AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290102596
152 pages
Éditeur : J'ai Lu (07/01/2015)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 181 notes)
Résumé :
Une lointaine légende raconte que le prince Pie, doué du Vif, fut destitué de son trône par une conjuration de noble soucieux de préserver l'intégrité de la lignée des Loinvoyant. Derrière le mythe, cependant, se cache une vérité beaucoup plus complexe: fils bâtard de Prudence de Castelcerf, affublé de la robe pie du cheval de son père, élevé par une roturière, le prince vit son accession au pouvoir marquée par un écheveau d'intrigues politiques à l'origine des polé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  01 février 2017
Je n'ai pas encore lu la saga de "L'assassin royal" et je dois dire que ce prélude me tente bien à la commencer.
À la mort de son fils Cardinal, Félicité, élevée comme soeur de lait de la princesse Prudence, nous livre l'histoire de la lignée des Loinvoyant dans le royaume des Six-Duchés.
Dans la première partie, nous suivons l'évolution de la princesse Prudence qui a un fort caractère et trop couvée par ses parents. Elle va s'enticher d'un garçon d'écurie, Losleur, qui possède le fameux Vif et de cette union va naître le prince Chargeur Loinvoyant qui sera renommé prince Pie et considéré comme bâtard.
À la mort de la princesse, il sera élevée par Félicité auprès de son propre fils, Cardinal.
Dans la deuxième partie, c'est l'histoire du prince Pie et celle de la rivalité qui l'oppose à son cousin Habile. D'une part à cause de la couronne et d'une autre part à cause d'une femme dont ils tombent tous les deux amoureux. Mais il n'y a pas de fumée sans feu et la fin du prince Pie est proche. Une trahison qui sera dévoilée au grand jour et causera beaucoup de répercutions...
J'ai beaucoup apprécié l'écriture de Robin Hobb qui nous transporte vraiment dans son histoire. On a le temps de s'attacher à chacun des personnages et à leur histoire.
Félicité qui au départ ne fait que se comporter comme une autruche face à sa mère, va évoluer au fur et à mesure de l'histoire et se créer sa propre place auprès de la famille des Loinvoyant.
La princesse Prudence est une jeune fille capricieuse et rebelle mais on s'attache à son histoire et à son lien avec Félicité et ensuite avec Losleur.
Le prince Pie est un jeune homme qui ne se préoccupe pas des préjugés et mène sa vie comme il l'entend en attendant d'être couronné roi. J'ai bien aimé son personnage car un peu de simplicité ne fais pas de mal.
Habile dès le départ est détestable et il le reste jusqu'à la fin.
Cardinal est aussi attachant car il n'est pas facile de se faire une place dans ce milieu de loup et on ne peut qu'être touché par son sort.
Donc pour moi ce petit prélude est une réussite et je vais aller rapidement chez ma soeur récupérer toute la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          667
lyoko
  15 février 2017
Quand on a lu l'assassin royal, on ne peut que re-plonger dans l'univers de Robin Hobb qui nous livre une génèse de l'histoire des Lonvoyant.
Cette auteure a vraiment l'Art de nous plonger dans son univers et de nous donner quelques points d'explication qui sont restés lettres mortes dans son autre cycle (cela dit cela n'entrave en rien l'histoire du cycle de l'assassin royal).
j'ai beaucoup apprécié ses explications sur le vifs et sur la transmission de celui-ci. Ce qui peut expliquer pourquoi Fitz en était doué.
Commenter  J’apprécie          502
Yendare
  28 juin 2020
Après avoir fini le second cycle de l'assassin royal c'est très logiquement que je me suis tourné vers ce pré quel pour en savoir plus sur le prince Pie.
Comme à chaque fois avec Robin Hobb, la magie a opéré. Une fois ouvert je n'ai refermé ce livre qu'une fois la dernière page terminée. S'il est de nombreuses fois fait référence au prince Pie tout au long de la saga de l'assassin royal et notamment lors du second cycle où les tensions avec les vifiers sont à leur comble on ne sait que peu de choses sur ce dernier et c'est son histoire qui nous est ici raconté.
Sans surprise venant de Robin Hobb rien de très joyeux ne ressort de cette histoire qui explique néanmoins comment la magie du vif est rentrée dans la lignée des loinvoillant.
Ce prequel fut donc une chouette lecture bien qu'un peu courte me permettant de laisser de côté quelque temps les loinvoillant pour découvrir un peu plus le désert des Pluies avec les cités des anciens.
Commenter  J’apprécie          440
boudicca
  08 février 2015
Si Robin Hobb est une auteur à ce point renommée et appréciée dans le monde des littératures de l'imaginaire, c'est avant tout en raison de la qualité de son univers qui ne fait que s'enrichir et se complexifier à chaque nouveau roman. Aucun des ouvrages écrits par l'auteur et consacré à ce monde n'a toutefois pu égaler jusqu'à ce jour le succès de « L'Assassin royal », série mettant en scène un bâtard de la famille régnante formé en tant qu'espion et assassin de la couronne. Mais que savait-on jusqu'alors vraiment de la lignée des Loinvoyant ? L'auteur répond à la question par le biais de cette préquelle mettant en scène de lointains ancêtres de Fitz Chevalerie et qui, à défaut de nous surprendre, n'en demeure pas moins divertissante. le récit prend la forme d'un témoignage rapporté par la soeur de lait de la princesse Prudence qui prend ici la plume pour relater le plus fidèlement possible à la postérité les tragiques événements qui secouèrent alors le royaume des Six-Duchés.
Sans surprise on s'attache rapidement à cette jeune femme banale amenée à côtoyer les puissants sans pourtant jamais véritablement rentrer dans leur monde. Comme dans la plupart des romans de Robin Hobb, l'intérêt du récit tient à la profonde empathie éprouvée par le lecteur pour les personnages. La formule fonctionne encore ici, même si ce n'est que l'espace d'une centaine de pages. Les connaisseurs de l'oeuvre de l'auteur ne manqueront pas d'apprécier d'en apprendre davantage sur l'évolution de la lignée de Loinvoyant, et notamment sur la façon dont le Vif, cette magie si particulière permettant de tisser des liens étroits avec les animaux et jugée indigne à l'époque de « L'assassin royal », est parvenue à trouver son chemin dans le sang de la famille royale des Six-Duchés. Pas de révélations fracassantes au programme, néanmoins le récit comprend son lot de surprises et de drames qui rendent cette lecture, à défaut d'indispensable, au moins digne d'intérêt.
Avec « Le prince bâtard », Robin Hobb revient sur un tournant dans la succession de la lignée des Loinvoyant destiné à expliquer un peu mieux comment celle-ci a pu donner naissance, plusieurs décennies plus tard, à un personnage comme Fitz Chevalerie. Une préquelle qu'apprécieront à la fois les amateurs des Six-Duchés mais aussi les néophytes pour lesquels ce récit constitue sans doute une bonne introduction à l'univers de Robin Hobb.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Mladoria
  26 octobre 2015
Qui a lu la saga de L'assassin royal connaît la légende du Prince Pie. Robin Hobb nous livre ici la part de vérité dans la légende dont on a pu lire des bribes et des interprétations dans les tomes de "L'assassin".
Ce petit roman se décompose en deux parties, on suit d'abord Patience Loinvoyant, fillette gâtée et intelligente, intrépide, insoumise qui s'éprend du mauvais cheval (pour ainsi dire). De leur union, naquit le Prince Pie, Chargeur Loinvoyant, roi vifier en féroce opposition avec son cousin Habile pour une femme. De cette histoire résulte la terreur qu'inspirera le Vif au Royaume des Six-Duchés.
