AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782810704644
220 pages
Éditeur : Presses universitaires du Midi (26/01/2017)
3.83/5   3 notes
Résumé :
[BEAU LIVRE]

"La vertu est rigide, le vice est mou", écrit Jean-Baptiste Botul dans La Métaphysique du mou (sous la plume de Frédéric Pages). Le "mou", comme nom et adjectif, garde une connotation péjorative car ce qui est mou reste souvent mal perçu, rejeté et peu valorisé. Dans cet ouvrage, il devient le sujet de nos études et nous oblige à réorienter les approches et les regards trop dépréciatifs, à considérer la valeur dynamique et les forces insi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ElGatoMalo
  20 juin 2017
Sous les auspices de la science et de la littérature, de diverses disciplines tournant autour de l'art : théorie, histoire, esthétique, design ; fouillant du coté de l'angoisse et du rêve en brassant un peu de psychanalyse et d'analyse, voire en faisant de la dissection d'expression filmique ; critiquant les zones les plus érotiques de quelques planches la bande dessinée underground américaine des années 60 (une seule référence, ceci dit, alors que dans mes souvenirs, il y a largement de quoi faire) ; jetant un regard sur des chorégraphies hyper contemporaines très surprenantes ; ce recueil de textes se présente sous une forme très dure d'idées, et même de concepts, utilisant un vocabulaire universitaire très élaboré, très ardu, très concentré. Le livre s'adresse clairement à une élite intellectuelle de très haut vol. Pour un plébéien de l'intelligence dans mon genre (voir la liste de mes principaux auteurs sur mon compte Babelio : tous exclusivement issus de la sous-culture bd et sf), ce n'est pas complètement impénétrable mais on y avance difficilement ; et si la progression au travers des textes finit par être passionnante et stimulante (ça m'a donné quelques idées "pédagogiques" que j'ai essayé de mettre en pratique avec un succès très mitigé), on croise parfois des formulations profondément absconses. Que signifie par exemple: "cette dynamique de l'entre-deux qu'aimante l'antre des corps contribue à la dislocation de leur aître ; ce que les sculptures animent et incarnent en leur corporéité manifeste s'illimite alors."
Le plus surprenant mais peut-être pas tant que cela en fin de compte, c'est bien qu'une partie du matériel artistique et visuel sollicité et présenté ici (plusieurs pages de bd citée plus haut, entre autre chose), relève de la contre-culture ou de l'anti-art. Un peu comme le mouvement dada, et ses échos au travers du 20eme siècle : néo-dadaïsme, fluxus, etc. Les grands rebelles, Robert Crumb et David Lynch pour citer les plus "populaires", grands perturbateurs de pensés, grâce à l'université qui pose son regard paternaliste sur eux, rentrent dans le rang des artistes reconnus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ninoule69
  06 juillet 2017
Pour commencer, je dois des excuses et des remerciements, aussi, aux Presses Universitaires du Midi et à Babelio. J'ai reçu, en effet, cet ouvrage hors du commun, lors d'une opération Masse Critique. Mais j'ai malheureusement manqué de temps pour consulter ce livre dans les temps demandés pour moultes raisons. Et j'en suis bien désolée. J'ai donc oublié un des axes de la charte "masse critique".
Cependant, je préfère avoir vraiment lu, observé, refeuilleté l'ouvrage que de faire semblant d'exprimer mon avis juste en en dressant un résumé- commentaire strictement professionnel. La documentaliste que je suis saurait faire cela.
Donc, venant enfin de prendre le temps de m'imprégner des articles rassemblés dans cet opus, édité dans une collection au très joli nom "L'Art en oeuvre", je peux déjà affirmer que les regards multiples présentés ici sur le mou et sur sa dynamique m'ont plu.
Même s'il est vrai que la lecture de l'ouvrage est exigeante.
J'ai aimé déjà pouvoir me poser la question de la définition du mou et/ou de la molesse, y saisir la part de pression sociale qui tend à mépriser cet état des choses, ou plus exactement ce phénomène, cet événement.
J'ai aussi apprécié la manière qu'ont les auteurs de faire des ponts entre leurs pensées, leurs démonstrations et des exemples de performances et d'oeuvres pour la plupart d'artistes contemporains.
J'ai aimé l'idée selon laquelle même la solidité est relative puisqu'avec le temps (certes très très long) les montagnes, d'une certaine manière, coulent en poussière.
Je sais déjà que je retournerai régulièrement vers ces articles car ils impliquent une autre façon de penser et d'observer le monde, la création et les arts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
martinperez
  06 juillet 2017
http://dcafeine.blogspot.be/2017/07/la-dynamique-du-mou.html
Mesdames et messieurs approchez-vous sans bousculade
servez-vous du gin
pour les autres p'tits y'a de la limonade
Nous parlons poliment, à l'entrée il y a eu la fouille
ce soir c'est organisé dans un esprit cool
En voilà une introduction mais c'est juste pour vous mettre dans l'ambiance relax et cool :)

Alors enfoncez votre arrière-train bien à l'aise dans votre fauteuil, car nous allons causer de "La dynamique du mou" , bouquin dont je n'attendais que quelques choses d'assez rhétorique , que ce soit dans la forme et sa luxure car , d'avance il partait avec quatre défauts majeurs qui pourrait faire fuir le petit padawan qui sommeille en vous:
- c'est édité par une presse universitaire; et pour toute personne ayant fréquenté ce genre de lieu obscènes aux relents sirupeux, ça annonce une multitude de référence et un langage fort peu châtié.
- ça parle du "mou" ce qui est assez abstrait en soi; à moins d'en avoir fréquenté beaucoup autour de soi, c'est assez bizarre comme sujet (de thèse) non ?
- Ce n'est pas un roman , donc ne nous attendons pas à une histoire façon "sauvons la princesse des griffes du méchant et hop on va roucouler en vacances"
- Et bon sang, justement c'est les vacances!!! ... vais-je prendre ce livre à la plage ?
Et ô surprise c'est très intéressant. Avant de rentrer dans le lard, faisons un petit tour avec son "unboxing";
Édité par Presses Universitaires du Midi, c'est léger, un papier glacé très sympa, couverture souple, format qui rentre dans une bibliothèque ... bref on ne se moque pas de la ménagère ici, c'est du bel ouvrage comme je le dis souvent quand je sirote un thé à la menthe (aromatisé aux rhum évidemment , il faut garder l'esprit lucide).
L'intérieur est quant à lui pertinent. le sujet d'abord , le mou , kesako ?
La terminologie en elle même manque de définition et sous couvert de ce livre, les auteurs vont tenter d'y accrocher quelques définitions. Des définitions car oui, le mou est versatile, le mou est malléable et le mou est différent en fonction de son environnement. le mou est plastique ? le mou est tempérament ? le mou dans la pop culture ? le mou qu'est-ce ?
Et c'est là vraiment le sujet : balayer un maximum d'univers , condenser cette analyse par différent point de vues , dans une analyse mouvementée.
Essayé d'exprimer à travers une certaine fluidité , à travers sa sensibilité et sa violence, le sujet en lui-même sans se perdre dans d'autres. Une exploration à travers la mollesse et ces différents état de transition, entre le ciel et la terre rien moins que cela.
Intelligent, pertinent, il introduit aux fils des pages et de ces chapitres, une réflexion ouverte sur l'érotisme de la vie et du mou. Bon j'ai l'air de m'emporter, ce n'est pas un bouquin à lire d'une traite mais par morceau afin de vous permettre de faire une réflexion sur chacun des sujets.
Bémol tout de même; même si les auteurs ont utilisé un vocabulaire souvent accessible (j'ai dis souvent) , il est parfois pointu et ardu.
Le nombre de référence parsemées en fin de page rebutera directement ceux qui veulent vraiment en faire leurs thèses de fin d'année; mais vu la multiplication de celles-ci , cela aura au moins le mérite pour les plus sado-maso d'entre vous, de combler votre ventru poitrail.
En conclusion : un livre qui souffrira de ces origines universitaires mais qui intéressera le lecteur , qu'il soit étudiant où commun des mortels voire passionné, de par la réflexion qu'il vous apportera. Bref cela va stimuler votre esprit.
Dans la matière, le oui et non ce dis mou et dur (Bachelard) ... Un peu comme quand je bois en fait! :)
Lien : http://dcafeine.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
martinperezmartinperez   06 juillet 2017
Dans la matière, le oui et non ce dis mou et dur
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Céline Cadaureille (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Céline Cadaureille
Céline Cadaureille - Polypores 2015 [Expo BEAUX LIEUX 2015]
autres livres classés : chorégraphieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6132 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre