AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280285674
544 pages
Éditeur : Harlequin (01/12/2012)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Allie est une rebelle, une « non-enregistrée ». Elle méprise les «larbins» ces êtres humains qui se sont laissé réduire à l’état de bétail par les vampires devenus les maîtres du monde, et se bat pour vivre libre, dans la clandestinité. Mais, une nuit, alors qu’elle part chasser sa nourriture, sa vie bascule : elle est attaquée par des enragés et, quand elle reprend miraculeusement conscience, c’est pour s’apercevoir qu’un vampire la tient à sa merci. Un vampire qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
Bibliolibra
  08 décembre 2012
Car si j'avais pu, une sixième étoile n'aurait pas été des moindre à mon sens!
Une littérature mordante qui m'a littéralement mordue de la première jusqu'à la dernière page! Une morsure littéraire qui m'a conquise et m'a fait découvrir un univers de désolation et de catastrophe qui m'a comblée.
Julie Kagawa a su détourner certaines de mes idées préconçues pour m'embarquer dans un genre que je connaissais finalement très peu et que je suis très heureuse d'avoir découvert. J'ai été délicieusement surprise de l'histoire et de son exploitation.
Nouvelle, rafraichissante, hors des sentiers battus, l'auteure, en s'attaquant au thème des vampires, est plutôt courageuse: elle se lance dans un défi où moult autres écrivains ont tenté leur chance et peu ont réussi à sortir du schéma classique fidèlement représenté par Twilight.
Certes, on est bien loin du Dracula de Stocker, mais la narration est agréable et favorise l'intégration du lecteur à ce paysage chaotique et cette ambiance lugubre.
En ce qui me concerne j'ai adhéré des premières lignes jusqu'aux derniers mots... Plus qu'un coup de coeur, un coup de tonnerre qui maintenant qu'il est passé me laisse tout de même un peu frustrée (je veux la suite! Là! Maintenant! Tout de suite!!!)
Adultes, adolescents, préadolescents...
Fan de Fantasy, SF...
Amoureux d'autres mondes fantasmagoriques, sombres, glauques...
Nombreux sont les publics auxquels s'adresse la lecture de ce roman.
Une aventure noire vêtue de chaires en décomposition, d'ombres sanglantes et de héros perdus. Des sentiments, du partage, de la solidarité, de l'espoir voilés du linceul morbide et opaque d'un monde en perdition de toute humanité. Blood of Eden tome 1 est une véritable révélation. Une révélation permise par les éditions Harlequin et Babelio que je remercie gracieusement.
A quand la suite???
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Lire-une-passion
  03 septembre 2013
« Je suis une immortelle » nous fait passer par différentes sensations : mépris, colère, tristesse, boule au ventre, rire mais le sentiment qui ressort le plus de cette lecture est la frustration. Je crois que c'est la première fois que je lis un roman où je suis frustrée du début à la fin au point de vouloir savoir si l'auteure est sadique jusqu'au bout. Eh bien je vous le confirme : Julie Kagawa est sadique ! Mais d'un sadisme bon, dans le sens où l'on veut en savoir plus, où l'on veut continuer notre lecture coûte que coûte, où l'on veut suivre chacun des personnages parce qu'on s'attache à eux très vite. Bref, sans s'en rendre compte, cette lecture est addictive à sa manière. Ce n'est pas un coup de coeur pour moi, mais une très belle découverte qui me donne envie de poursuivre l'aventure !
La bordure : c'est là que vive Allie et ses amis, des non-enregistrés. Dans cette ville, les vampires sont au pouvoir. Chaque humain se doit de s'enregistrer afin de donner leur sang de temps en temps. Mais quelques personnes rebelles en ont décidé autrement. Ce qui est le cas de Allie et de sa troupe. Ils vivent reclus et sous la menace constante de se faire attraper par les vampires et de se faire tuer. Car oui, les non-enregistrés, les suceurs de sang n'ont aucun pitié. Ils les brûlent sur un bûcher, pour faire comprendre au reste des rebelles ce qui les attend s'ils sont attrapés. Pour les vampires, il sont comme des rats : ils infestent tout ce qu'ils touchent.
J'ai de suite aimé le caractère d'Allie : persévérante, forte, pas geignarde et qui sait ce qu'elle veut. Elle a un caractère fort qui lui permet de survivre assez longtemps pour ne pas se faire attraper par ceux qu'elle déteste. Mais tout va basculer un jour où, en compagnie de ses amis, elle se retrouvera face à une horde d'enragés. Ces derniers, nous ne savons pas trop d'où ils viennent, ni pourquoi ils sont comme cela. Mais ils tuent et sentent très vite la présence d'humains. Lors de cette attaque, Allie va se faire mordre et un vampire va venir la sauver. C'est alors qu'il va lui faire un ultimatum : soit il la transforme, soit elle meurt. Même si elle déteste au plus profond d'elle-même les vampires, elle souhaite vivre à tout prix.
C'est à partir de là que tout commence. Elle apprendra à devenir vampire, à vivre vampire, à se nourrir comme un vampire. Bien qu'elle déteste sa position, elle devra faire avec ou sinon elle n'ira pas bien loin. Évidemment, l'auteure a décidé de mener nos émotions à rude épreuve et ne s'arrêtera donc pas là. Pendant cette seconde partie du roman, Allie apprendra tout ce qu'elle doit savoir sur sa nouvelle vie, mais malheureusement, son entraînement va être écourté et elle va devoir fuir son mentor et le laisser là où il se trouve, et autant dire, pas dans une position très confortable.
La troisième partie est pour moi de loin la meilleure ! Au fil du récit, on voit que Allie grandit, sait prendre les décisions qui lui permettront de survivre et que malgré le fait que son mentor lui dise qu'il est impossible de vivre avec des humains en étant vampire, elle y parviendra quand même. Elle fera donc la rencontre, pour les principaux, de Ruth, une fille impossible, irritante, méchante et prête à tout pour la faire partir du groupe, Caleb, le petit frère de Ruth, qui l'aimera tout de suite et auquel, nous lecteurs, on s'attache immédiatement, Zeke, le sous-chef de l'équipe, qui créera un lien fort avec Allie, sans se douter de ce qu'elle est vraiment et Jeb, dit Jebbadiah, le chef du groupe, le plus âgé, l'adulte qui a des convictions bien différentes d'Allie, mais qui reste tout de même impartial dans certaines situations.
Je me suis attachée à chacun d'eux, même si celle qui m'énervait le plus restait Ruth. du début à la fin elle m'a irritée, au point que je voulais la faire disparaître moi-même. L'univers qu'a crée l'auteur est complet, recherché, intéressant, addictif, rempli de secrets que l'on découvre peu à peu. Elle a crée un monde qui sort de l'ordinaire, on en apprend plus sur les enragés et on se rend compte qu'ils ne sont pas si anodins que cela au fil du temps. On comprend mieux pourquoi ils sont comme ça, comment ils le sont devenus. Bref, Julie Kagawa a mené d'une main de maître ce tome 1. pour un opus qui explique tout des bases à la vie que tous mène, j'ai trouvé qu'il était plein d'action, de doute, qu'elle prenait vraiment le temps de tout expliquer et qu'il n'y avait pas un seul moment de creux où l'on s'ennuyait.
Ce livre n'est pas un coup de coeur, parce que la fin du roman j'ai eu du mal à m'imaginer les lieux quand ils étaient en compagnie de Jackal. Tout le reste du récit, je voyais très bien les lieux, les gens, à tel point que je m'y croyais. Tandis que là, impossible de mettre une image sur ce qu'elle décrivait et j'avoue que ça m'a gênée lors de ma lecture. Mais c'est le seul point négatif que je retire de ce roman parce que le reste était très bien expliqué. J'aime de plus en plus la narration à la première personne et là, l'auteure a vraiment bien su faire passer les émotions et ce que ressentait Allie tout le long du récit. J'ai eu la boule au ventre bien des fois, car Julie Gakawa n'hésite pas à tuer certains des personnages alors qu'on était attachés à eux.
En résumé, un premier tome très prenant, frustrant, recherché, complet. de l'action à chaque page, des rebondissements qui rehaussent encore plus le récit, des personnages attrayants, sensés, qui prennent les bonnes décisions. Un personnage principal adulte, malgré son âge. Qui souffre beaucoup mais qui ne s'en plaint pas. Un lieu post-apocalyptique très bien mené, expliqué à tel point qu'on se croirait à la place des personnages. Un mythe de vampires très bien introduit et qui ne lasse pas le lecteur, ce qui est très appréciable pour moi qui me lasse de ce thème. Bref, un premier tome qui m'a conquise et dont j'ai envie de savoir la suite. Je ressors vraiment frustrée de cette fin car l'auteure a bien joué avec mes nerfs et je la félicite pour cela !
Justine P.
« — Tu es au courant qu'ils vont vouloir nous tuer, s'ils nous trouvent ici ?
Il opina du chef.
— J'y compte bien.
— Tu es aussi au courant qu'ils mangent les gens, n'est-ce pas ?
Kanin s'arrêta et plongea ses yeux noirs dans les miens.
— Absolument. Sauf que maintenant, toi aussi.
Un léger haut-le-coeur m'envahit. Ah oui, c'est vrai... »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Melisende
  23 juillet 2013
En ouvrant ce premier tome, j'étais sceptique. Encore une histoire de vampires pour la jeunesse, encore une super-héroïne qui allait tout réussir haut la main et tomber follement amoureuse d'un bad boy insipide… et bien non !
Des vampires il y en a, c'est vrai, mais ils sont bien loin de l'image « glamour » qu'on tente de leur donner ces derniers temps ; l'héroïne surprend par sa maturité et son aventure ; la romance garde des proportions tout à fait respectables et surtout, le monde proposé tient la route ! Ce qui devient assez rare en littérature young adult imaginaire et mérite donc d'être noté. Un intéressant croisement entre Je suis une légende, La Route et 28 jours plus tard !
Ce que je retiens surtout de ma lecture et ce qui me semble être l'élément le plus intéressant de celle-ci, c'est son contexte. le lecteur est en effet plongé dans un monde post-apocalyptique où les vampires ont pris le pouvoir.
Les villes sont les lieux de prédilection des créatures aux dents longues qui, par prévoyance, invitent tous les humains enregistrés à y vivre. Un garde-manger à proximité. Autour de ce noyau de « nantis » vivent les non-enregistrés, les humains qui n'acceptent pas de servir de banque alimentaire. Mais la vie est dure pour eux : accès à aucune nourriture et aucune facilité. La survie est rude, les estomacs rarement remplis, les guerres de territoire fréquentes. Et à la périphérie, à l'extérieur des clôtures constamment gardées, c'est la nature. A l'abandon, la végétation a repris ses droits sur les routes, les anciens villages et tout ce qui marquait alors le passage des humains. Mais les arbres et les animaux ne sont pas les seuls habitants de ces paysages sauvages et abandonnés… les enragés veillent au grain et ne fait qu'une bouchée de vous si vous croisez leur chemin, la nuit tombée.
Dans cette société où l'humain n'est plus qu'un esclave, c'est l'animalité de chacun qui ressort. Les enfants n'apprennent plus à lire et à écrire (de toute façon les livres ont été interdits et détruits par les vampires), l'espoir du lendemain n'est plus de mise, seule la survie et la perspective du prochain repas importent.
Malgré ce climat de désespoir, Allison - surnommée constamment Allie - 17 ans, n'a pas oublié les leçons de sa défunte mère et compte bien utiliser son savoir pour faire changer les choses. Parce que si les humains apprennent comment était la vie avant (grâce aux livres par exemple), ils auront peut-être envie de retourner la situation et de se battre pour détruire ces monstres de vampires ?
Oui mais voilà… ses projets d'avenir s'éteignent avec Allie lorsqu'elle tombe sur une bande d'enragés qui tentent de la tuer. Un vampire passe alors par là, se débarrasse des créatures et propose un choix cornélien à la jeune fille : la mort définitive ou la renaissance en tant que créature de la nuit ? Malgré ses convictions profondes, Allie n'est plus sûre que d'une seule chose : elle veut « vivre »… et elle va se rendre compte, dès son réveil, qu'un vampire est un être encore plus monstrueux que ce qu'elle imaginait… sauf que dorénavant, elle va devoir vivre avec cette part d'elle et apprendre à contrôler la Bête qui sommeille en elle.
Allie est une héroïne que j'ai beaucoup aimé suivre. de l'humaine rebelle aux idées reçues à la vampire affirmée, elle évolue beaucoup mais de façon très naturelle. Ce n'est pas spectaculaire, c'est crédible et vraiment bien maitrisé. J'ai aimé la réflexion qui court tout au long du texte : derrière le monstre sanguinaire qui doit se nourrir d'êtres humains, peut-il y avoir une âme ? Allie tente de combattre ses pulsions coûte que coûte mais peut-être vaut-il mieux apprendre à vivre avec cette part de sa personnalité plutôt qu'essayer de l'oublier ? Faut-il qu'elle vive seule loin de toute forme de vie ? Car qu'en est-il des autres, des humains qui l'entourent ? Ils auront peur d'elle et la détesteront quand ils sauront et c'est bien normal mais pourtant… ne réussiront-ils pas à apercevoir la lueur d'humanité qui persiste en elle ?
Pendant ce tome - plus ou moins partagé en trois parties -, la jeune fille croise de nombreux personnages qui la soutiennent, la trahissent, arrivent à l'apprécier puis la détestent… Elle doit s'adapter à sa nouvelle nature mais également à ce qu'elle implique dans ses relations avec les autres.
Les relations, parlons-en. Si les vampires sont considérés comme des monstres sans coeur, les humains font parfois preuve de beaucoup plus de cruauté envers Allie malgré tout ce qu'elle a pu faire auparavant pour eux. Je pense notamment au garçon qu'elle a protégé pendant des années et que l'on découvre au début de l'histoire ou, plus tard, Zeke, l'un des héros masculins de ce premier tome. Celui-ci arrive dans la deuxième moitié du texte et prend vite de l'ampleur. J'ai beaucoup aimé sa personnalité, là aussi plutôt crédible et évoluant naturellement. Et si j'avais peur d'une romance niaise et insipide, j'ai été relativement surprise par ce que nous propose Julie Kagawa. Encore une fois, la relation qui se noue entre les deux personnages est vraisemblable et surtout, elle ne prend pas toute la place et reste au contraire au second plan. Ouf !
Les autres personnages, plus secondaires, occupent tous une place et un rôle à ne pas sous-estimer. Ayant tous une importance à un moment ou à un autre de l'histoire, on finit par s'attacher plus ou moins à eux ou au moins, à prendre plaisir à les voir intervenir. Certains peuvent paraître un peu clichés de prime abord mais en creusant un peu… je n'en dis pas plus !
Cette histoire s'est révélée beaucoup plus sombre et grave que je l'imaginais en apercevant l'illustration de couverture. Certaines scènes sont assez dures et l'ensemble n'est pas des plus festifs. Entre les paysages (et les réflexions) dignes de la Route lorsqu'Allie part en road-trip solitaire, et les scènes cauchemardesques à la 28 jours plus tard lorsque les enragés la débusque et lui courent après au milieu de la nuit (d'ailleurs, l'angoisse attenante à la nature est vraiment très bien retranscrite et les scènes du bunker dans les premiers chapitres sont vraiment excellentes !) ; on est bien loin d'une lecture Bisounours ! Ajoutez ensuite à cela un côté un peu scientifique à la Je suis une légende pour expliquer la création et la propagation des enragés et vous comprenez que c'est sur des bases solides et vraiment intelligentes que se déroule ce premier tome.
Et même si plusieurs réponses à nos questions sont données à la fin de ce premier opus, d'autres restent en suspens (notamment au sujet de Kanin, le mentor de notre héroïne) et poussent à attendre la suite impatiemment. Suite qui sera vite publiée, je l'espère et qui sera à la hauteur de ce commencement.
Je n'ai rien dit sur le style de Julie Kagawa (ou plutôt sur la traduction) puisque je n'ai rien relevé de vraiment particulier. Comme je le disais juste au dessus, l'auteure nous offre des passages angoissants (avec les enragés) qui m'ont fait sursauter plus d'une fois ou un climat très étouffant avec des décors dignes d'un monde post-apocalyptique. Grâce à la narration à la première personne du singulier, il est encore plus facile de s'attacher à Allie et de ressentir les choses avec elle. Ses doutes, sensations et sentiments sont parfaitement retranscrits ; je m'y serais crue !
C'est donc avec un avis très positif que j'ai refermé Je suis une immortelle, premier tome d'une saga qui semble se construire sur des bases solides et particulièrement intéressantes. Un cap est franchi lors du dénouement de cet opus… il me tarde donc de découvrir ce que nous réserve l'héroïne par la suite.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Syl
  11 décembre 2012
Soixante ans après l'épidémie,
Les larbins traquent les renégats. Les pendaisons se font dans les entrepôts désaffectés de la cité. Exécutions publiques, elles sont la réponse à la moindre incartade rebelle manifestée par les non-enregistrés. Monde survivant après une épidémie, les humains sont des sources de sang pour les vampires qui règnent sur les ruines de notre civilisation. Les cités sont des prisons, les banlieues des enfers. La société se divise ainsi…
- les vampires, éternels, ils n'ont pas succombé au fléau et ont le pouvoir,
- les marqués, humains qui servent de « bétail », tatoués, enregistrés, larbins, ils donnent leur dîme en sang pour pouvoir survivre et obtenir des tickets-repas,
- les non-enregistrés, ceux qui refusent d'être marqués et qui subsistent difficilement,
- les enragés, des morts-vivants qui sortent la nuit en quête de chair, toujours affamés et très violents.
Allie ne veut pas être marquée et se tient sous la protection de Lucas le chef de leur bande. Dans une vieille école délabrée, elle loge dans une classe et garde précieusement cachés quelques livres qu'elle a réussi à sauver. Elle connait le danger qui la menace en bravant l'interdit. Si les livres sont prohibés, ils la projettent dans un passé heureux du temps où sa mère lui lisait des histoires. du peuple Bordurien, en bordure de la cité intérieure, elle s'aventure parfois derrière le haut mur qui les protège des enragés, 10 mètres de haut, 2 mètres d'épaisseur, à la recherche de nourriture ou de petits conforts qu'elle pourrait troquer. Les secteurs qui morcellent New Covington sont des guets-apens pour toute personne, qu'elle soit vaillante ou lâche. La moindre miette est un festin… et la faim fait commettre les pires bassesses ; trahisons, vols, meurtres.
Alors que le désespoir atteint les dernières limites, Allie décide courageusement de passer le mur… et les conséquences seront malheureuses.
« Mourir… ou accepter d'être mordue… Face au marché qu'on lui met en main, Allie prend une décision secrète : devenir un monstre, oui… mais pour mettre ses nouveaux pouvoirs de guerrière au service de son camp, l'Humanité. »
Kanin, un maître vampire mystérieux, lui ouvre les portes de l'immortalité et les clefs pour combattre la fatalité.
Si le décor dantesque ressemble à d'autres lectures (La forêt des damnés), on se laisse vite fasciner par l'ambiance, l'action, les sentiments et les personnages.
Allie est une jeune fille forte, solidaire et protectrice. L'auteur l'anoblit d'une belle conscience. Ce premier tome la voit évoluer, de sa stature d'humaine à celle d'un vampire. La métamorphose ne se fait pas sans douleur et sans compromis.
L'histoire qui se tisse est complexe et prenante. Après avoir créé une atmosphère digne de la série Mad Max, inquiétante et terrifiante, l'auteur oriente l'action vers l'origine du « mal », la recherche d'un antidote et la quête d'un Eden, image biblique de la caravane qui chemine vers la terre promise.
J'ai été surprise agréablement par cette lecture. Très prometteuse, elle attend avec impatience sa suite ! Je vous la recommande ++, vous ne serez pas déçu.
J'ai bien été inspirée de la cocher lors des choix de Masse Critique, car j'ai découvert ce livre par l'intermédiaire de Babelio.
Je remercie les Editions Harlequin, Darkiss, et Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FadaOfBooks
  12 février 2013
J'ai connu Julie Kagawa à travers sa série « Les royaumes invisibles », enfin connaître est un bien grand mot puisque je n'ai lu que le tome 1 ^^ Disons simplement que je l'ai découverte ^^ J'avais bien aimé l'histoire même si ce premier tome n'atteignait pas des sommets. Je savais tout de même qu'en commençant « Je suis une immortelle », j'allais retrouver une plume que j'appréciais. de plus, vu le résumé et les avis positifs le concernant, il y avait que très peu de chance que je passe un mauvais moment. Et, comme je l'ai prédis, j'ai énormément apprécié ma lecture, plus que je ne l'imaginais. le roman est d'ailleurs un petit coup de coeur à mes yeux, j'ai passé un excellent moment en sa compagnie !
Julie Kagawa fait fort avec ce roman car elle mélange deux genres que j'adule tout particulièrement : le fantastique et la dystopie. Elle part du principe que le monde « normal » était peuplé d'humains et de vampires et, qu'après un événement particulier, il s'est transformé en un univers dévasté.
Cet « événement » est ici la propagation d'une maladie appelée « Poumon Rouge ». On on en sait que très peu sur cette maladie (son origine notamment), j'espère que l'on en apprendra plus dans le second tome. Cependant, tout le reste de l'univers de l'auteure est très bien expliqué ! J'ai adoré en apprendre plus sur ce dernier, je vais essayer d'en dire le minimum pour vous laisser l'occasion de le découvrir par vous-même.
Nous suivons Allie, une jeune fille de 17 ans, qui vit dans la rue avec 3 autres camarades. Ensemble, ils survivent tant bien que mal dans cet univers contrôlé par les vampires. Ayant refusé de servir de repas gratuit pour vampire, Allie ne dispose d'aucune aide pour se loger, se nourrir, s'habiller… Elle vit telle une vagabonde en évitant sans cesse de tomber sur les vampires à la tombée de la nuit. Mais un soir, Allie va se retrouver dans une situation sans issue…mourir ou se transformer en vampire, créature que la jeune fille déteste depuis son plus jeune âge ? Allie va devoir faire un choix cornélien qui la poussera à vivre dans le secret et à se battre pour les raisons qui lui semble les plus justes.
J'ai adoré le personnage d'Allie et vivre l'aventure à ses côtés fut un réel plaisir. Elle est sans cesse confrontée aux dures réalités de sa condition, elle fait donc preuve de courage à bien des égards et son mental est également de taille ! Nous faisons sa connaissance lorsqu'elle est encore humaine. Nous découvrons alors une jeune fille dégourdie, mature, réfléchie, courageuse, loyale et dont la volonté de vivre est stupéfiante. Il faut en avoir du cran pour vivre dans l'univers apocalyptique que nous dépeint Julie Kagawa !
Après son choix, Allie reste égale à elle-même et apprend à vivre avec ses nouvelles facultés tout en en gardant une part de son humanité. La jeune fille est réfléchie et attentionnée et sait prendre soin des gens qui l'entourent. Elle fait parfois des erreurs et les assume, Allie n'est donc pas du genre à se lamenter 3000 ans sur son sort, elle avance, quoi qu'il en soit. Toutes ses pensées et ses émotions sont cohérentes, vraisemblables. Elle n'est ni impulsive, ni incertaine, et tout ce qu'elle pense et ressent est donc réaliste. Ce n'est pas le genre de fille à tomber amoureuse en deux secondes juste parce qu'un garçon est trop beau, ni à être trop colérique ou trop ceci ou trop cela…c'est un personnage qui fait « vraie ». Bref, tout ça pour dire que j'ai vraiment beaucoup aimé le personnage d'Allie, elle n'est pas parfaite, elle est simplement elle et cela la rend très attachante.
Les nombreux personnages secondaires qui entourent la jeune fille sont tous bien fouillés. Ils sont chacun à leur manière attachants ou détestables. Ils marquent le récit et nos esprits, par leur présence, leurs dires, leur bravoure ou leurs actes. J'ai vraiment hâte d'en apprendre plus sur certains !
« Je suis une immortelle » est divisé en plusieurs parties, quatre si mes souvenirs sont bons. Chacune de ces parties apportent sont lot d'informations sur l'univers et fait avancer l'intrigue à sa manière. J'ai bien apprécié que l'auteure nous parle d'Allie humaine car cela permet de bien appréhender l'univers et les conditions de vie des humains qui ont refusé de servir de nourriture pour vampire. Puis, quand Allie fait son choix, nous entrons dans la tête de l'autre espèce qui vit sur terre, les vampires. Ces deux « états » permettent aux lecteurs de connaître chaque espèce et les épreuves auxquelles chacune est confrontée. On comprend les enjeux des deux côtés et le dilemme auquel le monde est confronté. On aimerait bien pouvoir claquer des doigts et tout remettre en ordre dans cet univers sombre mais au fil du livre, on comprend les complexités de la situation et ce n'est franchement pas simple !
L'univers de l'auteure est original et très intéressant. A travers son récit, on ressent bien que Julie Kagawa a pensé aux moindres détails, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs ! L'atmosphère est sombre et angoissante, la peur nous prend aux tripes lors des scènes sous tension. Pour ma part, j'ai vraiment vécu l'aventure à fond aux côtés des personnages ! J'ai eu l'impression de lire un roman complet, aucun manque n'est ressenti quand on lit ce livre, tous les détails sont là, toutes les scènes sont abordées avec tact et l'auteure passe le temps nécessaire sur chacune d'entre elles. J'ai vraiment beaucoup apprécié cela, rien n'est survolé, ce roman est vraiment bien approfondi !
L'écriture de l'auteure est très agréable. Fluide, elle nous emporte avec une facilité déconcertante dans l'univers créé. Un véritable travail est réalisé sur chaque moment du livre, chaque personnage est travaillé en profondeur & les descriptions et les dialogues nous font ressentir le décor et l'ambiance de ce monde post-apocalyptique. L'auteure sait nous surprendre avec son écriture à la fois percutante et envoutante.
J'ai vraiment été conquise par ce roman. Tout son contenu m'a plu ! J'avais hâte chaque soir de retrouver Allie et ses aventures. Désormais, j'ai hâte d'avoir le tome 2 entre mes mains et de savoir où l'auteure compte nous mener. Franchement je conseille ce roman à tous les fans de fantastique et de dystopie, vous allez adorer !
Lien : http://fadaofbooks.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
cho0kettecho0kette   04 janvier 2013
- Qu’est-ce que tu me fais ? murmura-t-il alors que sa main glissait de mon cou à ma clavicule.
J’aurais été incapable de répondre, quand bien même j’aurais su quoi lui dire.
- Tu fais vaciller toutes mes certitudes, tout ce que je sais. Les vérités auxquelles je crois depuis que je suis gamin.
Il soupira, et je sentis qu’un frisson le parcourait, mais il ne retira pas sa main.
- Qu’est-ce que j’ai ? marmonna-t-il d’une voix sourde où perçait l’angoisse. Je ne devrais pas ressentir tout ça. Pas pour un…
Il n’acheva pas sa phrase, mais le mot resta suspendu entre nous, brutal et douloureux. Je sentais qu’il luttait contre lui-même, qu’il essayait de trouver la volonté de s’émanciper, peut-être même de faire exactement le contraire de tout ce qu’on lui avait inculqué. Je crevais d’envie de me pencher pour répondre à son contact, mais je craignais qu’il ne recule alors, et que la magie du moment ne disparaisse. Je demeurai donc immobile, muette et passive, le laissant décider de la suite. Le silence s’installa entre nous, mais ses mains douces ne quittèrent pas mon visage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RhiaRhia   23 novembre 2012
Les gardes étaient sans pitié avec les "rats" comme nous. Et comme nous "n'existions pas", certains se croyaient même en droit de faire tout et n'importe quoi avec nous, comme nous passer à tabac, s'entraîner au tir et d'autres choses encore. J'en ai vu suffisamment de mes propres yeux pour savoir que c'est vrai. Il était presque préférable de se faire prendre par les vampires. avec eux on s'avait à quoi s'attendre : ils se repaissaient de votre sang et vous laissent mourir. Les humains, eux, étaient capables de bien pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cho0kettecho0kette   04 janvier 2013
- Bravo, le grand chasseur ! raillai-je tandis que nous nous glissions par la porte de derrière pour nous enfuir dans la cour. On garde son sang-froid devant une bande d’enragés ou un sanglier féroce, et on se débine devant une vieille dame !
- Une terrible vieille dame, corrigea-t-il, visiblement soulagé d’être sorti. Tu n’as pas entendu ce qu’elle m’a dit quand je me suis levé : « Tu es tellement mignon que je pourrais te mettre dans une de mes tartes. » Tu as déjà entendu un truc plus effrayant, toi ?
Sa voix monta de plusieurs octaves et se fit chevrotante :
- Aujourd’hui, pour le dessert, nous avons de la tarte aux pommes, de la tarte aux myrtilles, et de la tarte à l’Ezekiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
merryfantasymerryfantasy   17 juin 2013
C'est exactement la raison pour laquelle je t'ai demandé d'oublier ta vie d'humaine. Ces gens que tu connaissais avant ta transformation vont continuer à vivre, à survivre sans toi. Tu es un monstre pour eux, maintenant, et ils ne pourront jamais te reprendre dans leurs rangs. Ils ne peuvent pas t'accepter simplement en souvenir de ce que tu étais autrefois.
Commenter  J’apprécie          60
Cookies72Cookies72   19 juin 2013
Les battements de son coeur s'accélérèrent. Et en moi, la faim se réveilla, toujours avide, mais curieusement, cette fois je pouvais l'ignorer. Je ne pensais pas au sang qui courait sous sa peau. Je ne pensais pas aux battements de son coeur, à son contact physique ou au pouls battant dans sa gorge. Je ne pensais qu'à lui.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Julie Kagawa (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie Kagawa
The price of freedom is everything in SOLDIER, the next thrilling novel in THE TALON SAGA from the limitless imagination of Julie Kagawa, New York Times bestselling author of THE IRON FEY series. Available April 26, 2016 from Harlequin TEEN.
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1779 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre

.. ..