AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Eric Holweck (Traducteur)
ISBN : 2911618602
Éditeur : Mnémos (31/08/2000)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 181 notes)
Résumé :
Pour tirer Alexandre des griffes du Dieu Noir, Parménion a traversé les dimensions, combattu Gorgone et ses vores ailés, chevauché les centaures et défait un Empire. Il a défié l'Esprit du Chaos, cette entité immortelle qui se repaît de sang et de souffrance.
Car Parménion, la Mort des Nations, s'est juré de protéger le jeune prince de Macédoine des périls qui le guettent. Il a voué son existence à l'accomplissement du destin grandiose d'Alexandre.
Peu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  27 juillet 2017
Comme pour les deux tomes précédents j'ai lu la version des éditions Mnémos qui englobe les deux derniers tomes en un seul. (avis pour le tome3 et 4)
David Gemmel n'aurait pas plus me faire plus plaisir. En plus de son roman épique, il a su rajouter les éléments magiques et de fantasy qui ont fait mon bonheur pendant cette lecture.
On retrouve Parmenion , ce grand homme, qui continue a aider Philippe dans sa quête de grandeur. Il prend aussi en main Alexandre, fils de Philippe et futur héritier. Cet enfant maudit, pour qui Parménion va se battre et ou son destin va basculer.
Gemmel a l'art de nous faire voyager dans le temps et dans l'espace, mais il sait surtout nous faire rever. Grâce a des personnages hauts en couleur, super héros à leurs heures et à la fois si humains. C'est d'ailleurs pour moi, ce qui fait la force des romans de Gemmel.
Si il a un auteur que je devrais conseiller c'est très certainement Gemmel. Ses roman sont longs, certes, mais on ne voit pas passer les pages mais surtout on vibre tout au long de celles-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          319
boudicca
  12 novembre 2012
Quatrième et dernier volume de l'un des plus grands cycles de D. Gemmell, « L'esprit du Chaos » tient toutes ses promesses et offre un final à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre aux aventures de ce fameux Lion de Macédoine. L'heure de l'ultime affrontement et des choix douloureux à enfin sonner et tous, Parménion comme Alexandre, Philippe ou Derae, vont enfin se retrouver confronter à ce qu'ils redoutent le plus. La situation est d'autant plus grave que de leurs décisions ne dépend pas seulement le sort d'un monde mais de deux : celui de la Grèce « historique » où Philippe II règne désormais en maître presque incontesté et où son fils Alexandre, toujours investi du dieu noir, doit lutter chaque jour pour ne pas se laisser aller à ses envies de destruction et de chaos, et celui de la Grèce « mythologique » où la guerre bat son plein et menace de rompre le fragile équilibre existant. Parménion a bien évidement un rôle de premier plan à jouer, mais de son amour et sa patrie retrouvés ou de son devoir, par lequel se laissera-t-il fléchir?
Tous les fils de l'intrigue se regroupent enfin pour donner naissance à un tome haletant qui ne nous laisse pas une seconde de répit. Difficile de ne pas retenir son souffle à la vue de confrontations entre certains personnages que l'on attend depuis longtemps déjà, ou à celle des magnifiques scènes de batailles de grand ampleur pour lesquelles D. Gemmell dispose incontestablement d'un talent rare. Ce quatrième tome nous offre également l'occasion de découvrir la fin du règne de Philippe II et surtout de revivre les plus grands moments de celui d'Alexandre le Grand : sa conquête de l'empire perse et son ambition sans limite pour l'avenir, ses relations avec ses plus proches compagnons, ses mystérieux « coups de sang » qui firent à de nombreuses reprises couler le sang et qui trouvent ici une explication intéressante... Avec « Le Lion de Macédoine » D. Gemmell signe ce qui reste, à mon sens, son oeuvre la plus aboutie et ce sous tous les aspects. Voilà de quoi donner envie de lire de la fantasy !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Tatooa
  28 septembre 2016
AAAAAAAAAAAAAH ! (Bis... Mdr !)
Je viens de le finir. En apnée.
Je suis sous le choc.
C'est juste génial. Mais génial de chez génial !
Bon désolée, je reviendrai plus tard quand je serai remise pour écrire un avis un peu plus clair et circonstancié...
Incroyable comment Gemmell a suivi ce que l'on sait d'Alexandre pour écrire sa propre histoire, c'est juste confondant. Avec un goût de trop peu, la fin est, comme souvent avec cet auteur, un brin expédiée... A dire vrai je serais bien repartie pour 3 tomes de plus, moi... Snif...
Me revoilà !
Je disais donc : Gemmell jongle avec l'Histoire avec brio. Tellement bien qu'on regrette que ce soit si court. Parce que tout, absolument tout est conforme à ce que l'on en connait, mais les explications que l'auteur donne aux événements est juste formidable. C'est tissé avec un brio exceptionnel.
Les personnages sont tellement attachants, si humains, sisi, c'est brillant, écrit avec un panache formidable. Et que dire des batailles... Parfaites, quoi.
Si l'on excepte que le périple d'Alexandre aurait du donner lieu à une nouvelle trilogie au lieu des quelques malheureuses pages qui lui sont dédiées, et donc un regret sans fond, cette quadrilogie (en France) est juste grandiose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1915
Crossroads
  30 mai 2011
Suite et fin des aventures du strategos dans un tome des plus nerveux conclu en beauté !
