AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Roberto Zucco (suivi de) Tabataba - Coco (15)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
mathilde2511
  28 juin 2012
Cette pièce de théâtre est inspirée d'un fait divers réel. C'est grâce à la lecture de cette oeuvre que je me suis mise à aimer et lire du théâtre.Il s'agit d'un texte bouleversant , qui effraie dans la mesure où nous éprouvons de la compassion pour le bourreau. Si vous lisez cette pièce vous ne le regrettrez pas.
Commenter  J’apprécie          20
Warrenbismuth
  30 août 2018
Dernière pièce de théâtre achevée par KOLTÈS en 1988 avant son décès du sida un an plus tard, ce « Roberto Zucco » est bien sûr, vous l'aurez sans doute deviné, une biographie du tueur délirant des 80's Roberto SUCCO.

S'attachant aux dernières heures du meurtrier avant son suicide, cette pièce stylisée fait intervenir pas mal de témoins, des proches aux quidams en passant par les gardiens de prison entre autres, une vingtaine de personnes se succédant ou dialoguant. le ton est brut et poétique à la fois, les situations parfois choquantes (la pièce a fait scandale à sa sortie), une biographie stylisée et sans concession, à l'écriture soigneuse, pointilleuse et exigeante. Oui ce Zucco est fou à lier : assassin de ses parents, d'un flic, interné en hôpital psychiatrique puis évadé, repris et incarcéré, la pièce commence alors qu'il est juché sur le toit de sa prison, c'est le dernier baroud d'honneur de l'italien. On va rapidement en savoir plus sur son parcours par ses proches, par celles et ceux qui l'ont côtoyé d'une manière ou d'une autre, mais aussi par ses propres rencontres avec l'un ou l'autre des protagonistes, assister même au meurtre de sa mère, protectrice et dépassée.

Dans cette pièce, KOLTÈS s'est inspiré du théâtre classique, même si l'on peut çà et là ressentir les influences du théâtre contemporain. Support ambitieux que celui de présenter une biographie par le truchement du théâtre où l'on peut imposer librement un ton, un rythme différents, en version brut de décoffrage, faire parler l'imaginaire sans suivre de fil, moins de deux heures pour résumer une vie qui se clôture en forme de naufrage, une manière bien singulière de redécouvrir ce Roberto complètement azimuté qui a fasciné l'opinion publique à la fin des années 80 (et fait s'interroger pas mal de professionnels de la psychiatrie).

La pièce fut écrite la même année que la mort de SUCCO (1988), donc en quelque sorte le nez dans le guidon. Dans ce livre, des bonus permettent de jouer les prolongations en compagnie de l'auteur : « Tabataba », un dialogue tendu entre une soeur et son frère cadet sur fond de Harley Davidson, « Coco », une esquisse de pièce de théâtre avec Coco CHANEL comme personnage central (que visiblement KOLTÈS ne portait pas dans son coeur), le recueil se terminant par « Un hangar, à l'ouest », interview où KOLTÈS parle de son travail (notamment pour les pièces « Quai ouest » et « Combat de nègres et de chiens »), son approche, sa perception du théâtre, etc. le tout est sorti en 2001 aux Éditions de Minuit, alors que la pièce « Roberto Zucco » fut montée en 1990 à Berlin.
https://deslivresrances.blogspot.fr/
Lien : https://deslivresrances.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
clement_M
  03 mai 2017
Tout d'abord, j'ai appris a posteriori que Roberto Zucco était inspiré de faits réels. L'écriture de cette pièce est bonne, les didascalies sont utiles (j'ai par contre du mal à voir comment ces différentes scènes peuvent s'enchaîner sur scène). Toutes ces scènes, qui finissent par constituer une trajectoire, sont intéressantes. Le contexte, les liens entre les personnages ne sont pas expliqués et j'ai trouvé que cela manquait peut-être un peu pour gagner en ampleur et mieux comprendre le personnage de la gamine notamment ou l'univers du Petit Chicago.

À la suite de ce texte, on trouve deux fragments : Tabataba et Coco, l'écriture est bonne mais ces textes sont beaucoup trop courts ou parcellaires pour que je sois emporté ou intéressé.
Commenter  J’apprécie          10
BookFan
  04 août 2014
Comment j'ai fais la rencontre de Roberto Zucco et de Bernard-Marie Koltès ? En jouant cette même pièce au théâtre. Et ce fut l'amour fou.
Extrêmement difficile, noir, sombre, suivant un héros ayant toutes les caractéristiques de l'anti-héros, cette pièce (inspirée de faits réels), peut être difficile au premier abord, effrayante presque de cruauté. Mais elle est marquante par la beauté du texte, la psychologie complexe des personnages, la constante manipulation de Roberto Zucco et le débordement des désirs frustrés de chacun.
Commenter  J’apprécie          10
catchopedro
  16 août 2019
Bernard-Marie Koltès écrit en 1988 cette pièce sur Roberto Succo, un tueur en série qui à 15 ans a tué son père et sa mère. Il a été interné. Mais il était tellement normal qu'on l'a relâché, il a même fait des études à l'université. A 26 ans, il a tué 6 personnes, dans l'espace d'un mois, puis deux mois de cavale. Il finit en se suicidant dans l'hôpital psychiatrique, de la même manière qu'il avait tué son père.
Koltès a vu son arrestation à la télé, il était au milieu des gardiens et un journaliste lui a posé une question idiote. Il a répondu : "Quand je pense que je pourrais prendre cinq gardiens dans la main et les écraser. Je ne le fais pas, uniquement parce que mon seul rêve, c'est la liberté de courir dans la rue". Il a trouvé cette phrase sublime.Et , une demi-heure après il avait échappé aux mains de ses gardiens. Sur le toit de la prison, il se déshabillait et il insultait le monde entier. Koltès a trouvé ce personnage mythique, pendant sa cavale , son portrait était placardé partout, Koltès le trouvait très beau.
Dans sa pièce, Koltès prend ses distances avec le fait-divers: il fait exister Zucco grâce à ses rencontres, d'abord avec la gamine, un couple formé au hasard et aussitôt défait. Deux courses , deux évasions , comme des tentatives d'échapper à sa famille. le monde décrit est comme un labyrinthe dont on n'arrive pas à s'échapper. Ensuite la rencontre avec la Dame élégante dont Roberto Zucco tue le fils sur un malentendu. Et ce meurtre-là fait basculer dans une autre réalité où chacun, confronté à ce qu'il fait, dit ce qu'il pense, aux yeux du monde. Zucco devient l'ennemi public numéro 1 et finit dans la mort.
Dans la mise en scène de Richard Brunel au TNT en Janvier 2016, Pio Marmaï excelle tout en tant tension, violence et séduction.
Lien : https://deslivresetvous81.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
496 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre