AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B09WYQHHX6
433 pages
Éditions Alter Real (17/06/2022)
4.88/5   12 notes
Résumé :
La mort est une question de temps.

L’avenir ? Apocalipsis, chef de la Salvatrucha, l’un des gangs les plus puissants au monde, n’en a pas.
L’espoir ? Ce mot n’a pas de sens quand on vit dans l’ombre de la mort.

Et puis, il croise les yeux violets d’Eleonor.

Elle revient de l’enfer, et n’a plus rien à perdre. Si ce n’est l’espoir d’un avenir, quel qu’il soit. Le Salvador est une étape, elle a un plan : faire une cou... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Withstyle06
  28 décembre 2022
Apocalypsis, chef d'une des cliques de la Salvatrucha, l'un des gangs les plus puissants du monde. Il n'a pas d'avenir, la Santa Muerte le guette à chacun de ses pas. Sa vie est dans l'obscurité et la noirceur. Enfin, jusqu'à ce qu'il croise les yeux d'Eleonor. Elle a vécu sa propre version de l'enfer, et aujourd'hui, elle veut disparaître, loin de ses cauchemars. le Salvador n'est qu'une escale dans ses projets, elle compte partir, plus loin, pour essayer de se construire une vie, pour ressentir. Mais quand elle croise les yeux verts d'Apocalypsis, ses certitudes sont ébranlées. Leurs vies sont à l'opposé l'un de l'autre. Il vit dans la violence et la mort, elle les fuit comme la peste. Elle veut vivre, lui n'a plus d'espoir dans cette vie. Rien n'aurait dû les rapprocher. Mais si la vie avait ses propres plans ?
Pfiou. Je ne sais pas quoi dire, par où commencer. Dès le départ, dès les premières lignes, Céline Jeanne arrive à nous transmettre une intensité émotionnelle phénoménale. Chaque mot, chaque phrase percutante nous frappe de plein fouet. Des vagues et des vagues d'émotions qui nous submergent les unes après les autres, sans s'arrêter. Et on est là, en apnée, à retenir notre souffle, et surtout, à espérer que notre coeur va tenir le choc ! Mon Dieu, ce livre ! le 1 avait été un coup de coeur intersidéral. Les personnages s'étaient fait une place confortable dans mon coeur sans me prévenir, et ils y sont toujours. Si celui-ci ne le détrône pas (je suis du genre fidèle à mes booksboysfriends !) il monte à ses côtés sur le podium, ça, c'est sûr ! J'ai pleuré, énormément (l'auteure est une sadique, je me vengerai !) j'ai eu le coeur serré, mais j'ai aussi ressenti d'autres choses. L'espoir, la douleur, la douceur, l'amour fraternel, la peur, le danger, et l'amour avec un grand A, celui qui frappe sans prévenir et nous laisse KO. Céline Jeanne nous malmène pour mieux nous récompenser à la fin !
Eleonor, c'est une survivante. À mes yeux, c'est une battante, bien plus forte qu'elle ne le pense, bien plus qu'on l'imagine en la voyant. Elle s'est transformée, elle a effacé l'image parfaite qu'elle renvoyait, pour disparaître. Elle m'a tellement émue, tellement touchée ! Elle a un courage incroyable que j'admire ! Et puis, quand elle se retrouve malgré elle à devoir s'approcher des membres de la Salvatrucha et, pire, de leur chef, elle ne fuit pas. Malgré la peur qui lui déchire les entrailles. J'ai adoré la voir avancer, se reconstruire sans qu'elle ne le voie elle-même. Voir son courage faire surface, sa force de caractère, son répondant, sa lumière, aussi. Elle a une volonté bien plus forte qu'elle le croit !
Et puis, il y a lui. le Chef, l'apocalypse. Apocalypsis. Dans sa clique, c'est lui qui commande. S'il est monté si haut dans le gang, c'était avant tout pour protéger son frère, pour qu'il ait un avenir. Il a tout sacrifié pour ça. Sa vie, son propre avenir. Il ne croit pas aux lendemains. La Santa Muerte suit ses pas, car son existence est dans l'obscurité, dans les ombres les plus noires. Mais malgré ce qu'il pense de lui-même, son coeur n'est pas noirci, pas totalement. Il a des limites, des règles, du courage, aussi. Il en faut pour sacrifier sa vie pour que d'autres puissent vivre mieux. Il essaye tant bien que mal d'améliorer un peu les choses, avec les limites qui lui sont imposées. Il m'a tellement touché ! Son amour pour son frère, tout d'abord. À chaque fois qu'il parle de lui, qu'il pense à lui, il me donne envie de pleurer tellement leur attachement est profond ! Et puis, sa rencontre avec Eleonor. Sans le savoir, elle va lui apporter plus qu'il ne le croyait possible. Et c'est beau, puissant, fracassant de voir la force des émotions qui le malmènent, qui nous malmène !
Les personnages secondaires, on retrouve bien sûr les membres de la clique que l'on connaît du tome 1, Spider, que j'adore. Dionisos, Requiem, Roca. Adelina aussi, je l'aime trop, elle et sa lame de rasoir !
En conclusion, ce livre est une claque en pleine face, un maelström de sentiments puissants. Céline Jeanne nous fait voir un univers où la lumière n'est qu'une étincelle presque éteinte dans la noirceur de la nuit. Mais qui peut prendre de l'ampleur quand l'amour s'en mêle. Apocalypsis et Eleonor m'ont tellement touché, ils m'ont émue, infiniment. Cette histoire mérite qu'on s'y attarde, qu'on la savoure. Elle vous retournera le coeur, et prendra sa place attitrée dans celui-ci sans vous demander votre avis. Une pépite qui regorge d'émotions infinies !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lawen051
  04 juillet 2022
☆ "El Apocalipsis" n'est pas le genre de livre sur lequel je me serai habituellement arrêtée car le thème "gang" est trop souvent évoqué à mon goût depuis quelques temps… Mais ayant déjà lu une autre duologie de Céline Jeanne, je savais que la plume ne me décevrai pas donc c'est les yeux fermés que je me suis lancée 😍
☆ À savoir que pour celles et ceux qui n'ont pas lu le premier opus intitulé "El Devil", ce n'est pas du tout un problème car ne l'ayant pas encore lu, je peux vous dire que cette histoire est vraiment indépendante de la première même si après l'avoir terminé vous ne pourrez pas vous empêcher de vous jeter dessus ! 😉
☆ Dans ce tome, on y rencontre Eléonor alias Nur, une femme de 22 ans qui nous semble dès les premieres pages, très intriguante.
Accueillie dans un orphelinat où elle s'occupe des enfants avec Soeur Marta, elle se voit être obligée d'aller porter un message urgent au chef de gang de la Salvatrucha : Apocalipsis.
Quand enfin elle le trouve, elle sent que sa vie va prendre un nouveau tournant, ce qu'elle redoute puisqu'elle vient déjà de fuir l'enfer. Eléonor qui n'a jamais été maître de sa vie et de ses choix, tient à retrouver sa liberté et à la garder, ce qui risque d'être compliqué quand elle va passer un marché avec l'un des membres du gang.
Etant une femme courageuse et forte, elle ne se laisse pas impressionnée par ces hommes et par ce sombre milieu, c'est d'ailleurs ce qui va faire toute la différence pour Apocalipisis.
✍️☆ Que dire d'autre à part que J'AI ADORÉ !
C'est un tout qui fait de ce livre un coup de coeur❤️ ; la plume, le récit, les personnages, les émotions, l'intrigue...
☆ Pour les protagonistes, l'auteure est sortie des sentiers battus concernant le physique de notre héroïne et c'est une chose que j'ai beaucoup apprécié car elle met en avant le fait que la féminité ne passe pas que par la première apparence... Au début du roman, on entre rapidement dans l'intrigue de son histoire et même si un petit doute persiste, on ne peut imaginer ce qu'elle a vraiment vécu. le lecteur se retrouve absorbé par la curiosité de connaître son histoire et très vite la lecture en devient addictive.
☆ Quant à Apocalipsis, on tombe aussitôt sous le charme de sa personnalité et j'ai surtout aimé qu'il garde un certain caractère tout au long du livre.
⭐️ Vous l'aurez compris, cette lecture a été un gros coup de coeur pour moi. Encore une fois, la magie de la plume de Céline Jeanne à encore opéré et c'est avec engouement que je vais me précipiter sur le premier tome.
Je remercie l'auteur car j'ai passé un super moment !
Un conseil ? Ne passez surtout pas à côté et foncez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tatiana64
  27 juillet 2022
Apo, chef d'une clique, c'était mon personnage préféré dans El Devil, j'avais tellement hâte de lire ce tome le concernant. Toujours aussi cru et brut de pomme, il ne souhaite surtout pas se caser, chose inutile pour lui qui risque à tout moment sa vie. Constamment sur ses gardes, il ne fait confiance à personne, le seul pour qui c'est le cas est son frère. Il ne ressent rien, aucun sentiment, aucune peur, une coquille vide, du moins jusqu'à elle. Il ressent le besoin de rassurer et protéger Eli, elle est la première à lui faire ressentir ces choses. J'adore son côté taquin qui me fait parfois bien rire. Attraction plus qu'évidente entre Apo et cette dernière, mais les apparences trompeuses poussent celui-ci à garder ses distances et à se questionner. L'expression « ne jamais se fier aux apparences » n'a jamais été aussi vraie que dans cette histoire. Il finit par se confier à Eli dans le but de la rassurer et de la mettre en confiance.
Eli se sent vide, elle opère un changement radical de vie. Elle aussi constamment sur ses gardes, il s'agit d'une jeune femme effrayée. Elle est hébergée dans un orphelinat depuis 3 semaines, lieu où elle apporte son aide. Elle cache quelque chose de lourd dans son passif, elle ment à tout le monde sur ce dernier. Eli tente de se fondre dans le décor, de combattre sa peur et son angoisse. Elle a intégré une école d'infirmière pour contenter ses parents, mais ce n'était pas ce qu'elle désirait. Elle ressent de la colère face à l'avenir des enfants de l'orphelinat, de l'impuissance. Elle compte partir du Salvador d'ici quelques semaines. Après ce qui lui est arrivé, elle est devenue une autre femme, s'enfermant dans son mutisme et se cachant des autres. Pendant un moment, je me suis demandé ce qui lui est arrivé auparavant, elle m'a beaucoup intriguée.
Eli est hyper attachante, elle m'a vraiment émue par moments. le nom donné par Apo lui correspond tellement bien je trouve. Elle fait tout pour instaurer une distance entre eux, mais ses efforts afin de s'éloigner ne sont-ils pas vains ? Elle se montre combattive, j'aime quand elle ferme le clapet d'Apo. On est témoin autant de ses faiblesses que de ses forces, et de la force elle en a clairement après ce qu'elle a subi parce qu'elle a réussi à prendre son courage à deux mains afin de changer sa vie. Les parents d'Eli n'ont pas été présents pour elle quand elle en avait le plus besoin, pire ils ne l'ont pas cru. J'aime beaucoup le fait que l'on ait accès à ses réminiscences.
Il y a pas mal de rebondissements, j'ai eu quelques frayeurs pendant ma lecture notamment concernant la petite Lili. J'ai adoré retrouver Adelina aussi, j'apprécie beaucoup cette femme. Je n'ai pas vu les pages défiler tant j'étais prise par l'histoire, j'ai dévoré ce tome. J'ai pleuré également, chose rare chez moi en lisant, face à des événements tragiques et intenses.
Apo a été victime d'une trahison, j'avoue que pour le coup je m'y attendais un peu je le trouvais louche. J'ai été super émue arrivée à la fin du livre, parce que je me suis dit « ça y est c'est fini », je ne voulais pas les quitter. Sans surprise, j'ai eu un énorme coup de coeur pour Apo et Eli. Je ne peux donc que vous conseiller de suivre leur histoire.
#romance #violence #suspense #trahison #mort #romancereader #bookstagram #livrestagram #bookaddict #lectureaddict #lecture #romanceaddict #romancebooks #passionlecture #auteure #romans #chronique #instabooks #instalivre #booklovers #livre #avis #amour #chroniqueusesdefolie #romance contemporaine #teamalterreal
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
charlet-laurence
  10 octobre 2022
Eleanor de sa nouvelle identité quitte son pays d'origine où à dix huit ans elle était mariée de force et vivait dans la peur et la souffrance. Elle débarque après un changement radical : se rase la tête et délaissé ses habits et sous vêtements de bonnes qualités. Son souhait : se fondre dans la masse à l'orphelinat avant de repartir.
Apocalypsis de son surnom depuis qu'il est dans la MS13, est le chef. Cependant, depuis que son frère qui était également son bras droit est parti c'est tout un équilibre qui est à réadapter. Il est froid, mais avec des valeurs, observateur et très intelligent et très charismatique.
J'aime beaucoup la romance entre les deux, surtout les questionnements que cela induit chez Apo au début. C'est un slow burn, complètement adapté au contexte.
Pour les personnages secondaires, c'est surtout ceux du MS13 et ceux de l'orphelinat dont Soeur Martha mais surtout au début. C'est d'ailleurs dommage qu'il n'y ai pas plus de place à ces personnages.
La plume de l'auteure est très fluide et elle créée un univers tellement addictif que j'ai commencé sans pouvoir m'arrêter avant d'avoir découvert la fin. La narration est partagée entre nos deux personnages.
Quelle belle surprise de revenir dans l'univers du Salvador et de la Mara Salvatrucha. le gros point positif pour moi c'est l'atmosphère et la romance entre nos deux personnages. le contexte de gang est présent et apporte une intensité, avec des actions et du suspense mais je crois que j'aurais pas dis non à plus encore. le petit point négatif c'est que j'ai trouvé le retournement de situation entre Traumatisme et recommencer certaines choses beaucoup trop rapide pour le personnage féminin. Je suis consciente que c'est une romance mais bon... Sinon le personnage masculin, Apo, je suis complètement séduite. J'ai adoré les questionnements qui le perturbent au début, et toute son évolution pendant l'histoire !
En bref, lisez le !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Maanilee
  22 juin 2022
Je n'ai pas hésité à demander ce service presse car j'adore la plume de Céline Jeanne ! C'est le 5ème roman de l'auteure que je lis avec toujours le même plaisir ! Si celui-ci peut se lire de manière indépendante, il est également la suite/spin-off de El Devil.
Nous sommes donc de retour au Salvador, cette fois en compagnie d'une jeune femme qui fuit son passé douloureux et l'Espagne. Eli. Désireuse de passer inaperçue, elle s'est rasée la tête et ne porte que des vêtements bien trop larges pour elle. Son but : se fondre dans le décor, rester quelques semaines / mois à l'Orphelinat où elle travaille de manière à s'acheter un ticket pour une nouvelle destination : le Mexique pour enfin parvenir aux USA. Mais ses plans vont être mis à mal quand sa route va croiser celle de l'Apocalypse.
Elle a besoin de lui pour retrouver un des jeunes de l'orphelinat qui a disparu.
Si dans le tome sur le petit frère d'Apocalipsis nous avions eu déjà une belle immersion dans la mara 113, la Salvatrucha, on y rentre à un tout autre niveau puisque Apo est le chef de sa clique et qu'il est en plein coeur d'un jeu de pouvoir et de trahison. Jeu au milieu duquel va se trouver prise Eli.
Je n'en dirais pas plus sur l'intrigue, car sinon ça spoilerait un peu tout le roman, mais ce que je peux dire c'est que j'avais peur de la violence qui pouvait y avoir dans ce tome. Les dark romance très peu pour moi, mais comme je fais confiance à la plume de Céline, j'ai tout de même foncé dans ce roman et j'ai bien fait ! Sans embellir le quotidien d'un tel gang, elle arrive à arriver à un dosage parfait entre réalité et fiction de manière à nous emporter au coeur d'une dure réalité sans nous en faire perdre cette touche d'espoir et de luminosité qu'apporte l'amour.
En bref, j'ai encore une fois adoré découvrir l'univers de Céline et je ne peux que vous encourager à en faire de même ! Petit bonus pour l'épilogue et la réunion entre les deux frères que j'attendais. La vie est une question de temps et le temps a fait son oeuvre pour ces deux orphelins !

Lien : https://marinemelodieauteu.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
698 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre