AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091549240
Éditeur : Editions Artalys (16/12/2013)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Jeune Anglaise frivole, Susan ne s?intéresse guère à l?histoire de son pays, contrairement à son fiancé James. Mais le décès d?un oncle la propulse dans un cottage des bords du Loch Leven, où Marie Stuart avait été emprisonnée en 1567. Elle se découvre de surprenantes affinités avec la reine déchue, tandis que flotte sur elle l?ombre de la mystérieuse et antipathique Moïra Mac Grégor, ancienne gouvernante de son oncle. Et son voyage en Écosse se transforme en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
DrunkennessBooks
  25 janvier 2015
Susan est une jeune femme superficielle et frivole qui hérite un beau jour du cottage de son oncle aux bords du Loch Leven en Écosse. Citadine de base, elle n'est pas ravie de devoir se rendre en pleine campagne avec son compagnon James. Elle fera ainsi la connaissance de l'étrange et antipathique Moïra Mac Grégor, l'ancienne gouvernante de son oncle. Mais ce séjour de formalité va prendre une tournure surnaturelle pour la jeune Londonienne.
J'ai déjà eu l'occasion de découvrir l'écriture de Marie Laurent avec Deux nuances de brocoli et j'étais curieuse de découvrir l'auteur dans un autre registre. Comme vous avez pu vous en rendre compte à de multiples occasions, je n'affectionne pas particulièrement les nouvelles, les trouvant en général beaucoup trop courtes et ne permettant pas vraiment de rentrer dans l'ambiance. Mais ici, ça n'a pas du tout été le cas puisque dès les premières pages, l'auteur réussit à nous plonger dans une ambiance assez lourde malgré le caractère frivole de son héroïne. Compte tenu de la brièveté de l'ouvrage, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, en particulier à James, son compagnon. Susan ne cesse de s'interroger sur ses sentiments et je me suis même demandée à quel moment elle allait finir par le quitter, en vain. Cependant, Moïra Mac Grégor attire l'attention dès sa première apparition. En quelques lignes, Marie Laurent nous présente un personnage complexe qui aurait mérité plus d'approfondissement. Mais bon, on ne peut pas tout avoir !
Et puis je ne vais pas me plaindre car je me suis laissée emporter très facilement par le récit. J'ai bien aimé l'ambiance qui devient de plus en plus pesante au fur et à mesure du récit et voir comment celle-ci fait évoluer le personnage de Susan. Cette dernière se découvre en effet de nombreux points communs et affinités avec l'ancienne reine dont une ressemblance physique plutôt frappante. Les évènements prennent une tournure encore plus dérangeantes lorsqu'elle se réveille dans la peau de Marie Stuart elle-même après un malaise ! Que s'est-il réellement passé ? Est-ce un rêve, une hallucination ou bien a-t-elle voyagé dans le temps ? Et que vient faire Moïra Mac Grégor dans cette histoire ? La réponse à toutes ces questions changera à jamais notre héroïne.
Grâce à un style fluide et dynamique, Marie Laurent parvient à nous faire voyager à travers le temps en seulement une cinquantaine de pages avec Dans la peau de Marie Stuart. J'ai ainsi pris plaisir à découvrir l'auteur dans un autre registre que celui de la parodie. Merci aux éditions Artalys !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Pinklychee
  23 août 2015
Susan est une jeune anglaise frivole, que l'histoire de son pays laisse plutôt indifférente: tout le contraire de son fiancé, James, archiviste de métier et passionné d'histoire.
Lorsque son oncle Archibald décède, elle hérite d'un cottage au bord du loch Leven, juste en face du château où Mary Stuart a été emprisonnée.
Contre toute attente, Susan va se découvrir des affinités avec la souveraine disparue, et bientôt son voyage se transforme en saut temporel, dans la peau même de la reine Mary...
Une fois encore, c'est une nouvelle de qualité qui m'a été envoyée par les Editions Artalys. Dans la peau de Marie Stuart est une nouvelle historique, où se mêle une pointe de fantastique, et dont la lecture a été très plaisante, malgré un ou deux points négatifs, que je relèverai plus tard.
Marie Laurent a une plume fluide et agréable, et je n'ai pas vu défiler les pages. J'avoue que j'aurais aimé que ma lecture se prolonge encore un peu!
Certes, au départ, je n'aimais pas vraiment les personnages, surtout celui de Susan, que je trouvais très (trop?) superficielle. Sa cohabitation avec la reine Mary Stuart, ainsi qu'une autre grande nouvelle (d'ordre plus personnelle) vont provoquer de profonds bouleversements en elle: Susan va vivre une véritable métamorphose, et c'est une toute autre jeune femme que nous quittons à la fin de cette nouvelle.
J'ai aimé la voir évoluer sous les traits de Mary Stuart, comprendre ce que la reine a vécu, et comment ses décisions ont influé sur le destin d'un pays. Susan plonge dans le passé, mais cette fois-ci elle ne se contente pas d'être spectatrice, puisqu'elle est au coeur des évènements.
J'ai trouvé Moïra McGregor antipathique à souhait, elle fait une méchante très crédible, et son rôle dans le saut temporel de Susan est très bien trouvé.
Par contre, j'ignore si je suis la seule, mais j'ai eu un léger souci de notion temporelle: un comble! ^^
Je m'explique: en lisant les premières lignes de cette nouvelle, j'aurais juré être au 19è siècle. Quelle n'a donc pas été ma surprise en comprenant que l'histoire se situait à notre époque! Mais ce détail n'est pas gênant outre mesure, et ne gâche en rien l'histoire ou le plaisir de la lecture.
Le seul point négatif à mes yeux est la révélation finale en ce qui concerne ce saut temporel. J'avoue que j'ai été un peu déçue en lisant la vérité, je ne m'y attendais pas, et ce malgré les indices semés par l'auteur dans les pages précédentes.
De même, le changement de personnalité de Susan ne m'a pas vraiment convaincue. Je peux comprendre qu'elle a été chamboulée par tout ce qu'elle a vécu, mais quand même...
Je trouve que la conclusion arrive un peu trop vite, j'aurais aimé que ce soit plus développé, ce qui n'est pas évident lorsque l'on est dans le cadre d'une nouvelle. Peut-être aurait-il fallu à ce récit un format plus long...
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maliae
  27 avril 2014
Tout d'abord merci aux éditions Artalys et à l'auteur pour ce partenariat, ainsi qu'au forum Have a Break, Have a Book. J'adore les livres historiques et cette nouvelle m'intriguait. Susan va en effet se retrouver dans la peau de Marie Stuart. Je me suis très vite attachée à Susan, elle est frivole et superficielle, elle est même plutôt égoïste et peut se montrer agaçante, mais finalement j'avais l'impression que ce n'était qu'une surface et qu'il y avait quelque chose de bon en elle, sa relation avec James est très mignonne et elle est sincèrement amoureuse. J'ai beaucoup aimé le couple et l'histoire d'amour. En très peu de page l'auteur a su décrire les sentiments des deux personnages, ainsi que leur personnalité. L'histoire m'a beaucoup plu, elle est pleine de magie et de mystère, et j'en ai appris plus sur Marie Stuart (en fait je ne connais pas du tout son histoire, connaissant très très peu l'histoire de la Grande Bretagne) mais elle avait l'air d'être une sacrée femme ! La fin m'a vraiment surprise, quelle rebondissement, je ne m'y attendais pas du tout et c'était très agréable d'être surprise ainsi. J'ai donc passé un super moment avec cette nouvelle, je regrette presque qu'elle n'ait pas été plus longue et que Susan ne reste pas plus longtemps coincé dans la peau de Marie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mickaelinecuny
  31 décembre 2015
Si vous êtes fidèle à ce blog, vous savez que j'adore les histoires extra-temporelles, alors forcément, je ne pouvais pas passer à côté de ce titre, même s'il date de 2013.
Si je connais bien le nom de Marie Stuart, j'avoue que j'en sais très peu à son sujet, et je voyais l'occasion d'en apprendre un peu plus.
Malheureusement, on en apprend beaucoup moins que ce que je pensais, ou espérais, on suit Susan, inconséquente et frivole qui se retrouve à devoir visiter un cottage écossais, qu'un oncle lui lègue en héritage. Mais sur place tout ne se déroulera pas comme prévu.
Le style de l'auteur est fluide, l'histoire accrocheuse, bien que peu développée à mon goût, c'est le style qui le veut, puisqu'il s'agit d'une nouvelle de cinquante et quelques pages. La fin est d'un côté très prévisible, et de l'autre assez originale, autant vous le dire tout de suite, j'ai passé un très bon moment avec cette nouvelle, et si je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, j'ai apprécié suivre l'évolution de Susan. Une intrigue bien trouvée qui mériterait d'être plus développée au vu d'un roman.
De plus, j'apprécie beaucoup plus cette couverture, que la précédente, je la trouve plus accrocheuse et originale.
Une nouvelle, originale et agréable à suivre malgré quelques facilités et un manque de profondeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Khalya
  28 mai 2015
Une petite nouvelle de 54 pages agréable à lire. Ici, l'auteur va droit l'essentiel. Dès les premières pages le décor est planté. On souligne la ressemblance physique de Susan et Marie Stuart et on explique pourquoi elle et son fiancé se rendent en Ecosse.

Le malaise s'installe dès le second jour en Ecosse, quand ils visitent le Loch Leven. Puis le saut temporel a lieu.
Celui-ci se termine très vite (ben oui, 54 pages) et une explication est donnée. Une explication qui est assez logique avec un peu d'imagination. C'est plausible et inattendu.

Je ne m'attendais pas à cette explication là, j'ai vraiment été surprise !

Le style est direct, il n'est pas alambiqué et, après avoir lu des livres qui font des détours incroyables pour aller de A à B, j'ai apprécié d'avoir l'impression que l'auteur savait exactement où elle allait.
Contrairement à beaucoup de nouvelles, celle-ci est parfaitement dosée. Il n'y a pas une histoire qui s'étire en « longueur » pour ensuite rapidement bâcler la fin.

Ici, chaque partie de l'histoire est dosée en fonction de l'importance que l'auteur semble vouloir lui donner et l'ensemble apparaît assez harmonieux.
C'est une lecture sympathique quand on veut faire une petite pause entre deux pavés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   25 janvier 2015
C’était son intelligence qui avait dû séduire Susan. Elle-même n’en manquait pas, sous des dehors frivoles et superficiels. Un jour, sa vraie nature se révélerait et étonnerait tout le monde, Mrs Guthrie en était persuadée.
Commenter  J’apprécie          50
mickaelinecunymickaelinecuny   31 décembre 2015
Les femmes du seizième siècle étaient idiotes de se martyriser de cette façon. Au vingt et unième, elles ne sont pas plus intelligentes avec leurs régimes, lui souffla une voix intérieure.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2911 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre