AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782379100178
698 pages
Éditeur : Livr's Editions (20/08/2019)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
"Un bien étrange suicide que voilà."

La missive glissée sous sa porte invitait Calvez à revoir les conclusions de son enquête. Et si finalement Galantier avait été assassiné. Mais par qui ? Et pourquoi ?

En reprenant ses investigations, Eduardo Calvez sera confronté à une affaire plus complexe qu’il ne l’imaginait, où tous les protagonistes se révèleront plus impliqués qu’ils ne le laissaient transparaitre. Derrière le masque paisible e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
lumerolle
  07 mai 2020
La magnifique couverture de la collision des mondes de Sam Cornell a de suite attiré mon attention sur la page Facebook de Livr'S Editions lors de sa sortie en août de l'année passée. le dessin n'est pas seulement mystérieux, il me rappelle beaucoup le trait que l'on peut retrouver pour certaines BDs. Après avoir lu le résumé, je me suis laissé tenter.
Le roman est divisé en quatre parties plus un prologue. Je vais seulement résumer les deux premières et distiller les dernières dans mon article pour éviter d'en dire trop sur le déroulement de l'histoire.
L'inspecteur Edouardo Calvez reçoit une note anonyme qui remet en cause ses déductions sur l'affaire Galantier. Un cas vite catégorisé en suicide. Intrigué, il se rend sur les lieux du crime pour rouvrir l'enquête. Celle-ci l'emmènera dans une affaire bien plus sombre possédant des racines profondes.
Jeanne Colinet frappe à la porte du monastère et demande l'aide de Frère Guillaume. Elle est convaincue que son père, l'ancien maire, n'est pas décédé d'une simple crise cardiaque. En cherchant quelques informations, l'ecclésiastique va découvrir les secrets de son mentor et ses certitudes et convictions ne vont pas seulement être ébranlées mais franchement secouées.
La collision des mondes est un polar fantastique tirant sur la science-fiction qui est prenant dès les premières lignes. Toutefois, le déroulement souffre de longueurs en raison de l'étalage de l'histoire (qui nous entraîne des premières croisades au début du 20e siècle) et de la biographie de la famille d'un des personnages. L'auteur a fait un travail remarquable dans ses recherches afin de ficeler la partie fantastique sur son intrigue historique. La réinterprétation est intéressante mais la répétition des faits m'a un peu ennuyée. Certains passages ne m'ont pas semblé apporter quelques choses d'essentiel pour l'intrigue principale.
En plus d'être une enquête et une plongée dans l'histoire, l'auteur aborde diverses thématiques si bien que le polar fantastique se mêle à l'histoire, la science, la philosophie, l'astronomie, l'astrologie, l'ethnologie, la physique et les mathématiques. En somme, un grand pot-pourri montrant une richesse d'esprit et du monde. C'est l'un des points forts de ce roman qui tresse les diverses facettes de l'humanité et de l'univers en montrant les liens malgré les différends. S'il expose la dualité entre religion et science, j'ai apprécié que Sam Cornell ne tombe pas dans une vision manichéiste en mettant aussi en avant les défauts de la seconde.
« la science, comme la foi, possède ses dogmes qu'il est tout aussi difficile de bousculer. Et lorsqu'ils vacillent, c'est pour mieux retrouver leur place initiale. Ils ne se brisent que rarement et aux prix d'insurmontables efforts. […] Lorsque les croyances astronomiques se confondent en certitude, la science ne vaut guère mieux que la foi. »
D'ailleurs, il se préoccupe de défendre l'esprit critique qui consiste à ne pas retenir une seule version des faits mais à consulter autant les vainqueurs que les vaincus, les deux visions des belligérants.
Les personnages sont traités avec profondeur et nuance. L'inspecteur Calvez est fier de son palmarès et sûr de lui. Pourtant, il est capable de se remettre en question. Il déteste perdre le contrôle des choses et il est méticuleux. C'est pourquoi cette missive l'ennuie fortement et le pousse à rouvrir l'enquête. Son esprit aiguisé va lui permettre de remonter le fil de l'affaire et d'accepter l'incroyable découverte et ce qu'elle engendre d'horrible dans le dernier épisode.
L'histoire se plaçant au début du 20e siècle, l'écrivain a tenu compte de l'émancipation de la femme en la personne de Jeanne Colinet. Cette femme a un certain aplomb et un caractère bien trempé. Elle est déterminée, optimiste et mesurée. Si elle prend quelques initiatives et montre son courage, elle reste néanmoins en retrait pendant une bonne partie de l'investigation de frère Guillaume. Bien que cela me fasse trépigner, il faut avouer que ces situations conviennent à l'époque où une femme n'est pas encore totalement libre de ses mouvements et ne peut pas accéder à l'ensemble des endroits réservés aux hommes. Jeanne synthétise en quelque sorte l'ancien et le nouveau comportement des femmes. Elle tend vers l'indépendance sans avoir encore totalement coupé le cordon qui l'a retient.
Frère Guillaume est intéressant par son évolution face aux événements qui vont malmener ses acquis. Pieux et prêchant la bonne parole, il va être confronté à la noirceur des hommes et à ses propres limites entre ses croyances et la réalité. Il symbolise les interrogations : jusqu'où un humain peut-il aller pour survivre ? A quel point les situations peuvent-elles engendrer des actes en totale opposition avec ses convictions ?
La plume de l'auteur est efficace. le style évolue en fonction du personnage qui a la main sur l'histoire. Ainsi, le début possède l'écriture du scientifique ou du détective en ce qu'il est descriptif et sans fioriture inutile. En quelques mots, le décor est planté. Quelques lignes métaphoriques viennent l'agrémenter ci et là en donnant une ambiance mystérieuse. La troisième partie est plus romanesque voire tragique alors qu'un des personnages monopolise la parole dans un monologue appuyé par les courtes interventions de son interlocuteur. Enfin, la fin installe une atmosphère plus lugubre. Les thèmes abordés par l'auteur l'entraînent à utiliser du jargon philosophique (issu du siècle des Lumières) et quelques notions scientifiques.
En bref, La Collision des mondes souffre des faiblesses d'un premier roman. Toutefois, Sam Cornell possède une écriture qui m'a plongée dans ce sacré pavé et son univers riche à la croisée des genres. Un auteur prometteur que je vais suivre de près.
Lien : https://uneloupiotedanslanui..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Satinesbooks
  03 mars 2020
Je remercie Sam Cornell ainsi que les éditions Livr'S pour l'envoi de ce roman. Parfois, le hasard fait bien les choses. Encore une fois, on me le prouve. Je furetais (encore une fois avec Wolkaiw) au salon du livre de Somain, entre les étales des éditeurs et auteurs, je suis tombée sur ce roman. LA COUVERTURE !!!! Je suis tombée amoureuse de cette couverture. Je crois que, même si le roman parlait des recettes de cuisine de Tatie Huguette, j'aurais fini par fondre. le prix étant quand même conséquent, je me suis laissée le temps de la réflexion. Puis, quelques semaines plus tard, c'est l'auteur lui-même qui me contactait pour un possible service presse… Si ça ce n'est pas de la chance ! Me voilà donc partie avec cette lecture qui paraissait tout à fait intéressante.
On fait la rencontre d'Eduardo Calvez. J'ai aimé ce personnage qui m'a beaucoup plu. Il est mis à mal par beaucoup de personnages. le fait de travailler dans la police n'aide pas. Souvent comparé à quelqu'un qui ne sait pas forcément se mêler de ses affaires, Eduardo Calvez est un policier qui a du flair et qui sait mettre son nez où il faut. Plusieurs fois, j'ai souri, ayant l'impression d'avoir un nouvel Hercule Poirot sous les yeux. C'était très appréciable. Sans hausser le ton, Eduardo va démontrer, prouver, justifier tout ses dires et mettre à mal ceux qui pensaient passer à travers la justice.
Ce roman n'est pas qu'une enquête policière… Franchement, je serai bien incapable de genrer ce roman tant il est dense, complexe mais délicieux ! C'est un énorme pavé (quasiment 700 pages). J'avoue que j'ai eu peur. Malheureusement, je n'ai pas pu lire autrement que via un PDF et 700 pages, en PDF, sur liseuse, c'est très fastidieux. J'ai donc pris le parti de lire sur ordinateur une fois les 150 premières pages passées. Je m'y suis mise la semaine dernière et petit à petit, les pages ont défilé sans que je ne les voie passer. C'est une lecture intense que l'on nous propose.
Il est vrai que j'ai eu un peu de mal à démarrer, mais une fois qu'Eduardo est lancé dans son enquête, on se prête au jeu et on y va ! On lit, on lit, on lit. On ne peut pas s'arrêter. Quel délice ! La collision des mondes est un OVNI littéraire mais extrêmement bien ficelé. On vogue entre le polar, le fantastique mais aussi l'histoire. Il y a des thématiques sociétales profondes qui forment les plus grands conflits mondiaux depuis la nuit des temps : la religion, les philosophies mais aussi les pratiques moins connues et plus obscures qui nous poussent jusqu'à la limite de l'entendement, jusqu'au précipice de la folie humaine.
La collision des mondes est un roman que j'achèterai en papier et que je mettrai sous le nez de tous mes amis. C'est un roman à lire. Il m'est très difficile de parler de l'intrigue sans vous en divulguer un morceau. C'est très bon. Si vous aimez les intrigues intelligemment ficelées, une plume sans aucun défaut et des thématiques incroyables soulevées, vous devez lire ce roman !
L'auteur ne prend pas de gants mais c'est toujours avec élégance qu'il nous prouve que son roman va au-delà de ce que l'on nous propose dans les romans actuels. La différence, c'est ce qui me plait ! J'ai beaucoup apprécié faire cette découverte avec Eduardo mais aussi avec des personnages comme mademoiselle Colinet et le frère Guillaume qui sont des comparses surprenants mais très sympathiques.
L'auteur est très intelligent dans la construction de son roman. 700 pages en suivant le même personnage, cela peut être compliqué. L'intervention de deux autres personnages permet d'apporter un vent de fraîcheur à l'intrigue et à permettre au lecteur de ne pas s'embourber et c'est ce qui se passe. Là où certains auraient pu nous écrire une énième enquête policière sans surprise, Sam Cornell part d'un décès suspect pour nous emmener dans d'autres endroits… Quelle belle idée! On part d'un petit incident pour remettre en cause des fondements acquis depuis des siècles et des siècles… C'est ainsi que les mondes entre en collision. Bravo pour cette enquête palpitante qui nous embarque dans une intrigue folle!
La plume de l'auteur est entraînante. Sam Cornell signe un roman brillant et très intéressant. Bravo à lui !
En définitive, malgré les petites lenteurs du début qui s'effacent rapidement, on se retrouve avec un roman brillant qui nous propose de rencontre des personnages farfelus et hauts en couleur qui dynamisent beaucoup le roman. On se retrouve avec quasiment 700 pages qui passent à une allure intéressante et qui nous proposent de repousser les limites humaines. C'est un mélange de genres intéressant. le roman reprend des thématiques déjà vues dans les romans mais les traite d'une manière intelligente et originale.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
olivierlh
  11 novembre 2019
Dense, érudit, flirtant avec tous les genres littéraires à commencer par l'histoire, le fantastique, le polar, la religion, les sciences mais aussi la philosophie et le romanesque... 692 pages en immersion aux tréfonds des secrets de l'humanité et de ses croyances, une oeuvre brillante de Sam Cornell. Son épicentre a beau être le Pays de Caux, l'auteur nous transporte entre obscurantisme et lumières jusqu'aux confins des mondes et de la folie des hommes. Nous ne pouvons ressortir indemne d'un tel voyage initiatique qui est conçu sur mesure pour les penseurs libérés de l'opinion, de la morale et du vraisemblable. le lecteur accède alors aux idées intelligibles, retrouve le pouvoir de contempler les univers de son imagination débordante, sort de sa caverne et se réapproprie l'extérieur avec une insatiable soif de connaissances, affranchi qu'il est désormais de la doxa, du synode sacré ou de toutes autres formes d'inquisition. le libertaire que je suis est ainsi entré en collision avec vos mondes. Plus besoin désormais de Chronoscope... MERCI Sam Cornell, j'ai dévoré l'ouvrage comme "une monstruosité à la gueule béante": BRAVO !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mamy_Poppins
  22 avril 2020
Comment définir cet OVNI littéraire ?
Roman policier ? Quête initiatique ? Roman fantastique ? Roman historique ? Fable philosophique ?
Il est tout ça et bien d'autres choses encore. Chaque fois que l'on pense que l'histoire se stabilise dans un lieu et une époque, Sam Cornell prend un malin plaisir à la faire basculer et bouscule de nouveau toutes nos certitudes. Cela interroge notre besoin de lecteur de catégoriser, ici les genres explosent, se mêlent, s'affrontent, pour notre plus grand plaisir.
C'est intelligent, fin, très bien écrit, avec juste ce qu'il faut de péripéties et de twists pour ne pas devenir lassant.
J'ai fait durer le plaisir en le lisant en 3 fois, pour me laisser le temps d'en savourer la densité.
Commenter  J’apprécie          20
MilleetunepagesLM
  07 août 2020
Le commentaire de Martine :
Ce roman est difficile à identifier comme un seul genre littéraire, on pourrait dire un roman initiatique, un roman policier, un polar fantastique, un roman historique, une fable, une légende, une science-fiction, etc.
Regardons la division des quatre parties, avec un prologue, tout en s'imbriquant. Dans ce roman, nous plongeons dans une enquête qui nous fera parcourir l'histoire de la première croisade au début du XXe siècle, on découvre l'énorme travail et les efforts que présents Sam Cornell, en élaborant autour de l'ésotérisme, l'astrologie, la philosophie, l'astronomie, la physique, les mathématiques, et diverses autres sciences. C'est un trésor de roman, il présente une interprétation de l'histoire, les différends qui se sont posés comme ceux de la religion et de la science. J'ai trouvé que l'auteur démontre un bel esprit critique tout au long du récit, il démontre les deux côtés de la médaille, aucun parti-pris.
C'est un récit intelligent, qui est très bien écrit et qui dégage de la finesse et du doigté. Il a su créer une ambiance, du mystère, une atmosphère lugubre que j'aime retrouver dans mes lectures. C'est un premier roman qui présente un autre prometteur que j'ai aimé lire, qui m'a permis de passer un agréable moment au coeur de l'intelligence d'un roman qui m'a marqué, et un auteur que je vais suivre dans ses prochaines publications.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gwenleengwenleen   23 août 2019
Monsieur Galantier, votre ami est venu vous demander votre aide... vous lui avez offert une tombe !
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre