AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Laure Guillebon (Autre)
EAN : 9782368464830
184 pages
Steinkis Editions (06/04/2023)
3.7/5   20 notes
Résumé :
Les vies de roman d'un homme étonnement méconnu. IMPOSSIBLE D'ECRIRE LA VIE DE MARIO MARRET AU SINGULIER. Espion anarchiste, explorateur polaire, cinéaste militant et psychanalyste, Mario Marret a vécu autant de vies, faisant table rase ou presque de la précédente. Reconstituées au fil de recherches et d'entretiens, ces quatre vies de Mario Marret forment toutes ensemble l'existence d'un homme singulier, énigmatique et tellement fascinant.
Que lire après Quatre vies de Mario MarretVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Je ne connaissais pas Mario Marret tout comme le grand public. Cette biographie a été l'occasion de me rattraper sur cette lacune culturelle.

On va découvrir successivement les quatre vies bien différentes de cet homme qui a été espion anarchiste durant l'époque de la Seconde Guerre Mondiale, puis explorateur polaire après la guerre, cinéaste limitant et enfin psychanalyste à la fin de sa vie. Il existe des hommes qui peuvent se transformer tout le long de leur vie et s'adapter un peu comme le caméléon.

C'est un très beau parcours qui puise dans une valeur commune à savoir celle de prendre la défense des plus faibles et de le montrer au monde par le biais du cinéma. le côté anarchiste va s'effacer au profit de celui d'un militantisme au profit de la classe ouvrière exploitée par le patronat et qui luttent pour ses légitimes droits.

Chacune des vies semblent être totalement différente dans son approche. Ainsi, la première est un véritable roman d'espionnage pour contrer la menace nazie après avoir fait la guerre d'Espagne pour lutter contre les fascistes. On passe ensuite à une sorte de documentaire sur la banquise pour la préservation de la Nature. Puis, il y a cet aspect cinéaste militant qui intervient sur les radios pour défendre la cause.

Je reconnais que c'est une belle biographie mais j'avoue ne pas avoir été plus passionné que cela malgré tout. Il y a toujours des personnages auxquels on s'attache et d'autres un peu moins.

Au niveau du graphisme, c'est une aquarelle aux couleurs assez douces qui rendent la lecture aérée et assez agréable dans son ensemble.

Pour le reste, c'est une destinée qu'on rêverait tous d'avoir ou presque. Cela reste une icône pour les militants.
Commenter  J’apprécie          520
Club N°53 : BD sélectionnée
------------------------------------

Superbe surprise et découverte.

Pris absolument au hasard sur l'étagère de la bibliothèque.

On est là face à une BD biographique qui explore la vie mouvementée de Mario Marret, espion anarchiste pour le renseignement Américain pendant la Seconde Guerre Mondiale, qui deviendra ensuite explorateur de l'Antarctique et réalisateur de cinéma engagé.

Une vie en 4 volets, passionnante et vraiment bien illustrée par Laure Guillebon.

Le travail de documentariste pour reconstituer la vie et les engagements de cet homme est vraiment bien rendu visuellement.

Les textes et photos originales de fin d'ouvrage offre un réel intérêt pour qui veut continuer de creuser, notamment le mouvement cinématographique militant Français des années 60/70s (Chris Marker, Bruno Muel,…)

Greg
------------------------------------

C'est très beau, tant le dessin que le parcours de vie.

Morgane R.
------------------------------------

Les autrices ont admirablement reconstitué la trajectoire et la vie d'un homme incroyable en quête de sens tout au long de son existence.

Des convictions inébranlables et des engagements d'un homme que l'on peut qualifier vraiment, de belle personne.

Wild57
------------------------------------

Une excellente surprise.

Un illustre inconnu et puis une histoire hors du commun et un plaidoyer, un hymne à l'amour du cinéma dans sa volonté de montrer le réel, de décrire le monde...

Excellent...

Vincent
------------------------------------

Très belle BD, autant dans le dessin précis que dans la construction du récit.

J'y ai découvert Mario Marret avec grande curiosité.

Morgane N.
------------------------------------

Lien : https://mediatheque.lannion...
Commenter  J’apprécie          373
Lors de la Masse critique d'avril j'ai postulé pour obtenir cette BD, attirée par le beau portrait de la 1ère de couverture.
Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais. A une fiction je crois, compte tenu de son titre.
Et bien non.
Quatre vies de Mario Marret est le récit de la vie hors du commun d'un homme engagé, tour à tour apprenti serrurier, opérateur radio, travaillant pour la résistance, explorateur polaire en terre Adélie , cinéaste engagé lors des guerres d' indépendance, puis auprès des ouvriers en lutte dans les années 60,qui finalement devient psychanalyste « sauvage » c'est-à-dire n'adhérant à aucune école sauf peut-être un peu celle de Lacan.
Quel étrange homme qui défie son destin tout tracé par sa curiosité, son goût profond de sa liberté mais aussi de celle des autres, qui ne cesse de transmettre…
Une telle droiture dans la mise en adéquation de ses valeurs et de sa vie est rare.
La restitution de ce récit découpé en quatre parties est efficace. Si la 1ere consacrée à la période résistante m'a moins parlé car elle m'a semblé confuse, les autres vie de Mario m'ont passionnée.
J'ai surtout aimé la période polaire dont le scénario évite souvent les dialogues, nous laissant libre d'imaginer la vie de ces hommes livrés à eux-mêmes pendant un an. La période Medvekine, soit le groupe de cinéastes embrigadant des ouvriers dans leurs démarches mais ne se contentant pas de les filmer, leur confiant la caméra a été une découverte pour moi.
La dernière vignette est un résumé simple d'une vie pas ordinaire.
Je remercie chaleureusement Babelio et les Editions Steinkis pour cette belle découverte.

Commenter  J’apprécie          204
Cet album nous fait découvrir Mario Marret, un homme qui a vécu plusieurs vies toutes aussi passionnantes les unes que les autres.
Nous le découvrons en 1936 à Clermont-Ferrand, jeune homme déjà politiquement très engagé pour la cause des camarades espagnols . Il ira jusqu'à partager leur quotidien dans le camps d'Argelès sur Mer où sont parqués ceux qui ont fui l'avancée des troupes franquistes.
En 1939, alors que la guerre est à nos portes, il apprend le métier d'opérateur radio afin de maitriser tous les moyens de communication qui pourraient être utiles pour combattre le nazisme et le fascisme. En 1940, il embarque pour Alger et travaille pour l'OSS , tout nouveau service secret américain.
En 1949 il embarque avec l'équipe du Commandant Charcot pour une expédition d'une année en Terre Adélie et remplace au pied levé le caméraman de l'expédition, victime d'une crise cardiaque. Il y retourne en 1952 et apprend alors que son premier film est sélectionné à la Mostra de Venise tandis que le second sera primé à Cannes.
En 1966 il filme la lutte pour l'indépendance de la Guinée portugaise ainsi que les luttes ouvrières de Besançon de 1967 notamment celle des salariés de l'usine de Rhodiacéta.
En 1969, dans le calme du Lubéron il lit Lacan et devient psychanalyste.
En 1990 une attaque cérébrale le laisse apathique.
Les aquarelles aux teintes noir et blanc de Laure Guillebon renforcent l'aspect documentaire du récit de Nina Almberg sur cet homme hors normes, à la fois fascinant et secret qui a vécu de nombreuses vies en faisant à chaque fois table rase, ou presque, de la précédente.
« Lu dans le cadre du Prix Orange de la BD 2024. Je remercie Lecteurs.com ainsi que les Editions Steinkis pour cet envoi. »
Commenter  J’apprécie          40
Quatre vies de Mario Marret retrace la vie de cet homme de façon graphique et cela très tôt dès ses premiers engagements. Il est emprunt de lutte sociale et il est prêt à se battre et mettre sa vie en péril pour la cause, et assez vite dans sa jeune vie d adulte où il est opérateur radio et se bat contre le fascisme. Plus tard il embarque sur un bateau, pour continuer ce boulot, mais la mort du cinéaste pendant le trajet le guide derrière la caméra
Le scénario de ce roman graphique est rythmé en 4 phases correspondant à des directions différentes dans la vie de Mario, personnage. touche à tout et qui n a pas peur de s engager.
Graphiquement c'est étonnant de réalisme et ça me fait penser au travail d Emmanuel Lepage. le thème des terres australes rajoute aussi cette appartenance à cette auteur bd documentaire, comme au final Mario Marret.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (2)
LigneClaire
26 juin 2023
Un homme de foi Mario Marret et cet album doit se lire comme un acte de mémoire, de confiance dans ce que femmes et hommes sont capables de faire pour défendre la liberté par tous les moyens. Un récit cadré, percutant et un dessin qui s’accorde avec cette saga qui est aussi un roman d’aventure incroyable.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest
25 avril 2023
Ce roman graphique lève le voile sur un homme singulier, fidèle à ses idéaux et à ses engagements. Les lecteurs tiennent entre leurs mains une biographie originale et magnifiquement mise en image.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nous considérons que notre indépendance nous permettra de développer notre propre culture, de nous développer nous-mêmes et de développer notre pays en délivrant le peuple de la misère, des souffrances, de l'ignorance.
Commenter  J’apprécie          240

Lire un extrait
autres livres classés : militantVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (34) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5220 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..