AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08MBPZDN2
Mix Editions (03/12/2020)
4.42/5   12 notes
Résumé :
Lorsque Paul Smith, analyste psychorigide fasciné par la guerre de Sécession, rencontre Renan Murphy, un artisan irlandais solaire, son quotidien bien ordonné vole en éclats à cause d’un latté vanille honteusement subtilisé et maltraité. Aux yeux de Paul, les énergumènes tels que Renan n’apportent que des problèmes : trop exubérants, trop charmeurs, trop décomplexés, trop... vivants. Mais quand il a l’opportunité de faire appel à lui pour réparer son toit, il n’hési... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
HeleneEtLesBouquins
  12 janvier 2021
[SERVICE PRESSE].


🍀 Apprivoiser un leprechaun de Sully Holt et Rochel Kirst, publié chez Mix Editions.


Je remercie chaleureusement mon partenaire pour ce service presse.


Mon résumé :.

Paul Smith est un analyste financier rigide et asocial. Son seul plaisir ? S�heter un latte vanille une fois par semaine. Par un concours de circonstances, son latte fini dans la bouche d’un grand roux à la pilosité abondante, puis sur sa propre chemise lorsque celui-ci recrache la boisson sur Paul, avant un rendez-vous avec son patron. Et comme si cela n’était pas suffisant, parce que l𠆚rbre de sa voisine s𠆞st écrasé sur sa toiture, il doit faire appel à un couvreur. Mais pas n’importe lequel.


Paul Smith est un homme asocial. Maniaco-presque-depressif, il a besoin de tout contrôler de manière compulsive. Amateur de la Guerre de Sécession, il n𠆞st heureux que lorsqu’il s’occupe de reproduire une bataille historique à l𠆚ide de soldats miniatures. Enfermé dans sa bulle aseptisée grâce à ses gels hydroalcooliques et ses gels douche au PH neutre, sa rencontre avec Renan va bouleverser son quotidien.

Renan Murphy est un fier représentant de l’Irlande. Roux, grand, baraqué, amateur de bières et de Disney, il adore son job de couvreur. Très attaché à sa famille, il est materné par sa cousine Dee, adore ses trois neveux et son boss, Roy. Jamais, un jour, il n𠆚urait imaginé rencontrer quelqu’un comme Paul.


Mon ressenti final :.

J𠆚urais voulu que cette histoire ne finisse jamais.

Bon, ok, j𠆚voue, j𠆚i pleuré. Mais j𠆚i rit, aussi. J𠆚i dévoré ce roman qui est un condensé de répliques bien placées, de tendresse poilue et de balais placés à des endroits pas très catholiques.

Paul m𠆚 fait rêver. Ce personnage est complètement génial ! Coincé, plein de TOC, il est l𠆚rchétype du mec un peu chelou qui nettoie tout, calcule tout, ne prend jamais de risque. Puis la tornade Renan passe dans son sillage et fout un joyeux bordel dans sa vie. Ces deux hommes sont diamétralement opposés et pourtant, bon sang, ce qu’ils vont bien ensemble.

Renan est un gars plein de bonté, de gentillesse, qui ne juge jamais, qui accepte, qui pardonne. Vraiment un personnage extrêmement attachant. Franchement, il est tellement adorable, j𠆚i eu les larmes aux yeux plus d’une fois à la lecture de ses passages, lorsqu’il se livre, dans ses réactions, sa façon d’être. Il est entier et d’une bonté sans pareil.

L’écriture des auteurs est efficace et pertinente, souvent drôle, magique et émouvante. J𠆚i adoré cette façon d’écrire les garçons si différente. Même quand il est énervé/agacé/repenti, Paul garde ce langage soutenu et propre, et je l𠆚i tellement aimé. Je l𠆚i vu changer, accepter, tenter. La relation des deux hommes avance doucement, tranquillement et je note la douceur et la patience de Renan pour réussir à percer la bulle de Paul. C’était tellement romantique.

Ce roman est absolument génial, il jongle avec les sentiments du lecteur. de l𠆚mour, de l’humour, de la tendresse, des aveux, un peu de gel hydroalcoolique et on obtient une histoire d𠆚mour parfaite.


Si tu veux que Renan vienne réparer ta toiture et que Paul te prête son shampooing au PH neutre, c𠆞st ici : https://amzn.to/38zOVAb
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JennyFaire
  09 mai 2022
Une catastrophe n'arrive jamais seule. C'est ce que va apprendre Paul qui se fait d'abord dérober son café par un type à la carrure d'ours et à la barbe, à son sens, loin d'être hygiénique. Non seulement ce sale type lui vole son café et en plus il lui recrache tout dessus ! Comble de malchance, une fois de retour chez lui, un arbre s'est effondré sur le toit de sa maison !
Heureusement, le malotru du Starbucks est artisan et pourra procéder aux réparations afin de se faire pardonner son erreur.
J'ai plus d'une fois ri suite au comportement et remarques pleines de sarcasmes de Paul, même si je l'ai longtemps trouvé rigide. Coincé ? Hautain ? Austère ?
Bref, il m'a amusée même si ce n'était pas gagné pour que je l'apprécie.
En réalité, Paul est tristement seul, blessé par le peu d'attention accordé par ses parents lorsqu'il était enfant, il se demande sans cesse ce qu'un homme pourrait bien lui trouver. Il a conscience qu'il faudra qu'il fasse des concessions s'il se décide à vivre une histoire d'amour. Il faudrait qu'il se débarrasse de sa peur irrationnelle des bactéries, germes et microbes...
Heureusement que Renan est drôle, adorable, persévérant et qu'il ne se vexe pas pour un sou ! Même si j'avoue qu'il prend vite ses aises dans la maison de Paul. Trop vite sans doute pour une personne comme lui.
Le pauvre Renan en prend pour son grade une bonne partie du livre et, pourtant, il ne lâche rien. Il veut aider Paul, le faire sortir de sa zone de confort, partager du temps avec lui, le rendre heureux. le voir vivre, tout simplement.
La deuxième partie du roman est celle qui m'a vraiment embarquée dans leur histoire. le week-end qu'ils passent tous les deux va tout changer. Ils vivent une situation légèrement rocambolesque, Paul sort totalement de sa zone de confort, Renan reste le grand type un peu maladroit, mais toujours animé de bonnes intentions et c'est ce qui va les rapprocher.
Malheureusement, on ne change pas du jour au lendemain et Paul en est conscient. À lui de décider si Renan vaut la peine de faire des efforts ... Et à Renan, encore, de faire preuve de patience afin d'apprivoiser ce petit Leprechaun.
Il m'a fallu plusieurs chapitres pour réellement entrer dans l'histoire, j'ai eu un peu de mal au départ, mais au fil des pages, j'ai pu profiter de ma lecture et passer un bon moment.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nelle_EB
  12 mai 2022
Quand Sully a commencé à poster des extraits de Paul et Renan il y a quelques temps, ça me faisait tellement marrer que je me disais "bon sang, j'ai envie de lire cette histoire". Ça a donc été la joie totale quand j'ai appris que la publication allait bel et bien avoir lieu ! J'ai acheté ce livre juste avant Noël, et comme cette année, les fêtes sont quand même particulièrement compliquées de mon côté, j'ai décidé que c'était une bonne occasion pour insérer un bouquin léger dans mon quotidien.
Il n'a pas été inséré longtemps, à vrai dire, je l'ai vite négocié. Histoire de détailler un chouïa ma lecture, j'ai préféré grandement la première partie, alors que Paul et Renan se tournent autour à l'aide de leurs échanges acérés d'un côté, très taquin de l'autre ; une première partie que j'ai littéralement passée le sourire accroché aux lèvres, quand je ne partais pas clairement à me marrer sans vergogne. J'ai adoré la rencontre de ces deux-là.
J'ai moins accroché à la deuxième partie qui part plus dans la relation à proprement parlé (et je souligne ici, comme j'ai pas l'habitude de lire ce genre de bouquins et donc de les chroniquer, que c'est du MM et donc les scènes érotiques qui vont avec, je préviens juste) et les moments inhérents aux romances où ils s'éloignent pour mieux se retrouver, ce qui est justement ce que j'aime le moins dans ce genre d'écrits.
Néanmoins, je ne vais pas bouder mon plaisir simplement pour une partie un tout petit peu moins appréciée : j'ai vraiment beaucoup aimé me plonger dans leur histoire, faite de neige et de café latte, j'ai passé une bonne partie de ma lecture à rire, et c'est pas souvent. Surtout, c'était une parenthèse parfaite dans mon quotidien, un moment entre les pages sans prise de tête qui m'a clairement fait du bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kochka94
  14 février 2021
Paul Smith, analyste financier, a érigé autour de lui des murs infranchissables pour se protéger : il travaille chez lui, est obsédé par l'ordre et l'hygiène, n'aime pas les interactions sociales, a eu quelques aventures sexuelles dictées par ses besoins physiologiques et les séances de psychanalyse qu'il a tenté de suivre n'ont pas servi à grand chose. Il s'habille de gris, Rosita est sa seule amie... mais c'est sa plante verte. Il a deux passions (mais peut-on parler de passions quand il s'agit de Paul...), les grilles de sudoku et la guerre de sécession, dont il reconstitue les batailles à l'aide de soldats de plombs.
Un malencontreux contretemps l'amène à croiser de façon plutôt brutale la route de Renan Murphy, un irlandais barbu roux et jovial, chaleureux, amical, solaire... qui glisse sa carte de visite dans sa poche afin de réparer les dégâts qu'il a causé sur sa chemise.
La chute d'un érable sur le toit de sa maison offre à Renan l'occasion de se racheter : l'homme est couvreur, il va donc s'occuper de réparer son toit et plus vite que ça...
Renan va alors s'infiltrer dans sa vie, ne tenant pas compte de ses rebuffades et de ses réparties acerbes, s'imposant avec son rire, sa chaleur, ses attentions, sa bienveillance... et les murs de Paul se fissurent, s'effritent, il se surprend à prendre du plaisir à ses échanges avec ce diable d'irlandais velu.
Mais quand Renan cache certaines choses de sa vie à Paul en pensant le préserver, celui-ci est rattrapé par ses insécurités et son sentiment d'isolement et rompt brutalement.
Mais après avoir touché du doigt la vie qu'il pourrait avoir avec Renan, pourra-t'il y renoncer ?
J'ai passé un excellent moment avec ces deux hommes : Paul est perché, ses réparties acides sont drôles et sarcastiques et Renan est attentionné au possible (la scène des dragons m'a touchée en plein coeur) et les deux hommes sont attendrissants.
L'écriture est toujours d'aussi bonne qualité, mais quand Sully Holt est aux manettes, rien d'étonnant et l'écriture à quatre mains, avec Rochel Kirst que je ne connaissais pas, fonctionne parfaitement bien.
Une bien jolie lecture pour un roman qui donne la banane, à savourer avec un latte vanille ou un macchiato caramel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
GaranceDeJorna
  06 décembre 2020
J'ai commencé Apprivoiser un Leprechaun avec envie, mais aussi quelques réticences. Je ne suis pas très familiarisée avec le feel good, mais je dois reconnaître que le coup en valait la chandelle ! J'ai vraiment aimé l'histoire de Paul et Renan. Elle est douce, bien amenée et sans grande prise de tête, mais n'est pour autant pas dénuée de charmes et d'émotions.
Avant tout, je tiens à dire que les personnages sont originaux et attachants, l'un comme l'autre. Paul a ses défauts autant que Renan a les siens. Je trouve Paul accrocheur dans ses tocs, ses manies et son langage acerbe, a contrario j'aime l'humour décalé de Renan, sa douceur et sa bienveillance. Franchement, on a envie de les voir avancer ensemble.
L'intrigue est intéressante sans être trop légère ou trop lourde, juste ce qu'il faut. L'humour y occupe évidemment une place prépondérante, et j'avoue qu'il m'a bien diverti. Les auteures sont bonnes là-dessus ! Mais le côté divertissant n'empiète pas sur le développement psychologique ni sur les émotions parfois négatives qui surgissent. le livre est touchant. J'ai aimé son dénouement.
Je reconnais toutefois que pour moi, c'est allé un peu vite et, compte tenu de l'angoisse presque maladive de Paul, je m'attendais à davantage de réticences au début. J'ai trouvé certains passages un peu abrupts avec des ellipses parfois inutiles qui cassaient le rythme. J'avoue, j'ai aussi eu un peu de mal avec les subordonnées relatives au commencement un peu trop nombreuses, puis c'est passé et la lecture a coulé toute seule !
C'est un roman captivant, original dans ses idées que j'ai appréciées dans son ensemble. On y apprend quelques éléments historiques et culturels, quelques références cinématographiques… Vraiment, le dosage était très bon.
Je recommande cette lecture à tous, même à ceux qui ne sont pas friands de feel-good. C'est tout public et ça peut toucher autant que ça peut amuser !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Kochka94Kochka94   14 février 2021
— Ah. C’est dommage, parce que… Aïe. Faites attention, vous avez failli me coincer le pied dans la porte.

— Pardon. Reculez encore un peu…

— Comme ça ?

— Oui. Voilà, ne bougez plus.

— Donc, je vous disais…

La porte claqua sur lui, manquant lui arracher un bout de nez au passage. Renan resta figé sous la pluie, dans une immobilité stupéfaite et un peu amusée. Puis il finit par se résoudre à quitter les lieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GaranceDeJornaGaranceDeJorna   06 décembre 2020
— C'est... un kilt ? Mais je croyais que tu étais Irlandais, pas Écossais. Et ceci n'a jamais fait partie de l'uniforme réglementaire de...

— Les Irlandais aussi portent des kilts ! Nous avons hérité ça du Lein-croich. Regarde le motif répété sur le tissu, c'est typique de la région où est né mon père.

Renan tourna sur lui-même, juste assez vite pour que le tissu vole et dévoile un peu plus de cuisse noueuse.

— Ce sont... des carreaux.

— Rhaaa, Paul ! Je sais que le safran n'est pas ta couleur préférée, mais tout de même, admets que ça me va bien ? Et je suis sûr qu'une question te brûle les lèvres...

— « Qu'est-ce que la brigade Irlandaise a fait pour mériter ça ? »

— Tu te demandes ce que je porte en dessous. J'ai animé assez de kermesses de la police pour savoir que c'est la première question qui passe par la tête des gens ! Si tu veux, je te donne un petit indice : « jingle bells ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kochka94Kochka94   14 février 2021
Renan aurait dû se faire rentrer dans le crâne à coups de marteau qu’il y avait autant de chances que Paul s’intéresse à lui que de voir l’Irlande instaurer un « Mois de la sobriété »
Commenter  J’apprécie          00
HeleneEtLesBouquinsHeleneEtLesBouquins   10 janvier 2021
[...] Mais ce qu’il préférait par-dessus tout, ce qui faisait palpiter son cœur et secouait son imagination comme un shaker pris de folie, c’était la guerre de Sécession.
Commenter  J’apprécie          00
HeleneEtLesBouquinsHeleneEtLesBouquins   11 janvier 2021
— Non. Et appelez-moi encore une fois comme ça et vos délicieuses gaufres finiront enfoncées quelque part ou vous ne pas les digérer...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : couvreursVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Rochel Kirst (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Où se déroule l'action de ces oeuvres littéraires?

Dans quel pays Don Quichotte veut-il rendre la justice ?

Mexique
Pays-Bas
Espagne
Italie

15 questions
2017 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , villesCréer un quiz sur ce livre