AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021081680
Éditeur : Seuil Jeunesse (15/11/2012)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 24 notes)
Résumé :
La quatrième de couverture ne contenant pas la description de l'éditeur, je vous livre ici celle que l'on peut trouver sur son site :

Olivia, toujours très précoce, traverse une crise d'identité…
À l’âge où toutes les petites cochonnes ne se rêvent qu’en princesse, il n’en est pas question pour elle. Alors quand son gentil papa l'appelle "ma petite princesse", elle proteste énergiquement !
Pour commencer, il serait temps que les petites ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
milamirage
  05 janvier 2013
Olivia se sent toute "chose", un peu comme en pleine déprime : elle en est sûre et certaine, elle est en pleine crise d'identité ! Alors, quand son père lui dit pour la rassurer quelle sera toujours sa petite princesse, elle se rebelle ! C'est bien ça son problème, toutes les filles veulent être des princesses ; d'ailleurs, certains garçons aussi ! Elle l'a constaté lors de l'anniversaire de Stéphanie, au spectacle de danse de l'école, et même le jour de la fête Halloween quand elle est arrivée dans sa classe déguisée en phacochère. Et si encore il y avait des princesses indiennes, thaïlandaises, africaines ou chinoises ! Mais non, ce ne sont que des princesses roses... et elle, elle ne veut pas être comme tout le monde. Alors, il faut vraiment qu'elle réfléchisse à ce qu'elle veut être plus tard !
Mon avis : Qu'est-ce que ça fait du bien un album comme ça, plein de fantaisie et d'humour, des sourires à chaque page et pas seulement pour l'enfant, même en tant qu'adulte, on le trouve jubilatoire. Il fait partie des ouvrages que j'ai à chroniquer pour mon prochain comité lecture, mais je sais déjà qu'il ne retournera pas dans les cartons repris par la libraire ! C'est un vrai coup de coeur que je ressens pour cette petite cochonne au caractère bien trempé qui a décidé une bonne fois pour toutes de se démarquer des autres, de ne pas rentrer dans le moule comme on dit ! Sa crise d'identité ne se passera pas comme ça, foi d'Olivia ! Mais que de questions à se poser pour pouvoir trouver une alternative alléchante ! Et commencer pas à pas à oeuvrer pour son devenir d'adulte. Car vous pouvez lui faire confiance à Olivia, elle va trouver, quand elle sera grande, elle sera… non, je ne vous le dis pas, ce serait vous priver du bouquet final. Il y a peu de texte, mais l'illustration, aussi minimaliste soit-elle n'en est pas moins très riche et demande une telle observation qu'on peut passer pas mal de temps entre chaque page tournée. Quand Olivia explique qu'elle veut développer un style plus moderne et plus sombre, on la voit dans dix-huit postures sur une double page : elle y mime Martha Graham, une danseuse contemporaine et chorégraphe américaine, à laquelle Ian Falconer présente d'ailleurs ses plus profondes excuses avant de nous faire entrer dans son histoire. C'est franchement hilarant ! Plus loin dans le récit, comme un rappel ou une explication, on s'aperçoit qu'il y a un poster du ballet « Lamentation » dans la chambre de notre petite cochonne. En un mot, cet album me donne une envie irrépressible de découvrir les autres aventures d'Olivia… essayez à votre tour, il y a fort à parier que vous serez conquis et ravis de pouvoir sourire et même rire avec votre enfant tout en abordant somme toute un « petit défaut » de notre société qui montre de plus en plus une malheureuse tendance aux clivages…
Public : à partir de quatre –cinq mais peut se montrer fort utile au primaire
Si vous voulez vous rendre sur le site que l'auteur et illustrateur, Ian Falconer, dédie à son héroïne Olivia, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.oliviathepiglet.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Gr3nouille2010
  13 janvier 2013
Ma fille a découvert Olivia par les dessins animés et depuis, c'est le grand amour ! Je dois bien avouer qu'Olivia n'est pas une petite fille comme les autres...

Olivia est en pleine crise d'identité. Tout autour d'elle, elle ne voit que des personnes qui veulent être des princesses, toujours des princesses (rose en plus !) alors qu'elle ne sait pas ce qu'elle va devenir. Lorsque son père la rassure en lui disant qu'elle sera toujours sa petite princesse, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Olivia n'a pas envie d'être comme tout le monde et a quelques petites idées en tête...

Olivia est géniale pour sortir du lot et je l'adore pour cela. Elle n'aime jamais faire comme tout le monde et elle a toujours des idées bien arrêtées. Elle sait ce qu'elle veut et fait tout pour l'obtenir.
Dans cet album, elle se demande pourquoi tout le monde veut être une princesse rose (même les garçons !) alors qu'il y a tant d'autres choses à découvrir... Elle se cherche et ne manque pas d'idées !
Elle pense d'abord à d'autres styles de princesses, comme des princesses indiennes ou encore chinoises. Mais elle cherche un autre style beaucoup plus sombre, comme la danseuse Martha Graham... Tout, pourvu qu'elle ne devienne pas une princesse rose comme tout le monde. Même dans ses histoires du soir, elle n'en veut plus ! Mais lorsque vient le moment de se coucher, Olivia s'évade dans ses pensées et trouve pas moins de quatre idées pour son avenir, jusqu'à ce qu'elle trouve enfin... Olivia ne fait jamais les choses à moitié et vise haut !

Olivia est donc une petite cochonne originale, drôle, sensible et... différente ! Elle cultive cette différence au jour le jour et elle en est d'autant plus appréciable.

J'ai un coup de coeur pour cette histoire mais également pour les dessins ! Autant sur certaines pages ils sont simples, autant sur d'autres ils sont magnifiques ! Dans tous les cas, ils retranscrivent parfaitement la personnalité d'Olivia et la mettent bien en valeur. C'est un superbe album avec une belle morale que je recommande à toutes les petites filles !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
leCabasdeZa
  18 mars 2013
Cet album a le grand, l'inestimable mérite de poser une question de société cruciale s'il en est, et que doivent se poser tous les parents de progéniture femelle, tous les éducateurs en général : lorsqu'on est une fille, y a-t-il une alternative à princesse ?
La princesse de contes est devenue une engeance endémique qui vise à l'anéantissement des autres aspirations féminines, j'ai nommé la secrétaire, la mère de famille, la maîtresse d'école et la bergère. Et je ne vous parle pas de la policière, la pompière, l'ingénieure, la conductrice de travaux et la présidente de la République, toutes réduites à néant par tant d'ambitions guimauvesques.
Mais autant vous le dire, le syndrome de la princesse ne passera pas par Olivia !
Une fois encore, Ian Falconer met en scène la demoiselle truie dans une période d'interrogation et de revendication. Et c'est peu dire que ses dessins traduisent parfaitement le caractère passionné et pour le moins entier de la ravissante...
Il faut lire et relire Olivia - on rit autant à la relecture, faites-moi confiance ! Et il faut faire découvrir Olivia à ceux qui ne la connaîtraient pas encore. Car elle est unique dans le monde des albums et, de ce fait, parfaitement indispensable !
Lien : http://le-cabas-de-za.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mathsy
  16 janvier 2018
Olivia est une cochonne qui ne veut pas être une princesse, elle veut se différencier, être unique. Une féministe en somme !
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeFigaro   19 décembre 2012
Les fans d'Olivia se réjouiront de la voir revenir dans cet album aussi délicieux qu'impertinent.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
milamiragemilamirage   31 décembre 2012
Olivia est déprimée.
- Je crois que je fais
une crise d'identité,
dit-elle à ses parents.
- Je ne sais pas ce que je vais devenir !
- Mais, répond son père,
tu seras toujours ma petite princesse.
- C'est bien ça le problème !
Toutes les filles veulent être
princesses, se fâche Olivia.
Commenter  J’apprécie          130
milamiragemilamirage   01 janvier 2013
- Si tout le monde
est une princesse,
alors ce n'est plus
intéressant d'en être
une, dit Olivia.
Pourquoi
vouloir être
toutes pareilles ?
Commenter  J’apprécie          120
Video de Ian Falconer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Falconer
Ballet "Lamentation" de Martha Graham, pour le clin d’œil dans "Olivia, reine des princesses"
autres livres classés : princesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15385 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre