AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253157632
416 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (11/05/2011)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 158 notes)
Résumé :
Dans les Sept Royaumes, on les appelle les Graceling -des êtres rares- dotés de pouvoirs incroyables. Katsa, elle, peut tuer un homme à mains nues, et son oncle, le roi des Middluns, l'oblige à assassiner pour son compte. La rencontre de la tueuse avec le prince Po, un autre Graceling, va changer le cours de son existence...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
Soleney
  28 mars 2016
Dans mon souvenir, Graceling était un bon livre qui, bien que doté d'une héroïne que j'avais moyennement apprécié, était prenant et plein de rebondissements.
Après cette relecture, quelques quatre ans plus tard, mon avis est plus négatif. J'ai trouvé que beaucoup de choses étaient très simplifiées (essentiellement dans la première partie), et notamment les personnages. C'était à la limite de la caricature : il y a sept rois et sept royaumes, et les trois quarts n'ont que faire du bonheur de leurs sujets. Ils n'oeuvrent que pour eux-mêmes, usent et abusent de leurs pouvoirs selon leur bon plaisir. Katsa, elle, est la tueuse attitrée de son royal oncle, mais c'est l'héroïne. Il faut bien qu'elle ait bon coeur. Donc elle a fondé un Conseil pour protéger la population de la méchanceté de ses dirigeants (l'équivalent de la Ligue des Justiciers) et on nous explique qu'elle est contrainte de torturer des gens pour le compte de son cruel supérieur, mais que ça la ronge. L'auteure nous détaille aussi à quel point Randa est mesquin et manipulateur, à quel point il est horrible d'utiliser une fillette de dix ans pour mutiler des vassaux qui ont coupé trois hectares de forêt, voire pour mettre des condamnés à mort – à mains nues.
Bref, dans ce monde, les rois sont de beaux salauds. Et juste pour le plaisir, s'il vous plaît.
Je ne peux pas m'empêcher de faire la comparaison avec Martyrs, d'Olivier Peru. L'empereur du Reycorax, très malaimé, prend des décisions extrêmement sévères et n'en est pas moins terriblement complexe. C'est un personnage tyrannique, mais tout en nuances et en contrastes, rongé par la peur, hanté par son apparence, dévoré de honte. Pour moi, c'est la preuve qu'il est possible de dépeindre des rois despotes sans pour autant les faire tomber dans l'exagération.
À côté de ces êtres, Po est un ange de douceur, de compassion et d'altruisme. C'est le seul homme que Katsa connaisse qui ne recherche pas le pouvoir – et en plus il est trop beau, il a des yeux magnifiques, il est musclé, princier, altier, et tellement charmant… Mais il ne faut pas oublier que Katsa est au-dessus de tout ça : elle n'a que faire des apparences. Elle, ce qui l'intéresse, ce n'est pas de porter de jolies robes ou de beaux bijoux, mais de tirer à l'arc et galoper dans la forêt. Et surtout, de ne pas se marier et de ne pas avoir d'enfants.
Bref. Les deux tourtereaux m'ont agacée parce qu'ils sont terriblement clichés… Katsa est torturée par son pouvoir et son rôle de bourreau ; Po est torturé par son pouvoir et le secret qu'il porte ; les deux vont se retrouver et panser leurs blessures et ça va être l'Amour Parfait. Mais pas de mariage, hein, parce qu'on ne veut pas que l'autre nous appartienne.
D'ailleurs, j'ai eu un peu de mal avec cette conception des choses. Pour moi, le mariage c'est plutôt se donner totalement à l'autre. On promet de lui consacrer toute sa vie, de rester à ses côtés malgré les coups durs. Ça m'a surprise que l'auteure le présente comme étant s'approprier l'autre. C'est la dernière chose qui me viendrait à l'esprit, en fait. Moi, j'ai peur de me marier parce que c'est un engagement qui me tient à coeur et qu'il n'y a pas de retour arrière possible. Est-ce que j'hésiterais si ça n'avait été que la possession de l'autre ? C'est le don total de soi, aussi.
Cela dit, il est vrai que la condition de la femme n'est pas la même que dans notre société. de ce que j'ai compris, avoir une relation amoureuse est un risque pour la liberté de la femme, et se marier est la renonciation à toute liberté car elle appartient à son époux.
D'ailleurs, j'ai bien senti que Kristin Cashore a intégré pas mal de notions féministes dans son roman. Katsa ne veut pas d'enfants, et la première réaction de son entourage est de la rassurer : « ça ira mieux plus tard, tu verras ». Comme si l'aspiration de toute femme était de se reproduire. Dans l'esprit de certains, on n'aurait même pas la POSSIBILITÉ de ne pas en vouloir... Kasta ne comprend pas qu'on n'apprenne pas aux femmes et aux enfants, les êtres les plus vulnérables des royaumes, à se défendre. La guerrière rencontre également beaucoup d'hommes mal dégrossis dans les tavernes dont le jeu de la soirée est de toucher le corps de la jeune serveuse en divers endroits – la plupart du temps assez ciblés. La jeune fille effrayée ne sait pas comment réagir, ça indigne Katsa, ça indigne le lecteur, l'auteure a réussi son coup, tout le monde est content.
J'ajouterais aussi que l'héroïne a des réactions qui me dépassent. Elle réagit tellement mal quand elle apprend le secret de Po que j'ai automatiquement pris la défense de ce dernier et que je l'ai trouvée injuste.
Clairement, le point fort de ce livre ne sont pas les personnages. Selon moi, c'est l'action. L'histoire devient de plus en plus mystérieuse au fur et à mesure qu'on avance dans les chapitres, et je ne me suis pas ennuyée. Je dois même dire que j'ai bouclé cette lecture plutôt vite, compte tenu du temps que je lui accordais. J'ai passé un bon moment, et même si certains raccourcis trop simplistes m'ont fait lever les yeux au ciel, j'ai déjà commencé à attaquer Bitterblue. Après tout, Graceling est devenu plus addictif passé les cent premières pages, et les personnages se sont approfondis du fait de leurs liens.
Je suis toutefois assez étonnée d'un détail : pourquoi avoir appelé le prince « Po » ? C'est plutôt moche, comme surnom. Son nom complet n'est pas mieux (apprêtez vos grimaces, s'il vous plaît) : Greening – Verdissant, en français. L'auteure a fait exprès pour taper de la pointe de la botte dans les clichés des princes charmants ou bien elle manquait d'imagination ? Ou alors, est-ce que ce n'est qu'en français que ça sonne aussi mal ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LunaZione
  01 décembre 2013
Ça faisait un moment que ce livre trainait dans ma PAL, du coup, j'ai eu l'envie de créer une LC pour cette trilogie (si d'ailleurs vous souhaitez nous rejoindre pour les tomes suivants, il n'est pas trop tard ;D). Et puis, comme ça, ça me permet d'ajouter une nouvelle lecture à mon Challenge New PAL 2013 proposé par Yukarie et à la session sans verbe du Challenge Jacques a dit de Metaphorebookaddict.
J'ai bien accroché à ce premier tome que j'ai trouvé plutôt addictif : plus j'avançais dans l'histoire et plus j'avais hâte d'en découvrir la suite ! Les Graceling m'ont beaucoup intriguée par leur don et j'aurais été curieuse d'en apprendre un peu plus sur eux et sur le pourquoi du comment ils sont comme ça. Parce qu'au final, on ne sait pas vraiment d'où ça vient, juste que leurs yeux changent de couleurs quand ils sont encore bébés et PAF ! Ils deviennent des Graceling... Personnellement, ça me laisse assez perplexe. J'espère qu'on en saura un peu plus dans les tomes suivants.
L'idée des 7 royaumes m'a beaucoup plu, notamment avec la création du conseil mené par Katsa pour défendre les victimes des différents rois. Il y aurait eu également beaucoup de choses à apprendre sur ce point là et, du coup, je suis un peu déçue de ne pas les avoir vu un peu plus en action.
En fait, c'est ça le point négatif de l'histoire : bien que celle-ci soit intéressante, elle reste assez superficielle. L'auteur nous donne beaucoup de pistes et n'en exploite que quelques unes. Cela en devient presque frustrant !
Katsa m'a beaucoup plu même si parfois sa naïveté m'a agacée. J'ai beaucoup apprécié la voir de plus en plus agréable et à l'écoute des gens qui l'entourent. Il faut dire aussi qu'au début du texte, c'est un vrai pitbull : une tueuse au sang froid qui ne recule devant rien ni personne...
Po est vraiment le personnage qui m'a le plus intrigué dans ce tome. Au final, on ne sait que très peu de choses sur lui : pendant quasiment tout le roman, il est tellement mystérieux qu'on ne sait pas vraiment si on peut lui faire confiance ou non. J'espère qu'on le recroisera dans les tomes suivants.
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Bitterblue : cette petite fille fait preuve d'une maturité impressionnante pour son âge et d'une diplomatie sans égale. J'ai hâte de la retrouver dans le troisième tome pour découvrir ce qu'elle devient.
Kristin Cashore à une écriture très agréable, mais il manque un peu de profondeur à son histoire pour que celle-là soit totalement addictive : on sent bien que c'est son premier roman ! J'espère que les deux suivants seront un peu plus approfondis et apporteront des réponses à mes questions restées sans réponses dans ce tome.
Graceling est une lecture agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
balrog
  29 octobre 2013
Graceling est un roman de fantasy sans prétention mais très sympathique. L'univers n'est certes pas très compliqué, mais le plaisir de lecture est tout de même présent. Pas de magiciens, d'elfes ou de nains dans ce livre ; seulement des hommes et des femmes comme vous et moi. Seulement, parmi ces êtres, certains ont des capacités spéciales, ces individus se nomment les Graceling.
Nous suivront Katsa, une jeune femme sauvage et impulsive, qui tente de se défaire de la poigne de son oncle qui utilise le don de Katsa à des fins pas très respectables. Nous auront aussi droit à une petite histoire d'amour assez agréable entre Katsa et un autre Graceling prénommé Po.
Au final, ce livre n'est pas un chef-d'oeuvre de fantasy, mais il fait passer un très bon moment en compagnie de personnages attachants, il nous fait oublier le quotidien et nous plonge intégralement dans son univers des Sept Royaumes. Pour la suite, j'espère un peu plus d'intrigues et de sous-intrigues , car le premier roman de Kristin Cashore pèche légèrement sur ce point .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Luna05
  01 août 2010

Graceling fut le premier roman de Kristin Kashore que j'abordais et je pense que cela ne sera pas le dernier.
La quatrième de couverture ainsi que l'illustration m'ont très vite fais de l'oeil. Un roman de fantasy n'étant pas régit par la magie ??? Cela changeait le contenu habituel de ce genre ! le fantastique n'étant présent qu'au travers des dons des ces personnes appelés « Graceling ». Des personnalités facilement reconnaissables par leur regard, possédant des yeux de différentes couleurs.
Katsa, l'héroïne, est une jeune femme pourvu du don de tueuse, elle peut facilement tuer quiconque à main nue ou avec des armes. Soumise depuis l'âge de 11 ans à son oncle, Katsa se trouve contrainte d'obéir à son oncle. Ce dernier lui confis donc toutes sortes de sales besognes allant du cassage de membres pour un mauvais regard adressé au Roi, aux doigts coupés pour des vols puis également des mises à mort asseyant la réputation de Katsa comme chien et monstre du Roi…..
Au commencement de ce livre nous découvrons une Lady Katsa désirant ne plus jamais tuer et s'appliquant à contrôler sa force afin de juste blesser ses adversaires. En parallèle de ses missions ordonnées par son oncle et Roi, Katsa a formé avec son cousin le Prince Raffin un conseil regroupant des personnalités des 7 Royaumes. Ce réseau formé à l'insu du Roi Randa a pour but de venir en aide à tout le Royaume mais aussi pour glaner des informations. Grâce à cela, Katsa et son équipe ont pu apprendre que le Prince de Lienid avait été enlevé et séquestré dans les geôles d'un des Royaume. C'est lors de cette mission de sauvetage que l'héroïne rencontrera un autre Graceling doué au combat, une rencontre fortuite qui la changera.
L'intrigue générale est basée sur l'enquête de cet enlèvement. Qui a commandité le kidnapping du Prince de Lienid et pourquoi ? Cette aventure mènera Katsa et le petit fils du Prince de Lienid le Prince Po à travers les Royaumes. Ils découvriront un ennemi pervers et sadique pourvu d'un don dévastateur. La rencontre avec ce dernier fera prendre conscience à Katsa que parfois il faut savoir s'en remettre aux autres.
Les points forts de ce roman sont avant tout les personnages.
Katsa, femme forte et très indépendante redoutant une perte de contrôle de sa force en tant que Graceling. Mais, plus encore, craint de dépendre de quelqu'un, cette appréhension se manifeste en la personne de Po. Ce jeune homme intelligent, habile au combat, non dénué d'humour et s'appliquant à cacher son véritable don de Graceling mettra les sentiments de Katsa à rude épreuve. Leur relation évoluera lentement mais surement non sans humour. Katsa étant douée pour le combat mais qui malgré cela est une jeune fille innocente, maladroite, peu perspicace en amour et surtout s'accrochant à nier certaines évidences. Une chose que j'ai bien apprécié de l'auteur est en ce qui concerne l'évolution de cette héroïne, Kristin Cashore ne tombe pas dans la facilité. Certes Katsa changera mais sans toutefois perdre de vu ses objectifs de départ. Malgré le caractère de Po, ce dernier respectera et se pliera aux souhaits de sa belle…. Un couple se complétant merveilleusement sachant nous faire sourire et nous émouvoir.
Une autre relation bien dépeinte est celle concernant Katsa et son cousin le Prince Raffin. Un lien assez drôle flirtant entre frères et soeurs et meilleurs amis. Une interaction très mignonne.
Maintenant le point négatif.
Lors de certains passages je me perdais dans le récit, l'auteur passant du coq à l'âne d'une ligne à l'autre….. Kristin Cashore peine à trouver un rythme à son histoire, parfois nous sommes noyés dans des passages trop long et anecdotiques, et, pour d'autres, trop court et pas assez détaillés…. le dernier face à face entre l'héroïne et son ennemi ultime m'a laissé totalement sur ma faim car trop facile et surtout bâclé…. Un point final frustrant.
Malgré ces défauts, j'ai tout de même eu du plaisir à m'immerger dans cette histoire. Un bon tome n'augurant que de bonnes choses pour la prochaine héroïne de Kristin Cashore : Rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DawnG
  18 mai 2013
Une bonne lecture ^^
Graceling est un livre que je classerai dans la catégorie Fantasy-Détente. Dans un monde composé de 7 royaumes, Kristin Cashore nous compte la vie de Katsa, la nièce du roi du royaume Middluns. Cette demoiselle est une Graceling. On découvre alors qu'il existe dans ce monde, des êtes d'exception, possédant les yeux vairons et un don exceptionnel, un domaine dans lequel ces êtes excellent. Chaque Graceling est envoyé à la cour du royaume où il est né et le souverain décide si le Graceling peut lui être utile ou non. Kasta possède une force incroyable, et se révèle plus que douée au combat, cela est suffisant pour ce que son oncle la garde près de lui. Et qu'il la force depuis son plus jeune âge, et depuis qu'elle contrôle son don, à effrayer, torturer, tuer, ceux qui ne se soumettent pas aux ordres royaux.
Le livre est centré sur Lady Kasta, son don, sa façon de le voir, de le haïr, puis de l'accepter et sur la prise en main de son existence. On apprend plein de choses en suivant Katsa sur les royaumes, certaines intrigues politiques, sur son entourage, son cousin, héritière du royaume Middluns, ses alliés, sur comment sont perçus les Graceling dans son royaume, etc. L'univers est sympa et les intrigues sont bonnes. Mais parfois, ça manque de détails, sur certains personnages secondaires, sur le passé du royaume, etc. En ça, on n'est pas en face d'une grosse Fantasy, avec un univers très détaillé, très complexe, des sous intrigues. Et si on lit le texte de Kristin Cashore, disponible à la fin du livre dans cette édition, on se rend compte, que c'est exactement ce qu'elle voulait. Un livre de fantasy différent, plus léger mais avec quand même un fond et une histoire. Et c'est bien ce qu'on a ici.
Parfois, j'ai quand même trouvé, que ça allait un peu trop vite (surtout la résolution de la fin), je n'aurais pas été contre des détails, des anecdotes sur le passé des personnages, ou des royaumes. le livre n'est pas très équilibré en ce sens, parfois on a beaucoup d'infos d'un coup et quand on aimerait des détails, on en a pas. La psychologie de Katsa prend le dessus sur l'action. Mais dans le fond, c'est un côté intéressant qui nous change de la fantasy lue d'habitude.
J'ai beaucoup aimé le caractère de Katsa. Bien qu'utilisée et considérant son don comme une malédiction, elle essaie de sortir de l'emprise de son oncle, d'abord en façon des choses derrière son dos, puis en se rebellant complétement après avoir rencontré Po, un autre Graceling, car il lui permettra qu'avoir une véritable prise de conscience. Et en même temps, il y a des choses que Katsa ne veut pas, et elle restera sur ses positions. Une héroïne forte, avec quelques faiblesses, mais qui ne changent pas son caractère, ses envies, à la moindre occasion. Ce n'est pas une girouette ! Les personnages secondaires sont attachants et on aimerait les connaitre plus, le prince Po mais aussi Raffin, le cousin de Katsa ou encore Bitterblue…
Avec le recul, on sent qu'il s'agit d'un premier roman, certaines choses ne sont pas assez marquées quand d'autres le sont beaucoup plus, un peu inégal. Cependant, c'est bien conté, bien mené, avec de l'humour, de l'action, et de la réflexion sur les hommes et les jeux de pouvoir. Je suis sure que la série va aller en s'améliorant. le style est bon, Graceling est facile à lire, c'est un livre qui se lit très rapidement, pour le peu qu'on ait du temps à lui consacrer. J'aurai bien aimé être un peu plus emportée / transportée pendant ma lecture (et on voyage pourtant) mais j'ai quand-même passé un bon moment. Je le conseille quand même uniquement à ceux qui ne sont pas attachés à la fantasy pure et dure, complexe et dense. Et qui veulent rester dans ce genre livresque et se détendre après de gros pavés plus compliqués.
J'ai beaucoup aimé l'idée des Graceling, (j'adore les yeux vairons en plus), des êtes avec un don qui parfois est inutile (et encore il est inutile pour le roi mais peut-être pas pour d'autres!), ou tellement spécial, qu'il vaut mieux le cacher. Et la façon dont ils sont vus dans les différents royaumes. Je prendrai plaisir à en découvrir d'autres. Graceling est un premier tome dans l'univers des 7 royaumes et on sent bien qu'il amorce l'univers. Qu'il y aura plus à découvrir. Même si le tome se suffit à lui même puisqu'il a une fin. Je continuerai cette série, avec Rouge (que je vais acheter comme ce premier tome d'occasion je pense).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   13 octobre 2016
- Vous seriez d'une beauté à couper le souffle avec. [...]
- Si j'ai envie de couper le souffle à quelqu'un, il me suffit de lui asséner un coup de poing en pleine face.
Commenter  J’apprécie          150
JumaxJumax   12 octobre 2016
- J'ai essayé un nouveau remède contre les céphalées [...]
- Ta migraine est-elle guérie, au moins ?
- En fait, je n'étais pas sûr d'en avoir une, mais si tel était le cas, elle a disparu.
Commenter  J’apprécie          110
balrogbalrog   24 octobre 2013
Mais vous êtes plus douée que moi. Et cela ne m'humilie pas [...]. Cela me rend humble.
Commenter  J’apprécie          120
balrogbalrog   23 octobre 2013
Quand un monstre cessait de se comporter comme un monstre, cessait-il aussi d'en être un ?
Commenter  J’apprécie          110
VoyageuseImaginaireVoyageuseImaginaire   15 juin 2016
Katsa connaissait sa nature. Elle l’aurait reconnue si elle l’avait eue en face d’elle. Un monstre aux yeux bleu et vert ressemblant à un loup menaçant. Une bête malfaisante qui attaquait ses amis sans pouvoir contrôler sa hargne, une tueuse devenue l’arme du roi.
Mais c’était également un monstre étrange, apeuré et dégoûté par sa propre violence. Et qui parfois se rebellait contre la sauvagerie qui l’animait.
Quand un monstre cessait de se comporter comme un monstre, cessait-il aussi d’en être un ? Devenait-il autre chose ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Kristin Cashore (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristin Cashore
Ma vidéo préférée de l'année est arrivée ! Cette année je vous présente de nombreux livres mais seuls certains seront gagnants de leur catégorie !
Pour plus de vidéos lectures : https://goo.gl/Xfpbhm
Les 6 premières catégories présentées : 1. La plus belle couverture de livre 2. le meilleur univers (au sens large) 3. L'héros/l'héroïne la plus marquante 4. le couple le plus touchant 5. La maison d'édition qui a marqué 2015 6. La plus belle surprise !
Les livres présentés (dans le désordre) : - Fire Sermon de Francesca Haig publié chez Hachette http://goo.gl/zq4p4I - La maîtresse de guerre de Gabriel Katz publié chez Scrineo http://goo.gl/WObjbF - Porcelaine d'Estelle Faye publié chez Les Moutons Electriques http://goo.gl/isL5o5 - La voie des Oracles d'Estelle Faye publié chez Scrineo http://goo.gl/bCDw3Y - le sang des 7 rois de Régis Goddyn publié chez L'Atalante http://goo.gl/EE8kFs - Manesh de Stefan Platteau publié chez Les Moutons Electriques http://goo.gl/VJwFQh - Aeternia de Gabriel Katz publié chez Scrineo http://goo.gl/yEvyyX - Cinder de Marissa Meyer publié chez PKJ http://goo.gl/uLrlwQ - Rouge de Kristin Cashore publié chez Orbit (Grand format : http://goo.gl/R42s5C ; Poche : http://goo.gl/8fhX8b - Eleanor & Park de Rainbow Rowell publié chez PKJ http://goo.gl/a6CfNh - Les enfants de Peakwood de Rod Marty publié chez Scrineo http://goo.gl/Mer3M9 - Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell publié chez J'ai Lu http://goo.gl/Re9DRl - La maîtresse de Rome de Kate Quinn publié chez Presses de la Cité (Grand format : http://goo.gl/dBSr8E ; Poche : http://goo.gl/xUaoHo)
Contact mail : lanylabooks[at]gmail.com
Suivez-moi : http://twitter.com/Lanylabooks http://instagram.com/lanylabooks http://www.facebook.com/lanylabooks
-- Envie de vous abonner à France Loisirs ? N'hésitez pas à m'envoyer un petit mail pour que je vous parraine ! --
*tous les liens goo.gl sont des liens affiliés sur lesquels je touche un (piti) pourcentage quand vous achetez. Ces liens sont sûrs et vous redirigeront vers le site de la Fnac. En achetant via ces liens, vous apportez votre soutien à mon travail et vous bénéficierez de ma gratitude à vie ! Il n'y a AUCUNE obligation, si vous ne souhaitez pas les utiliser, cela ne pose AUCUN souci ! Sentez-vous à l'aise de faire ce que bon vous semble ! :D
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..