C'est une joie de retrouver cet univers, les noms, les villes, les pays, l'ambiance des Six-Duchés. Le style de Hobb est précis, détaillé, riche et passionnant. On en perd pas une miette et ce mythe redevenu réel apporte un nouvel éclairage aux aventures de Fitz dans "L'assassin royal". Ca donne envie de se replonger dans la saga. Ce tome m'a beaucoup fait penser à Retour au pays, qui nous présente l'univers des Aventuriers de la mer. Si vous ne connaissez pas la saga, ce petit livre vous donnera un bel aperçu de l'univers créé par Hobb et vous donnera l'envie d'aller voir plus loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          227


critiques presse (1)
Elbakin.net   20 novembre 2013
Ce que l’on apprend également sur le Vif se ne révèle pas vraiment à même là encore de donner un caractère essentiel à cet ouvrage. Cela dit, si vous êtes fans, les ingrédients sont là et vous ne devriez pas non plus en arriver à regretter votre achat.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
TeaSpoonTeaSpoon   19 juin 2014
Voici à quoi ressemblaient ses marques [Prince Pie] : le côté gauche de son visage avait une teinte normale tandis que le droit présentait une couleur de framboise trop mûre du front au menton, mais en laissant la bouche dégagée. Il avait les cheveux noirs et les yeux brun sombre ; sur sa nuque, une autre tache naissait et coulait comme du vin sur son épaule gauche ; plus bas, son bras portait trois macules dont l’une évoquait un oiseau aux ailes déployées. Au dos de sa jambe droite, la couleur allait du haut de la cuisse jusqu’en dessous du genou.
Certains prétendent que l’emplacement des maculatures sur son corps
reproduisait celui de l’étalon taché, mais, quand ce bruit se répandit, le cheval
était mort depuis bien longtemps, et la mémoire humaine devient fort vague
quand on n’a plus la réalité devant les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Daniella13Daniella13   27 janvier 2017
Je dois donc supposer qu'elle m'aimait, qu'elle m'aimait plus qu'elle ne l'aimait, lui, pour placer tant de foi dans ma parole
Commenter  J’apprécie          450
meygisanmeygisan   15 février 2017
Je n'ai pas besoin d'un roi, ni aujourd'hui, ni jamais, qui partage ma couche ni mon trône, ou qui me donne un enfant. J'ai déjà tout cela, couche, trône et héritier, et je ne les partagerai jamais avec aucun homme. N'ayez aucune inquiétude sur la couronne des Six Duchés; je serai votre reine, et mon enfant règnera à ma suite. Je ne me marierai pas, et il n'y aura pas d'autres rejetons pour contester la légitimité de mon héritier. Il vous suffit de me regarder pour savoir qu'il sera bien né et qu'il tiendra de moi le sang Loinvoyant qui transmet le droit de régner; nul ne pourra désigner d'autre enfant qui soit plus de ce sang que le mien. Aussi satisfaites vous de l'héritier que je vous donnerai; je n'ai pas besoin d'époux et mon enfant n'a pas besoin de père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Daniella13Daniella13   31 janvier 2017
Tout lâche peut connaître un moment de courage, et il en fut ainsi pour mon Cardinal
Commenter  J’apprécie          440
rkhettaouirkhettaoui   07 décembre 2013
Tout lâche peut connaître un moment de courage, et il en fut ainsi pour mon Cardinal. Au plus fort de la soirée, alors que la reine en personne remettait son prix, sous la forme d’une bourse, à Cuivre, Cardinal Vérichanteur se fraya un chemin dans la foule jusqu’à l’espace dégagé devant le trône et le faux roi qui l’occupait ; là, devant toute la cour, il sollicita une faveur du souverain, celle de lui faire don de sa dernière chanson avant qu’il ne quittât pour toujours la cour des Loinvoyant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Robin Hobb (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Cinq femmes qui écrivent de la science-fiction.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
212 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre

.. ..