AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811104009
420 pages
Éditeur : Karthala (02/09/2010)
3/5   1 notes
Résumé :
La région des grands lacs de l'Afrique orientale est devenue synonyme de catastrophes. Pourtant son histoire multiséculaire est particulièrement riche : des densites humaines impressionnantes, un potentiel agro-pastoral remarquable, une inventivité politique et religieuse étonnante. Le regard européen qui se porte sur elle depuis la fin du XIXe siècle, fasciné au premier abord par la civilisation qu'il découvrait en plein coeur du continent, n'a pas tarder à piéger ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   20 juillet 2018
Les idéologies de races, même si elles hantent le corpus africaniste, voire les culture politiques africaines contemporaines, n'ont rien d'un modèle exotique. C'est celui des "races historiques" en Europe, éclipsé ensuite par l'analyse sociale marxiste. Et surtout les discours du XXe siècle sur les Slaves et les Germains ou sur les Aryens et les Sémites relèvent d'une même obsession totalitaire, celle de la réduction des problèmes sociaux à des entités du sang et du sol, à des allégories communautaires. Or ces mots débouchent généralement sur des morts. Aussi, quand le danger de catastrophes majeures s'est manifesté dans cette région d'Afrique, il n'était hélas pas difficile d'en pressentir la nature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FifrildiFifrildi   20 juillet 2018
D'une manière générale, la "modernité" introduite par le colonialisme est très particulière, puisque les nouveaux maîtres distillent leur "civilisation" de manière utilitaire et méprisante, avec la volonté de transformer pour mieux exploiter, et de conserver les "traditions" pour mieux contrôler "les indigènes". La région illustre de manière fascinante cette ambiguïté.
Commenter  J’apprécie          40
FifrildiFifrildi   20 juillet 2018
Entendons-nous : les Européens n'ont pas inventé les monarchies, les hiérarchies aristocratiques, les clivages entre hutu, tutsi, twa ou hima et iru, ni les structures claniques, d'ailleurs rès variées, du Buganda, des Bahaya de la Tanzanie actuelle, du Burundi, etc. Le problème est celui de la grille appliquée (en principe et en pratique) à ces réalités par les colonisateurs et adoptée ensuite bon gré mal gré par les colonisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FifrildiFifrildi   20 juillet 2018
Les Anglais disent : "East Africa". Afrique des Grands Lacs nous paraît mieux convenir à ce coeur improbable de l'Afrique orientale, où l'on s'enfonce encore, comme Livingstone, Speke, Baker ou Stanley, délivrés de l'histoire et de la géographie.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Jean-Pierre Chrétien (3) Voir plusAjouter une vidéo

Tutsis, Hutus ou l'histoire d'une haine programmée
Tutsis, Hutus ou l'histoire d'une haine programmée, entretien de Frédéric BARREYRE avec Jean Pierre CHRETIEN, historien et chercheur au CNRS. Origine de la fracture Hutus/Tutsis. Histoire des clans. Fondation des monarchies claniques sur la pastoralité (importance des vaches), aristocratie Tutsi. Dans l'histoire du Rwanda il n'y a pas de traces de guerre ethnique Hutus/Tutsis mais de petits...
autres livres classés : riftVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura