AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756406643
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (07/03/2012)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 86 notes)
Résumé :
Capucine Guillon, rédactrice de questions pour jeux télévisés,
maman solo de trois ados mal dégrossis, n'a pas vraiment le
profil de la femme fatale épanouie ni de la businesswoman
accomplie. Son irrésistible attrait pour tout ce qu'il faut éviter
et son manque cruel de discernement la mettent dans des
situations que certains qualifieraient de pathétiques mais
qu'elle assume avec beaucoup d'humour et une pointe
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  15 octobre 2016
Au début de ma lecture la mayonnaise a pris une héroïne plutôt inhabituelle mère célibataire avec 3 enfants, son métier atypique, le ton de l'auteur m'a au début séduit.
Et puis cela s'essouffle très vite et les situations deviennent de plus en plus improbables, déjà le fait d'écrire les chapitres par mois cela fonctionne au début et puis très vite on voit venir la suite du coup les grandes vacances, la rentrée scolaire, Noël cela fait qu'il n'y a pas vraiment de surprise de ce côté la.
Et puis que dire des situations vraiment grotesque qui vont se succéder je ne peux pas en dire plus pour ne pas dévoiler le texte mais tout cela peut-il vraiment se passer en un an? Je crois que j'ai vraiment décroché de ma lecture vers le mois D'Avril et les derniers mois Septembre/Octobre/Novembre/ Décembre ont vraiment été un calvaire à lire.
Je voulais une lecture détente sans prise de tête et cela a été le contraire à la fin de ce bouquin je suis donc très déçue.
Commenter  J’apprécie          180
Taylor
  05 juin 2013
Nous allons partager 12 mois dans la vie de Capucine Guillon qui n'a rien d'un conte de fée.
Mère célibataire de trois garçons en pleine adolescence (et tous les syndromes qui vont avec), tirant le diable par la queue (les fins de mois sont comme les débuts de mois : difficiles), elle essaie de faire face à son quotidien. Mais pour couronner le tout, il s'avère que Capucine est un aimant à ennuis. En lisant le livre, je me dis que quelqu'un a marabouté cette pauvre femme car avec ce qui lui arrive au long de ces douze mois, on pourrait légitiment le penser.
Alors qu'une personne « normale » subissant toutes ces catastrophes chercherait à se finir en tirant la chasse d'eau ou en vidant le flacon de Canard WC fraicheur alpine (dixit l'héroïne herself), Capucine défend une philosophie de vie qui m'a tout de suite plu : l'humour.
Comme elle le dit à ses enfants à plusieurs reprises dans le livre : « l'humour sauve de tout ».
Je suis entièrement d'accord avec elle, l'humour peut être une excellente bouée de sauvetage alors que tous les éléments d'une vie de m**** sont réunis.
Tous les personnages m'ont plu : Capucine, ses enfants et tous les personnages secondaires dont celui de Nadège qui m'a fait rire de consternation (si je vous jure on peut rire de consternation). Je me demande si l'auteur n'a pas connu une Nadège tellement son personnage est hurlant de vérité.
Le style de l'auteur nous permet tout de suite par le choix d'un mot de visualiser une scène et j'ai gloussé plus souvent qu'à mon tour au fil des pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Audreyaufildespages
  12 juin 2017
Voilà un titre qui semblait prometteur. le style calligraphique un brin 70′s, les couleurs girly du titre – rose, violet… – laissaient à penser que le récit de cette quadra parisienne, trois fois divorcée et autant de garçons à élever seule, sous-estimée au boulot, allait me faire rire aux larmes.
Aucun doute là-dessus, avec un rythme approximatif de trois blagues toute les deux phrases, on est bien dans la comédie.
D'un côté, j'ai trouvé certains passages plutôt bien vu : l'organisation sans conviction du nouvel an, la visite chez le banquier ou encore l'entretien avec son boss qui préfère promouvoir la collègue bombasse aux gros seins et au cerveau de pois chiche plutôt qu'une autre plus compétente m'ont permis de passer un bon moment.
Par contre, le reste du temps j'ai vraiment eu l'impression de lire un long, très long article de presse féminine genre Biba. Les jeux de mots s'enchaînent à la vitesse du son, pas toujours avec beaucoup de finesse, les stéréotypes s'accumulent, les comparaisons sont exagérées à outrance… pfffff…. ça m'a soulée. Clairement.
En résumé: à embarquer sur la plage? Why not? Sinon: bof.
Ps: Ne cherchez pas Kate (Middleton) ou quiconque de la famille royale. Passé le titre, y en a plus.
Lien : http://audreyaufildespages.u..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
petipo2miel
  15 janvier 2016
Capucine, mère célibataire de 3 enfants de père différent, tente au mieux d'offrir à ses enfants le meilleur. Malheureusement, avec toutes les dépenses nécessaire pour un adolescent, baskets, vacances à la neige, activités sportifs, le budget ne suit pas. Ce n'est pas son poste de rédactrice de questions pour jeux télévisés qui peut suffire à ces besoins. Nous allons donc passer 12 mois dans la vie de cette quarantenaire et partager sa facilité à se mettre dans l'embarras.
Ce livre est un vrai petit bonbon. J'ai énormément apprécié l'humour présent toit au long de l'histoire. Déjà le titre annonce le ton du roman. C'est d'ailleurs ce qui a motivé mon achat. le narrateur est capucine qui a une sacrée répartie. Si je n'ai pas ris, j'ai en revanche souris à mainte reprise.
Je regrette en revanche qu'il n'y ai pas une intrigue plus marquée. Il y a bien éventuellement sa lutte pour ne pas perdre son nom marital et redevenir capucine Poute mais cela ne suffit pas. du coup, je reste sur ma faim en refermant cette oeuvre. Pour moi, il n'y a pas vraiment ni début ni fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sanguine
  22 mai 2014
Quand ma copine Delphine m'a prêté ce bouquin, elle m'a dit : "tu vas voir, tu vas te marrer". Soit. Je ne lis pas que des trucs prises de tête, j'aime aussi rire lorsque je me plonge dans les livres. C'était donc l'occasion pour m'en payer une bonne tranche. En plus, je ne connaissais pas du tout Fred Ballard, c'était le moment de remédier à ça. J'ai attendu un long moment avant d'ouvrir ce roman, je ne sais pas pourquoi ...
Fred Ballard nous narre la vie compliquée de Capucine Guillon née Poute, mère de 3 fils et divorcée des 3 pères. Elle est rédactrice de questions pour jeux télévisés. Et bien entendu, il ne lui arrive que des tuiles. Certaines paraissent tout à fait plausibles et là on se dit qu'on n'aimerait pas du tout être à sa place. Mais malheureusement, la plupart du temps, les situations sont tellement tirées par les cheveux et semblent totalement improbables qu'on a du mal à se sentir concerné et même du mal à en sourire. Une seule situation m'a fait marrer, c'est tout de même très léger pour un livre de 288 pages.
Je suis donc un peu déçue, je n'ai pas trouvé le côté rock n'roll promis par ma copine, j'ai même trouvé ce bouquin un peu poussif, pas forcément toujours très bien écrit et avec un humour parfois très lourdingue. Bref, un peu déçue ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
angie22angie22   15 octobre 2013
- Donc, pour résumer, vous m'avez fait placer il y a cinq ans la coquette somme de quatre mille euros, en la bloquant huit ans pour que ça me rapporte 5 % et aujourd'hui, vous me proposer de me prêter MON argent à 6,7 % ! Vous me prenez pour une courge ?
Commenter  J’apprécie          172
angie22angie22   17 octobre 2013
C'est un drôle de concept quand même, la salle d'attente, surtout à notre époque. Normalement on n'attend plus à notre époque, on a tout, tout de suite, on consomme et ensuite on jette, c'est valable pour les sentiments comme pour la nourriture.
Commenter  J’apprécie          110
brigaldufenecbrigaldufenec   07 février 2013
....je voulais savoir si je pouvais bénéficier d'une aide ménagère parce que là je suis à deux doigts de me suicider au Destop microbilles...
.....vous avez droit à douze heures d'aide ménagère
- Douze heures par semaine?
- Non douze heures par mois.
- Ah ..et..pendant combien de mois?
-Pendant un mois...
........Pour la première fois de ma vie j'allais avoir, pendant quatre semaines consécutives, une fée du logis pour entretenir mon intérieur pendant que je me la coulerai douce devant Motus. Le Rêve! L'Aboutissement de toute une vie!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cielo1984Cielo1984   05 août 2013
-Bonsoir Madame Guillon, je ne vous dérange pas?

Je n'ai jamais su quoi répondre à cette question étrange...: "Eh bien si justement j'ai décroché juste pour le plaisir de vous dire que vous me dérangez..."
Non franchement, si on pense qu'on dérange quand on appelle, eh bien on n'appelle pas! Comme ça, on est sûr de ne pas déranger...
Commenter  J’apprécie          20
JoublJoubl   13 août 2013
Petite, j'étais un vrai garçon manqué : je détestais les poupées mais j'adorais jouer au rugby avec les garçons qui me plaquaient dans la boue avec délectation. Ça m'est resté d'ailleurs, toute ma vie je me suis fait plaqué par les garçons, dans la boue ou sur des quais de gare, mais je continu a les préférer aux filles.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14963 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre