AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930627700
Éditeur : Avant-Propos (24/10/2013)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« Sylvie Godefroid balance depuis toujours entre lecture et écriture, tantôt en sacrifiant à la découverte de l’une, tantôt en subissant la tyrannie de l’autre. Et tout ceci avec le même délice. Romancière depuis peu, poète depuis toujours, Sylvie Godefroid s’introduit avec grâce et humilité dans le paysage des Lettres belges. Certains la décrivent déjà comme la nouvelle Dame de cœur dont les mots trahiraient une sensibilité, une émotivité et une mélancolie dissimul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
willymjg
  05 mars 2015
Une nuit d'encre de chine. Impossible de distinguer quoi que ce soit. Dès lors, la nuit, tout s'arrêtait. Hormis cet incessant grattement de la plume glissant sur le long ruban au bout frisottant, serpentin de ses souvenirs, de ses fantasmes, de ses projets…
Au petit matin, aussi incroyable qu'un phénix flamboyant sur les rives de l'abîme, elle n'est plus la même, elle cherchera à nouveau à faire tomber sa proie dans les filets de la voluptueuse passion. Elle est prête pour la drague. L'introvertie délicatesse de l'élégance discrète se mue en timide assurance.
Au début elle feint l'indifférence. Pas longtemps, juste le temps d'essayer…
De raturer… de reprendre une nouvelle feuille, un nouveau billet.
Sylvie Godefroid se nourrit du marc de ses jours, des brumes de ses nuits pour nous distiller quelques billets surprenant de sentiments, souvent bien enfouis dans les tiroirs fermés d'une conscience volcanique.
Maniant la plume avec la maitrise d'une dentellière brugeoise, elle distille ses récits intimes, ses confidences qui se courtisent, comme autant de pierres assurant le prochain pas sur le marécage de la vie. Elle se protège. Elle devient une forteresse à elle toute seule et ses remparts sont dissuasifs. Elle tient la dragée haute à tous ces scribouilleurs de l'académie aux endormantes circonvolutions. Les sinuosités des sentiments et des rapports humains sont détricotés tout en finesse… tout en se retirant derrière la toile d'une pudeur toute en rondeurs protectrices.
La femme est une « éclaboussure du temps ». L'écrivaine parcourt les mers d'émotions, tous les océans de sentiments, pour laisser une trace… à ses enfants.
Si la vie est vorace, la mante observe religieusement la faune environnante. Elle se délecte de ses souvenirs anciens, de ses expériences nouvelles…D'une plume ravisseuse, elle attrape les mots, et balise son récit de rencontres parfois étranges, parfois…
Mais encore… poursuivons les signes extérieurs qui s'inscrivent aux embarcadères des grandes escales de son héroïne.
Mais attention… Ana ne sera pas la seule à remettre les pendules à l'heure…
Sylvie Godefroid maîtrise parfaitement le pendule de sa vie… et au fil de ses merveilleux billets vous manierez autant qu'elle la plume… car il y a tant de jolis moments à souligner.

Lien : http://lesplaisirsdemarcpage..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
labibliothequedurat
  05 mars 2015
Une nuit d'encre de chine. Impossible de distinguer quoi que ce soit. Dès lors, la nuit, tout s'arrêtait. Hormis cet incessant grattement de la plume glissant sur le long ruban au bout frisottant, serpentin de ses souvenirs, de ses fantasmes, de ses projets…
Au petit matin, aussi incroyable qu'un phénix flamboyant sur les rives de l'abîme, elle n'est plus la même, elle cherchera à nouveau à faire tomber sa proie dans les filets de la voluptueuse passion. Elle est prête pour la drague. L'introvertie délicatesse de l'élégance discrète se mue en timide assurance.
Au début elle feint l'indifférence. Pas longtemps, juste le temps d'essayer…
De raturer… de reprendre une nouvelle feuille, un nouveau billet.
Sylvie Godefroid se nourrit du marc de ses jours, des brumes de ses nuits pour nous distiller quelques billets surprenant de sentiments, souvent bien enfouis dans les tiroirs fermés d'une conscience volcanique.
Maniant la plume avec la maitrise d'une dentellière brugeoise, elle distille ses récits intimes, ses confidences qui se courtisent, comme autant de pierres assurant le prochain pas sur le marécage de la vie. Elle se protège. Elle devient une forteresse à elle toute seule et ses remparts sont dissuasifs. Elle tient la dragée haute à tous ces scribouilleurs de l'académie aux endormantes circonvolutions. Les sinuosités des sentiments et des rapports humains sont détricotés tout en finesse… tout en se retirant derrière la toile d'une pudeur toute en rondeurs protectrices.
La femme est une « éclaboussure du temps ». L'écrivaine parcourt les mers d'émotions, tous les océans de sentiments, pour laisser une trace… à ses enfants.
Si la vie est vorace, la mante observe religieusement la faune environnante. Elle se délecte de ses souvenirs anciens, de ses expériences nouvelles…D'une plume ravisseuse, elle attrape les mots, et balise son récit de rencontres parfois étranges, parfois…
Mais encore… poursuivons les signes extérieurs qui s'inscrivent aux embarcadères des grandes escales de son héroïne.
Mais attention… Ana ne sera pas la seule à remettre les pendules à l'heure…
Sylvie Godefroid maîtrise parfaitement le pendule de sa vie… et au fil de ses merveilleux billets vous manierez autant qu'elle la plume… car il y a tant de jolis moments à souligner.

Lien : http://lesplaisirsdemarcpage..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
livrecommelair
  21 mars 2014
Bon,je déclare forfait...J'abandonne,ce qui m'arrive rarement.
Pas que ce soit mal écrit,loin de là...Mais parce que ça manque cruellement d'action.On s'enlise dans un récit linéaire où rien ne se passe.
Pour qui aime la poésie,je pense que ce roman peut faire mouche,mais personnellement,la redondance me lasse.
Commenter  J’apprécie          10
MissRuby
  12 janvier 2015
Livre porté au théâtre
Lien : https://www.facebook.com/328..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MissRubyMissRuby   13 janvier 2015
Il y a toujours une femme sur la terrasse ombragée des désespoirs masculins
Commenter  J’apprécie          70
Video de Sylvie Godefroid (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Godefroid
"Anagramme des sens" 2013 Interview de Sylvie Godefroid par Irène Brône
autres livres classés : biographie romancéeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
447 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre