AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070624591
224 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (01/12/2008)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 2073 notes)
Résumé :
Les contes de Beedle le Barde sont les cinq contes de fées qui bercent l'enfance des jeunes sorciers. Chacun de ces contes a sa magie particulière qui enchantera les lecteurs et les fera tour à tour rire ou frissonner.

Les commentaires passionnants et malicieux du professeur Albus Dumbledore qui accompagnent chaque récit seront appréciés des sorciers comme des Moldus. Le professeur y donne de nombreuses clefs et y dévoile, par la même occasion, maint ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (305) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  20 avril 2018
Très court, mais plaisant.
Le sorcier et la marmite sauteuse. (Une marmite héritée force son héritier à aider les moldus).
La fontaine de la bonne fortune. (Où quand l'alliance fait la force).
Le sorcier au coeur velu. (On ne badine pas avec l'amour).
Babbitty Lapina et la souche qui gloussait. (Un roi stupide et une sorcière maligne).
Le conte des trois frères. (On ne présente plus la baguette, la pierre et la cape).
Chacun des six contes est accompagné d'un note de Dumbledore en personne, qui sont au final clairement la partie la plus intéressante de ce petit livre qui n'est ni drôle, ni émouvant, ni épique. Juste un retour dans l'univers magique de l'auteure (à travers les notes, plus que les contes encore une fois).
Une petite bizarrerie agréable à lire...Si vous avez une heure à perdre, ou à gagner, c'est selon, mais pas quelque chose de mémorable ou indispensable à notre culture Potterienne ou même générale.
Commenter  J’apprécie          1024
cicou45
  04 décembre 2020
Ayant déjà lu cet ouvrage mais dans une version différente (bien que le texte lui, demeure inchangé) donc ayant déjà publié une critique dessus (que je me refuse à relire d'ailleurs), je me permets d'ajouter en citation un petit commentaire sur cette présente édition de Gallimard Jeunesse car j'ai repris autant de plaisir que lors de ma première lecture et ai pu découvrir ici de nouvelles illustrations qui ont ravivé mon âme d'enfant mais pas seulement car les contes eux, pour certains, sont bel et bien cruels parfois et les notes explicatives qui les suivent (rédigées en personne par Albus Dulbledore) nous font comprendre que la véritable richesse est bien souvent celle que nous voyons tous les jours et que, ç force, nous finissons par ne plus savoir apprécier à sa juste valeur ! En lisant cet ouvrage, j'ai également appris qu'il était destiné à l'association Lumos qui oeuvre pour que les enfants ne soient plus placés dans des orphelinats mais puissent continuer à vivre chez eux, malgré la précarité de leur foyer et c'est la raison pour laquelle j'ai fait l'acquisition (ainsi que pour mon propre plaisir, je vais arrêter de me chercher des fausses excuses) j'ai également fait l'acquisition des deux derniers ouvrages qui me manquaient à savoir "Les animaux fantastiques - vie et habitat" et "Le Quidditch à travers les âges" que je ne vais pas tarder à lire et "critiquer" je pense ! On a tous un peu besoin de magie, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Foxfire
  04 février 2021
Je n'ai pas encore fini de lire la saga Harry Potter, j'ai lu les 5 premiers tomes. Je prends mon temps, laissant pas mal d'espace entre 2 volets. J'ai eu envie d'une lecture Potterienne sans pour autant me plonger dans un pavé dont Rowling a le secret. du coup, « les contes de Beedle le barde » m'ont tendu les bras et ont constitué un intermède très sympathique.
Les 5 histoires qui constituent le recueil sont des contes d'un joli classicisme. On trouve tout ce qui fait le charme d'un conte classique, une écriture simple, un aspect merveilleux, des personnages archétypaux, une morale pleine de bons sentiments. A ces ingrédients traditionnels, l'auteure ajoute sa petite touche Potterienne qui ajoute à l'intérêt de l'ouvrage. Il est donc question de relations entre sorciers et moldus, il y a des allusions aux baguettes et aux animagus. Si ces contes peuvent se lire sans connaître la saga Harry Potter, les habitués y apprécieront ces références à l'univers qu'ils aiment tant.
Les commentaires de Dumbledore à la fin de chaque conte sont un régal. Il y a là autant d'inventivité que dans les contes eux-mêmes.
J'ai passé un très bon moment avec ce recueil. Je pense que je ne vais pas tarder à poursuivre ma lecture de la saga en m'attaquant au 6ème tome.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Shan_Ze
  22 janvier 2020
J'ai beaucoup aimé les contes de Beedle le barde, ils sont simples mais assez originaux et les commentaires de Dumbledore permet de mettre en avant la portée de chaque conte. J'ai bien ri sur le désir d'une sorcière d'avoir des contes guimauves à souhait. Il y a souvent une opposition entre sorciers et moldus dans ces histoires mais on a une conclusion qui montre que l'entente entre les deux est souhaitable... le conte que j'ai préféré : celui de Babbitty Lapina. le conte du sorcier au coeur velu demande un coeur plus accroché. On retrouve bien entendu le conte des trois frères mais il n'y a pas de différences avec celui abordé dans le dernier tome de la série Harry Potter (Harry Potter et les reliques de la mort).
Un recueil, ma foi, fort sympathique ! Je ne suis pas mécontente de rester dans l'univers des sorciers.
Commenter  J’apprécie          420
kllouche
  26 février 2012
Replonger dans l'univers de J.K. Rowling m'a fait un bien fou. Entre cette lecture et l'annonce de la publication dans l'année de son prochain roman pour adulte, je suis heureuse pour six mois. :lol :
Le livre en lui-même est magnifique. La couverture bleue avec des dessins en relief est très recherchée. Les petits dessins de la main de l'auteur qui agrémentent les contes sont très beaux. le fait que le tout soit très enfantin m'a beaucoup plu. Ca va avec le thème du livre. Et j'avais l'impression de redécouvrir l'univers d'Harry Potter.
Les histoires en elles-mêmes sont inattendues. Beaucoup plus violentes et choquantes que ce à quoi je m'attendais.
Tout d'abord, le conte des Trois Frères est en tout point semblable à celui du livre et du film des reliques de la mort. Pas de surprise de ce côté-là.
Le Sorcier et la Marmite sauteuse est moralisateur à souhait mais reste un peu drôle parce qu'elle finit bien.
Le Sorcier au coeur velu est peut-être le plus horrible des contes. Je doute effectivement que les parents racontés ça à leurs chérubins. Ca peut faire penser à Roméo et Juliette de loin mais en nettement plus gore.
Babitty Lapina et la souche qui gloussait est aussi très moralisateur mais je l'ai trouvé sympathique. C'est une belle façon de faire comprendre aux petits sorciers que rien ne peut faire revenir les morts. Je pense que celui-ci, je le raconterai un jour à mes enfants.
La Fontaine de la Bonne Fortune est celui que j'ai trouvé le moins marquant. Il inclut un moldu, ce qui n'est pas mal pour lutter contre l'antisémitisme sorcier. Il montre que bien des problèmes peuvent être résolus sans l'aide de la magie. Celui-ci aussi je le raconterai à mes enfants parce qu'il n'est pas trop choquant même s'il se base sur les malheurs des gens.
Mon plus grand regret provient des commentaires d'Albus Dumbledore. Je les ai trouvés ennuyeux. J'aurai bien aimé qu'ils soient agrémentés de notes personnelles d'Hermione Granger comme ce fut le cas dans les animaux fantastiques et le quidditch à travers les âges. Et surtout : pas de dessin des reliques de la mort ? C'est quoi ce délire ?
Cette fois-ci, c'est définitif. J'ai écoulé toutes les lectures possibles autour d'Harry Potter. Heureusement, Pottermore, Poudlard.org et UHP sont encore là pour me faire rêver.
Et le miracle de l'année est advenu. Un nouveau livre de la main de J.K. Rowling va sortir. Viiiiiiiiiiiiiiiiite !!!!!!!!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330

Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
AelinelAelinel   22 septembre 2018
Plus d’un parent a exigé le retrait de ce conte de la bibliothèque de Poudlard. (…) Mr Malefoy a formulé sa demande d’interdiction du conte en écrivant :

« Toute oeuvre de fiction ou pas, qui fait état de croisements entre des sorciers et des Moldus devrait être bannie des rayons de Poudlard. Je ne souhaite pas que mon fils subisse des influences pouvant l’amener à souiller la pureté de son sang à travers la lecture d’histoires qui encouragent un mariage sorcier-moldu. »

Mon refus d’enlever le livre de la bibliothèque fut approuvé par une majorité des membres du conseil d’administration. J’ai répondu à Mr Malefoy en lui expliquant ma décision :

« Les soi-disant famille de sang pur ne maintiennent leur prétendue pureté qu’en supprimant de leurs arbres généalogiques les Moldus ou nés-Moldus, ou en mentant sur leurs origines. Ils tentent ensuite d’imposer leur hypocrisie aux autres en nous demandant d’interdire des œuvres qui traitent de vérités qu’eux-mêmes cherchent à nier. Il n’existe pas de sorcière ou de sorcier dont le sang n’ait pas été mélangé avec celui de Moldus et je considère donc comme à la fois illogique et immoral de retirer du domaine de connaissance de nos élèves des livres qui abordent le sujet. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gteisseire2gteisseire2   13 janvier 2011
Les sorciers n'ont toujours pas trouvé une manière de réunir le corps et l'âme après la mort. Ainsi que l'éminent philosophe de la sorcellerie, Bertrand de Pensées-Profondes l'a écrit dans sa très estimée Étude sur la possibilité d'inverser les effets réels et métaphysiques de la mort naturelle, concernant en particulier la réintégration de l'essence et de la matière : "Laissez tomber. On n'y arrivera jamais."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
fnitterfnitter   21 avril 2018
Ne touche aux plus profonds mystères – la source de la vie, l’essence de soi – que si tu es préparé à en subir les conséquences les plus extrêmes et les plus redoutables.
Commenter  J’apprécie          470
fnitterfnitter   21 avril 2018
Cet échange a marqué le début de la longue campagne que Mr Malefoy a menée pour me destituer de mon poste de directeur de Poudlard et de celle que j’ai moi-même entreprise pour mettre un terme à sa position de Mangemort favori de Lord Voldemort.
Commenter  J’apprécie          290
LydiaBLydiaB   03 décembre 2010
Il m’apparaît que la morale de cette histoire est que les efforts de l’homme pour arrêter ou retarder la Mort sont voués à l’échec. Seul le troisième frère dans l’histoire (le plus jeune mais le plus sage) comprend qu’il a déjà échappé une fois à la Mort et que le mieux qu’il puisse faire est retarder l’heure de leur prochaine rencontre. Ce jeune cadet est conscient que, même s’ils ridiculisent tous la Mort (comme son premier frère, qui utilisa la violence ou le deuxième, qui joua avec le mystérieux art de la nécromancie), il se retrouve finalement face à un adversaire qu’il ne sait pas comment vaincre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Videos de J. K. Rowling (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J. K. Rowling
Un interview de J.K. Rowling sur Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald ( 2018 ). Cette vidéo est en VOSTFR.
autres livres classés : contesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Contes de Beedle le Barde

Combien y a t-il de contes?

6
5
4
8

7 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Les contes de Beedle le barde de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre

.. ..