AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782354253684
348 pages
Éditeur : Editions Fetjaine (06/09/2012)

Note moyenne : 3/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Tolkien a toujours considéré que l'oeuvre de sa vie n'était pas Bilbo le Hobbit ni Le Seigneur des Anneaux... mais la construction des langues des Elfes. Philologue, il s'employa toute sa vie durant à créer non pas une mais des langues elfiques - avec leurs dialectes et leurs évolutions. La plus noble est le quenya, ou haut-elfique, dont le linguiste Kloczko donne ici la plus complète et fidèle des initiations. Le Maître a laissé un très grand nombre d’écrits comple... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Coeurdechene
  28 octobre 2012
Fort de ses précédents ouvrages, Edouard Kloczko continue d'explorer la Terre du Milieu à travers les sommes et les lexiques.
Il livre ici un ouvrage concernant le Haut Elfique pour les débutants, permettant de s'immerger dans la langue et sa création. L'aspect lexique est fort bien traité, les différentes entrées permettant une recherche simple et rapide du vocabulaire.
Ainsi qu'il aime à le faire, une partie théorique introduit l'ouvrage avec quelques exercices pratiques pour valider sa propre compréhension. le tout est amusant mais sans grand intérêt pour le néophyte.
Il faut vraiment vouloir s'initier au maniement de la langue pour lire le petit traité de linguistique elfique qui ouvre le volume. Se succèdent une multitude de mots issus du vocabulaire universitaire spécialisé, des phrases longues à la ponctuation parfois aléatoire et l'impression (comme souvent) que l'auteur s'aime particulièrement.
En terme de travail de recherche, présenté comme un travail universitaire, il y a encore des efforts... Beaucoup de citations, présentées telles que, ne sont pas balisées et les sources encore moins citées. Entre l'utilisation de mots elfiques (qenya ou sindarin), le vocabulaire obscur et l'absence total de rigueur universitaire dans le traitement des citations et des sources, ce Haut Elfique pour les débutants n'est clairement pas pour les débutants. Et n'a rien d'un travail propre. Ce qui est bien dommage vu le travail assez agréable que les éditions Fetjaine ont fait sur la couverture.
Enfin, on sent que la sortie du Hobbit étant imminente au cinéma, il fallait ab-so-lu-ment qu'un ouvrage paraisse pour remettre l'univers de Tolkien sur le devant des librairies.
C'est bien dommage de transformer un lexique plutôt bien tourné en vulgaire objet promotionnel.
Débutant, tu peux donc passer ton chemin. A moins de vraiment vouloir plonger dans cet univers. Mais ce n'est certainement pas un ouvrage de référence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kenehan
  19 novembre 2012
Je rédige ceci un peu au dernier moment mais je dois dire que cet ouvrage n'a pas été très agréable à lire. La première raison vient de l'auteur et de sa façon d'amener les choses. Une impression, régulièrement alimentée par certaines phrases au cours de ma lecture, que l'auteur se posait comme celui délivrant la bonne parole, quitte à mépriser presque tout ce qui a été fait ailleurs, par d'autres. Une impression également, qu'il règle ses comptes avec les auteurs ayant publier des ouvrages similaires.
Que ce soit à tort ou à raison, je ne suis pas certain que ça ait sa place dans ce type d'ouvrage...
La seconde raison, est que je me suis plusieurs fois demander si l'existence d'un tel livre était justifiée. En effet, on oscille entre le sentiment qu'il est très difficile de se lancer dans cette langue (tous les textes de Tolkien n'ont pas été publiés, complexité, accessibilité aux néophytes difficile, nécessité d'être linguiste, travailler à partir des textes originaux (anglais) etc.) et l'assurance que ce livre parviendra tout de même à nous inculquer quelque chose.
Une chose est sûre, le livre arrive à point nommé pour s'installer sur les présentoirs et rayons consacrés à "Bilbo, le Hobbit", en vue de la sortie prochaine du film...
Personnellement, ce qui m'intéressait dans un tel ouvrage, était d'avoir un référent complet vers lequel me tourner pour enfin lire et prononcer correctement les mots, poèmes et chansons elfiques présent dans "Le Seigneur des Anneaux" mais aussi d'en avoir le sens.
En ça, ce livre apporte des outils intéressants mais l'auteur ne me donne pas vraiment envie de me plonger dans son texte...
Finalement, "Le haut Elfique pour les débutants", se destine plus aux inconditionnels de Tolkien qu'aux véritables débutants. Pour ceux qui espèrent parler le Quenya, passer votre chemin car ce n'est pas l'objectif de ce livre. Pour ceux qui désirent comprendre un peu mieux le Quenya, avoir du vocabulaire, etc. alors ils trouveront de quoi faire, avec un peu de courage.
Pour ma part, mon respect et ma fascination pour l'oeuvre de Tolkien n'en est que conforté. On réalise plus que jamais la complexité et la densité de son travail. Mais je pense m'en tenir désormais à la lecture de Tolkien lui-même et laisser de côté le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bubblegirl67
  15 novembre 2012
Aujourd'hui, c'est d'un manuel dont je vais vous parler et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit d'un ouvrage destiné à la compréhension et l'apprentissage des langues elfiques.
Pour tout vous dire, j'ai été plutôt déçue par ce manuel. En effet, je m'imaginais que ce livre ressemblerait d'avantage à un manuel d'apprentissage de langue qu'à un dictionnaire. La moitié de l'ouvrage, si ce n'est plus, est consacrée au glossaire Français-Kenya puis au dictionnaire Kenya-Français. Je ne trouve pas l'ouvrage ludique, bien au contraire, j'ai eu l'impression lors de ma lecture que l'auteur faisait une analyse de ses publications précédentes. J'aurais aimé voir davantage d'exercices dans ce livre.
Niveau contenu, j'ai beaucoup aimé le chapitre consacré aux grandes dates. En effet, il retrace l'histoire de langue elfique et je trouve cela vraiment incroyable étant donné que les dates, noms et lieux sont issus de l'imagination d'une seule et même personne.
Un autre point négatif que je retiens de ma lecture est la critique de l'auteur vis à vis des internautes et sites de fans. Ce que j'entends par là, c'est qu'il les juge et les « descends » de façon assez critique. Certes, tout le monde ne peut pas faire des études de linguistique, mais de là à être « insultant », je dis non.
Toutefois, j'ai bien aimé les illustrations disséminées tout au long de l'ouvrage.
Je remercie Babelio et les éditions Fetjaine pour m'avoir permis de me pencher sur la complexité des langues elfiques.
Lien : http://accroauxlivres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CoeurdecheneCoeurdechene   28 octobre 2012
L'approche des internautes à la recherche d'elfique peut être jugée, au mieux, maladroite. Ils ne savent pas, évidemment, ce qu'ils font, étant dans l'incapacité de percevoir la grande complexité du sujet. En fait, beaucoup cultivent un naïf espoir que, parmi les innombrables internautes se cacheraient des spécialistes qui auraient la réponse à leurs questions. Il est d'autant plus regrettable que des enseignants croient tout aussi naïvement qu'Internet puisse être une source d'informations fiable dans ce domaine et qu'ils peuvent citer un site en référence comme dans le très décevant ouvrage Tolkien et le Moyen Âge, sous la direction de L. Carruthers. En fait, les sites sur la Toile qui présentent les langues elfiques de Tolkien comportent en général un grand nombre d'interventions farfelues.
Il faut se rendre à l'évidence : les sites qui se disent en rapport avec Tolkien ne constituent pas un outil de connaissance. Il y règne plutôt un capharnaüm indescriptible. C'est une grande chambre mal rangée. Composé de milliers, peut-être même de millions de pages où se mêlent indistinctement bonnes informations, approximations et délires. On tombe parfois sur quelques écrits intéressants, mais ils sont l'exception et disparaissent souvent sans laisser d'adresse. Les forums, les listes d'échanges et les sites sur Internet constituent une plongée dans les élucubrations de tolkienomanes. L'attitude générale sur les forums n'est pas de respecter le travail de Tolkien mais de s'amuser en s'inventant des noms elfiques. Il est bien illusoire d'y plonger à la recherche d'une réponse exacte. Sociologiquement passionnant pour étudier la tolkienomanie, les sites consacrés à Tokien sont nocifs pour les apprenants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : linguistiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1543 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre