AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2923511182
Éditeur : Héliotrope (03/09/2009)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Une petite fille grandit dans un village nouveau. Le père a disparu avant sa naissance. La mère a épousé un autre homme et souhaité s'installer loin de la ville. Le village est morne et ils y resteront des étrangers. Entre les enfants les liens se tissent quand même, dans les champs de fraise, ses amies s'appellent Manon-juste-Manon, BB ou encore Valence Berri. Elles rêvent d'Hollywood, mâchent de la Hubba Bubba, passent leur été à sauter dans la piscine du camping ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Lali
24 juillet 2012
Sous une apparente légèreté où s'additionnent ces petits détails qui donnent au quotidien les couleurs de l'enfance se profile le monde trouble et troublant des questions et des doutes. La petite fille sait si peu de la vie. Elle découvre donc, sans l'aide de quiconque la plupart du temps, ce qui fait vibrer, ce qui déçoit ou ensorcelle : toutes ces choses qui la font grandir alors qu'elle voudrait jouer avec ses Barbie encore un peu en mâchant de la gomme balloune.
Mais l'abandon du père a absorbé une partie de ses rêves. Et l'isolement auquel elle a été contrainte à la suite d'un déménagement loin, très loin de la ville, l'a prise en étau. Tant et si bien qu'elle se raconte des histoires pour ne pas tomber. Ne pas vieillir. Ne pas mourir. C'est ainsi que la petite fille devient, sans qu'elle ne s'en rende compte, pas plus que son entourage, une grande petite fille qui sait peser le pour et le contre, et se justifier au besoin.
C'est, entre autres, ce que raconte Rose amer, le roman de Martine Delvaux. Avec finesse, choix de mots, regard impressionniste et souci du détail, celle qui a signé Les cascadeurs de l'amour n'ont pas droit au doublage, brosse des personnages à gros traits — les rendant ainsi plus vrais que vrais — et nous décrit un milieu (qui pourrait parfois être sordide) avec les yeux d'une enfant qui sait s'accommoder de toutes les situations.
C'est là la force d'une auteure qui n'a peur de dire les choses. Parce qu'elle a osé regarder ce qu'il y a de pire dans l'être humain, tout en se glissant dans la peau d'une petite fille timide et effrayée par tout ce qui déroule autour d'elle, malgré l'amitié et malgré les belles histoires qu'on tisse pour y enfouir les moins belles, Martine Delvaux signe à nouveau un roman remarquable où âmes troublées et troublantes se côtoient. Pour un jour laisser derrière elles le trop glauque de cette banlieue stagnante que les jeux et les rires ne peuvent impunément dissimuler.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lire un extrait
Videos de Martine Delvaux (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martine Delvaux

Martine Delvaux (UQAM)
Colloque "Amoureuses figures" organisé par la revue Post-Scriptum le jeudi 1er mai 2014, Département de littérature comparée, Université de Montréal.
autres livres classés : littérature québécoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
113 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre