AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Le Bris (Préfacier, etc.)
EAN : 9782228896191
224 pages
Éditeur : Payot et Rivages (16/10/2002)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
La pampa argentine comme elle n'avait jamais été décrite, dans sa splendeur et sa sauvagerie premières. Probablement parce qu'à travers mille péripéties l'unique sujet de Hudson est l'inépuisable jeunesse du monde, la fraîcheur du matin au premier jour de la création, le frisson du vent dans la crinière des chevaux, l'horizon sans limite et le ciel grand ouvert.
Le livre, à sa parution, reçut un accueil enthousiaste. "Jamais je n'ai retiré tant de bonheur d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Apikrus
  02 août 2020
L'auteur est né en 1841 à une vingtaine de kilomètres au sud de Buenos Aires dans une famille originaire du Devon anglais. En 1874, après une jeunesse passée dans la pampa, il quitte l'Argentine pour Londres afin d'étudier.
Ornithologue et naturaliste, William Henry Hudson nous décrit ici ses observations dans la pampa ainsi que le fruit de ses réflexions. Comme l'entomologiste français Jean-Henry Fabre (cf. ses remarquables « Souvenirs entomologiques »), Hudson s'interroge sur les origines de comportements d'animaux, tente de faire la part de l'inné ou instinctif et de l'acquis. Hudson observe tous les animaux qui l'entourent : mammifères, oiseaux, insectes,… Il lit aussi ses contemporains, en particulier Wallace et Darwin qu'il cite abondamment, et écoute d'une oreille critique les témoignages de ceux qui côtoient les animaux qu'il évoque. Ses descriptions sont à la fois précises et pleines de poésie, ses réflexions sont souvent pertinentes. Les progrès scientifiques ont pu nuancer ou contredire certaines d'entre elles, mais en confirmer d'autres. Il décrit déjà le phénomène d'imprégnation chez des oiseaux présenté et interprété une cinquantaine d'année plus tard par Konrad Lorenz (sur des oies), qui valut à ce dernier un prix nobel d'éthologie partagé avec Nikolaas Tinbergen et Karl von Frisch.
Hudson dénonce déjà l'influence néfaste de l'homme sur son environnement.
Son témoignage résonne aujourd'hui de manière étonnamment moderne : il serait effaré de la manière dont nos contemporains continuent à détériorer notre planète et sa nature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
5Arabella
  02 août 2016
Dans ce livre William Hudson nous parle de la Pampa argentine et surtout de la faune qui la peuple : oiseaux, félins, lézards et tous les autres. L'homme n'y est qu'un visiteur toléré, toujours en danger, aussi expérimenté soit-il et de toute façon perdu dans l'immensité des paysages. L'auteur voue un amour infini à cette nature à l'état brute, et il note avec beaucoup de tristesse son progressif recul, la disparition rapide de nombreuses espèces qui vivaient en équilibre depuis des siècles et des siècle et que l'avancée de l'espèce humaine mettait en danger.
Le style est lyrique et passionné, Hudson est aussi un conteur qui brode à l'infini sur les moeurs et les habitudes de tel ou tel animal, qui nous donne des anecdotes, sans doute pas toujours vraies mais au combien poétiques ou pittoresques, il se laisse emporter par son sujet et brode à l'infini, donnant à ses animaux une dimension épique et mythique.
Commenter  J’apprécie          21
RShaka
  17 février 2019
L'Argentine comme vous ne l'avez jamais vu, plongeon dans le coeur d'un pays méconnu, son côté sauvage, unique : sa pampa.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
5Arabella5Arabella   02 août 2016
Le puma ou lion d'Amérique

Le puma n'a vraiment pas de chance avec ses biographes. Autrefois, il arrivait souvent que les auteurs se laissaient aller, poussés par des incidents isolés et fort exagérés, à attribuer les qualités les plus brillantes à leurs bêtes favorites; c'est ainsi que le lion de l'Ancien Monde finit par être considéré comme le plus brave et le plus magnanime des animaux-le Bayard des quadrupèdes-réputation que notre époque prosaïque et sceptique ne lui a pas permis de conserver. Le contraire est précisément advenu au puma dans la littérature; car si ceux qui connaissent les moeurs de ce lion inférieur du Nouveau-Monde savent qu'il possède une bravoure et une audace merveilleuses, les livres d'histoire naturelle s'obstinent à le dire le pusillanime des carnivores majeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
5Arabella5Arabella   02 août 2016
La moufette ou méphitis

Le lecteur se fera peut-être une idée approximative du caractère odieux de cette créature (les adjectifs étant trop faibles pour le décrire) si je lui dis qu'aux étrangers venus d'outre-mer je n'ai jamais jugé nécessaire de mentionner l'insolation, les jaguars ou le poignard des assassins, mais que j'ai toujours eu soin de les mettre en garde contre la moufette, en leur décrivant par le menu ses habitudes et son aspect.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Wendat69Wendat69   12 janvier 2021
Aucun artiste n'a eu la témérité d'entreprendre de représenter l'oiseau tel qu'il apparaît quand, se balançant devant une fleur, le jeu rapide de ses ailes oblitère leur forme, la rendant pareille à une buée qui entourerait le corps. Pourtant c'est précisément cet informe nuage auquel est suspendu le corps étincelant qui contribue le plus à donner à l'oiseau-mouche son merveilleux aspect d'être féerique ou extra-naturel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Dans la catégorie : Traitement géographiqueVoir plus
>Zoologie>Zoologie générale>Traitement géographique (11)
autres livres classés : PampaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
475 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre