AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2828915891
Éditeur : Favre (01/12/2016)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
- Oui, le diable existe... dit l'un
- Il est nécessaire... dit l'autre
Qu'un prêtre exorciste et un psychanalyste arrivent à ces conclusions a de quoi étonner. Elles sont le résultat d'une collaboration de treize années entre Maurice Bellot, prêtre exorciste à Paris, et Alberto Velasco, psychiatre et psychanalyste, devenu son consultant. Cette surprenante association leur a permis d'engager une solide réflexion, basée sur leurs activités auprès des fid... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Garoupe
  07 juin 2017
Le diable se Nietzsche dans les détails
Je crois que j'aime bien les livres d'entretien… il y a un plaisir certain à voir se développer un échange d'idées entre deux personnes et ce d'autant plus qu'elles viennent d'univers très différents même si une certaine pratique, celle de l'exorcisme, les a réunies.
« Quel rapport entre l'exorcisme, un prêtre et un psychanalyste ? », me demanderez-vous.
« Entre l'exorcisme et le prêtre, je ne m'étendrai pas. Outre le faite que cela peut paraître anachronique, le lien est pour le reste on ne peut plus évident. Pour ce qui est de l'exorcisme et du psychanalyste, il faut aller chercher le lien chez le prêtre… celui-ci est nommé exorciste de la ville de Paris en 1993. Pour exerce son office, il dispose d'une petite équipe de laïcs et de religieux et d'une relation existante avec l'institution Sainte Anne à Paris. Ce prêtre, Maurice Bellot, a qui plus est effectué lui-même une analyse et est sensible à la relation qu'il peut y avoir entre le sentiment de possession et le mal-être d'une personne. La psychanalyse est donc pour lui en quelque sorte la première forme d'exorcisme », vous répondrai-je.
Le livre commence donc intelligemment par définir ce qu'est l'exorcisme et le rôle de l'exorciste, en tout cas le rôle tel que Maurice Bellot l'envisage et comment il articule ses interventions avec Alberto Velasco.
Sa propre tâche, telle que la définit Maurice Bellot, est de libérer d'une possession, d'une souffrance physique et psychologique avant que d'être une possession en bonne et due forme. C'est une maladie dans le sens de mal être.
Maurice Bellot, de par son parcours personnel et de par la relation existante entre son officine et Sainte Anne, a tout de suite conscience qu'il doit avant tout être psychologue pour aider et accompagner plus que guérir les personnes qu'il rencontre. La figure du diable n'est finalement, dans la plupart des cas, qu'un exutoire, la cristallisation du mal-être et de la souffrance vécue par les personnes qu'il rencontre.
Alberto Velasco souligne avec malicité le paradoxe qui réside dans l'idée même d'exorcisme. Il s'agit pour un prêtre certes de libérer une personne au nom de l'Eglise mais dans le même temps de vaincre et faire disparaître le meilleur ennemi même de l'Eglise et de s'en priver réthoriquement parlant.
Le diable se résumerait donc à un simple concept, sans matérialité. le rôle du psychanalyste est avant tout de montrer que la figure du diable n'est qu'une construction de l'inconscient quand la mission du prêtre est de disqualifier le concept de diable. L'un cherche à faire disparaître le phénomène quand l'autre veut lui trouver une cause aussi intime soit-elle.
L'invention du diable est en fait fort utile. Elle permet de mélanger les effets et les causes et, pour la victime, de rejeter la faute sur l'autre alors que le diable se niche en chacun de nous dans la part de ténèbres qu'il faut accepter en soi. On ne peut pas se réaliser pleinement si on n'en reste qu'à la recherche de la perfection : la part de ténèbres en nous est celle qui permet à l'individu de maintenir son équilibre psychique, dans le mesure où elle reste minoritaire. La recherhce de la perfection engendre le malheur psychologique. Satan, le diable personnifié, serait ainsi la part de ténèbres de Dieu, sa zone d'imperfection. En voulant exorciser Satan, on touche directement à Dieu et donc au Père… Freud quand tu nous tiens !
Le diable est donc avant tout une construction biblique, forgée par les textes et « récupérée » par la psychanalyse. Mais la possession en tant que telle doit s'entendre dans le double sens du fait de posséder : être et avoir. le diable est par essence tentateur et c'est pourtant Dieu qu'on supplie de ne pas nous soumettre à la tentation et c'est pourtant Dieu qui met Adam et Eve en situation d'être tentés, de transgresser un interdit même si cela se structure dans la personnalité du serpent, réceptacle de Satan.
Les rapports de l'Eglise au diable et de l'être humain au diable sont donc complexes et mêlent inconscient et paradoxe…
Une lecture qui vaut avant tout pour le sujet abordé sous forme de confrontation de deux parcours que tout pourrait opposer et qui se sont pourtant rencontrés pour se mettre au service de personnes en situation de détresse.
Lien : http://wp.me/p2X8E2-Pm
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AuClairDeLaLune
  07 février 2019
Dialogue didactique entre un psychiatre qui pose des questions et un prêtre exorciste qui lui répond en parlant de ses expériences d'exorcisme, le tout n'étant pas dans une approche spirituelle mais surtout psychologique.
* A signaler :
Les deux auteurs de cet ouvrage paru en 2016 sont le Père Maurice Bellot et le Docteur Alberto Velasco
Ce Docteur Alberto Velasco, psychiatre porte le même nom et prénom qu'un autre auteur né en 1963 et décédé en 1995.
L'auteur apparaissant donc sur la fiche du livre n'est pas le bon.
Commenter  J’apprécie          55
Lepsy
  14 janvier 2017
Un livre fluide et ouvert avec le double regard du psy et de l'exorciste de Paris. le dialogue est franc, on aprend des choses étonnantes, on refléchit sur la science, la réligion et les souffrances humaines.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AuClairDeLaLuneAuClairDeLaLune   07 février 2019
Il n'y a pas de formation spécifique à l'exorcisme. Ni dans tous les cursus que j'ai suivis au monastère ou à l'institut catholique de Paris, ni dans les cursus de formation ecclésiastique habituels. Nous voyons dans les nomenclatures que c'est une fonction qui existe, pointue et pour des gens habilités à l’exercer. En principe, dans la théorie de l’Église catholique, l'exorcisme est un pouvoir épiscopal, plus exactement un pouvoir apostolique. C'est un pouvoir réservé aux apôtres (dont l'équivalent actuel est l’évêque), et comme le travail habituel d'un évêque sur son diocèse est plutôt d'annoncer la Bonne Nouvelle, il sous-traite la partie néfaste, ce qu'on pourrait appeler la ''mauvaise nouvelle'', puisqu'il ne peut pas tout faire, bien évidemment. Donc, lui se garde la bonne part du gâteau, et décide de confier cette responsabilité à un délégué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuClairDeLaLuneAuClairDeLaLune   07 février 2019
- Dr Velasco :
Comme vous l'avez souligné, au cours des premiers siècles de notre ère, la communauté chrétienne a vécu sous l'occupation et la menace des Romains. Or, au IVe siècle apr. J.-C., l'empereur Constantin a adopté la religion chrétienne comme religion officielle de l'Empire romain. Qu'est-ce que cela a changé ?

- Père Bellot :
Le drame que nous avons vu avec ce grand changement c'est que ceux qui étaient persécutés, jusqu'alors, sont devenus, des persécuteurs. Pour moi c'est un véritable scandale : ce qui leur est arrivé ne leur a servi à rien. Tout ce qui est dans les Évangiles concernant le pardon, la charité, l'amour des autres et la fraternité a été oublié. Ils sont devenus des gens du pouvoir et, comme tous ceux qui y accèdent, ils ont changé leurs principes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuClairDeLaLuneAuClairDeLaLune   07 février 2019
- Dr Velasco :
Vous m'avez souvent parlé de votre étonnement de voir des gens croyant au diable sans croire en Dieu. Comment expliquer ça ?

- Père Bellot :
Hélas, oui ! La personne ayant une souffrance majeure peut tomber dans un désespoir immense au point d'entrer directement dans la croyance du diable. Je me souviens d'une personne dont la famille elle-même s'interrogeait : ''Avec tout ce qui t'arrive il doit y avoir quelqu'un qui s'acharne contre toi ; il y a quelqu'un qui t'en veut !'' En général, les croyants pensaient au diable. Les non-croyants pouvaient penser à des vaudous, des sorciers ou autre. Sauf pour certains cas, où, effectivement, ils croyaient au diable sans croire en Dieu. C'étaient des situations minoritaires.
Un jour, une personne s'est présentée à moi en disant : ''Puisque le diable existe, Dieu doit bien exister aussi.'' Elle me demandait 'd'actionner' -j'emploie le mot exprès car cela avait un sens mécanique- 'd'actionner le rituel Dieu' pour contrer le diable. Le début du raisonnement était faussé : pour cette personne le diable existait certainement et Dieu n'en était qu'une conséquence. Pour des gens qui sont dans un malheur extrême, ils doivent se trouver là-dedans très vite. Pour eux, leur souffrance étant insupportable, ils 'tombent' directement sur le diable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AuClairDeLaLuneAuClairDeLaLune   07 février 2019
Lorsque la foi est déconnectée de la réalité, elle n'empêche pas le pire, même chez un croyant. C'est la mise en garde, voire le reproche que Jésus a fait à ses fidèles en permanence : ''Regardez vos maîtres : ils disent mais ils ne font pas ; donc écoutez ce qu'ils disent mais ne le faites pas.''
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : ésotérismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre