AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9780735233386
Éditeur : Hamish Hamilton (01/01/2016)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
An Ojibwe boy runs away from a North Ontario Indian School, not realizing just how far away home is. Along the way he's followed by Manitous, spirits of the forest who comment on his plight, cajoling, taunting, and ultimately offering him a type of comfort on his difficult journey back to the place he was so brutally removed from.

Written by Scotiabank Giller Prize–winning author Joseph Boyden and beautifully illustrated by acclaimed artist Kent Monkm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Peteplume
  11 mars 2019
C'est un petit roman (lu en anglais— je ne sais pas s'il existe encore une traduction française) qui prend les allures de conte. Les images qui illustrent les animaux-esprits de la mythologie amérindienne y contribuent à cette impression. Il pourrait presque faire partie de la collection Contes et légendes qui a bercé mon adolescence si ce n'est qu'il finit tragiquement et qu'il est adapté d'un fait divers. C'est touchant; encore plus lorsqu'on sait que le cas était loin d'être isolé et, du moins en ce qui me concerne, pas très éloigné géographiquement ni dans le temps. Boyden réussit à en faire une oeuvre poétique et émouvante qui, à l'heure des « Vérité et réconciliation », nous rapproche un peu de la culture amérindienne… À lire donc, ne serait-ce que pour ça!
On peut trouver à l'adresse suivante l'article de MacLean's qui relate l'histoire vraie de Chanie Wenjack.
https://www.macleans.ca/society/the-lonely-death-of-chanie-wenjack/
Commenter  J’apprécie          150
Sblly
  25 août 2018
En 1964, Chanie « Charlie »Wenjack a été retiré de force à ses parents pour une destination redoutée de tout Anishinaabe vivant dans le nord de l'Ontario : la Cecilia Jeffrey Indian Residential School, une école presbytérienne appartenant à la Women Missionary Society of the Presbyterian Church et subventionnée par le gouvernement canadien. Il avait neuf ans. Il avait promis à ses frères et soeurs qu'il reviendrait.
Il est revenu deux ans plus tard, mais dans un cercueil…
Chanie est l'une des trop nombreuses victimes de cette tentative de génocide culturel contre le peuple autochtone. J'écris « tentative » tout comme Joseph Boyden, auteur de Wenjack, un petit roman d'une centaine de pages sur ce retour vers une vie plus normale qui s'est terminée dans la tragédie.
Dans l'épilogue, Boyden mentionne le mot « tentative » parce que « nos cultures ont été forcées de se développer dans la clandestinité et le secret pendant longtemps, mais ont ressurgi malgré tout et elles sont florissantes ».
Wenjack revisite une tentative d'évasion inspirée par le désespoir. Avec Ralph et Charlie McDonald, âgés respectivement de 13 et 11 ans, Chanie Wenjack se décide à quitter l'enfer dans lequel on l'a installé sans lui demander son avis.
Pas quelque chose de prémédité et de calculé. Je dirais plutôt une évasion « c'est le temps ». Ils n'avaient pas le choix. Voilà une brèche dans le système. Faut s'y faufiler, sinon c'est encore peur, souffrance et mort…
Boyden se met dans la peau du jeune Wenjack qui nous raconte sa cavale. Il ajoute dans son récit une émouvante touche mythologique en donnant la parole aux manitous et aux esprits de la forêt qui observent nos jeunes fugitifs et qui tentent de les guider du mieux qu'ils peuvent. Les esprits nous informent, lecteurs impuissants, des souffrances et des injustices que les trois jeunes ont endurées parce que le christianisme, religion d'amour, ne comprenait pas que les « sauvages » n'en étaient pas…
Ce christianisme du faux amour, ce christianisme « Eau de Javel », est imposé par ceux et celles qui éduquent les jeunes autochtones. Ils sont surnommés les « fish bellies » ou « colonisateurs ».
Là-bas, parce qu'ils étaient « sauvages », on se permettait de procéder sur eux à une multitude d'expériences alimentaires et médicales. Des expériences sur les infections aux oreilles, notamment. Sauvages, animaux de laboratoire, il n'y avait pas de différences pour les médecins qui les pratiquaient entre les murs austères de la Cecilia Jeffrey School… avec l'approbation d'Ottawa !
Parce qu'ils étaient « sauvages », on pouvait en outre leur faire subir moult abus physiques, émotifs et sexuels. Dieu est partout, mais pas dans le fin fond des forêts ontariennes et manitobaines, semble-t-il.
Chanie est à 600 kilomètres de chez lui… et il ne le sait pas ! le climat d'octobre commence à se refroidir et il n'a qu'un gilet coupe-vent pour se protéger et quelques allumettes dans ses poches. Il ignore aussi que ses poumons sont infectés, ce qui explique pourquoi il peine à suivre le rythme de ses deux compagnons de cavale.
La mission est impossible malgré la présence des esprits, malgré l'optimisme, entremêlé à la peur et aux voix des « fish bellies » qui profitent du sifflement du vent pour se faire entendre… La mission est impossible, nous le savons et nous devons lire le récit la colère au coeur.
Mais la mort de Chanie ne sera pas vaine. Grâce à un article paru dans le Macleans en 1966, son histoire a permis de lever un bout de voile qui cachait cette terrible réalité que personne ne voulait voir ou savoir, de peur de souiller l'image des belles valeurs canadiennes…
Le sujet a aussi inspiré le bédéiste Jeff Lemire et le leader de la formation Tragically Hip, Gord Downie. Ensemble, ils ont collaboré sur le roman graphique Secret Path, qui accompagnait le cinquième album solo du chanteur.
Entre 1876 et 1996 (!), lorsque la dernière école a fermé ses portes, plus de 150 000 jeunes autochtones, ce qui représente sept générations, ont été « éduqués de force » dans ces institutions plus proches de l'Enfer que du Ciel. http://princearthurherald.com/fr/wenjack-de-joseph-boyden-devoir-de-memoire/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Joseph Boyden (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Boyden
Rencontre avec Joseph Boyden pour "Dans le grand cercle du monde".
autres livres classés : littérature amérindienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre