AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Poirier (Traducteur)
EAN : 9782496702231
445 pages
Éditeur : Thomas & Mercer (08/09/2020)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 12 notes)
Résumé :
À force de chercher le bonheur, vous pourriez bien finir par le trouver… pour l’éternité.

C'était le plus beau jour de sa vie. Elle ne savait pas que ce serait aussi le dernier. Lorsque le corps d'une femme est découvert dans les ruines d'un ancien prieuré, l'inspectrice Imogen Evans comprend qu'elle a affaire à un tueur en série dont les victimes semblent mourir en pleine extase, les yeux ouverts, un grand sourire figé sur le visage.

D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Zazaboum
  15 août 2020
Il est noté que l'auteur écrit des thrillers psychologiques alors même si ce livre est uniquement un polar je m'attendais à du suspense, un peu d'angoisse mais... rien !
Il est plat, comme si tous les intervenants parlaient sur un ton monotone ! Assez maladroit dans sa rédaction (peut-être la traduction) mais les personnages me sont restés indifférents. Ils sont stéréotypés et ne m'ont attiré aucune sympathie ni même un intérêt envers ce qui leur arrivait !
L'idée de départ et le déroulement sont intéressants mais platement écrits. Heureusement pas très long à lire, un peu frustrant malgré tout !
#Unbonjourpourmourir #NetGalleyFrance
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
Commenter  J’apprécie          254
sylvaine
  30 septembre 2020
Un bon jour pour mourir Mark Edwards Amazon Publishing France.
Shrewbury dans le Shropshire était jusqu'à ce jour une ville tranquille dans un comté des West Midlands britanniques. Mais voilà ce matin une femme est retrouvée morte le sourire aux lèvres... Pour l'inspectrice Imogen Evans la Vipère a encore frappé. Quand pourra t'elle mettre la main sur ce tueur en série au profil surprenant?
Ben Hofland pour sa part considère que ce retour dans le Shropshire marque un tournant noir dans sa vie, divorce, perte de son travail, Ollie son fils est malheureux .. bref rien ne va plus jusqu'au moment où.....
Je m'attendais à un thriller psychologique palpitant, angoissant, pas du tout à l'exception des quelques pages finales quoique ... L'auteur donne la voix à plusieurs des personnages, Imogen bien sûr, Ben et la Vipère, est-ce ce choix qui casse le rythme? Beaucoup de longueurs auraient sans doute pu être évitées.
Au final un roman qui se lit agréablement mais qui risque de laisser sur leur faim les amateurs de "vrais" thrillers.
Un grand merci aux éditions Amazon Publishing France #Unbonjourpourmourir #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Sharon
  10 septembre 2020
La campagne anglaise, ce n'est plus ce que c'était. Certes, c'est un endroit où l'on peut trouver refuge. Prenez l'inspectrice Imogen Evans, 39 ans, un chat, une discipline culinaire à toute épreuve : à la suite d'une affaire dont elle n'est pas responsable (mais qui la fait culpabiliser quand même; l'un n'empêche pas l'autre), elle se retrouve à . Ce qui n'était pas du tout prévu, c'est qu'un meurtre soit commis, puis un second, et enfin un troisième, signalant avec certitude la présence d'un tueur en série dans la région. Insaisissable ? Imogen n'a pas l'intention qu'il le reste !
De l'autre côté, nous avons Ben Hofland. Il a la quarantaine. Il a surpris sa femme avec un autre homme et ils sont en train de divorcer. Il n'a plus de travail stable, sa future ex-femme traîne des pieds pour vendre leur appartement. Par contre, elle lui a laissé Ollie, leur fils unique, parce qu'elle est un peu trop occupée avec sa nouvelle vie pour s'occuper de lui. Ben est de retour dans son village natal contre l'avis de son fils parce qu'il a besoin de se ressourcer et parce que sa mère est atteinte d'un cancer en phase terminale, il veut être au plus près d'elle alors qu'il ne lui reste pas grand temps à vivre. Il se rend bien compte que son fils ne va pas très fort, avant d'aller subitement mieux – recueillir les confidences de son fils, trouver un moyen de mieux communiquer avec lui, c'est compliqué.
Oui, les deux histoires vont se rejoindre, et c'était presque attendu, il est de toute façon difficile d'ignorer une enquête en cours dans une petite ville, surtout quand on revient, comme Ben, au village vingt ans après en être parti, en ayant l'impression :
– d'avoir raté sa vie ;
– d'être un peu considéré comme suspect, même si l'on est arrivé après les premiers meurtres.
