AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897177683
Éditeur : Numeriklivres (09/12/2014)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Après une série de catastrophes amoureuses, Maria arrive à Paris pour l'ethical fashion week, fermement décidée à éviter la gent masculine. C'est sans compter sur la magie de la capitale ! Les défilés, les soirées, les créateurs, les mannequins, voilà de quoi faire tourner la tête de la jeune idéaliste qui ne tarde pas à s'enflammer. Hélas, entre le charme exotique du bouillonnant Paco et les merveilleuses idées du tendre Alexandre, son c?ur balance. Séduite par l'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MinieHouselook
  03 mai 2015
Mon premier et dernier Kaufhold
L'écriture
Sylvie Kaufhold est loin d'être un Shakespeare. En même temps, ce n'est pas ce que l'on demande à une fiction romantique.
L'histoire
Un bon trièdre sur base de mode. Maria doit choisir (parlons franchement) entre un coup d'un soir et une relation longue durée. Pour coller un peu à la réalité, l'auteur permet à son personnage de coucher avec Paco, un mannequin argentin et charmeur. Toutefois, il faut attendre la fin du livre pour qu'elle sorte avec Alexandre, le photographe gentleman et simplement beau.
Une histoire secondaire est présente également. Elsa, sa colocataire d'une semaine, rencontre un mannequin et abandonne petit ami et travaille pour tenter une relation avec lui.
Nous sommes bien dans une fiction et non une possible réalité. Vous connaissez beaucoup d'hommes qui vous retiennent à votre première rencontre ?? Oui, j'ai bien écrit « rencontre » et non « rendez-vous » ! J'habite Paris depuis deux ans et demi maintenant et je ne connais toujours pas mon voisin de pallier, ni même à quoi il ressemble. Alors imaginez-vous le choc de connaître non seulement sa vie, mais en tant qu'inconnu accepter de boire de la vodka avec... Troisièmement, Alexandre sauve Maria de gosses qui traînent dans le quartier. Heu… comment dire ? Maria se fait aborder par des gosses : réalité. Alexandre intervient en faveur de Maria : fiction. Les gosses la laissent tranquille et s'excusent : fiction ! Je me demande si l'auteur est déjà venu à Paris.
Note
2 / 5 : La partie irréelle m'a totalement déplue, mais j'ai bien ri.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2015
N’écoutez pas les jalouses qui ne rêvent que de pouvoir s’empiffrer de sucreries ! Elles se soumettent à des régimes infernaux pour correspondre au diktat des magazines et ont besoin de haïr les femmes qui vivent normalement. Et après tous les efforts et les privations qu’elles s’imposent, elles aimeraient bien conquérir Paco. Elles ne peuvent pas comprendre que leur charme froid et superficiel ne peut ravir que ceux qui ne disposent pas eux-mêmes d’assez de beauté. Paco, lui, n’a pas besoin de ça pour apprécier la valeur d’une femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2015
La vodka ce n’est pas ce truc infâme que les ados d’aujourd’hui mélangent à des jus de fruits ! La vodka, la vraie, c’est un rituel aussi sacré, aussi beau que celui du thé. L’alcool a besoin d’un récipient qui le connaît, le reconnaît, l’accueille pour lui permettre de s’épanouir. Comme ton âme, elle, peut s’épanouir dans l’alcool. La vodka, c’est un miroir, un révélateur de l’âme.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2015
Cette ville éveille les passions soudaines et broie les cœurs faibles. J’ai cédé au plaisir et me voilà tout étourdie. Je ne sais plus quoi penser. Prise entre deux prétendants j’ai choisi l’éphémère étincelant plutôt que la tendresse patiente. J’y ai goûté, m’en suis délectée et puis je l’ai perdu.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2015
On ne doit jamais dire non à la passion, tu as bien fait d’en profiter. Même si finalement le résultat te semble décevant, un rien frustrant, comme lorsqu’on se goinfre de chocolats. Le moment est délicieux, mais le mal de ventre te guette déjà à l’ouverture du paquet.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2015
La meilleure façon de découvrir une ville, c’est de chercher, de se perdre, de trouver puis de chercher encore et se perdre encore.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3480 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre