AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352945879
Éditeur : Bragelonne (13/07/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 35 notes)
Résumé :
La paix au royaume des Isles semble bien menacée. La confédération keshiane se prépare à repartir à l’assaut. Lorsque les espions l’apprennent, il est trop tard. Des troupes encerclent déjà l’Ouest. Martin conDoin se retrouve seul pour défendre son château et ses terres de Crydee, son père et tous ses soldats ayant répondu à l’appel aux armes du roi des Isles. Il ne dispose plus que de vieillards et d’enfants. Pendant ce temps, dans la dimension démoniaque, des évén... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aprilis
  22 janvier 2017
J'ai découvert ce livre grace au conseil d'un bibliothécaire. C'était apparemment de la fantasy assez classique et j'ai décidé de me lancer. J'avais un peu peur de retrouver les même éléments que dans la plupart des autres livres du genre mais finalement, celui-ci était plutôt original.
Il m'a fallut un peu de temps pour connaitre les personnages et les liens qu'ils avaient entre eux car ils étaient beaucoup. En effet, on suit une foule de personnages differents qui se croisent quelquefois. Pourtant, je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher à eux car j'avais l'impression qu'ils n'étaient souvent là que pour faire avancer l'intrigue. Certains d'entre eux m'ont tout de même beaucoup plu comme Jim, l'espion de la Cour qui est mon personnage préféré et Sandreena, qui fait parti d'un ordre de chevaliers.
J'aime beaucoup les intrigues de Cour et les guerres entre royaumes et ce livre m'a largement comblée. J'ai adoré suivre Jim car il découvrait petit à petit l'ampleur des problème. C'est en le suivant qu'on comprend les rouages de la société que met en place l'auteur. J'ai beaucoup aimé l'idée des ordres même si elle reste en fond et l'idée du Conclave, la confrérie secrète qui veille sur le royaume.
Ce qui fait l'originalité de ce livre, c'est le parallele entre Midkémia où se trouvent les royaumes et la dimension démoniaque. Je trouve que l'auteur a très bien exprimé les sentiments de ces créatures, il a su faire ressortir le fait qu'il n'étaient pas huamains. J'ai aussi beaucoup aimé la société des démons même si, là ausi, j'aurais aimé en apprendre plus.
Ce qui m'a beaucoup manqué pendant ma lecture était la présence d'une carte. Je trouve que c'est beaucoup ples simple pour suivre l'intrigue étant donné que les personnages voyagent tout le temps. J'ai eu du mal à me repérer et même après avoir finit ce livre, je n'arrive pas à me rendre compte de la géographie de la planète.
La plume de l'auteur était sophistiquée et assez visuelle. Elle m'a transportée avec habileté dans ce monde assez complexe que j'ai trouvé merveilleux et assez original par rapport à ce à quoi je m'attendais. Je lirai surement la suite ainsi que les autres livres qu'il a écrit dont l'intrigue se passe dans le même monde. Peut-être qu'alors je le comprendrai mieux.

Lien : http://bruissementdefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitbouquin
  07 juin 2014
Critique portant sur les trois tomes de la Guerre du Chaos.
C'est avec un plaisir toujours renouvelé que je me suis plongée dans les trois tomes de la Guerre du Chaos et que j'ai suivi les aventures des personnages connus ou inconnus qui y sont retracées. Raymond E. Feist a réussi à donner une fin cohérente à sa série. Les éléments mis patiemment en place tout au long des différents tomes trouvent ici leur sens et s'articulent pour donner une fin intéressante quoique légèrement prévisible. Néanmoins, les trois tomes recèlent des surprises et captivent le lecteur jusqu'à leur terme.
Toutefois, c'est avec une certaine nostalgie que j'ai tourné la dernière page de "la fin du magicien", ultime tome de la fresque écrite par Raymond E. Feist. J'ai beaucoup aimé les personnages, l'univers et le quitter... J'espère que l'auteur nous ramènera une nouvelle fois sur ce monde à l'occasion de nouvelles aventures.
Commenter  J’apprécie          00
Labibliogirly
  18 septembre 2016
Premier tome d'une trilogie dont l'histoire se déroule dans un monde imaginaire où se retrouvent des hommes, des elfes, gobelins et magiciens en tout genre. le monde va mal. Les humains se préparent à une guerre menée par le royaume de Kesh. Dans le même temps, le monde démoniaque connait un grand malheur connu sous le nom de Noirceur, qui dévore tout sur son passage, poussant les rois démons à trouver refuge dans le monde des humains. Ces évènements sont-ils liés? Qui va pouvoir arrêter l'empire Kesh et protéger le monde des humains de l'arrivée des démons?
Pour un roman trouvé par hasard, je ne suis pas du tout déçue de mon choix. J'ai très envie de découvrir la suite maintenant. L'écriture est très agréable à lire mais il faut passer les tous premiers chapitres, qui sont plutôt longs à lire. Il y a tellement de personnages et de lieux à retenir que cela demande un temps d'adaptation. Néanmoins, passé ce cap, l'histoire nous prend et nous rend accro. L'écriture est fluide et la plume de l'auteur agréable à lire. Un royaume assiégé est un bon roman de fantasy qui ravira les fans du genre.
Lien : http://labibliogirly.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56
  11 août 2019
Raymond Feist nous offre un roman à l'écriture fluide et agréable à lire malgré le fait qu' il faut passer les tous premiers chapitres pour connaitre la majorité des personnages et retenir les noms de lieux . Néanmoins, l'histoire nous happe , nous accroche.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
SciFiUniverse   09 novembre 2012
S'il ne fait pas partie du top 5 des meilleurs romans de la saga, il s'en approche suffisamment pour que cela soit vraiment une histoire qu'on ne puisse pas passer.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Elbakin.net   29 août 2012
[…] Ce n’est pas encore avec ce neuvième début de cycle dans le monde de Midkemia que Raymond E. Feist se démarque par son originalité.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
MondayeMondaye   20 juin 2016
— C’est le prince Edward qui serait content, fit sèchement remarquer Reinman. Le prince de Krondor a hâte que le roi nomme quelqu’un d’autre à sa place et le laisse revenir à la « civilisation », comme il appelle Rillanon. En matière de capitale, Krondor n’est pourtant pas un mauvais endroit, bien qu’il manque il est vrai d’une certaine grandeur, ajouta-t-il avec un haussement d’épaules. Edward vit dans la peur de commettre un jour une terrible erreur et de finir roi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AprilisAprilis   22 janvier 2017
Il se mit donc à raconter à Enfant comment le roi avait rassemblé toutes ses troupes et les avait transportées par magie dans un monde de la dimension mortelle. Maarg, Sebran, Chatak et les autres rois des Deuxièmes Royaumes, ainsi que les chefs de clan et les seigneurs de guerre des Terres sauvages, combattaient des créatures appelées elfes des Étoiles. Ces derniers étaient des êtres mortels et physiquement faibles, mais très rusés, qui utilisaient une magie puissante avec une grande efficacité. Leurs soldats ne pouvaient résister face à la puissance combinée de cinq armées démoniaques, mais chaque démon avait dû faire face à une dizaine d’épées, et la légion avait payé cher le prix de ses victoires. D’après les estimations, plus d’un million de démons avaient été renvoyés dans les fosses de naissance. S’ils avaient été mortels, la guerre aurait été perdue. Mais, chaque fois qu’un démon mourait, il retournait sur le monde de sa naissance. On le nourrissait pour lui rendre rapidement la force de se battre, et on le renvoyait au combat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AprilisAprilis   22 janvier 2017
Tout en gardant un œil sur l’homme sans connaissance, elle continua à se rappeler ses voyages. D’une ville à l’autre, un schéma avait commencé à apparaître. Des masures désertes au milieu des champs, des villes dont la moitié des bâtiments étaient abandonnés, de minuscules villages vidés, sans le moindre signe d’épidémie ou de famine pour expliquer tout cela, même si la nourriture avait toujours été rare dans cette région. Sandreena avait vu des endroits comme ça après une guerre, mais il n’y avait pas non plus la moindre trace de destruction. On aurait dit que les gens avaient simplement ramassé leurs affaires avant de partir. L’automne démarrait tout juste au sud de l’équateur, et la pluie tombait fréquemment. Les pistes étaient boueuses et détrempées, mais Sandreena repéra des traces de circulation. Beaucoup de gens à pied étaient passés là, ainsi que des chariots et du bétail, tous en direction du sud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AprilisAprilis   22 janvier 2017
— Ce qui se passe, c’est qu’on ne peut pas s’élever très haut dans la société keshiane quand on n’est pas un Sang-Pur. Comme ils n’accordent pas beaucoup de mérite aux combattants, cela donne une armée féroce parce que, du coup, ils ne se battent pas pour la gloire. D’après le sergent Mason, on les appelle des Chiens Soldats pour deux raisons. D’abord parce qu’on les tient enfermés comme des chiens fous et qu’on ne les lâche que sur les ennemis de Kesh. En temps ordinaire, ils ne se mélangent pas aux autres gens : ils ont leurs propres forteresses, leurs propres familles, cultivent leurs propres champs et fabriquent leurs propres armes. Ils sont très fidèles envers leurs maîtres, comme les chiens. Enfin, on les appelle comme ça parce qu’ils emmènent des chiens lors de leurs grandes campagnes pour les manger. Mais j’ai quelques doutes sur cette partie-là de l’histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AprilisAprilis   22 janvier 2017
La mère continua à se frayer un passage et sentit plus qu’elle ne vit une bagarre éclater au nord. D’anciennes perceptions, enfouies sous le vernis de son éducation civilisée, remontèrent à la surface pour les aider, elle et son enfant. D’anciens appétits réapparurent également, l’envie de dévorer des chairs plus substantielles que celles des animaux inférieurs qui, par décret du roi, leur fournissaient leur pitance. Bientôt, le Peuple allait devenir comme les Fous qui luttaient pour survivre en se dévorant les uns les autres. La mère sentit converger plusieurs menaces qui se transformeraient bientôt en orgie frénétique. Se retrouver prise dedans provoquerait sa fin ou celle de l’enfant, ou les deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Raymond E. Feist (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond E. Feist
Conférence sur la création d'un univers dans l'écriture Fantastique à l'ICON 2016
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La guerre de la Faille Tome 1 R. E. Feist

Quel est le nom du monde dans lequel vivent les héros?

Krondor
Crydee
Midkemia
Kelewan

8 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : La Guerre de la Faille, Tome 1 : Magicien de Raymond E. FeistCréer un quiz sur ce livre