Parménion , toujours présent dans le monde de l'enchantement , se prépare à affronter le Dieu Noir et le terrasser définitivement mais l'esprit du chaos ne compte pas s'en laisser découdre si facilement..Alexandre , quand à lui , essaye toujours de mener à bien sa mission en ce nouveau monde : ouvrir le portail de l'Enchantement , derniere solution vitale aux differentes créatures magiques en passe de disparaitre totalement dans le cas contraire . Puis viendra l'heure du choix pour Parménion à savoir rester dans ce monde parallele aux cotés d'une Dérae qu'il a épousé contrainte et forcée , éprouvant ainsi à son égard assez peu de tendresse , ou retrouver sa terre natale en regrettant sa belle disparue il y a maintenant des décénnies...
Derniere partie tres prenante ou l'on retrouve un Philippe toujours en mal de nouveaux combats , de nouvelles conquetes..Mais le personnage le plus interessant est sans aucun doute Alexandre et sa dualité . En effet , ce dernier , incarnation du Dieu Noir , lutte autant qu'il le peut pour ne pas se laisser posseder totalement par ce dernier au risque de succomber à sa folie meurtriere , alimentée par une paranoia aigue..Cependant , il semblerait qu'Alexandre soit sur le point de perdre ce duel...Je n'en dirai pas plus car un spoiler ici , maintenant , là , tout de suite , vous priverait du plaisir de lecture des 250 dernieres pages qui se dévorent littéralement !
Les personnages sont ici beaucoup plus interessants car vieillissants , en proie au doute , à la folie qui guette , aux remords et sont de fait beaucoup plus humains...Eternel combat du bien contre le mal , de l'ombre et de la lumiere ou Gemmell , comme à son habitude , n'épargne jamais ses héros et se fait un plaisir ( partagé par le lecteur ) de leur réserver un sort funeste ! Happy-end , connait pas...
Le Lion de Macédoine m'aura fait rugir de plaisir ! Et maintenant , tous à Troie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lizzouille
  23 février 2016
Ce quatrième tome du Lion de Macédoine vient conclure en beauté le cycle des aventures de Parménion durant la Grèce antique.
La première partie de ce tome voie la conclusion des aventures de nos héros en AEgée et plus particulièrement la bataille finale contre Philippos. Puis Parménion, Alexandre et Attalus retourne dans leur Grèce démystifiée, pour reprendre le cours de leur vie.
Par la suite, Alexandre grandit et tente de prendre sa place dans le royaume de son père, toujours menacé par la présence de Démon Noir et de ces partisans qui intriguent pour lui nuire. Je dois avouer que j'ai trouvé ce passage un peu longuet. C'est certainement dû au découpage particulier de la saga. En effet, on quitte une partie pleine d'émotion et d'action pour repartir dans une narration beaucoup plus descriptive, ce qui casse le rythme à mon sens. de plus, les personnages vieillissent entre ces deux parties, et si ce changement est intéressant pour la suite (et surtout nous permet donc d'avoir l'histoire de Parménion sur toute la durée de sa vie), il est un abrupte. C'est en effet étrange de quitter un Alexandre âgé de 4 ans (même s'il ne les fait pas) pour le retrouver à la page suivante à l'âge adulte.
Mais lorsque Alexandre prend enfin possession du trône, et que la menace du Démon n'est que plus forte, l'histoire reprend de toute sa puissance et se dévore jusqu'à une fin travaillée, qui ne laisse rien en suspend et qui répond à toutes les questions posées au fil des tomes précédents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   28 septembre 2016
Ce champ de bataille n'était pas de ceux où le strategos pouvait faire l'un de ces miracles dont il était coutumier. Celui-ci ressemblait davantage à la toile qu'une araignée venimeuse tissait sur la capitale et le royaume, corrompant tout ce qu'elle touchait. Mais qui jouait le rôle du prédateur ?
Commenter  J’apprécie          120
laulauttelaulautte   15 mai 2018
Il y avait bien longtemps, Sparte était protégée par une imposante muraille, mais Lycurgos, qui avait établi le code du soldat, avait coutume de dire qu'un mur de boucliers était toujours plus fort qu'un mur de pierres, aussi les défenses artificielles de la cité avaient-elles été abattues. L'armée de Sparte était si puissante que nul ennemi ne s'en était jamais pris directement à la cité.
Commenter  J’apprécie          80
laulauttelaulautte   17 mai 2018
Le monde semble meilleur vu des mers. J'ai l'impression que le royaume de Poséidon nous rend humbles. Il est si vaste et puissant que nos plus grandes ambitions ne peuvent qu'être ridicules à côté. Il nous montre nos limites.
Commenter  J’apprécie          100
ricouricou   24 octobre 2012
Quelques hommes laissèrent échapper un rire nerveux et la tension qui pesait sur les rangs sembla s'envoler d'un seul coup. Parménion gloussa. D'une seule phrase, Casque venait d'exprimer la condition commune à tous les combattants avant l'affrontement : la gorge sèche et une vessie difficilement contrôlable.
Commenter  J’apprécie          40
LunedorLunedor   27 avril 2016
"Est-il capable de sculpter une rose ou un nuage ? De calmer une mer en furie ? Non. Nous vivons une poignée d'années durant, en nous agitant ici et là, puis nous disparaissons. Mais la mer reste, forte, belle et éternelle.

- Tous les marins sont-ils philosophes ?"

Le capitaine partit d'un grand rire.

" Quand la mer nous entoure, oui. Mais sur terre, nous courons les filles comme des chiens en rut et nous buvons jusqu'à pisser du vin."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de David Gemmell (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Gemmell
Gemmell l'homme qui a changé le point de vue que l'on peut avoir de la Fantasy ;)
Par Geek Librairie
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1334 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre