AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
L'Ombre d'Adeline tome 1 sur 1

Chloe Beasley (Traducteur)
EAN : 9782385660130
640 pages
Roncière (07/03/2024)
3.96/5   358 notes
Résumé :
LA MANIPULATRICE

Je sais manipuler les émotions. Je vous ferai pleurer, souffrir, rire et soupirer. Mais mes mots n'ont aucun impact sur lui. Surtout lorsque je le supplie de partir. Il est toujours là, à m'observer et à attendre. Et je suis incapable de le quitter des yeux. Je n'ai qu'une envie : qu'il se rapproche.

L'OMBRE

Je n'avais pas l'intention de tomber amoureux. Mais maintenant que c'est arrivé, je ne peux plus r... >Voir plus
Que lire après L'Ombre d'Adeline, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 358 notes
ATTENTION mon avis contient du spoil.

Alors, je n'ai jamais pris la peine d'écrire une critique sur un livre, mais là je ne peux pas me taire sur ce livre.

Je précise que j'ai lu ce livre en VO (cela a un rôle à jouer dans ma critique).

Bon, par quoi commencer ?
Je n'ai pas du tout apprécié ce livre, mais alors vraiment pas (j'aurai du compter le nombre de fois où j'ai soufflé et levé les yeux au ciel tellement j'étais exaspérée 🙄). J'ai entendu parlé de ce livre comme étant le plus choquant, et sur ce point, je ne suis pas déçue…

Premièrement, j'ai détesté le personnage de Zade, son côté Monsieur meilleur que tout le monde et son égo plus gros que son engin m'a immédiatement donné envie de vomir. Ce personnage m'a dégoûté au plus haut point ; non mec, ce n'est pas parce que tu sauves des enfants du trafic humain que cela fait de toi une meilleure personne que les hommes que tu tues, tu es pareil qu'eux puisque tu as v*olé à plusieurs reprises une femme. Et non, ça ne fait pas de lui un « morally grey character » il a vi0lé Adeline, et pas qu'une fois, pour moi c'est suffisant pour le détester. Malgré tout, il arrive quand même à être plus détestable encore en se croyant plus fort et plus menaçant que tout le monde (c'est bon on a compris parce que tu fais 1m90 et que t'as des cicatrices, tu inspire la terreur et tout le monde devrait te craindre)… Je ne saurais pas trop l'expliquer, mais voici quelques citations qui m'ont fait grincer des dents : « The only real monster in this house is me »(chap 17), « I'm a dangerous man, and I kill people daily. Not only that, but I enjoy it too. »(chap 17), « You're a tadpole in an ocean of sharks and you have no fucking idea who I am, but you're about to learn. »(chap 20).

Ensuite, l'écriture était un gros point noir également, l'auteure utilise « fuck » et « fucking » comme des virgules et à un quart du livre je n'en pouvais déjà plus. de plus, le vocabulaire n'est pas très étoffé et les tournures de phrases assez répétitives. Cependant les descriptions restaient claires et mettaient bien dans l'ambiance, l'un des seuls points positifs de ce livre.

Concernant le personnage d'Adeline, je l'aimais bien au début, mais plus le temps passait, plus elle me sortait par les trous de nez. Ses décisions stupides ne le sont pas moins parce qu'elle dit qu'elles sont stupides, et sa tendance à se révolter tout en sachant qu'elle le paiera cher m'a mise dans l'incompréhension, pour moi je n'appelle pas ça un personnage fort, juste bête. Heureusement que le personnage de Daya est là pour sauver le tout, enfin quelqu'un de sensé dans ce livre (sauf la fois où elle a attendu 2h pour appeler sa meilleure pote Addie qui l'a laissé attendre pendant qu'elle forniquait, pourquoi attendre aussi longtemps ??).

L'intrigue principale mise à part (pas très passionnante, on se doute qu'Adeline va finir par aimer son stalker) j'ai bien aimé suivre l'enquête du meurtre de Gigi, c'est d'ailleurs la seule raison qui m'a poussé à finir ce livre…

Bon, parlons de l'aspect problématique de ce livre, qui selon moi, est le plus grave et m'a donné envie de fermer le livre tout du long.
‼𦨍éjà, ne lisez pas ce livre si vous êtes mineur(e) et/ou sensible à certains sujets comme le vi0l, le trafic d'enfants ou la violence. Ce livre contient également des descriptions très graphiques, alors si cela vous touche ou que vous n'arrivez pas à prendre assez de recul sur ces sujets, ne lisez pas ce livre ou soyez très prudents 🫶.
Deuxièmement, j'abhorre la façon dont on décrédibilise les viols qu'à subi Adeline, tout autant avec le personnage de Zade que celui d'Adeline. Sous prétexte qu'elle a eu un orgasme pendant ceux-ci, ne signifie pas que au fond, elle le voulait un peu quand même celle-là aussi. Ils ne devraient pas passer au second plan ni être romantisés comme ils sont dans ce livre, c'est à vous rendre malade.
De plus, ce n'est pas parce que Zade est beau, qu'il s'inquiète pour la sécurité d'Adeline (qu'il a lui même mis en péril) et qu'il « aime » Adeline, que ça l'excuse et efface les viols qu'il lui a fait subir. Et oui, flash info, Zade n'est pas amoureux de la protagoniste, juste obsédé et ce n'est en rien sain ou normal. Pareil pour Adeline, elle n'est pas amoureuse de Zade, c'est juste un bon syndrome de Stockholm bien vénère.
Ensuite, j'ai détesté voir la tournure que prenait cette histoire après le chapitre 30, et remarqué comment Addie passait l'éponge sur tout le stalking, les intrusions, les viols, les menaces et la violence, sous prétexte qu'elle a eu l'orgasme de sa vie, et le fait qu'elle ne remette pas ça en question me terrifie.
En outre, je suppose que le tome 2 sera à base de « Adeline s'est faite v*olée mais comme ils sont pas beaux, elle a pas pris son pied et est trauma. Zade va retrouver les méchants et les tuer, puis il va aider sa petite souris à se reconstruire puisqu'il est rongé par la culpabilité de l'avoir mise en danger par sa faute. Il va donc l'aider à surmonter ses traumatismes en reproduisant ses scènes de vi0l mais comme elle va avoir l'orgasme ultime et qu'il va lui montrer qu'avec lui elle est « safe », finalement Zade est pas si méchant et on peut lui pardonner de l'avoir v*olée. Ils vécurent heureux, même si ils ont traversés des moments de crises ! »

Pour finir, j'ai bien aimé le plot twist de fin, même si j'avais deviné ce qui allait arriver à Adeline, j'ai apprécié que Zade finisse avec un gun sur la tempe sans pouvoir rien faire.

Bravo à vous si vous lisez ceci, vraiment j'ai abusé mais je voulais expliciter quelques faits sur le pourquoi du comment ce livre est problématique, même si il reste encore pas mal de choses que je n'ai pas abordé ici et qui sont dérangeantes.

Ainsi, c'est sans surprise que je ne recommande absolument pas ce livre, vous allez juste perdre 20 balles et du temps (perso j'ai mis plus de 16h et j'aimerais qu'on me rende ce temps gaspillé). Merci beaucoup d'avoir lu mon avis ! 😊

Commenter  J’apprécie          80
Je ne voulais pas m'embêter à écrire une critique pour un tel torchon digne du premier sexe d'Éric zemmour. Mais en voyant la hype( et la prochaine traduction française...), eh bien je pense qu'il est le temps pour une critique.

Rien ne va.

Je ne sais même pas pour où commencer. D'habitude j'ai un plan mais la c'est tellement abberant que cela m'en laisse les bras ballants. J'ai tellement à dire....

Je commencerais par parler du plus grave, du plus évident : ce livre est extrêmement problématique. Genre, vraiment vraiment. le livre essaye de nous faire croire que des scènes de viols n'en sont pas, essaye ( vainement pour moi ) de nous exiter en écrivant des scènes de viols et de tortures sexuels, le livre essaye de faire passer comme normal un gars qui declare sienne une femme qui ne veux pas de lui et decide de lui interdire de voir d'autres garcons et ceux alors quils ne sont pas ensemble, le livre essaye de faire passer le stalking extrême comme étant romantique et excusable, le livre essaye de nous faire aimer un homme violeur, meurtrier, stalker, mysogine, sadique, hypocrite, cringe et ridicule aussi, tout ça car il est beau ( askip, comme si cela excusait tout...), qu'il aime réellement adeline( non, cela n'est pas de l'amour faut arreter), et que il tue des violeurs pédophiles ect ( mdr quel ironie. En plus il le fait par plaisir et non par justice et il passe son temps à faire ces louanges au lieu de faire son introspection). Ce gars est extrêmement arrogant et égoïstes rien que ces envies comptes. Ce gars bénificie d'une hype du turfu , beaucoup de monde le qualifie de meilleurs homme possible, de bookboyfriend, de homme brisé( par quoi mdr ?), d'homme hot (?!), ect....c'est grave, très grave, c'est l'asile à ce stade. Ou d'ailleurs plutôt un stage de feminisme ou alors ds un centre de femme victime. J'ai vu des gamines de 11 ans le lire ! Pour beaucoup de monde cela les a introduit à la romance (????)

Adeline quand à elle.... nous a été faussement vendue manipulatrice sur le résumé, est idiote et est exitee par zade... ( après avoir dit non hein. le non veux dire oui pour cette autrice). Parceque oui, cela n'est pas " le livre" qui nous donne ci ou ça comme moral mais lautrice( a la plume deplorable et risible au passage ) qui est donc extrêmement problématique. le pire c'est qu'elle a réussi à avoir des fans. de l'intrigue ( nul, on y revenir), des personnes( on en a déjà parlé), des scènes spicy( sois c du viol sois c'est de la torture franchement non erotique sois les 2 en mm temps donc je vois pas le délire )...

Oui, l'intrigue maintenant. Cela se jette partout. du traffic d'être humain, de la manipulation d'état, de la vengeance, un peu d'enquête sur la grand mère morte et son ex stalker ( mdr), bon l'histoire entre zade et addeline ect ect. Faut choisir. le livre est long du coup quand même. Sur le fond, les intrigues étaient survolées mais pas trop mal. Cela ne vaux pas le coup de lire pour cela toutefois.

Enfaîte il y a beaucoup de potentiel manquait. Déjà si zade avait été différents, si la plume avait été meilleur...cela aurait pu être bien. Et ça n'est même pas vraiment un compliment.

Les seuls points positifs sont le design du livre ( stylée en vrai on va pas se mentir ) et l'âge des protagoniste( merci de ne pas les avoir fait plus jeune...).

Il y a le tome 2 à venir. Apparament addeline sera trauma par d'autre types et du coup j'imagine que le but est de nous faire excuser zade ( en mode il y a pire, elle a été trauma par eux et pas par lui cela veux donc dire quelque chose )( je connais ce genre de stratégie des auteurs...) , et les scènes de sexes vont devenir encore plus violente( nottament en reproduisant les abus que adeline a vecu et ceux de l'initiative de zade...)et zade va trouver le moyen de se passer pour la victime quand addeline le call outera.

Pathétique comme livre et franchement si anti feministe qu'il sera sans doute applaudi par Éric zemmour.
Commenter  J’apprécie          110
Je voulais absolument lire ce livre avant la sortie en français pour pouvoir faire de la prévention.
Ma curiosité était piquée et je l'ai lu en étant consciente des avertissements de contenu qui seront présents dans la version française (je l'ai lu en anglais)

Ce livre est pour moi une dangerosité sans nom s'il est placé dans les mauvaises mains puisque le viol est romantisé et banalisé, livre strictement réservé à un public majeur.

Je m'explique :
Adeline est une jeune femme qui vit dans un manoir très sombre et elle a un stalker. Celui-ci va se rendre chez elle, l'espionner, la surveiller, et il va la violer. Sauf que ces scènes de viols sont banalisées au fur et à mesure, puisque l'autrice écrit ces scènes de manière "fantasmées", et où Adeline prend même du plaisir aux actes sexuels qui ne sont pas consentis. L'agresseur/violeur devient le love-interest, et malgré qu'elle le repousse, il est tellement obsédé par elle qu'elle finit par craquer et à ressentir de l'attirance sexuelle et physique.
De plus, parfois Adeline se culpabilise de ressentir du plaisir.

L'histoire tourne principalement autour du sexe et donc des viols que Zade commet sur Adeline. C'est un livre érotique qui a clairement été écrit pour assouvir des fantasmes les plus inavouables. Les sous intrigues étaient plus simples à lire et assez bien même si peu développées. C'est dommage car cette banalisation du viol gâche complètement le potentiel des intrigues où l'on retrouve une dénonciation de la pédocriminalité, pour au final commettre également des actes horribles par la suite.

En bref, pour moi ce livre et cette histoire ne sont pas à mettre dans les mains de jeunes adultes qui pourraient plus facilement intériorisés ce genre de comportement.

Liste des avertissements de contenu : Abus de position dominante / abus physiques et mentaux / agression physique / agression sexuelle / alcool / arme à feu / automutilation / bondage / captivité / description de cadavre / description explicite de blessure / deuil / drogue / enlèvement / enlèvement d'enfants / étranglement / harcèlement / langage grossier / meurtre / meurtre d'enfants / mort / pédocriminalité / rapport sexuel forcé avec objet / sang / scènes à caractère sexuel explicite / torture / trafic et sacrifice d'êtres humains / transphobie / trouble de stress post-traumatique / viol / violence explicite.
Commenter  J’apprécie          113
Lire ce roman a été une étrange expérience. Les personnages sont très complexes, psychologiquement parlant, et il est difficile d'adhérer à leurs réactions et donc de s'y attacher, voire de s'identifier à l'un ou l'autre. L'intrigue, elle, est foisonnante, car elle prend plusieurs axes : la relation d'Adeline avec son « ombre » (son harceleur, en fait), ses recherches sur l'assassinat mystérieux de son arrière- grand- mère, et les missions de Zad dans le milieu de la pédocriminalité. Une lecture dense, mais envoûtante.

« Avec l'orage qui menace en arrière- plan, le manoir Parsons ressemble à une scène sortie tout droit d'un film d'horreur. J'aspire ma lèvre inférieure entre mes dents, incapable de retenir le sourire qui se forme sur mon visage.
J'adore ça. » Adeline est une jeune auteure à succès qui a décidé d'emménager dans le manoir ayant appartenu à son arrière – grand- mère, Gigi. Les fantômes qui font grincer les murs de la demeure ne lui font pas peur. Au contraire, elle aime être effrayée. C'en est même pathologique.

« Les cris de douleur qui se répercutent sur les murs de ciment deviennent un tantinet agaçants.
Parfois, ça craint d'être le hackeur ET le tueur à gages. Putain, j'aime vraiment blesser des gens, mais ce soir, je n'ai aucune foutue patience pour ce trou du cul pleurnichard.
Et habituellement, j'ai la patience d'un saint. » Zad dirige une société secrète qui démantèle les trafics d'êtres humains. Cet homme imposant et balafré peut facilement passer pour un monstre. La torture est son quotidien. Et pourtant, même s'il semble sorti tout droit des Enfers, il agit pour le bien.

Nos deux protagonistes vont se heurter l'un à l'autre. Avec de telles personnalités, difficile de raconter une romance tendre et douce ! Et c'est assez bluffant de constater que l'auteure réussit tout de même à créer une forme d'entente entre les deux ! Et que dire du retournement de situation final ?! Vivement le tome 2 !
Commenter  J’apprécie          100
Un premier tome riche et intense en émotions ! Ascenseur émotionnel garanti ! Une Dark romance plus dark que romance !! Une romance d'horreur ! L'adrénaline est au rendez-vous, la tension est palpable tout au long de la lecture tout comme la peur et l'excitation, la haine ou la joie...

Ce livre est destiné à un public averti.
Un livre sombre qui exploite et explore le viol, la soumission et l'emprise, le trafic d'être humains, les rites sacrificiels d'enfants vivants …..
Même si ces thèmes sont souvent vus dans des films, j'avoue que le lire est plus intense et difficile, vous ne pouvez pas fermer les yeux et attendre que cela passe, il vous faut lire et donc vivre ce que nos personnages subissent …. c'est brut et brutal.

Adeline est une jeune écrivaine à succès qui décide de s'installer dans le manoir dont elle vient d'hériter de sa grand-mère, un manoir étrange où il n'est pas rare de croiser un fantôme dans un couloir … En emménageant, Adie trouve les journaux intimes de son arrière grand-mère brutalement assassinée et dont les journaux lui révèlent des similitudes troublants avec sa propre vie...
Car Adeline doit faire face à un harceleur. Un homme vêtu de noir à la carrure imposante, au visage marqué et pourtant si viril et attirant, qui la regarde dormir, s'introduit chez elle malgré les caméras de surveillance, lui laisse des roses et prend ce qu'il veut d'elle....
 
Ce harceleur, c'est Zade, un homme ambiguë et complexe. Zade est un justicier qui a monté tout un réseau de hackers et de mercenaires afin de traquer les pédophiles, les trafiquants d'êtres humains.... une fois trouvés ! Prendre plaisir à les torturer et les tuer..... Rendre le monde plus sûr ...
Lorsqu'il aperçoit Adeline lors d'une dédicace, il tombe fou amoureux ce qui est étrange pour lui. Adie devient son obsession, une obsession passionnée et passionnelle qui va finir par mettre la vie d'Adie en danger tant il a d'ennemis......
 
Traque, chasse.... Emprise, soumission....
Un jeu pervers et malsain du chat et de la souris va se mettre en place entre nos deux personnages car si Zade est le chasseur, la souris se défend et elle aime ça ! Adie reconnaît elle-même que cet harceleur qui la terrifie l'attire tout autant ….. Adie a du caractère, un petit côté rebelle et aime jouer.... même si le jeu est dangereux …..
En parallèle, Adie essaiera d'élucider le meurtre de son arrière grand-mère.
 
Et c'est là toute l'ambiguïté et la complexité de ce roman ….
Des scènes torrides, des scènes violentes qui nous font serrer les dents,
Des personnages complexes, attachants et détestables, vulnérables et haïssables,
Une atmosphère sombre et lourde, voire pesante,
Emmenée par une jolie plume aux mots bruts mais pas vulgaires...
Un cliffhanger qui nous donne envie d'en savoir plus...
 
Une lecture dont on ne ressort pas indemne....
Une lecture malaisante pour certains et addictive pour d'autres...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Je me penche et serre les dents. "Ce que toi, ainsi que tous les pauvres enfoirés qui oseraient ne serait-ce que regarder dans sa direction allez apprendre, c'est que personne n'est à l'abri lorsqu'il s'agit d'elle. Je me fiche que tu aies simplement respiré de travers dans sa direction, tu vas crever".
Commenter  J’apprécie          30
Mais plus je m'efforçais de convaincre la bête au fond de moi de la laisser tranquille, plus elle se déchaînait.
Et à la seconde où j'ai commencé à me renseigner sur sa vie, à dénicher tout ce que je pouvais trouver, l'obsession n'a fait que croître. Elle est devenue une tumeur cérébrale inopérable qui empoisonne chaque instant de ma vie.
Parfois, j'ai l'impression que si j'essayais de la retirer de mon corps, je n'y survivrais pas.
Commenter  J’apprécie          10
Lorsque vous poussez quelqu'un à tomber amoureux des parties les plus sombres de votre être, il n'y a plus rien que vous puissiez faire pour le faire fuir.
Commenter  J’apprécie          30
Peu importe. Elle ne pourra plus m'échapper désormais. Je viens de me trouver une petite souris, et je n'arrêterai pas avant de l'avoir capturée.
Commenter  J’apprécie          10
Les cris de douleur qui se répercutent sur les murs de ciment deviennent un tantinet agaçants.
Parfois, ça craint d'être le hackeur ET le tueur à gages. Putain, j'aime vraiment blesser des gens, mais ce soir, je n'ai aucune foutue patience pour ce trou du cul pleurnichard.
Et habituellement, j'ai la patience d'un saint.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : dark romanceVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (1315) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5280 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..