AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359880829
Éditeur : Scala (21/02/2013)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Un jeune Russe, Anton Pavlovitch Levitzky, est envoyé à Paris par l'impératrice Catherine II pour rapporter un tableau commandé à Chardin, grâce à son ami Diderot. Arrivé en janvier 1767, il va prolonger son séjour pendant une année. En effet, Chardin peint lentement, un tableau à la fois, et doit répondre à de nombreuses commandes officielles. S'ajoute à cela la lourde charge de "tapissier" à l'Académie qui consiste à organiser, tous les deux ans, l'accrochage du c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MonCharivariLitteraire
  15 novembre 2017
Très beau livre sur Chardin. Nous une y découvrons, sous une plume belle et douce, un peintre et un homme. Chardin nous parle de sa peinture, de ses envies, de ses regrets (son fils). Il jette un regard sur sa vie et prend la mesure du chemin parcouru alors qu'il honore une commande de Catherine II et du roi, habite au Louvre et que ses amis se nomment Cochin et Diderot.
L'auteur nous fait découvrir son univers et change notre regard sur sa peinture. On la redécouvre sensible, observatrice et forte.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   15 novembre 2017
Chardin sent souvent combien son art est proche de la musique, combien les mots de sa peinture sont ceux de la musique: harmonies, tonalités, rythmes, compositions, gammes chromatiques et d'autres encore, mais curieusement aussi le silence. Silence de la peinture muette. Silence du peintre face à son chevalet. Silence de 'amateur admirant la métamorphose. Le souffle coupé, le souffle court, l'artiste traduit une musique intérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   15 novembre 2017
Je les ai temps sollicité , ces yeux, aussi nécessaires que mon cœur qui s'obstine à battre régulièrement malgré les épreuves. Vivre sans peindre devrait cesser de respirer ce monde que j'ai chercher sans relâche à pénétrer, m'obstinant à conquérir le visible sans le secours des dieux et des déesses.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   15 novembre 2017
Monsieur Diderot n'a que ce mot à la bouche "magie", c'est drôle, il ne sais comment évoquer autrement cette touche inimitable, cette unité de chaque composition qui fait l'émerveillement des plus incrédules. Allez, femme de magicien, pourquoi pas?
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   15 novembre 2017
La vie est une bien mauvaise chose pour les âmes sensibles, elles sont entourées de cailloux qui les choquent et les froissent sans cesse.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   15 novembre 2017
Les tableaux sont des enfants qui ne disparaissent pas précocement ni ne déçoivent. Il doit s'en séparer parfois.

Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : 18ème siecleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre