-à-dire, les cons ou les riches allaient payer : les gens comme lui ou Maddalena se dirigeaient droit vers la sortie, butin dans le slip et personne ne remarquait rien.
Commenter  J’apprécie          150
fabienne2909   17 mars 2013
XY de Sandro Veronesi
... c'est le jour zéro et en conclusion soit on est le voyageur que j'ai toujours été qui accuse le paysan de ne rien savoir soit on est le paysan que je serai dorénavant et qui gentiment et en continuant à piocher lui répond oui monsieur c'est vrai monsieur moi je ne sais rien monsieur mais celui qui s'est perdu c'est vous.
Commenter  J’apprécie          140
diablotin0   28 octobre 2018
Terrain vague de Sandro Veronesi
" je n'ai pas envie de dire qu'on vit mieux ici qu'en Calabre.

_ Alors pourquoi tu restes ?

_ Parce qu'on vit mieux ici qu'en Calabre, s'esclaffait Rase-Meche. Sauf que je n'ai pas envie de le chanter sur les toits."
Commenter  J’apprécie          143
BigDream   20 octobre 2014
Chaos calme de Sandro Veronesi
Pommette, commissure de la bouche, lobe de l'oreille, boucle d'oreille...

Je suis en train d'embrasser des détails.

Je garde les yeux ouverts, je veux voir ce que j'embrasse : ce sont des détails d'une blancheur émouvante, des parties du corps marginales, hors échelle, parce que désormais cette femme ne tient plus tout entière dans mes yeux : comme si elle était devenue infinie, imaginaire.
Commenter  J’apprécie          130
BigDream   14 octobre 2014
Chaos calme de Sandro Veronesi
Tout propos d'ailleurs, même le plus ridicule, prononcé peu avant la mort de quelqu'un, frôle la frontière obscure de la prophetie, mais il ne faut jamais oublier que le temps ne s'écoule que dans un sens, et que ce qu'on voit en le remontant est trompeur. Le temps n'est pas un palindrome : en partant de la fin et en le parcourant à l'envers dans son entier, il semble prendre d'autres significations, inquiétantes, toujours, et il ne faut pas se laisser impressionner.
Commenter  J’apprécie          100
BigDream   14 octobre 2014
Chaos calme de Sandro Veronesi
Vois-tu, à l'université, j'ai fait des etudes de physique. Et je me suis souvenu avoir appris qu'un atome, en passant d'un état à l'autre émet une particule de lumière appelée photon. Et surtout je me suis rappelé la question qu'on m'a posée à l'examen sur ce sujet : d'où sort ce photon? Comment apparait-il? Où etait-il avant? Ce n'était pas dit dans notre cours : c'était une façon de voir si j'avais réfléchi. Et moi qui n'avait pas reflechi, j'ai dit une bêtise : j'ai dit que le photon se trouve déjà dans l'atome. Alors on n'a expliqué que non, le photon n'est pas du tout dans l'atome. Le photon apparait au moment même où a lieu la transition de l'électron, et il apparait précisément à cause de cette transition. Tu comprends? C'est une notion très simple : les sons que ma voix produit en ce moment ne se trouvaient pas en moi.

Voici comment j'ai reussi à me résigner à la malhonneteté de Jean-Claude sans devoir effacer trente ans de ma vie : les actions qu'il a commises ces deux dernières années n'étaient pas en lui. Comme les photons, elles sont apparues à un moment bien précis, pour des causes bien précises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
diablotin0   28 octobre 2018
Terrain vague de Sandro Veronesi
(...) il n'y avait rien de sportif dans ses talents de footballeur qui se manifestaient au cours de leurs petits matches et que les gamins de bonnes familles lui enviaient, parce que, avec les mêmes talents, eux auraient pu entrer dans un club et commencer une grande carrière : pour lui, ce n'était qu'une façon d'exister - la seule qu'il connaissait.
Commenter  J’apprécie          100
Epictete   22 mai 2014
Terrain vague de Sandro Veronesi
[il] proposa ensuite de participer, joua, se défoula et se donna en spectacle, renouant ainsi à taper dans le ballon, avec le plaisir inégalable de se sentir supérieur - seule véritable satisfaction qu'il eût jamais connue; et il lui sembla possible, mais oui, de continuer sa vie de résidu sans être obligé de renoncer à ces petits triomphes.
Commenter  J’apprécie          100
Sandro Veronesi
SZRAMOWO   25 juin 2016
Sandro Veronesi
J'ai pensé aux abeilles, aux colibris, qui pour s'immobiliser dans l'air doivent agiter leurs ailes à une rapidité incroyable. C'est le cas de mon personnage qui, pour s'immobiliser, a besoin d'une agitation intérieure incessante.



Le Monde des Livres 25 avril 2008, à propos de Pietro Palladini, le héros de son roman Chaos calme.
Commenter  J’apprécie          100
gorjan   03 juillet 2009
Chaos calme de Sandro Veronesi
Voilà, il est parti. Et si quelque chose de pourri en moi devait s'en aller_parce qu'il y a toujours eu en moi quelque chose de pourri, et je l'ai toujours su_, alors c'est parti avec lui, maintenant. Je n'ai pas saisi mon occasion, je ne chevaucherai pas à côté des hommes puissants, mais aujourd'hui, je me suis fabriqué un souvenir phénoménal. quelque chose de si grand que je ne pourrai en parler à personne. Je me souviendrai pendant des années de ce moment_la neige entassée le long des trottoirs, l'odeur d'humidité dans l'air, l'haleine qu'on voit sortir des bouches. Puis, un jour, si je deviens un homme bon, je l'oublierai.
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le rouge et le noir

Quel est le nom du personnage principal ?

Julien Leperse
Julien Sauterelle
Julien Saurel
Julien Sorel

11 questions
343 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
.. ..