J'ai trouvé, d'ailleurs, que certains chapitres, ceux qui sont entièrement consacrés à l'enquête, étaient plus palpitants que d'autres – peut-être aussi parce que le roman contient certaines longueurs. Je ne suis que très rarement intéressée par les chapitres consacrées aux pensées du tueur, parce que celui-ci ne m'intéresse pas. Certes, ces motivations sont multiples, et l'une d'entre elles sort de l'ordinaire – mais aucune ne justifie ce qu'il a fait (j'ai envie d'ajouter : encore heureux). J'ai eu aussi, parfois, une impression étrange en lisant ce roman, qui comporte quelques longueurs. D'un côté, l'on a un personnage capable de s'immiscer dans la vie de ses futures victimes, à la fois de manière immatérielle (vive internet) et matérielle (fermez bien portes et fenêtres, surveillez ceux qui rentrent chez vous), un personnage omniprésent. La vie humaine ne pèse guère aux yeux du tueur, et l'accumulation de victimes dans ce roman laisse finalement peu de temps pour développer de l'empathie envers eux. Pourtant, Danni, Fiona, Nathan, et les victimes suivantes, auraient mérité de prendre davantage de place. de l'autre, l'on a un personnage qui, bien que toujours là, est capable de se rendre invisible aux yeux des autres, et même aux yeux de l'administration, ce qui paraît incroyable.
La lecture de ce roman ne fut pas désagréable, loin de là, mais ce ne fut pas une lecture coup de coeur, à cause de ce que j'ai décrit précédemment, mais aussi parce que je ne me suis pas attachée aux personnages : même s'ils sont capables d'actes courageux, la plupart reste extraordinairement naïfs (et c'est très souvent cette naïveté qui les perd).
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nathf
  10 septembre 2020
Shipshire - Angleterre .- Quand le corps d'une femme est découvert dans un ancien prieuré, l'inspectrice Imogène Evans hérite de l'enquête et est loin d'imaginer que la série ne fait que commencer.
Pendant ce temps, Ben Hofland, jeune divorcé, retourne vivre dans son village natal avec son fils Ollie. Village loin d'être aussi paisible qu'auparavant.
Encore une histoire de tueur en série, rien de neuf sous le soleil allez-vous me dire.
Pourtant, si vous désirez un assassin aux desseins atypiques et originaux, Mark Edwards vous l'offre sur un plateau.
Surnommé " La vipère", l'individu s'immisce dans la vie de ses proies aussi bien virtuellement que de manière plus classique (vérifiez portes et fenêtres, un conseil).
En parallèle, l'auteur nous entraîne dans une autre intrigue (qui, évidemment, n'en fera plus qu'une avec la précédente).
Ben est au fond du trou: des voisins violents et bruyants, un fils harcelé à l'école, pas de boulot......et soudain, comme par miracle, sa chance tourne. Malheureusement cette aubaine ne sera qu'un leurre.
Bon, ce thriller ne révolutionnera pas le genre, mais il est très agréable à lire, malgré quelques longueurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lyanea
  08 septembre 2020
Quand un auteur se nourrit de thrillers et de romans policiers avant de commencer lui-même à écrire, nous pourrions penser qu'il a bien compris ce qu'il fallait faire pour garder du rythme à une intrigue et souvent, il faut faire simple. Mark Edwards a choisi de se compliquer l'écriture et par là-même nous compliquer la lecture en nous mettant dans la tête de trois personnages et en nous déroulant une histoire dans l'histoire. Néanmoins, il est parvenu à m'intéresser assez pour que j'attende la fin du livre avec impatience, n'ayant pas su trouver le tueur malgré les multiples indices fournis. Trop peut-être !
D'autre part, il termine de façon ingénieuse nous motivant ainsi pour attendre une suite.
Imogen Evans, inspectrice reconnue pour ses succès dans les enquêtes menées à Londres, est venue se mettre au vert. Ben, lui a décidé de quitter la grande ville pour revenir sur ses terres natales avec son fils Ollie. La première victime d'un psychopathe que nous découvrirons plein de bons sentiments — du moins dans sa tête —, va les amener à vivre ensemble une enquête qui pourra se terminer autrement que prévu.
J'ai aimé découvrir le comté rural du Shropshire, l'une des régions les plus belles et les moins peuplées d'Angleterre où les fermes encore vaillantes ou en ruines fournissent un environnement superbe pour un tueur. de surcroit, l'idée maîtresse consistant à vouloir tuer ses victimes en les rendant heureuses était pour le moins originale et susceptible de fournir un bon terreau de mystère.
C'est donc un polar aux multiples intérêts que je vous propose de mettre devant vos yeux ; il devrait vous les faire garder bien ouverts pendant quelques heures.
Je remercie #NetGalleyFrance et Amazon Publishing pour le service presse de #Unbonjourpourmourir

Lien : https://www.facebook.com/Lya..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lyanealyanea   08 septembre 2020
Vous avez déjà eu une histoire illicite, inspectrice ? Il n’y a rien de mieux pour se sentir en vie.
Commenter  J’apprécie          10
lyanealyanea   08 septembre 2020
Mais Ollie a ce regard particulier des victimes, des moutons dans un monde de loups.
Commenter  J’apprécie          10
lyanealyanea   08 septembre 2020
Il faut méditer sur ce qui procure le bonheur puisque lui présent, nous avons tout, et lui absent, nous faisons tout pour l’avoir.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : démoniaqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre