AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791034805327
Éditeur : Evidence Editions (10/02/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Collection Dyslexie 11-13 ans

Jeanne est une coquette princesse de 17 ans du royaume d’Ocitarina.
L’Ocitarine est un fruit miraculeux est très convoité.
Jeanne est l’Héritière, mais une grande charge repose sur ses épaules.
Néanmoins, une menace approche.

Trouvera-t-elle qui lui veut du mal avant qu’il ne soit trop tard ?
Trouvera-t-elle autre chose ? L’amitié, l’amour ?

Les apparences sont par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  29 juin 2018
Lors d'une masse critique de Babelio, j'ai eu la chance de recevoir ce livre en version papier. Je remercie la maison d'éditions Evidence pour cet envoi.
J'ai terminé le livre il y a quelques jours, mais j'attendais que mon fils le termine également, car il a 11 ans et par conséquent ce livre est adapté à sa personne. Il s'agira donc d'un double avis comme je fais de temps en temps lorsque j'ai des livres qui le tentent. La couverture est belle et dès le départ on comprend pourquoi ce choix de couleur.
L'avis de mon fils :
Le livre est pas trop lourd, il y a des dessins qu'il a beaucoup aimé. Par contre l'écriture est bizarre. (Je lui ai expliqué pourquoi elle était ainsi, car le livre est fait pour les enfants et adultes qui ont du mal à déchiffrer toutes les lettres. Je l'ai fait en version raccourci). Il a trouvé cela très bien. L'histoire est pas mal, même s'il s'agit d'une princesse. Elle est trop vieille pour lui, sinon il se serait bien vu son chevalier servant. Il a aimé le fait que les gens travaillent dans deux emplois différents, comme maman. Par moment il a trouvé énervante la princesse car elle semblait faire des caprices. Il venait me voir pour me dire là, elle m'énerve. Mais une fois qu'il avait continué il m'indiquait : ah je comprends mieux ! Donc tout va bien. Pour l'intrigue, il n'avait pas trouvé qui était vraiment le "méchant" de l'histoire, mais il n'en était pas loin. Il a été surpris par l'épilogue car il croyait que cela n'existait que dans une autre histoire qu'il a déjà lu. J'étais morte de rire. En bref il a beaucoup aimé l'histoire, les fruits, la couleur qui revient, par contre les détails des robes n'étaient pas pour lui. Une partie de l'histoire était plus pour les filles donc.
Mon avis :
Jeanne a 17 ans. Elle vit avec son père, roi de son état. Tous deux sont très proches, si proches qu'il lui laisse le choix de décider de qui sera son futur époux et surtout quand elle le décidera. Ce qui n'est pas toujours le cas partout. Malheureusement, la jeune princesse a failli mourir d'un poison. si un garde n'était pas passé par là, elle serait morte. Comble de malchance, lors d'un ba organisé en son anniversaire, un lustre tombe sur elle et son père. Il la repousse et lui tombe dans ce qui ressemble à un coma. Qui leur en veut autant ?
Déjà les illustrations sont belles, ne sont pas sophistiquées et attirent le regard en même temps. L'histoire reste simple, mais il y a beaucoup d'originalité. le royaume décrit, l'Ocitarina est un monde crée de toutes pièces. Comment les gens vivent, comment ils sont entre eux. Les divers royaumes existant, avec à leur tête des rois et reines. Des personnages que l'on suit et qui évolue suivant les événements qui arrivent. L'aventure de la princesse Jeanne débute doucement pour aller de plus en plus vite. L'auteur nous raconte sa vie journalière. le fait qu'elle s'ennuie, de ne pas pouvoir parcourir le monde, elle a des rêves de voyage. Un peu frivole au départ, se contentant d'une très belle robe pour son anniversaire, lorsque son père se retrouve mal en point, elle va murir très vite. Obligé de prendre les rênes du royaume, elle va s'entourer de personnes de confiance. Enfin c'est un bien grand mot. Nous apprenons qu'il y a des espions partout, que sa vie est en danger et que son royaume menacé. En bref de l'aventure où les nerfs sont à vif.
