AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Des vents contraires (180)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
marina53
  06 mai 2013
Paul Anderen décide de quitter Paris et sa grisaille pour fuir vers Saint-Malo en compagnie de ses deux enfants, Clément et Manon, ne supportant plus l'absence, le vide dû au départ furtif et incompréhensible de sa femme. du jour au lendemain, Sarah a disparu, sans crier gare, sans un au-revoir. Un véritable déchirement pour cette famille qui n'a rien vu venir. En a-t-elle eu assez de cette vie aux côtés de Paul et des enfants ? A-t-elle rencontré un autre homme ? Combien de temps compte-t-elle ainsi rester sans donner de nouvelles ? Autant de questions qui fusent dans l'esprit de ces trois êtres démunis auxquelles ils ne trouvent aucune explication.
Il est parti avec l'espoir d'une vie meilleure ou plus simplement d'un semblant de vie car tout part à vau-l'eau depuis que sa femme se fait ressentir un peu plus chaque jour par son insoutenable absence.
Il est parti pour tenter de redonner des sourires sur le visage des enfants et des rêves pleins la tête.
Il est parti retrouver les odeurs iodées de son enfance, le vent glaçant et piquant, son frère Alex avec qui il va travailler dans l'auto-école.
Mais peut-on réellement partir en croyant tout laisser derrière soi ?


Au plus près des émotions, des descriptions magnifiées par une plume poétique, Des vents contraires est malgré la noirceur du propos un roman lumineux empli d'espoir, de tendresse et d'amour intense. On compatit pour ces trois êtres cabossés que l'absence de Sarah a mis à mal. Olivier Adam révèle bien ici l'âme bretonne, ses vagues, ses embruns, ses vents, ses remparts malouins...
Des personnages secondaires tous plus ou moins ballottés par la vie renforcent cette idée de combat que chacun livre au quotidien.
Ce roman sent bon la mer, l'envie de fugue, l'espoir, les incompréhensions, les rêves et l'amour...
Ce roman très fort est à la fois sombre, dur et déchirant.

Des vents contraires... qui m'ont emportée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
sandrine57
  09 octobre 2012
Un an que Sarah a disparu, un an que Paul n'en peut plus, de chercher des explications, de voir souffrir ses enfants, d'errer dans cette maison si pleine de son absence. Alors il décide de tout plaquer et de recommencer à zéro ailleurs. Et cet ailleurs, c'est Saint-Malo, la ville de son enfance où son frère lui offre un emploi dans son auto-école, parce qu'avec le chagrin, la plume de Paul s'est tarie et ses finances commencent à s'en ressentir. C'est donc parti pour une nouvelle vie dans cette Bretagne battue par les vents où Paul espère se reconstruire et faire renaître la joie de vivre dans le coeur de ses enfants.


Ce n'est pas exactement avec ce roman qu'Olivier ADAM sera couronné Roi du rire! C'est beau, émouvant, bouleversant mais à déconseiller au lecteur sujet à la déprime. Personnages à la dérive, Saint-Malo sous le vent et la pluie, larmes et désespoir...heureusement qu'il y a des éclaircies, des moments de grâce où Paul et ses enfants forment une bulle de tendresse et d'amour face à l'adversité.
Tout en délicatesse, l'histoire d'un homme qui se bat contre ses propres démons, pour le bonheur de ses enfants, une histoire simple sublimée par les mots d'un auteur qui sait à chaque fois toucher au coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
Cricri124
  16 juin 2019
Depuis le départ inexpliqué de sa femme, Paul et ses deux enfants sont inconsolables. Perdus, déboussolés, ils dérivent un peu plus chaque mois. Pour tenter de briser cette spirale infernale vers laquelle ils sont inexorablement aspirés, Paul décide de retourner dans son village natal en Bretagne, ses deux enfants dans son sillage.

L'auteur aborde les affres provoquées par l'absence d'un être aimé. le poids de l'absence, l'incertitude, et ces silences qui creusent des tranchées, y sont admirablement décrits. L'amour paternel vient malgré tout un peu adoucir les états d'âme de cet homme et cette famille en perdition.

Dommage qu'il y ait cet effet de surenchère. Les personnages qui croisent la route de Paul semblent tous plus paumés les uns que les autres. Ça finit par ne plus être vraisemblable. Sans parler de la fin… (et je n'en parlerai pas)

Dommage, car par moment, ce livre nous plonge dans une torpeur mélancolique au coeur d'un paysage tourmenté. Il résonne un peu comme certains airs de blues: la mélodie est harmonieuse mais les paroles désenchantées. Et puis, le disque s'enraye, à mes oreilles en tout cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          508
milamirage
  26 janvier 2012
Mon avis : Il est de ces romans qui vous font voyager aussi bien par les histoires qu'ils racontent que par les lieux dans lesquels elles se déroulent. "Des vents contraires" est de ceux-là. Il y a déjà pas mal de temps que je m'y suis plongée, que j'ai accompagné les pas de ce père de famille qui essaie de se sauver et de préserver ses deux enfants alors qu'il est sans nouvelle de son épouse Sarah depuis un an et que les recherches demeurent infructueuses. Paul est un homme brisé, à l'intérieur de lui doutes et sentiment de culpabilité se font la part belle. A bout de force, c'est l'énergie du désespoir qui va le pousser à regagner sa ville natale, celle où il a grandi, celle où il pense pouvoir se reconstruire un tant soit peu pour pouvoir aider ses enfants à grandir aussi : Saint Malo. Et c'est là qu'on se téléporte, complètement. On voit les paysages, on entend le bruit des vagues, on sent sur sa peau les embruns, l'air marin emplit nos poumons et on se sent tout petit face à la beauté de cette nature bretonne sauvage, vue sous un ciel d'hiver. Les réponses concernant Sarah ne viennent qu'à la fin, comme pour un bon suspens. le livre nous offre aussi une belle réflexion sur le rôle de père, la difficulté de l'assumer quand un homme est en souffrance dès qu'il doit montrer ses sentiments, chose qu'il prend pour une marque de faiblesse. Inutile de le préciser, j'ai passé un très bon moment d'évasion, voir même d'immersion grâce à Olivier Adam... un peu comme un substitut aux vacances dont je rêve depuis quelques années.
Nota Bene : Ce livre a fait l'objet d'une version cinématographique sortie en salles le 14 décembre 2011.
Public : roman pour les adultes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
TheWind
  18 novembre 2019
C'est mon premier Olivier Adam.

Il m'en fallait un pour le challenge ABC. J'ai choisi celui-ci parce qu'il se passait à Saint-Malo. Pour la mer et la Bretagne...

Lire Olivier Adam, c'est un peu comme manger un pamplemousse sans sucre. Il faut en accepter l'amertume. L'âpreté de son style d'écriture, d'abord. Les virgules semblent être une option pour Olivier Adam qui fait des phrases à rallonge en omettant d'y insérer une virgule ou deux. Il s'agit alors de rester bien concentré sur ce qu'on lit ! La tentation, quand on est "maîtresse" comme moi, est grande de prendre son stylo rouge et d'y apposer les virgules manquantes avec un " Fais des phrases moins longues" dans la marge. Mais c'est le style de l'auteur et finalement je trouve qu'il correspond parfaitement à ses personnages un peu cabossés par la vie et à son univers pas très gai.

Ensuite, il faut en accepter l'atmosphère triste et un peu pesante. le sujet traité n'est pas joyeux : la femme de Paul a disparu le laissant seul avec ses deux jeunes enfants. Sa vie s'écroule...


Après avoir admis ces contraintes, tout devient plus facile et j'ai eu bien du mal à reposer ce roman. Il y a le suspense bien sûr. On veut savoir ce qu'il s'est passé, pourquoi sa femme a disparu du jour au lendemain. Mais on s'attache également à toute une galerie de personnages principaux et secondaires, plus ou moins malmenés par la vie, mais débordants d'amour pour leurs proches.
Et il y a Saint-Malo, aussi...les remparts, le sable, la pluie, le vent...


Oui, il y a de fortes chances que je lise d'autres romans d'Olivier Adam !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          416
PiertyM
  14 avril 2018
Faire un deuil quand une personne meurt, il est supposé prendre fin un jour, mais quand une personne a disparu, la vie court le risque de devenir un deuil. C'est de ce deuxième deuil qu'il s'agit dans Des vents contraires, ce deuil long, silencieux, qui ronge sa victime à petit feu...
Désormais, Paul doit composer sa vie avec un deuil qui ne dit pas son nom, Sarah a disparu, lui laissant deux enfants. Pas le temps de se fondre dans ses angoisses, et les gosses? que feront-ils? Si tout s'effrite autour de lui, si l'écriture, ce grand rongeur lui fout la paix à présent, tout en le tuant bien sûr, mais Saint-Malo offre de belles vues sur la mer, de beaux paysages, des doucereuses brises. La nature semble emporter une partie du lourd fardeau de Paul. S'il ne sait par quel bout renaitre de ses cendres, il se rend compte qu'il n'est pas le seul, et qu'il y a autour de lui, des couples ou des gens qui doivent également renaitre de leurs cendres...
Un beau roman! Une plume dont la tension est astucieusement maitrisée, on se retrouve avec tout un fatras d'émotions! A lire? Absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
LUKE59
  16 décembre 2012
C' est ma première rencontre avec cet auteur pourtant inscrit depuis un bon moment sur mon pense-bête. J' ai accroché à ce récit en dépit de sa noirceur un brin excessive : on y trouve , en effet , une concentration anormalement élevée de personnages malmenés par la vie ....L' écriture d' Olivier Adam , dans un style qui rappelle un peu Philippe Djian, dégage beaucoup d' émotion et traduit parfaitement aussi bien les états d' âmes tourmentés du narrateur que la rudesse , la beauté et la désolation des paysages de la côte bretonne pendant l' arrière-saison. Un auteur que je compte suivre!
Commenter  J’apprécie          380
kathy
  18 novembre 2012
Brisé comme les vagues sur la jetée malouine, Paul doit trouver la force de relever la tête suite à la disparition de Sarah. Il s'accroche égoïstement à ses enfants comme à d'improbables bouées de sauvetage. Les gamins, acceptant tacitement cette relation, rongés par le chagrin et peu pressés d'en découdre avec le monde des adultes...

Un roman émouvant et bouleversant dans lequel Olivier Adam nous propose une histoire d'amour entre un père et ses enfants. Un rayon de lumière sous un ciel d'orage.
Commenter  J’apprécie          320
Cath_perrin
  01 octobre 2020
Sarah a disparu depuis un an sans laisser un mot, sans laisser de traces. Paul se retrouve père célibataire et coupé de l'amour de sa vie. Ses proches se posent des questions, supposent qu'elle est partie à cause du caractère difficile de Paul.
Que dire aux enfants à qui leur maman manque tellement ?
Paul déménage à Saint-Malo où son frère lui propose de travailler avec lui dans son auto-école.
D'autres disparitions interviennent dans le livre et Paul est presque complice de l'une d'elles. Ce pourrait être un policier, à un moment, on y croit presque, mais non, l'auteur explore le vide laissé par une personne disparue. Disparue, mais pas morte, enfin, c'est ce que tout le monde espère, qu'elle soit toujours en vie et qu'elle revienne.
Impossible de se reconstruire pour Paul, impossible de se construire pour les enfants, Manon et Clément.
L'atmosphère empreinte de nostalgie et de tendresse, mais les actions sont souvent répétitives, ce qui alourdit le livre.

Lien : https://dequoilire.com/des-v..
Commenter  J’apprécie          311
le_Bison
  01 mars 2012
Il y a des livres qui vous font voyager, une échappée loin de ma grisaille urbaine. Parfois, il n'est même nul besoin de partir à l'autre bout de la planète pour respirer de nouveau un air frais et pur. Direction la Bretagne, sa pluie et ses Bretons et l'univers iodé d'Olivier Adam avec « Des Vents Contraires ».

Du vent, de la pluie et des bouteilles de whisky à moitié vides... Et entre deux bouteilles, il y a une histoire, terriblement émouvante, profondément touchante, le genre de truc qui marque un bison à vie, mieux que le fer forgé incandescent sur le cuir de ma croupe. Un père, un fils, une fille. Une mère qui a disparu. Est-elle morte, est-elle partie ? Nul ne le sait, pas même la police. Des doutes, des regards, des sentiments contradictoires. Ce père décide de retourner sur ses terres bretonnes pour donner un nouvel élan à la vie de ses enfants, un nouvel espoir même éphémère. Mais il faut bien continuer à vivre, à survivre sans elle. Voilà, je ne vous raconterai rien d'autres, car « Des Vents Contraires » est le genre de bouquin à lire et à se taire.
Lien : http://leranchsansnom.free.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Olivier ADAM : cinéma

Quel acteur tient le rôle principal (Paul) dans l'adaptation cinéma "Des vents contraires", qui sortira à la fin de l'année 2011 ?

Romain Duris
Benoît Magimel
Olivier Sitruk
Edouard Baer

8 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Olivier AdamCréer un quiz sur ce livre