AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

José Casatéjada (Autre)
EAN : 9782322235629
188 pages
Éditeur : Books on Demand (01/07/2020)
4.6/5   5 notes
Résumé :
Lacs, volcans, l'eau et le feu, termes évocateurs qui convainquirent Jean-Marc de tenter l'aventure pédestre avec moi, en Auvergne. L'itinéraire sillonne des territoires d'exception, traverse des étendues sauvages, des régions naturelles aux paysages remarquables: forêts, rivières, estives, tourbières, montagnes, crêtes, cascades, landes. Commençant à Saint-Nectaire dans les monts Dore, reliefs aux apparences de massifs alpins, il se poursuit dans les immensités her... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
kateginger63
  26 septembre 2020
Le volcan, cet ami qui vous veut du bien (si, si!)
*
Au moment même où j'écris ces quelques lignes, moi bien au chaud devant l'ordinateur, un thé fumant à mes côtés, le chat ronronnant à mes pieds et...la bourrasque refroidissant l'atmosphère. Brr, ce n'est pas aujourd'hui que je mettrais les pieds dehors. Et pourtant...Je lève les yeux et devant moi s'étend le splendide panorama de la chaîne des Puys, le géant emmitouflé dans son écharpe de nuage trône bien au milieu de ses congénères volcaniques. Eh oui, j'ai l'immense chance d'habiter dans cette contrée paradisiaque qu'est le Puy de Dôme.
Je disais donc, présentement, rien ne me donne envie de crapahuter les flancs de ces monts. Et pourtant, si vous saviez comme j'ai hâte de repartir traîner mes guêtres le long des chemins.
Vous ne connaissez pas l'Auvergne? Aimeriez-vous la découvrir comme moi-même je l'ai appréhendé il y a quelques années? Ouvrez ce carnet de voyage réalisé par l'auteur, compatriote de ma région d'adoption.
*
Accompagné de son ami rencontré sur le chemin de St Jacques de Compostelle, sillonneront durant 11 jours un itinéraire des plus grandioses.
Reconnaissant certains lieux (et balades inoubliables) tels St Nectaire, Orcival, Mazaye, la vallée de la Monne (ah c'est une de mes préférées), j'ai pû me délecter de leurs pérégrinations.
Tour à tour technique, pratique puis poétique, parfois métaphysique, le récit est sincère et se veut intimiste. de déboires parfois en rencontres chaleureuses, la pluie s'est invitée plus que de raison (en aparté : ils n'ont pas eu bcp de chance cette année-ci car je vous rassure, la météo est clémente la plupart du temps).
*
Et si vous n'arrivez pas à vous repérer, la carte succinte placée au début du livre vous orientera.
De toute façon je ne suis pas très objective, j'aime cette région à la folie. Un petit coup de blues, je me perche sur un volcan et tout de suite, je sens se déverser tout un boost d'ondes positives. Alors je comprends nos deux compères, on s'y sent bien, là, dans ce territoire d'exception. Les puydomois sont des gens accueillants et offrent l'hospitalité bien volontiers à qui propose son sourire et sa bienveillance. de plus, les mets riches sentent l'authenticité.
*
Vous ne savez pas encore où passer vos vacances l'été prochain? Une idée d'escapade? Une randonnée pas trop sportive ? Respirer, bien manger, rire, voir une autre perspective? José Casatéjada vous emmène dans son sac à dos :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4511
montmartin
  11 juillet 2020
José Casatejada nous invite à cheminer avec lui et son ami Jean-Marc à travers les étendues sauvages du parc naturel régional des volcans d'Auvergne. Entre forêts, lacs dans les cratères des volcans endormis, rivières, tourbières et landes.
Il nous conte leurs rencontres avec d'autres randonneurs, avec les hôtes des gîtes, avec des bûcherons, la discussion s'engage facilement. La beauté de la nature sauvage loin des hommes, où l'on croise parfois un renard, admire le vol d'un milan royal ou surprend un chamois.
Ils traversent des villages presque déserts aux maisons aux murs de pierres et les toits de lauzes. Au fil des pages et de la marche des deux randonneurs, voici les moulins à grains, les cascades bouillonnantes ; le sentier qui serpente au milieu des coulées de lave ou à travers des champs tapissés de jonquilles où des troupeaux de vaches sonnailles au cou, regardent passer les promeneurs. Les eaux limpides d'un ruisseau qu'on traverse sur une passerelle. Les croix en granite et les balises rouges et blanches qui indiquent la direction à suivre. Les roches façonnées par les éléments depuis des millénaires. Les sources dotées de vertus miraculeuses et le silence absolu.
L'air vif pique le visage, le brouillard et la pluie tant redoutée. Il ne faut pas songer ni sombrer dans des rêveries, car le chemin est caillouteux, on a vite fait de trébucher et c'est la chute.
José nous raconte les rites des marcheurs accomplis à la fin de l'étape, après la douche, le soin des pieds, faire la lessive et puis savourer enfin la traditionnelle bière en guise de récompense. Les soirées conviviales entre amis éphémères autour de la table commune. Et puis les photos prises pour garder les souvenirs des paysages, des émotions.
Mais ce récit est aussi l'histoire d'une solide amitié avec Jean-Marc rencontré sur le chemin de Compostelle, et depuis ils marchent ensemble douze à quinze jours par an, l'amitié se cultive telle une plante rare.
« Quel vif plaisir ressentirais-je à marcher plusieurs jours à ses côtés face aux splendeurs de la nature, à vivre en symbiose la sérénité que procure cette activité. »
Un récit simple et rempli d'humanité à l'image de José, ce livre est donc avant tout la rencontre avec un homme avec qui on aurait bien envie de partir randonner. Alors, prenez votre sac à dos et votre bâton de marche et partez sur les chemins arvernes pour découvrir ou redécouvrir la nature, la contempler, écouter et échanger avec autrui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
leolechat
  22 août 2020
Passionné de randonnée, José Casatejada fait connaissance de son ami Jean-Marc sur le chemin de Compostelle. Une amitié qui perdurera, les deux hommes se retrouvant chaque année sur les chemins balisés de grande randonnée, pour un périple d'une dizaine de jours.
Dans "Chemins Arvernes", les deux complices partent à la rencontre de l'Auvergne et des cimes des volcans endormis. Dans une nature âpre à la biodiversité stupéfiante, les deux hommes vont affronter les caprices du temps, partir à l'assaut de chemins escarpés, des tourbières et des bois touffus, découvrir des sommets impressionnants et s'émerveiller en découvrant des lacs aux eaux limpides ou en croisant la route d'un chamois.
José Casatejada nous décrit avec poésie et délicatesse la faune et la flore des contrées d'Auvergne, les paysages grandioses, la beauté pittoresque des villages traversés.
L'auteur nous raconte également de belles rencontres amicales dans les gîtes d'étapes, d'inoubliables moments de convivialité autour d'une table et il nous fait saliver en nous parlant des spécialités culinaires auvergnates dégustées tout au long de leur circuit touristique.
"Chemins Arvernes" est un récit de voyage coloré et authentique qui célèbre l'amitié, l'amour des grands espaces et la passion pour la randonnée. Au fil de cette lecture, on a l'impression de cheminer au côté des deux hommes, et de partager un peu de leurs pérégrinations sur le chemin des volcans d'Auvergne.
Ce carnet de voyage est une épopée pédestre riche en émotions et parfois ardue, qui se savoure comme un grand bol d'air frais !
Lien : https://leslecturesdisabello..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          177
luciled18
  03 août 2020

Auvergnate, je me suis délectée de ce récit de voyage qui m'a replongé dans ces lieux qui me sont chers et d'autres que j'aimerais dorénavant découvrir grâce à l'auteur.
Évidemment, cette lecture je l'ai vécue de l'intérieur car je connais très bien certains des lieux. Les descriptions de José Casatéjada sont formidablement parvenues à m'immerger dans ces lieux.
Un vrai hymne à la marche, à la contemplation : on suit avec plaisir l'auteur et son ami Jean-Marc à la rencontre de la biodiversité, de la faune sur les différents sentiers de la chaîne des Puys au gré des aléas climatiques.
Le récit se présente comme un carnet de voyage au coeur des sentiers auvergnats avec des rencontres, des échanges et des points culturels enrichissants. On perçoit le fait que l'auteur s'est beaucoup documenté sur les lieux visités. Son écriture est simple et accessible pour tout lecteur ; son récit est empreint de sincérité et j'ai apprécié ce récit sans fioritures et passionné.
Certes, j'aurais aimé que l'auteur partage les photos qui auraient pu illustrer certains chapitres néanmoins sans ça cette lecture donnera invariablement l'envie de se lancer sur ces chemins auvergnats.
Un livre que je conseille aux adeptes de randonnées et de nature. Simplicité, sincérité, nature et efforts d'un randonneur expérimenté et passionné sont au rendez-vous.
Une belle lecture que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
jean-ducreux
  18 juin 2021
CHEMINS ARVERNES ★★★★★
(Des monts Dore aux monts Dôme)
La prose itinérante de José Casatejada est un véritable régal. Avec lui (et son ami Jean-Marc) les journées se succèdent à un bon rythme de marche, étape après étape, avec des notations pertinentes sur le climat ou la beauté des paysages. Chaque épisode est documenté et on se dit que l'auteur a pris moult notes pour édifier ce conte moderne, qui s'aventure entre sucs et puys :
"Étape 7 : La Bourboule – Orcival, Temps pluvieux, brouillard, vent et soleil le 18.05.2012 (26 km – 5 à 13 °C)"
Il nous fait tout partager, odeurs, sensations, vol des rapaces fondant des nuages, paréidolies dans le ciel. Et son enthousiasme avant tout. Ce marcheur est un troubadour du nouveau siècle, qui sait constamment s'émerveiller :
"Un passage sous la RN89 débouche sur une piste agricole bor¬dée d'arbustes et de graminées odoriférantes. Çà et là, des mar-guerites à hautes tiges, des fleurs de pissenlits et leurs coton¬neuses boules d'akènes ornent la verdure."
L'écriture de José est fine, minutieuse, sereine, le style très appliqué, avec un vocabulaire toujours juste. Quelquefois, il sait se faire lyrique :
"La large piste, bordée çà et là d'arbres aux troncs creusés par les martèlements du bec puissant des picidés, contourne le suc du Coq puis s'oriente au sud-ouest. Au fond d'un vallon, elle longe des champs verdoyants, des collines boisées et le tumul¬tueux ruisseau de Courbanges. Malgré le ciel bas et gris, la simplicité rustique de ce paysage ainsi que son charme indéniable me captivent et me portent à inventer de folles scènes pasto-rales antiques. de gracieuses divinités s'ébattent dans ce décor agreste, bondissent çà et là, courent devant nous… Devant nous précisément, l'inclinaison du terrain me ramène à la réalité : le chemin caillouteux s'introduit dans la forêt et s'élève en pente raide."
De plus, ce qui me frappe surtout dans ces pages, c'est l'extrême bienveillance de l'auteur, dans ses contacts avec les populations locales ou ses amis. Échanges francs de paroles ou de repas au gré des rencontres. Il est touchant quand il parle de son épouse, laquelle ne le suit que fort rarement, sur des trajets plus courts j'imagine.
Expérience de vie, ce volume se veut aussi précis touristique sur les régions traversées, les villes, les attractions locales vues de loin ou de près. Il peut s'agir d'un volcan d'une église ou de tout autre point distinctif dans la topographie ou sous ses yeux :
"La maison de la Reine Margot, où aurait séjourné l'épouse d'Henri IV, retient notre attention par la richesse de ses orne¬ments : encadrements de portes ouvragés, fenêtres à meneaux, blasons, statuettes. J'imagine les rues, en ce temps-là, grouillantes de monde, retentissantes de bruits, embaumées d'effluves de vie et de victuailles. Par la place de la Gayme, où jadis se vendait le Saint-Nectaire, nous nous dirigeons vers le Beffroi du XVe siècle qui constituait la porte d'entrée principale de la cité moyenâgeuse. Par la rue du Marché, nous nous avançons vers la fontaine de la place du Dr Alfred Pipet, autrefois dédiée au négoce du blé, et rentrons à l'hôtel."
J'aime cette littérature de randonnée vécue et je dois dire que José Casatejada est un maître en la matière. Je le recommande chaudement aux amateurs. Ce volume concerne des coins et des sentiers aurhalpins, mais, bien sûr, ses récits de la Via Stevensonia et de la Via Compostela sont tout aussi remarquables.
Lien : https://www.bod.fr/librairie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
montmartinmontmartin   08 juillet 2020
Quel vif plaisir ressentirais-je à marcher plusieurs jours à ses côtés face aux splendeurs de la nature, à vivre en symbiose la sérénité que procure cette activité.
Commenter  J’apprécie          70
montmartinmontmartin   08 juillet 2020
- Alors comment te sens-tu ?
- A vrai dire, je ressens un sentiment ambivalent : suis-je heureux d'être épuisé ou épuisé d'être heureux ?
Commenter  J’apprécie          80
montmartinmontmartin   08 juillet 2020
Après quelques jours de marche ; détente du corps et sens éveil, ouverture de l'esprit à l'introspection et à l'écoute des autres. Lorsque je suis parti sur le chemin de Compostelle, dix à douze jours s'écoulèrent avant que je connaisse cet état de pleine satisfaction physique et spirituelle.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : volcansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
499 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre