AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782707159526
180 pages
Éditeur : La Découverte (18/03/2010)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
II y a douze mille ans, au Xe millénaire, à l'issue de la dernière glaciation, des conditions climatiques plus tempérées se mettent progressivement en place en Europe. Elles obligent les groupes humains à toute une série d'adaptations qui leur permettent de continuer à assurer leur subsistance par une nouvelle économie de chasse et de cueillette. Alors que la steppe cède le pas aux forêts tempérées, hommes et femmes du Mésolithique développent des stratégies d'acqui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
finitysend
  20 mars 2014
Cet ouvrage présente toutes les qualités inhérentes à cette collection , un prix correct avec des illustrations superbes , variées ( photographies et dessins ) généralement de grandes qualités .
Et le texte rédigé par des spécialistes compétents sur des sujets abordés en profondeur .
Cette monographie porte sur le territoire français et sur le mésolithique .
Le mésolithique est une période passionnante qui commence il y a environ douze milles ans .
Les grands soubresauts climatiques du quaternaire sont terminées et si des oscillations perdurent , elles ne seront plus de nature à remettre en cause l'habitabilité de la plus grande partie du continent européen .
Les populations européennes quittent les zones refuges qu'elles occupaient pendant les maximums glaciaires et elles se lancent à la conquête de l'Europe .
D'ouest en est , un peu du nord au sud aussi , depuis les espaces péninsulaires sud européens , et , enfin d'est en ouest , mais moins que originellement et ce , jusque le néolithique .
Cette expansion a pour effet de , créer de la diversité et de diversifier encore et encore , de nouveaux peuplements nomades , repartis sur de vastes étendues à la faible densité ( un habitant pour dix km carrés en gros ) , et en pleine diversification culturelle donc .
L'ouvrage est très moyennement réussis en fait .
La limitation de l'examen , au territoire français pour toute la période , ôte énormément d‘intérêt au texte car cette segmentation n'a ici aucun sens et en plus elle cache même la foret , si j'ose dire .
C'est un ouvrage d'archéologie principalement qui est de qualité lorsqu'il s'agit d'éplucher les sites et de tirer des conclusions locales , mais les mises en perspectives de portée générale sont défaillantes à s'articuler efficacement dans une globalité signifiante , alors que du point de vue local et du point de vue territorial français spécifiquement , le texte dégage très peu de sens étendu géographiquement , hormis le strictement local ..
L'auteur consacre un volume textuel surdimensionné à l‘histoire des sciences , qui vise à établir le caractère clairement et longtemps défavorisé du mésolithique dans la connaissance des temps préhistoriques . C'est vrai et c'est chaque jour plus faux ... en fait c'est un autre sujet , et ces développements arrivent ici comme un cheveux dans la soupe . Cela a peu d'intérêt , cela apporte au contraire de la confusion sur l'examen du fond , surtout que si c'est vrai pour la France , il se trouve que c'est faux pour ce qui est d'une perspective plus continentale où l'époque a anciennement plus la cote qu'en France .
Enfin , dans la mesure où le mésolithique , comme les périodes précédentes , est grandement plus intelligible à une échelle plus continentale , l'auteur s'égare donc , dans les coins et recoins du territoire français et le sujet est tronqué de ce fait ( hormis le tout début de la période ) ...
Si on en reste au point de vue local cet ouvrage à mon humble avis échoue à mettre suffisamment en avant les véritables spécificités et toute la diversité des peuplements européens par rapport aux époques antérieures , de même qu'il échoue également à mettre en lumière les constantes culturelles du type religion et iconographie ...
Il sera plus réussi vers la fin , lorsqu'il ouvrira sur les débuts de la transition néolithique , là , il sera plus brillant , en mettant en lumière les échanges fructueux des peuplements différents et ceux non moins fructueux des modes de vie différents en présence .
Cependant les difficultés inhérentes à l'exploration de la période mésolithique sont très bien posées et elles enrichissent considérablement les perspectives du lecteur qui mesure mieux les spécificités de la nature du savoir concernant cette période préhistorique aux témoignages particulièrement fragiles , diversifiés et paradoxalement intelligibles sur de larges étendues géographiques ...
Les aspects relatifs à la paléogéographie sont remarquables de clarté , et ici le texte devient très brillant et il affiche alors de remarquables qualités évocatrices et figuratives .
Cette immense foret continentale de noisetiers qui part à la reconquête forestière et végétale du continent européen avec sa faune spécifique et , qui s'agence pour perdurer aux époques historiques ultérieures . Et parvenir jusqu'à nous ? car pour ceux qui connaissent les forêts du Bassin Parisien entre autres forets nordiques , les descriptions réveilleront quelques souvenirs ....
Cet univers est fabuleux et l'auteur réussi parfaitement à faire découvrir cette géographie humaine et physique du continent européen à l'époque concernée , de façon cohérente avec les dimensions paléo faunes et paléo flore du mésolithique européen .
Un point de vue mitigé donc sur cette monographie , dont j'ai apprécié de larges segments néanmoins .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390


autres livres classés : néolithiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre