AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266285032
352 pages
Éditeur : Pocket (01/03/2018)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Iris Grace est différente. Depuis sa naissance, enfermée dans son monde, elle ne s'exprime qu'avec ses pinceaux. Jusqu'au jour où un chaton entre dans sa vie... Aujourd'hui, cette petite fille autiste communique. Son talent artistique est impressionnant. Son histoire a conquis le monde entier.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
keisha
  28 janvier 2019
D'accord, a priori, ça craint pas mal. Les classiques anglo-saxons en VO, c'est la classe, mais comment résister à une telle couverture? J'ai donc emprunté le livre à la médiathèque (zéro risque) tout en me réservant le droit de lâcher si ça tombait dans le gnan gnan.
Arabella, mère de la petite Iris Grace, est photographe professionnelle, passionnée de chevaux, et après avoir vécu au Nicaragua et dans le Limousin, est revenue en Angleterre, à la campagne. Assez vite, elle soupçonne que sa petite Iris Grace a des problèmes. "Elle ne répond pas à son prénom, évite les contacts visuels, ne parle pas, et les changements même mineurs la bouleversent. Elle a un côté obsessionnel, agite les mains quand elle est excitée, elle a une réaction exacerbée aux sons et ses autres sens sont d'une sensibilité extrême; elle joue seule, ne s'intéresse pas aux autres. Elle ne s'amuse jamais à 'imiter'. Elle est hyperactive, a des problèmes pour dormir..."
Le verdict tombe : autisme. La maman , en dépit de passages de fatigue et de découragement, ne baisse jamais les bras, entourée par sa famille et son conjoint. Après des temps d'observation, des expériences, des recherches, elle a recours à une ergothérapeute, une orthophoniste, à une diététicienne, une musicothérapeute. les deux tentatives de scolarisation se sont soldées par des échecs (il faut dire qu'Iris n'avait que trois et quatre ans, la maman a opté pour la scolarisation à domicile, mettant aussi en place une sorte de jardin d'enfants à la maison, histoire de sociabiliser Iris)
C'est absolument passionnant, et plein de détails sur l'autisme, pas trop technique, où je retrouve ce que j'avais appris par ma lecture de L'autisme expliqué aux non-autistes, mais appliqué à une seule petite fille. Iris fait des progrès, mais c'est clair qu'elle sera toujours autiste et que son entourage devra rester patient, attentif, et expérimenter les nouveautés graduellement, avec des retours en arrière possibles.
On peut se demander, et si les parents n'avaient pas pu mettre sur pied tout cela? (je précise qu'ils travaillent). L'on tremble à l'idée de ce que donnerait une scolarisation à un stade où l'enfant ne peut le supporter. le livre s'arrête quand Iris a 6 ans environ et j'ignore ce que sera la suite, mais elle a fait de tels progrès que je sens que c'est possible. D'ailleurs elle a appris à lire, sa mère suivant le programme anglais des écoles maternelles. Et après des efforts demandés à Iris, elle a toujours besoin d'un moment au calme, il faut le savoir.
La narration est ponctués de balades dans la nature et de moments où Iris peut s'isoler dans le grand jardin de ses parents. Et surtout le livre est illustré de belles photographies d'Iris (prises par sa mère, dont c'est la profession, et on sent aussi l'amour pour Iris) et de magnifiques peintures réalisées par Iris (vraiment douée!)(les toiles se vendent et paient les soins)
« Fleurs au vent », acrylique, mai 2013.
© A.CarterJohnson
Bon, d'accord, mais le chat, hein? On m'aurait trompée? Hé bien Thula, adorable (forcément) chaton Maine Coon, apparaît passé la moitié du livre, c'est vrai que c'est un chat exceptionnellement bien adapté à Iris. Un chat qui aime l'eau et permet à Iris de surmonter sa peur (qu'elle n'avait pas au départ, mais les choses changent avec elle)(c'est le côté 'toujours sur le métier...'). Qui l'apaise, joue avec elle, etc. Mais n'oublions pas tout ce qu'a déjà accompli (et continue encore de faire) l'entourage humain. Mais cela n'étonnera pas ceux qui connaissent les chats d'apprendre qu'un félin est idéal. Faut essayer, mais sans garantie néanmoins.
Je termine avec une chouette video, avec au passage Thula à la piscine! Et signalant que le tout est écrit simplement, clairement, sans pathos (le gnan gnan que je craignais est absent, ouf). On n'est pas dans le conte de fées, la sensibilité (et non la sensiblerie) est présente, les souffrances d'Iris ne sont pas passées sous silence. Coïncidence, je lis au même moment une annonce , apprenant qu'une grande surface de V. a décidé, sollicitée par une association, d'éteindre le tiers des lumières et de stopper la sonorisation une heure par semaine. Après lecture d'Iris Grace, je sens que c'est une aide.
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Emeraldas
  03 septembre 2017
En voilà un témoignage qui pourrait vous réconcilier avec le genre, n'étant absolument pas négatif, et plein d'espoir. Ce livre est une véritable mine d'information mais aussi de positivité à toute épreuve.
Juste avant de nous intéresser à l'histoire en elle même je tenais à vous parler du livre « objet ». Plus grand qu'un livre grand format habituel, cette superbe édition nous propose aussi, à l'intérieur de l'ouvrage, des photos prises par l'auteur, ainsi que des tableaux peints par la petite Iris Grace elle même. C'est juste magnifique.
Cela étant dit, Iris grace est une petite fille différente. Au début rien d'alarmant, puis ses parents en viennent à se poser des questions. Pourquoi ne communique t'elle pas ? Elle semble enfermée dans son monde, et très angoissée. Elle dort peu, a besoin de routines et ne supporte pas les autres… Bientôt les parents vont découvrir qu'Iris Grace est autiste. Loin de se voir dévastés, ces parents vraiment très courageux vont tout mettre en oeuvre pour comprendre, connaître, et apprivoiser leur petite fille.
Sa maman, qui est aussi l'auteur du livre va imaginer mille et une façons de jouer avec sa fille, en tenant compte de ce qu'elle aime. Par exemple, la peinture pour lequel elle a un don. La volonté de la maman m'a époustouflée. Elle met en place tant de choses toute seule ! Elle se consacre entièrement à ce qui pourrait l'aider à avancer vers Iris. Se mettre à sa place, l'observer, accepter ses refus, son manque d'affection…. c'est très émouvant.
Et puis…. un chat va faire son entrée dans la famille. Un chaton, par n'importe lequel, qui va devenir le meilleur ami d'Iris. Il va l'éveiller au monde, lui montrer le chemin et l'apaiser. Ce petit animal va faire toute la différence. Et suivre ce parcours grâce à l'écrit, c'est un petit soleil qui illumine notre journée. Qui nous invite à être positif, à apprendre sans juger, à voir au delà des apparences.
Bluffée, émue et complètement conquise par cette famille et cette petite fille, j'ai refermé mon livre avec l'envie de suivre Iris dans la suite de sa vie… de voir encore tout ce qu'elle peut m'apprendre et d'encourager ses parents époustouflants. Une lecture dont on ne ressort pas indemne, sur le coté positif.
Je ne peux qu'encourager chacun à le lire. Que vous connaissiez l'autisme ou non, vous passerez un excellent moment, réel, avec une famille exceptionnelle.
Lien : https://refugelitteraire.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Clelie22
  14 janvier 2019
Iris Grace est un beau livre à tous points de vue. En tant qu'objet, déjà, c'est un vrai plaisir de lecteur gourmet, en tous cas dans l'édition des Presses de la Cité : un format qui sort de l'ordinaire, des couleurs vives, une mise en pages aérée, ponctuée d'élégantes petites lignes de séparation. Surtout, le texte est régulièrement accompagné par les superbes photos que l'auteur, photographe de métier, a prises de sa fille, de son complice félin et des peintures réalisées par Iris. Celles-ci ajoutent encore à la beauté de ce livre. Cette beauté est aussi dans l'histoire (vraie) qu'il raconte, celle d'Iris, petite fille autiste, et du combat quotidien de ses parents pour lui permettre de grandir. le sous-titre ("La petite fille qui s'ouvrit au monde grâce à un chat") ne résume qu'imparfaitement cette histoire d'une petite fille différente, hyper sensible et hyper douée mais inadaptée à notre monde normé, du dévouement de ses parents, de leurs succès et de leurs échecs. Thula, le chat, mérite pourtant largement sa place sur la couverture car, s'il n'apparait qu'à la moitié de l'histoire, il est vraiment incroyable.
Finalement, ce qui est au centre de ce récit, ce n'est pas seulement la magnifique relation entre Iris et son chat, c'est une mise en lumière de l'autisme. En lisant cette histoire, on ne peut qu'en ressortir avec un regard plus bienveillant envers les autistes. On ne les voit plus tant comme des handicapés que comme des intelligences différentes qui apportent une autre façon de ressentir le monde.
Par ailleurs, c'est écrit dans un style fluide, rythmé, qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer.
En résumé : apprenez à mieux comprendre l'autisme grâce à Iris Grace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Florellia
  05 novembre 2017
J'ai beaucoup apprécié ce récit unique, touchant, extraordinaire… illustré de nombreuses et magnifiques photos (l'auteur est photographe). Je me réjouis du succès de ce livre, qui pourra améliorer la vie d'autres enfants.
Il n'y a qu'un défaut, en édition française au moins, c'est dans la taille de la police de caractères, trop petite avec de grands interlignes.
Commenter  J’apprécie          50
florinette
  22 août 2017
C'est en s'apercevant que la société des autres perturbe de plus en plus sa petite fille Iris que sa mère Arabella déploie une méthode de communication pour comprendre sa perception du monde afin qu'Iris, diagnostiquée autiste, ne s'enferme pas dans son propre univers.
Arabella et son mari vont mettre tout en oeuvre pour aider leur petite fille à communiquer que ce soit par la lecture, la musique et la peinture qui, en réalisant des merveilles, est devenu son principal mode d'expression.
Jusqu'à ce qu'un jeune chat, appelé Thula, débarque dans leur quotidien en transformant leur vie à tout jamais. Sans qu'on lui demande quoi que ce soit, Thula ressent d'instinct ce qu'il doit faire pour distraire Iris afin de la réconforter. Il va devenir leur précieux et extraordinaire allié qui ira jusqu'à se glisser dans la baignoire pour qu'Iris n'est plus cette phobie de l'eau et accepte de se laver.
C'est un magnifique et émouvant témoignage dans lequel Arabella a immortalisé toutes ces épreuves et ces joies, étape par étape, agrémentée des sublimes peintures d'Iris et de certaines photos avec Thula, cet incroyable nounou et fidèle compagnon.
Ce témoignage, à l'instar de l'enfant cheval, contribue à transformer notre regard sur l'autisme en mettant à mal de nombreux clichés et idées préconçues sur ce handicap. Il démontre également combien la différence peut être une chance, car il est riche d'enseignement.
Pour plus d'info ou visionner la vidéo, rendez-vous sur mon blog :
Lien : http://leslecturesdeflorinet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
FlorelliaFlorellia   05 novembre 2017
Sur le chemin de halage, la présence du chaton provoquait les commentaires et les sourires des promeneurs qui le découvraient trônant dans son panier, les pattes en appui sur le rebord, penché en avant pour sentir le vent, l'air concentré. Thula les amusait parce qu'il avait un comportement inattendu pour un chat. Iris et lui faisaient passer un message puissant : la différence peut être formidable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FlorelliaFlorellia   10 novembre 2017
J'étais convaincue que si les gens pouvaient comprendre Iris, la raison de son attitude et, à terme, tomber amoureux de toutes ses excentricités, ils s'attacheraient à elle et célèbreraient ses succès. Et alors, quand leur chemin croiserait celui d'un autre autiste, ils réagiraient avec douceur et patience face à un comportement qui pouvait être surprenant. Je rêvais d'un monde où les gens oublieraient l'infirmité pour se focaliser sur le talent. Où ils verraient au-delà du diagnostic médical. Où la différence serait magique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FlorelliaFlorellia   10 novembre 2017
A mes yeux, ces peintures étaient un moyen de communiquer avec ma fille, et cela lui permettait de s'exprimer, ce qui était merveilleux en soi. Je m'étais tellement habituée à leur présence, il y en avait toujours une en cours dans la cuisine... Mais les autres portaient un regard différent sur ces oeuvres d'une enfant douée, des oeuvres qui apaisaient leur âme. Ils décrivaient les sentiments qu'elles provoquaient, l'effet extraordinaire qu'elles avaient sur eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FlorelliaFlorellia   09 novembre 2017
Thula [le chat] est assis à côté de moi, sur le rebord de la baignoire, pendant que je me lave les cheveux. Je me redresse soudain : l'eau est devenue bleue ! Sa queue touffue est à moitié immergée dans le bain et la peinture se répand. J'ai toujours su que cette queue finirait par servir de pinceau…
Commenter  J’apprécie          10
FlorelliaFlorellia   05 novembre 2017
Je suis convaincue que, chaque fois qu'on impose une forte contrainte à un animal ou à un être humain, on lui arrache une part de son âme.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : autismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
153 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre