AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2863163000
Éditeur : Accarias (27/03/2018)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La Réalisation de Soi, "l'éveil", c'est retrouver en soi ce qui est réel ; l'Etre véritable, au delà des jeux imaginaires de la personne conditionnée, et se relier à cela. C'est finalement l'invitation en soi à vivre de façon authentique. Suis-je vraiment ce personnage de représentation fantoche et fantasque qui se modifie et se modèle au gré des circonstances ; des attirances ou répulsions, des désirs, des opinions, des fréquentations et influences diverses et surt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LivresBouddhistesZuiHo
  11 août 2018
« Tant que je pense être ce que je pense, il est impossible de réaliser ce que je suis »

« Avant la pensée, Je Suis. Conscience Absolue »
Les excellentes éditions Accarias-L'Originel sont à la pointe pour ce qui est de publier, avec courage, des ouvrages de spiritualité qui n'ont pas peur, eux aussi, de bousculer nos conditionnements, ouvrant des brèches sur des univers auxquels on ne penserait pas forcément.
Publier un livre comme « La danse de l'instant » de Charles Coutarel nécessite un certain courage. Quand je l'ai reçu, je ne l'ai pas compris, c'est pour cela que j'ai demandé à lire le premier ouvrage de l'auteur : Charles COUTARELEveil ou la vie ne meurt pas.
Ce premier livre est plus structuré que « La danse de l'instant » (bien qu'ici la maquette soit très bien faite), mais dans les deux, on retrouvera le style si particulier de l'auteur, poète, mystique, empli d'amour.
J'ai mieux compris « La danse de l'instant » après avoir lu « Eveil ou la vie ne meurt pas ». Je pense que les lecteurs qui ne connaissent pas Charles Coutarel alias Sattoji, devraient faire de même et acheter les deux livres en même temps.
Car « La danse de l'instant » est plutôt anarchique dans la forme, mais c'est la forme d'un véritable carnet de notes, parfois très anciennes et dont le contenu est reproduit tel quel ou presque. Cela peut être déroutant. C'est en cela que c'est un réel choix et un réel risque éditorial de publier un tel livre, et que cela rend ce second livre indissociable du premier.
La même luminosité transparaît dans cet ouvrage-ci que dans « Eveil ». La pensée, douce et aimante de Charles Coutarel, percute à de nombreuses reprises, par le jeu des mots, l'esprit du lecteur.
Des textes en bonne et due forme côtoient de nombreuses notes, remarques, sentences, poésies. Pléthore de mots de l'auteur sont proprement formidables :
« La Réalisation de Soi, « l'éveil », c'est retrouver en soi ce qui est réel, l'Être véritable, au-delà des jeux imaginaires de la personne conditionnée, et se relier à cela. C'est finalement l'invitation en soi à vivre de façon authentique.
Quel est l'intérêt ou le bénéfice d'une telle démarche ? Vivre en paix et en accord avec soi-même et le monde, retrouver son amour propre, sans condition, et partager cela dans sa vie… avec Joie !
La vie dans son ensemble est un processus de création, de croissance et de développement. Tout être est ici pour participer à cela, à la réalisation et à l'incarnation du principe de l'Être dans ses qualités fondamentales… La Conscience et l'Amour.
Sa Danse et son Chant… La danse de l'Instant !«
« Je vous écris du vide où Je Suis.
Où je n'est plus. Où « Je Suis » joue.
Qui est ce « moi » qui parle ?… Qui suis-je ?
Qui est ce « qui » qui s'interroge, qui s'appelle ?
Qui répond ? Qui parle lorsque je me tais ?…
Ecoute…Tu es Cela.
Tat Tvam Asi »
Rien ne sert de sortir vos griffes mentales, d'affûter votre esprit, votre intellect pour disséquer avec perversité ce carnet de notes : ce n'est pas ainsi que vous aurez prise sur les paroles de Charles Coutarel.
« Je pleurais mon absence sans me réjouir de la Présence. Egoless. »
« Il n'y a pas d'illumination, pas d'illuminé, Seule la lumière. Fiat lux. »
« le seul à vouloir supprimer l'ego c'est le super-ego…spirituel de surcroît ! »
Je pourrais presque citer le livre en entier, tant il contient de passages savoureux, qui donnent le sourire car Sattoji voit et dit juste.
Indispensable du premier livre, je ne saurais que vous recommander de vous laisser bercer par « La danse de l'instant ».
Bonne lecture !
Zui Ho.
Lien : https://livresbouddhistes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   06 mai 2018
Eaux nettes.

Je n’ai rien d’autre à partager que l’instant et sa conscience,
notre Conscience et Être. Tout est là, la rencontre, le rassemblement et le partage. C’est la seule Invitation. Réaliser Cela.
On peut écrire et décrire toutes sortes d’histoires, elles ne sont
là que pour évoquer, nous rappeler notre Nature véritable.
Seul le Présent est Grand ! Les mémoires babillages.

Nous ne sommes pas ces personnages que nous pensons être.
Ni leurs histoires ni leurs souffrances. Ces personnages sont
en souffrance de notre Identité véritable sous le jeu du masque
d’une forme d’identité « empreintée ».

Il n’y a personne pour témoigner ; le témoignage s’évidence
de lui-même, infniment. La rencontre est toujours dans l’instant.
Rien d’autre. Pure information.

Notre Nature est Pur Amour, Pur Être, Pure Conscience.
C’est ce que nous sommes vraiment.
Tout se trouve en vous, ne cherchez pas ailleurs !…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   06 mai 2018
L’Investigation de Soi est libre.


C’est la conscience elle-même qui s’interroge pour se connaître
et se reconnaître. C’est une simple redirection de conscience,
d’attention.

Habituellement la conscience s’oriente spontanément sur les
objets de perception, quels que soient ces objets – y compris le
prétendu sujet et ses pensées. La conscience s’oublie.

L’invitation de l’investigation est de retourner l’attention de
la conscience sur elle-même, et de voir ce qui est là, toujours,
mais jamais reconnu ni exploré car non objectif.

Rien de ce qui est objectifable n’est nous, mais cela nous
avons besoin de le redécouvrir vraiment par nous-même, pris
que nous sommes au jeu de nos propres identifications.

Ce qui est découvert là, c’est ce que nous sommes vraiment.

C’est libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   06 mai 2018
« Indivise dualité »

L’individualité en soi n’existe pas, sinon comme pur concept.
C’est une « indivise-dualité » ; ce qui veut dire qu’il n’y a pas
de division, pas de séparation.
La Conscience de la Source et la Source de la Conscience sont
Une. Ni sujet ni objet.
La Génèse, le « procès d’intention », le « jugement premier », le « Drame de la Chute » sont nuls et non advenus.
Ainsi en est-il de la rédemption et du Jugement Dernier.

Là est l’Apocalypse et sa Révélation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : carnet de notesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Yvain, le chevalier au lion d'Anne-Marie Cadot-Colin

Yvain, le chevalier au lion a été écrit:

au XXème siècle
au XIème siècle
au XIIème siècle
au XIIIème siècle

30 questions
744 lecteurs ont répondu
Thème : Yvain, le Chevalier au Lion de Anne-Marie Cadot-ColinCréer un quiz sur ce livre