Les questions trouvent réponses rapidement et, contrairement à mon fils, j'avais le vilain de l'histoire. Concernant les personnages ils sont assez nombreux. J'ai déjà parlé de Jeanne. Il y a également le maître tailleur nommé Maître Paul, qui va coudre les plus belles robes pour la princesse et avoir des vues sur elle. Également le sergent Hector Robwood qui devient son garde du corps personnel. le conseil qui va l'aider est présent et dedans on sent déjà qu'il y a au moins une personne qui a envie d'éjecter la princesse. Dans l'ombre se trame des choses vraiment moches. Une belle morale, ou plusieurs selon comment on se penche. Les sentiments sont nombreux, il y a l'amitié, l'amour, la fraternité, la peur. Les enjeux sont énormes et notre héroïne va montrer des trésors de patience et de calculs pour trouver qui est derrière tout cela.
En conclusion une belle histoire avec une aventure qui est bien complète. de belles illustrations qui accompagnent des mots simples mais percutants, apportant une belle morale.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/conte-d-ocitarina-zelie-jumel-a145662046
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LightandSmell
  15 juillet 2019
Dans ce joli conte qui, grâce à sa sublime couverture, avait attiré mon attention depuis un moment, nous faisons la connaissance d'une princesse de dix-sept ans, Jeanne, et de son père, un roi apprécié de son peuple sur lequel il veille avec justesse et bonté. le père et la fille, très proches, ont développé une relation de confiance et de respect. Contrairement à nos souverains européens et à leur tradition des mariages arrangés, le père est donc bien décidé à laisser sa fille choisir son futur époux, le moment venu.
Mais plus préoccupée par les jolies toilettes que le mariage, Jeanne n'en est pas encore à prendre une telle décision bien que l'arrivée d'un nouveau maître tailleur au château, maître Paul, ne la laisse pas indifférente… La princesse apprécie ainsi grandement ce nouveau venu doté d'un physique agréable et d'une conversation intéressante. À défaut de ces voyages dont elle rêve, mais que son protecteur de père lui refuse, Maître Paul lui offre quelques moments d'évasion bienvenus.
Une vie joyeuse et insouciante, bien que parfois un peu frustrante, qui sera menacée par une tentative d'empoisonnement. Devant le danger, le roi va placer sa fille unique sous la surveillance et la protection d'un jeune et courageux soldat, Hector, pour lequel on développe d'emblée une réelle sympathie. En plus d'assurer sa sécurité le plus discrètement et efficacement possible, il développe pour la princesse une grande admiration et une totale dévotion. Sa présence rassurante ne suffira néanmoins pas à éviter un nouvel incident… En attendant que les choses rentrent dans l'ordre, la princesse doit alors assurer un rôle pour lequel elle n'est pas encore prête, celui de reine.
Inquiète à l'idée d'être sur le devant de la scène et de devoir prendre des décisions qui impacteront l'avenir de son royaume, Jeanne sera heureusement épaulée par des personnes, pour la plupart, bienveillantes… Un soutien d'autant plus précieux qu'une question demeure : qui sont ces deux personnes mystérieuses qui complotent contre la princesse et qui essaient, par tous les moyens, de la déstabiliser que ce soit par des attaques directes ou indirectes ? Quel est leur véritable objectif ? le royaume prospère d'Ocitarina est-il en danger ?
Une série de questions qui apporte un certain suspense même si les adultes ne devraient pas être très surpris par le retournement de situation final. Ce n'est pas gênant en soi, l'autrice arrivant à nous immerger totalement dans son histoire. On prend donc grand plaisir à suivre les différentes péripéties qui s'enchaînent rapidement et à suivre l'évolution de la princesse. Peut-être un peu frivole en tout début de livre, Jeanne prend très vite la mesure de la tâche qui lui incombe, et s'attèle du mieux qu'elle le peut pour être à la hauteur des attentes de son peuple et de son père qu'elle aime beaucoup.
Forte, intelligente et capable de prendre du recul, cette jeune femme offre un joli modèle qui devrait inspirer les enfants, et leur montrer que même quand les obstacles semblent trop grands, il est toujours possible de prendre son destin en main. Les jeunes lecteurs devraient également se sentir proches d'elle, car si elle a du caractère et sait prendre des décisions quand la situation le requiert, elle n'en demeure pas moins très humaine. Comme tout le monde, elle commet des erreurs et peut être aveuglée par les apparences, mais c'est aussi ce qui la fait grandir…
L'autrice nous offre ici une jolie histoire dans laquelle l'amitié a toute son importance tout comme l'amour, un sentiment auquel la princesse s'éveille doucement. Vous savez probablement que la romance et moi, ce n'est pas le grand amour, mais ici, cela ne m'a pas dérangée. D'une part, nous sommes dans un conte, et le genre se prête à merveille à la naissance des premiers amours, et d'autre part, il n'y a rien de mièvre ou de trop appuyé. Au contraire, j'ai trouvé les personnages très touchants dans la découverte de leurs sentiments, et devant ces émotions, parfois confuses, qui peu à peu les gagnent.
En tant qu'adulte, la fin m'a peut-être semblé un peu rapide et facile sans que cela ne soit dérangeant. J'ai d'ailleurs eu l'impression de replonger dans ces contes qui ont bercé mon enfance et dont je ressortais le sourire aux lèvres et le coeur empli de belles émotions. Je ne doute pas que les enfants prennent beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire qui, cerise sur le gâteau, bénéficie de jolies illustrations signées Corentin Lecorsier. En plus du côté esthétique, elles facilitent indéniablement l'immersion dans le récit.
ContesdOcitarina.jpg
Quant à la plume de l'autrice, elle devrait plaire à un large public : des enfants, enchantés par son accessibilité, aux adultes qui savoureront sa poésie et sa fluidité. À cet égard, j'ai particulièrement apprécié les descriptions qui, tout en restant synthétiques, sont pleines de poésie. Elles permettent d'ailleurs, au même titre que les illustrations, de se plonger pleinement dans l'histoire et l'univers qui prend vie sous nos yeux.
Mention spéciale pour un personnage à quatre pattes que j'ai adoré et qui, enfant, m'aurait fait fondre au point de me donner envie de lire et relire le livre. En plus de nous attendrir, ce personnage permet à l'autrice de subtilement inculquer l'amour et le respect des animaux de compagnie, sa maîtresse le traitant avec beaucoup de délicatesse.
En conclusion, grâce à un style tout en finesse qui n'en demeure pas moins très accessible, Zélie Jumel réunit petits et grands lecteurs autour de l'amour des contes, des princesses et des belles histoires d'amour et d'amitié ! Bénéficiant de jolies illustrations et auréolé d'un certain mystère, Conte d'Ocitarina vous réserve un très beau moment de lecture dans la lignée des contes de notre enfance, une pointe de modernité en plus. À lire et à relire seul ou en famille !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesReveriesdIsis
  01 décembre 2019
Dans le cadre d'une masse critique Babelio et des Editions Evidence, j'ai reçu ce roman. le résumé me faisait envie et l'idée de voir ce que donnait une édition adaptée à la dyslexie m'intéressait vraiment, ayant moi-même en cours des élèves dyslexiques.
Conte d'Ocitarina met en scène une jeune princesse de dix-sept ans, Jeanne. Elle mène une belle vie, mais bientôt, des menaces obscurcissent son univers et elle doit affronter un monde cruel, où les courtisans et les personnes l'entourant ne sont pas toujours ce qu'ils semblent être. Alors de choses trappes en faux-semblant, elle devra se frayer un chemin pour conserver ce à quoi elle tient.
Je commencerai par vous parler de la spécificité de cette édition : la police de caractère est assez épaisse, le bas des lettres a un empattement plus important, l'interligne est plus conséquent que sur un roman classique. Il y a donc un vrai confort de lecture, et pour un enfant dyslexique, je pense que cela peut aider à fluidifier la lecture. Malgré tout, quelques détails ont chagriné le professeur de français que je suis. Les âges des personnages sont écrits en nombre et non en toutes lettres, or au quotidien, nous demandons aux enfants de ne pas faire cela. Je trouve que ça les induits en erreur pour la suite, et c'est dommage, à mon sens. de même, il y a quelques structures dans les phrases qui m'ont dérangée parce qu'elles n'étaient pas réellement correctes. Je chipote sans doute un peu, un enfant ne s'en rendra pas compte, mettons ça sur le compte de la déformation professionnelle, mais je ne me vois pas le passer sous silence alors que ça m'a chagrinée. Les illustrations qui fleurissent tout au long du livre sont très agréables et conviennent parfaitement au récit et à la tranche d'âge du public. Cela plaira certainement aux jeunes lecteurs.
Pour ce qui est du récit, l'histoire est intéressante. Il ne s'agit pas vraiment d'un conte de fées, même si certains codes du conte sont repris. le récit transmet une morale et invite les lecteurs à réfléchir au monde qui les entoure, aux êtres et à leurs motivations. L'histoire plaisante permet donc un recul réflexif intéressant. En effet, nous avons ici un vrai récit d'apprentissage. Jeanne apprend à voir au-delà des apparences, en se trompant, elle apprend que la ruse et la duplicité existent en ce monde. Elle fait front avec courage et audace et reste une jolie figure féminine dans un récit pour enfant. J'ai apprécié que cette héroïne soit forte et intrépide.
le roman contient beaucoup de thématiques : l'amitié, l'amour paternel, les amours naissantes, les conspirations de Cour, le mensonge. Il permet donc aux enfants de découvrir plein de choses. Par contre, il est évident qu'un lecteur adulte démasquera bien plus vite le coupable. de même, pour un oeil adulte, la chute du livre semble précipitée et peu crédible : les révélations sur maître Paul, le prince Jack ou encore sur Hector ne m'ont pas toutes séduite. En revanche, je pense qu'un enfant n'aura pas les mêmes réserves et appréciera cette fin. Rien n'est laissé en suspens, tout est explicité, le fourbe est démasqué, puni ; le gentil est récompensé… Nous avons ici un récit qui reste dans le droit fil des contes, avec une fin très morale. C'est peut être le reproche que je ferais au récit, il reste très manichéen, et les nuances sont assez rares. Maintenant, en toute objectivité, c'est souvent le cas dans les récits pour enfants, je ne suis pas certaine qu'il faille en tenir rigueur.
Ainsi, je ne suis pas subjuguée par ce Conte d'Ocitarina mais cela reste une lecture agréable. J'ai de réelles réserves, pour autant, je suis convaincue qu'il a du potentiel et qu'il peut plaire à de jeunes lecteurs. Il contient ce qu'il faut d'héroïsme, d'amitié et d'amour pour capter l'attention.
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Emeraldas
  09 juin 2018
J'ai acheté ce livre au format Kindle sur Amazon déjà parce que l'histoire me plaisait mais aussi car je voulais le lire avec un jeune garçon dyslexique. La couverture est très belle, même si je dois bien avouer que le jeune homme lui ne l'a pas fortement appréciée.
Nous voici donc dans le royaume d'Ocitarina, où la princesse Jeanne (le jeune garçon intervient pour me dire que ça fait pas princesse mais dame âgée), 17ans, s'ennuie. En effet si elle aime son rôle, ses robes faites sur mesure à son goût par son tailleur,… elle cherche l'aventure. Elle aimerait voyager et rêve donc de fuir ce chateau qui est un peu une prison. Il faut dire qu'il ne lui reste que son père, et qu'elle est héritière unique. Un poids lourd sur ses épaules. Et puis… il faudrait qu'elle songe mariage. Tant de choses encore loin de ses pensées d'adolescente. Malheureusement, une menace se profile. On voudrait la tuer, et s'emparer ainsi du royaume de son père. Mais qui ? Pourquoi ? et comment ? La princesse va devoir redoubler de vigilance et apprendre plus vite que les autres jeunes filles de son âge.
Le décor est planté là. Jeanne, notre princesse est coquette, très jolie, pleine de compassion mais assez naïve. Elle a grandit dans du coton et elle va beaucoup évoluer dans ce roman. Son père est très protecteur, il n'a plus qu'elle sur cette terre. Nous rencontrons aussi Maître Paul le nouveau maître tailleur de Jeanne qui ne la laisse pas indifférente. Il a l'air gentil et serviable. Et enfin le sergent Hector Robwood qui va devenir le garde du corps personnel de Jeanne. Il est attentionné, doux et lui aussi va perturber le coeur de la princesse. Amitié ? Amour ? A voir… (comme dirait le jeune garçon lecteur, c'est pas le plus important ça !)
J'ai beaucoup apprécié cette sympathique intrigue dont j'ai malheureusement trouvé trop vite la solution. Bon en même temps c'est destiné à la jeunesse et le jeune en question lui, n'avait rien vu jusqu'à la fin donc le but est atteint. L'auteur accorde histoire d'amitié, valeurs humaine et aventure adaptée aux enfants. Avec du suspens, un méchant, plusieurs candidats à ce poste et une fin qui surprendra donc les lecteurs ! Nous, lecteurs, connaissons des pensées de chacun des personnages, bien que pas toutes, mais nous sommes placés en tant que spectateurs, libres de s'attacher aux personnages. le jeune garçon s'est prit d'affection pour Hector car je cite « il est un peu timide comme moi ».
On trouve dans ce court roman, de très belles illustrations qui aident à la compréhension de l'histoire et « cassent » un peu ces pages pleines de mots qui peuvent effrayer les jeunes lecteurs. Egalement, il y a beaucoup de définitions pour les mots peu communs que l'on rencontre tout au long du roman. On comprend donc pourquoi la lecture est facilitée pour les enfants dyslexiques. le style de l'auteur est facile à suivre, pas de fioritures ou de descriptions à rallonge, on va a l'essentiel tout en préservant tout ce qu'il nous faut pour comprendre, et apprendre plein de choses. Par contre, au niveau âge, je l'aurais classé 10-12ans, voire 9-11ans. Disons que l'intrigue intéressera plus des lecteurs de ces âges là je pense. Après tout dépend de l'enfant.
En résumé, une pépite pour les jeunes qui ont du mal à lire, peut être quelques fautes de syntaxe mais très peu. Je le conseille à tous les parents pour lire avec leurs enfants. (C'est plus pour les filles ajoute mon jeune lecteur). Nous avons passé un super moment avec Jeanne et personnellement je suivrai cet auteur !
Lien : https://refugelitteraire.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Magdalae
  09 décembre 2019

🧚‍♂️ Conte d'Ocitarina de Zélie Jumel et Corentin Lecorsier est un roman jeunesse qui m'a été gracieusement offert par les Editions Évidence grâce à la dernière Masse Critique de Babelio et je leur en remercie ! A noter : ce roman est spécialement adapté aux jeunes lectrices et lecteurs dyslexiques grâce à une police de caractères plus large et une mise en page aérée.
👸 Jeanne est une jeune princesse du royaume d'Ocitarina qui rêve de voyages et d'aventure. Elle ne va pas être déçue quand elle déjoué plusieurs tentatives de meurtre. Un mystérieux prince voisin, le prince Jack, cherche à lui faire peur et à s'emparer du pouvoir. le soir du bal organisé pour son anniversaire, son père est grièvement blessé obligeant la jeune fille à prendre ses responsabilités et à devenir la régente du royaume. La menace devient de plus en plus palpable et bientôt, la confrontation avec son ennemi deviendra inévitable. Aura t-elle lieu pour le bal de Noël ? Jeanne est prête à affronter le prince Jack, aidée par son fidèle garde du corps le sergent Hector Robwood. Elle a invité tous les princes des royaumes voisins pour démasquer le coupable !
⚔️ Ce roman jeunesse est une chouette lecture si on aime les histoires médiévales et la romance. Les adolescentes apprécieront cette lecture où l'héroïne déjoue mille dangers. Si vos enfants sont dyslexiques, ils pourront apprécier leur lecture grâce aux adaptations spécialement conçues pour la dyslexie. Les illustrations de Corentin Lecorsier sont très belles et c'est d'ailleurs ce que j'ai le plus apprécié. L'intrigue reste simple, voire un peu trop simpliste pour moi mais je suis sûre que de jeunes lecteurs seront agréablement conquis ! Ce roman se lit rapidement et, Noël approchant, CONTE D'OCITARINA sera une très bonne idée cadeau pour les adolescents de votre entourage entre 10 et 13 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 juin 2018
Après quelques essais infructueux, un petit bruit se fit entendre et la porte s'ouvrit. Il rangea son couteau et prit sa dague. Il poussa doucement et se retrouva devant un escalier sombre et humide qui montait de manière assez abrupte. Il décida de refermer le battant derrière lui, mais il se priva de lumière par la même occasion. Il voulait arriver calmement. Il préférait l'action silencieuse aux grands mouvements. Et puis, la vie de la princesse était en jeu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 juin 2018
_ Les menaces ne sont plus d'actualité, cette personne cherche à vous assassiner pour prendre le pouvoir sur Ocitarina. Les rumeurs...

_ Ce ne sont que des on-dit, vous n'avez rien de concret, répondit-elle d'un air exaspéré.

_ Votre majesté, nous ne pouvons pas rester sourds face à ces menaces, nous devons faire quelque chose.

_ Nous ne savons pas qui m'attaque, ni pourquoi, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Zélie Jumel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1098 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre