AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bayard Jeunesse

Bayard Jeunesse appartient à Bayard, un groupe de presse français créé en 1873 par le père Emmanuel d`Alzon. Le groupe représente près d`un tiers du marché de la presse jeunesse en France. Bayard publie chaque année 270 nouveautés dans le secteur de la jeunesse.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Bayard Jeunesse



Dernières parutions chez Bayard Jeunesse


Dernières critiques
gristy
  16 mai 2022
L'Epouvanteur, tome 1 : L'apprenti-épouvanteur de Joseph Delaney
J'entends beaucoup de bien de ce livre depuis 15 ans ! Qu'est ce qui m'a pris d'attendre aussi longtemps pour me jeter à l'eau ?



Roman jeunesse qui se lit très bien même en étant adulte. Ce n'est pas bateau et c'est sombre. On retrouve de l'épouvante et des créatures mystiques : fantômes, ombres, sorcières, gobelins..



Ce premier tome ne m'a pas laissé indifférente malgré le jeune âge de notre héro.



La plume de l'auteur est vraiment précise et obscure, l'univers qu'il a créé est riche, envoutant et captivant.



J'ai hâte de poursuivre dans ma découverte de cette saga.
Commenter  J’apprécie          10
domi_troizarsouilles
  16 mai 2022
Everything, Everything de Nicola Yoon
Voici un livre que j’avais repéré depuis longtemps, à cause de sa très jolie couverture (celle où le titre se trouve écrit en grand, au milieu de fleurs et papillons – pas celle qui reprend l’affiche du film, même si elle est sympa aussi) et parce que l’autrice, une fois n’est pas coutume, est originaire d’un pays un peu plus exotique que mes habituelles destinations : la Jamaïque.



Oh, certes, ce livre ne se situe pas sur cette île, mais bel et bien aux États-Unis, où une jeune fille de tout juste 18 ans, Maddy, qu’on devine vive et intelligente, est en réalité prisonnière d’elle-même et de sa maladie, celle des « enfants-bulles ». Surprotégée par sa mère, seule survivante d’un drame dans lequel ont disparu son père et son frère ; assistée au quotidien par une infirmière d’origine latino pleine de bon sens, Carla ; Maddy a depuis longtemps appris à se contenter de ce qu’elle a, ne pouvant jamais sortir, vivant dans ce cocon d’air sans cesse filtré où les visiteurs sont peu nombreux, triés sur le volet et contraints alors à une longue « désinfection », comme son prof d’architecture, probablement le seul autre être humain admis à la rencontrer, et très occasionnellement, autrement qu’à travers un écran.



Cela n’empêche pas la jeune fille de rêver, tout en restant raisonnable parce qu’elle n’a pas le choix, et de passer le reste de sa vie (outre une scolarité qui paraîtrait presque normale, si ce n’est qu’elle est à distance) dans les livres – on l’envierait presque, durant quelques instants au moins !

Mais voilà : un jour, de nouveaux voisins s’installent, une famille pas tout à fait saine (mais ça, c’est pour l’intrigue secondaire) composée des parents, d’une jeune fille avec qui elle n’aura aucun contact de quelque sorte que ce soit… et Olly, un garçon de son âge, adepte d’escalade urbaine, décontracté, fan de mathématiques, et beau à tomber. Bien sûr, depuis toujours, sous la férule inquiète de sa mère, Maddy se protège de tout sentiment… parce que, après tout, l’amour (si c’est ça) peut-il tuer ?



Ce livre est extrêmement agréable à lire, alternant différents registres de langage - presque soutenu quand c’est Maddy qui s’exprime, elle la lettrée qui est aussi la principale narratrice de ce roman, mais aussi un langage plus détendu propre aux e-mails… ou même aux tchats que les jeunes gens vont s’échanger avec une certaine passion dont ils ne semblent d’abord pas conscients eux-mêmes – mais aussi diverses illustrations qui font partie intégrante du texte, comme par exemple les relevés quotidiens de température etc. de Maddy, que la jeune fille annote, ou bien le dictionnaire qu’elle crée, en redonnant sa définition vécue de mots qui sont nouveaux pour elle, mais tellement banals pour qui vit dans un monde « normal ».

Mais bon, soyons clairs : même si c’est une grande réussite à ce niveau-là, ce n’est pas non plus une révolution. Aussi agréable que soit l’histoire, avec des personnages forts et très typés sans tomber dans le cliché, des sentiments parfaitement explorés et décrits avec une très grande justesse, on reste dans de la littérature jeunesse… qui m’a semblé parfois un peu trop légère.



En effet, on sait que Maddy a une vie toute particulière à cause de sa maladie, qu’elle a été préservée (autrement dit interdite) de tout contact social direct avec d’autres enfants puis jeunes gens de son âge, de telle sorte que sa relation avec Olly bouleverse tout son monde bien établi. Cependant, on nous laisse aussi entendre qu’elle est intelligente, qu’elle connaît (du moins en théorie) tout un tas de choses sur la vie et les sentiments grâce aux très nombreux livres qu’elle ne cesse de lire… Et pourtant, quand elle expérimente peu à peu la naissance de tels sentiments, de tels émois et autres bouleversements, on n’a plus l’impression d’être aux côtés d’une jeune fille de 18 ans, même malade et assez inhabile en société… mais face à une gamine façon princesse disney qui aurait vécu dans sa tour, sans rien apprendre ni rien voir du monde, mais absolument rien, même par écran interposé ! Ça manque tout à coup de crédibilité, comme si l’autrice avait voulu en faire « trop » et, sans que ça devienne lassant, on se dit quand même que cette fille ne peut pas avoir tout à fait 18 ans…

Sa relation très fusionnelle avec sa mère m’a aussi un peu dérangée. Est-ce parce qu’une jeune fille vit dans une bulle (et ici, au sens littéral), que les hormones ne font pas leur boulot d’éloignement, de doutes, de révolte même, quand survient la puberté ?! Qu’elle ait appris à accepter sa situation, parce qu’elle n’a vraiment pas le choix, c’est une chose… mais là, Maddy est en permanence à la limite de sembler un peu lisse, ce qui contribue à la décrédibiliser.



Avec tout ça, j’avais deviné dès la moitié du livre (peut-être même un peu plus tôt, mais c’est vers la moitié que je m’en suis vraiment rendu compte) ce qui est devenu bien plus tard un retournement de situation théoriquement très inattendu… mais je l’avais tellement vu venir (avec certes quelques détails manquants) que la surprise a été complètement ratée ; or, j’imagine que ça joue sur l’appréciation finale du livre.



Bref, c’était une très agréable romance jeunesse, explorant avec grande justesse les sentiments naissants entre deux ados peu épargnés par la vie. Cependant, la protagoniste principale en particulier semble parfois un peu trop lisse, plus princesse disney que jeune adulte réfléchie, ce qui décrédibilise bien un peu une histoire autrement très sympathique. On apprécie aussi la forme, entre langage presque soutenu, dialogues de tchat et autres animations graphiques toujours très à-propos.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TPKLLBOOK_95
  16 mai 2022
Magikids, tome 3 : Le troisième mouvement de Neil Patrick Harris
Comme c'est un tome 3, je ne vous fais pas de long résumé pour ne pas spoiler.

Je peux juste vous dire que la menace plane toujours au dessus du groupe des Magikids !

Et que leur amitié va être mise à rude épreuve dans ce tome !



Je crois que cette saga grimpe rapidement dans mon classement des meilleures en jeunesse.

Il y a toujours de l'action, de l'enquête, de la magie (avec cours de magie inclus)...

Leur amitié est plus que jamais en danger et c'est sûrement la seule chose qui peut les sauver.

On essaie de les monter les uns contre les autres.

On ne doit faire confiance qu'à un petit cercle limité car enfants ou adultes peuvent la mettre à l'envers !

La plume est hyper addictive, j'adore faire une petite pause entre deux gros romans et commencer un nouveau tome.

Les persos sont les mêmes, c'est diversifié, bien représenté et toujours très attachants.

Maintenant j'ai qu'une hâte, lire un 4eme tome.

Les illus sont super mignonnes, la mise en page est top. Les cours de magie sont bien expliqués et facile à reproduire.

Et quand le narrateur nous parle directement ça permet une vraie immersion dans l'histoire.

Je ne vais pas vous faire un avis plus long que celui-ci parce que je n'aurai rien de plus à dire que : si vous aimez la jeunesse, foncez, vraiment ! Vous ne serez pas déçu !!
Lien : https://tchusspeacekissloval..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10