AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782749177700
368 pages
Le Cherche midi (21/09/2023)
4.14/5   21 notes
Résumé :
Pourquoi Friends, Psychose, Intouchables et Game of Thrones ne pourraient-ils plus être produits tels quels aujourd’hui ? Pourquoi les séries Netflix se ressemblent-elles toutes ? Pourquoi les films Disney ne font-ils plus rêver ?

Dans cet essai percutant, Samuel Fitoussi répond à ces questions et brosse un tableau édifiant du monde de la culture. Il montre que la pression idéologique fait tout d’abord une victime : la liberté artistique. En s’appuyan... >Voir plus
Que lire après Woke fiction - Comment l'idéologie change nos films et nos sériesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Absolument passionnant

Livre absolument passionnant qui démontre l'incroyable influence de certaines idées sur nos objets culturels les plus accessibles et les plus populaires : les films et les séries.

L'intérêt de l'essai est double : il propose non seulement une mise en lumière clinique de l'imposition quasi généralisée d'une certaine idéologie dans la fiction (par une pression sociétale souvent extérieure à l'artiste) mais en même temps, il décortique l'ensemble des croyances explicites ou implicites de cette idéologie qui est le fond de notre l'air que nous respirons.

La polémique sur le mot "woke" (le wokisme n'existerait pas, il serait une "panique morale" réactionnaire etc.) est rapidement désamorcée par l'auteur : il définit précisément ce que lui appelle "woke" ou « wokisme" : un ensemble de croyances qu'il liste en détails. Il écrit à peu près : j'appelle woke ceux qui adhèrent à ces croyances, donc si vous n'aimez pas le mot woke, eh bien remplacez-le par « bidule chouette », ce que vous voulez, mais lisez quand même "Woke fiction" avec cette définition en tête.

Ce livre montre que cette idéologie, est dominante dans un certain nombre de lieux du pouvoir intellectuel, dont celui de la culture (dominant ne veut pas dire unique et encore moins majoritaire dans l'opinion).

"Woke fiction" nous explique que chacune de ces croyances conduit à une sorte de "commandement" dans les fictions, portant sur les scénarios ou les personnages. Évidemment toutes les fictions ne respectent pas (encore?) tous ces commandements idéologiques. Mais la vague est puissante et récente. L'essai donne beaucoup d'exemples, certains franchement incroyables, d'autres plus subtils, car ils sont restés invisibles pour le grand public qui a vu les oeuvres (c'est le propre d'une idéologie dominante de passer souvent inaperçue).

La force de cet essai c'est de prendre chacune des croyances du wokisme et de les discuter. Elles se font passer pour des évidences, pour une simple manifestation objective du bien ou pour une description "scientifique" - disent leurs adeptes - de la réalité humaine. Elles sont en réalité "problématiques" et hautement discutables. Cet essai le prouve du début à la fin.

C'est pourquoi on referme le livre, à mon avis, plus "éveillé" mais plus éveillé intellectuellement, car Samuel nous force à raisonner, stimulant du début à la fin notre esprit critique.

Commenter  J’apprécie          70
Essai stimulant, qui parvient à dépasser largement son sujet pour proposer une réflexion sur la nature humaine, l'art et la morale, l'universalisme, l'égalitarisme, les stéréotypes, la logique identitaire, les effets de la fiction sur les comportements… Même si je ne suis pas sûre d'être d'accord avec toutes les démonstrations de l'auteur (ou peut-être : parce que je ne le suis pas) j'ai pris un énorme plaisir de lecture. Et il y a de l'humour.
Commenter  J’apprécie          80
Livre remarquable, qui nous ouvre les yeux sur les partis pris idéologiques de certains des films et des séries les plus populaires, et prend le parti du raisonnement et la rationalité pour interroger les idées wokes.

L'auteur alterne entre exemples souvent drôles, intéressants, parfois effrayants, et digressions plus intellos mais toujours limpides qui critiquent le wokisme de façon orignale (psychologie évolutive face au socio-constructivisme, Milton Friedman face à l'idée d'une responsabilité morale des artistes, Pinker pour réfuter l'idée que les violences faites aux femmes seraient culturelles, Sowell sur la différence entre disparités et discriminations...).

Je m'attendais à lire un livre anecdotes documentant une réalité empirique ; au final c'est un des meilleurs livres de fond que j'ai pu lire sur le wokisme.
Commenter  J’apprécie          40

Stimulant ! Riche ! Inquiétant !

Excellent essai que ce livre qui explore le lien entre idéologie et culture.

J'ai beaucoup aimé l'écriture. À partir d'exemples précis, les séries TV, certains films, l'auteur examine comment les différents aspects d'une idéologie influencent la production culturelle. Il développe à chaque fois des points de façon profonde et bien argumentée. Tout cela écrit dans un style particulièrement fluide et entraînant.

Cette analyse des commandements du wokisme stimule et surtout éclaire le lecteur. La relative pauvreté et médiocrité des programmes actuels trouvent enfin une explication.

Quel paradoxe que le mouvement woke qui recherche la diversité alors qu'en fait il homogénéise les contenus et pousse au désintérêt. C'est triste quand la culture est affectée de la sorte.

Pour moi, ce sera 5/5.
Commenter  J’apprécie          10
Il est déplorable qu'un tel livre existe.
Pour l'auteur il n'est donc pas normal d'envisager d'autres genre que homme et femme, pas plus que de soutenir les causes LGBTQIA+ ou de lutter contre le racisme et le sexisme.
C'est une honte de comprendre si peu les luttes en cours et de les critiquer sans les connaître.
Il n'est pas sur qu'un homme cis hétéro blanc de 26 ans soit le plus à même de comprendre ni de critiquer les combats qui animent notre société aujourd'hui. Son livre en témoigne, il n'en est pas capable.
Je me permets par ailleurs cet ajout : la cancel culture a été inventée par les colons qui, en envahissant les terres d'autres peuples qu'ils auraient "découvert", ont imposé leur culture, réduisant à néants celles des peuples chassés, tués, opprimés.
Alors non, le wokisme ne tue personne et certainement pas la culture.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
RevueTransfuge
25 septembre 2023
Comment le wokisme transforme-t-il les films, les séries et, plus largement, l'imaginaire de notre époque ? Un essai stimulant et rigoureux qui plonge au cœur des débats d'aujourd'hui.
Lire la critique sur le site : RevueTransfuge
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Certains l’aiment chaud, Psychose, Breakfast at Tiffany’s, Belle de Jour, Les Producteurs, La Vie de Brian, Manhattan, Les Valseuses, Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, La Cage aux folles, L’homme qui aimait les femmes, Grease, Les Demoiselles de Rochefort, Tootsie, Le Silence des agneaux, Basic Instinct, Madame Doubtfire, Friends, Seinfeld, Mary à tout prix, American Beauty, Love Actually, et même La Couleur des sentiments, 12 Years a Slave, Green Book, peut-être Game of Thrones… Aujourd’hui, les scénarios de toutes ces œuvres auraient probablement été retoqués par les sociétés de production, sans bruit ni polémique, sans annulation dont il aurait été possible de s’indigner.
Commenter  J’apprécie          100
En 2022, le prestigieux Sundance Festival diffuse un documentaire intitulé Jihad Rehab. La réalisatrice, Meg Smaker, suit cinq anciens membres d’Al-Qaïda – ex-détenus de Guantanamo Bay – dans leur quotidien au sein d’un programme de réhabilitation en Arabie saoudite.
Elle les accompagne en cours, enregistre leurs entretiens avec un psychologue, filme leurs parties de ping-pong… Elle les interroge, toujours avec empathie, sur leurs choix passés, leurs regrets, leurs projets et leurs ambitions. Les premières critiques applaudissent une œuvre exceptionnelle. [...]
Mais des militants wokes s’emparent du dossier. Le film est accusé (à tort) d’être islamophobe. La productrice du film, Abigail Disney (petite-fille de Walt Disney), résilie le contrat signé avec l’auteur et publie… une lettre d’excuses.
Commenter  J’apprécie          41
Mais pourquoi des personnages de fiction devraient-ils se comporter vertueusement ? La comédie ne se nourrit-elle pas du rire que suscitent nos vices, du dévoilement des desseins égoïstes qui nous animent, et du décalage entre les pensées inavouées qui nous traversent et les masques que nous arborons en société ? Ne permet-elle pas une forme de catharsis en montrant au spectateur que ses tares (pleutrerie, jalousie, orgueil, paresse, hypocrisie…) sont universellement partagées ? Et l’humour ne provient-il pas au moins en partie de l’empathie que nous parvenons à éprouver pour des personnages imparfaits dans lesquels nous nous reconnaissons ?
Commenter  J’apprécie          52
Notons que les transgenres n'ont jamais été colonisés, mais puisqu'ils seraient dominés par rapport aux non-transgenres, la spoliation culturelle garderait pour eux un impact symbolique douloureux (l'hypothèse implicite étant peut-être que si les transgenres avaient un jour eu un État , les Occidentaux l'auraient colonisé).
Commenter  J’apprécie          60
Il est facile de déceler l’idéologie lorsqu’elle se manifeste par des présences (Disney a par exemple introduit deux Jedis non binaires dans l’univers Star Wars), plus difficile lorsqu’elle impose des absences (les scènes de séduction dans James Bond, l’infidélité, les courses-poursuites consommatrices de CO2, les blagues considérées comme problématiques, les scènes d’amour pouvant être interprétées comme une objectification de la femme, les comportements « genrés », la complexité morale…).
Commenter  J’apprécie          31

Videos de Samuel Fitoussi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Samuel Fitoussi
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • le Grand Carnet d'adresses de la littérature à Paris de Gilles Schlesser aux éditions Seguier https://www.lagriffenoire.com/le-grand-carnet-d-adresses-de-la-litterature-a-paris.html • Guy Savoy cuisine les écrivains, XVIIe siècle de Guy Savoy et Anne Martinetti aux éditions Herscher https://www.lagriffenoire.com/guy-savoy-cuisine-les-ecrivains-xviie-siecle.html • Histoire du Paris gastronomique: du Moyen Age à nos jours de Patrick Rambourg aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/histoire-du-paris-gastronomique-du-moyen-age-a-nos-jours.html • C'est qui le chef ? de Cesare Zanoni, Pénélope Zanoni aux éditions Michel Lafon https://www.lagriffenoire.com/c-est-qui-le-chef--2.html • À l'ombre des étoiles - Être l'enfant de Jules Verne, Verlaine, Maupassant, Colette, Picasso, Max Li de Frantz Vaillant aux éditions du Cerf https://www.lagriffenoire.com/a-l-ombre-des-etoiles-etre-l-enfant-de-jules-verne-verlaine-maupassant-colette-picasso-max-linder-jacques-prevert-albert-camus-leo-ferre-et-boris-vian.html • le Portable de Christophe Wojcik aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/le-portable-1.html • Un papa vivant de Alice Taglioni aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/un-papa-vivant.html • Les disparus de la Durance de Sandrine Destombes aux éditions Hugo Thriller https://www.lagriffenoire.com/les-disparus-de-la-durance.html • Woke fiction - Comment l'idéologie change nos films et nos séries de Samuel Fitoussi aux éditions du Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/woke-fiction-comment-l-ideologie-change-nos-films-et-nos-series.html • Les Monstres: L'Encyclopédie du Merveilleux - tome 4 de Sébastien Perez et Stan Manoukian aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/les-monstres-l-encyclopedie-du-merveilleux-tome-4.html • L'Enfance des méchants, des vilaines et des affreux de Sebastien Perez et Benjamin Lacombe aux éditions Margot https://www.lagriffenoire.com/l-enfance-des-mechants-des-vilaines-et-des-affreux.html • Victor Hugo Notre-Dame de Paris de Georges Bess et Pia Bess aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/victor-hugo-notre-dame-de-paris.html Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #editionsseguier #editionsherscher #editionsperrin #editionsmichellafon #editionsducerf #editionsheloisedorm
+ Lire la suite
autres livres classés : wokeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Autres livres de Samuel Fitoussi (1) Voir plus

Lecteurs (93) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
846 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..