AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2923841913
Éditeur : Les Editions de La Pastèque (01/09/2016)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Réparatrice de choses brisées, sa mère avait quelque chose de l'araignée. Une berceuse en chiffons déploie sous nos yeux la vie de Louis Bourgeois, une artiste de renommée mondiale, dans un récit poétique et superbement nuancé. En racontant la relation entre une mère et sa fille et la naissance d'une artiste, le livre nous donne à voir la dentelle raffinée tissée en chacun de nous par le souvenir.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
AndreaBaladenpage
  12 octobre 2016
[...] Voici un album remarquable tant par son histoire racontée avec une sensibilité et une finesse particulières que par son traitement graphique qui laisse la part belle à l'imagination et à la créativité. La cadence du récit est bien mesurée et apaisante comme la mélodie de la rivière qui accompagne Louise pendant toute sa vie. Or, la rivière, au fil des pages, prend une signification métaphorique se transformant en chemin vers sa destinée. le texte soigné et naturel est enrichi par un choix du lexique qui reflète le milieu du tissage ainsi que par un symbolisme hautement poétique.
La narration visuelle menée par Isabelle Arsenault est originale, évocatrice et très efficace. On reconnaît avec bonheur son trait personnel empreint d'une douceur infinie, un brin mélancolique, libre dans ses mouvements et ses interprétations, doté d'une force tranquille. Une palette composée principalement des couleurs bleue, rouge et gris, un peu délavées, avec quelques rayons de jaune pâle, plonge le lecteur dans une ambiance tamisée propice à un vieil album de famille où les photos conservent les traces des moments douloureux aussi bien que des souvenirs heureux. La représentation de maman comme araignée est particulièrement touchante, surtout le sens que lui accorde Louise dans toutes ses créations. [...]
Suite de la chronique sur le site
Lien : http://www.baladenpage.com/m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LyonEstColleges
  27 février 2018
Louise a grandit dans une maison au bord d'une rivière avec sa famille. Sa mère était tisserande et restaurait des tapisseries d'art. Louise a baigné dans cet univers toute son enfance et a elle-même appris à réparer les fragments effacés d'une tapisserie. Sa mère lui a tout appris, les formes, les couleurs, les matière, l'art de tisser.
Au fil des pages nous voilà donc plongé dans la vie de Louise Bourgeois, son enfance, ses blessures, ses rêves, sa relation avec sa mère. Avec finesse et tendresse, l'auteure nous dépeint ainsi la naissance d'une artiste à travers ses souvenirs. Les illustrations, tout en poésie et inspirées de l'oeuvre de l'artiste, ont pour trame le tissage comme pour signifier que l'art soulage les blessures.
Commenter  J’apprécie          00
Aufildeslivres
  12 septembre 2017
« ELLE AIMAIT TRAVAILLER DANS LA TIEDEUR DU SOLEIL, SON AIGUILLE SE SOULEVANT ET RETOMBANT A LA CADENCE DE LA RIVIERE, SOUS LES TOIILES D'ARAIGNEES PARFAITES ET DELICATES OU SCINTILLAIENT, CAPTIVES, DES GOUTTES D'EAU. »
Les dessins sont sublimes, rose et bleus, teintés des mémoires d'une enfance douce et sereine, auprès d'une mère aimante, au milieu des laines et des cotons, des aiguilles et des fuseaux, bercés du flux de la rivière, des tissages et des toiles.
« LA MERE DE LOUISE ETAIT SA MEILLEURE AMIE. REFLECHIE… PATIENTE, APAISANTE… SUBTILE, INDISPENSABLE… ET AUSSI UTILE QU'UNE ARAIGNEE. »
Les textes sont incroyablement poétiques. Quiétude et bienveillance en sont le fil.
« ELLE FABRIQUA DES LIVRES QUI PARLAIENT DE L'AUBE ET DES HEURES DU JOUR, DU SOLEIL LEVANT ET DES ETOILES QU'ELLE AVAIT AIMEES, AVANT. ET PARCE QU'ELLE NE VOULAIT RIEN OUBLIER, ELLE FIT UN LIVRE SUR L'OUBLI. »
Cet émouvant hommage à Louise Bourgeois dévoile quelles furent les sources d'inspiration de l'artiste : sa mère, ses souvenirs et ses deuils, ses lumières et ses enseignements. Il est grandement instructif et esthétiquement remarquable. Il est tout simplement sublime.
« AVEC CE QUI RESTAIT DE L'ETOFFE DE SA VIE, LOUISE CONFECTIONNA UNE BERCEUSE EN CHIFFONS. ELLE TISSA LA RIVIERE QUI L'AVAIT ELEVEE : DES ROSES MATERNELS, DES BLEUS DELAVES. ELLE TISSA UNE MERE QUI COUSAIT AU SOLEIL, UNE FILLE QUI S'ENDORMAIT SOUS LES ETOILES, ET TOUTES LES CHOSES QU'ELLE AVAIT AIMEES. »

Lien : http://aufildeslivresblogetc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mesechappeeslivresques
  29 mars 2017
Louise Bourgeois est une artiste mondialement reconnue qui a marqué le monde de l'art par son travail de plasticienne et de sculptrice.
Ce superbe album lui rend hommage et retrace le parcours de cette femme dotée d'un univers exceptionnel.
De l'enfance à l'âge adulte, on découvre les événements qui ont marqué sa vie et en particulier les liens forts qu'elle possédait avec sa mère qui lui a tout appris de son métier de tisseuse.
Quelques années plus tard, la mort de cette dernière influencera la vie de l'artiste qui pansera alors ses blessures avec l'art. Elle réalisera notamment l'une de ses plus célèbres sculptures, une araignée géante nommée « Maman ».
On retrouve une petite biographie à la fin de ce livre jeunesse qui, pour moi, s'adresse tout aussi bien aux adultes qu'aux enfants.
Le texte s'harmonise complètement avec les illustrations pleines de douceur d'Isabelle Arsenault dont j'admire toujours autant le travail.
La dernière page refermée, le lecteur n'a qu'une seule envie, celle d'en savoir plus sur Louise Bourgeois et ses oeuvres si atypiques.
Le talentueux tandem Novesky-Arsenault a su tisser avec poésie et sensibilité les fils de la vie de l'artiste Louise Bourgeois dans cet album de qualité très riche graphiquement. Une petite pépite à savourer.
Lien : https://mesechappeeslivresqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fann
  06 juillet 2017
Un album magnifique tant par le texte que par les illustrations, hommage vibrant à l'artiste Louise Bourgeois.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Ricochet   26 octobre 2016
Les rouges, bleus et roses ainsi que le fil sont omniprésents dans le livre comme ils l’étaient dans la vie de l’artiste. L’expérience de lecture en est d’autant plus forte et on se sent au plus près de la petite Louise.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte   12 octobre 2016
Empreinte de douceur, d'une nostalgie mélancolique totalement bouleversante, l'histoire d'Amy Novesky, sublimée par les superbes illustrations d'Isabelle Arsenault (...) offre un beau moment de lecture.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AndreaBaladenpageAndreaBaladenpage   12 octobre 2016
Avec ce qui restait de l'étoffe de sa vie, Louise confectionna une berceuse en chiffons. Elle tissa la rivière qui l'avait élevée : des roses maternelles, des bleus délavés. Elle tissa une mère qui cousait au soleil, une fille qui s'endormait sous les étoiles, et toutes les choses qu'elle avait aimés.
Commenter  J’apprécie          80
fannfann   06 juillet 2017
Louise étudiait la dentelle des étoiles, elle rêvait à sa place dans l'univers et pleurait doucement en s'endormant, bercée par le rythme de l'eau qui murmure.
Commenter  J’apprécie          00
ieo9ieo9   05 mai 2017
Le rentrayage — ou réparer une déchirure en retissant l'étoffe — créer un tout.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Isabelle Arsenault (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Arsenault
Timothée de Fombelle lit un extrait de son nouveau livre, "Capitaine Rosalie", l'histoire d'une petite fille de 5 ans et demi bien décidée à mener son propre combat durant la guerre de 14-18. Il choisit ici un moment d'accalmie dans la vie de son héroïne, dont les illustrations douces et sensibles d'Isabelle Arsenault se font l'écho. Plus d'informations sur le livre : https://bit.ly/2OzCriU
autres livres classés : louise bourgeoisVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
993 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre