AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782760994591
Éditeur : Leméac (Editeur) (11/09/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Contrairement à ce qu’on croit, la culture québécoise n’est pas dominée par le romantisme, l’idéalisme ni même le lyrisme, entendus comme autant de caractéristiques qui la déconnecteraient du réel. En vérité, le trait constitutif de sa manière de voir, de sentir et de penser, c’est le prosaïsme.

La recherche de simplicité, l’attention accordée à la présence sensible des êtres et des choses, l’amour pour les situations modestes et les minus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pixie_dust
  10 mai 2020
Cet essai, c'est un peu comme un miroir grossissant placée sous le nez de la société québécoise! Bienveillant mais intransigeant, Mathieu Bélisle y expose nos travers tout en rêvant d'un Québec qui sait voir plus grand.

La vie ordinaire, c'est quoi? C'est une existence prosaïque axée sur la production et la reproduction, c'est-à-dire le travail et la famille; bref, sur les affaires du quotidien, les choses concrètes et sans grandes envergures. Au Québec, capitale mondiale de l'humour facile et de la piscine hors-terre, la vie ordinaire occuperait toute la place, empêchant par la bande le développement d'autres aspects de la culture, comme la littérature ou la politique.

Le texte est assez consistant mais agréable à lire et, surtout, très pertinent. La pensée de l'auteur est accessible et perspicace. Ce livre pousse à la réflexion et mène inévitablement à la remise en question de nos modes de vie et de pensée. Un essai très réussi!
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   30 octobre 2017
Un homme mollasson, faiblard, ringard, ben ordinaire, qui baigne dans une « coolitude » contagieuse. Les personnages de héros et de gagnants, on laisse ça aux autres. Pierre Le Moyne d’Iberville, connaît pas.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
taktic66taktic66   31 janvier 2019
La multiplication de moyens de communication ne nous a pas tant rapproché des autres que rendus plus sensible à nous-mêmes, à l'image que nous projetons, de sorte que chaque individu est désormais chargé par les médias sociaux d'assurer sa propre mise en scène et d'orchestrer sa propre campagne de relations publiques, que l'atomisation est la nouvelle loi des sociétés, où chacun se préoccupe d'abord de son bien être ou de sa survie, obéissant à l'idéal inavouable de l'autarcie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie_dustPixie_dust   08 mars 2020
On ne peut renoncer qu'à ce qu'on possède déjà. En ce sens, seuls les riches ont vraiment les moyens d'être pauvres.
Commenter  J’apprécie          30
Pixie_dustPixie_dust   08 mars 2020
Nous squattons le monde bien plus que nous ne l'habitons.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Mathieu Bélisle (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Bélisle
La vie ordinaire au Québec - HNLD Les Essais #1
autres livres classés : littératureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox