AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4,18

sur 4310 notes
Crossroads
  26 juin 2012
Lemaitre s'affirme décidément comme un bon , un grand , un surprenant écrivain !
Sa patte distinctive ? L'art de vous balader au gré de sa volonté ! Rien ne semble plus amuser ce gars que de faire voler en éclat vos certitudes !C'est exactement ça Lemaitre , une boule de flipper rendue folle à force de rebonds puissants sur les bumpers , targets et autres cibles fixes vous permettant de multiplier par 5 votre capital poyyynts et ainsi viser l'extra-ball vous habilitant logiquement à claquer un Spécial , signe d'une nouvelle partie gratos...clac...mais je m'égare...
Autre particularité notoire , il ne fait jamais tilt ! Boule neuve...

Suite directe de Travail Soigné , l'on retrouve tous ses protagonistes avec grand plaisir . Camille Verhoeven , toujours hanté par la disparition brutale de sa douce alors enceinte , se voit dépéché sur une nouvelle affaire d'enlèvement ! La victime ? Alex , jeune femme apparemment sans histoire qu'un malade s'est juré de faire disparaître à petit feu pour des raisons encore obscures . le compte à rebours létal est lancé , le commissaire Verhoeven et sa fine équipe sont de retour ! Et là , vous vous dites , oh le vieux scénar tout moisi , éculé jusqu'à l'os , lu et relu à l'envi ! Oui...mais non ! Si vous avez pris le temps de lire l'intro – ce dont je vous remercie – il y est finement observé que le gars Lemaitre ne fait pas dans la redite lassante , dans le comique de répétition ! Sorte de Skippy du thriller , de commode d'apothicaire du polar , les rebonds et les histoires à tiroirs , il maitrise plutot pas mal le filou !! Avec lui , rien n'est jamais tout noir ou tout blanc - phrase préférée de feu Michael Jackson me souffle-t-on dans l'oreillette - , hi hi !!
Prétexte de départ à un thriller de tres haut vol , cet enlèvement n'est que le prélude jubilatoire à une véritable chasse au tueur en série ! le conseil à suivre en dévorant ce récit , ne jamais rien prendre pour acquis ! Des personnages riches , fouillés , qui ont le don d'évoluer au gré de l'histoire et votre jugement porté à leur égard tout autant ! Enervant , irritant de se rendre compte qu'une fois de plus , Lemaitre vous aura perdu dans son labyrinthe fictionnel avec une facilité déconcertante tout en livrant un roman tenu de bout en bout ! Haletant , nerveux , déroutant , renversant , il y a effectivement du Hitchcock chez cet auteur ! Laissez-vous tenter , vous adorerez vous faire blouser...

Pour conclure , je paraphraserai cet éminent philosophe qu'était Thierry Rolland : Dans quel état j'étais en refermant Alex ? Fauché comme un lapin en plein vol !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1456
LoloKiLi
  19 septembre 2014
C'est qui, Alex ?
Alors déjà, surtout, ne pas commettre la bourde fatale de chercher une réponse dans l'inexcusable quatrième de couverture car l'épilogue du premier acte (Alex en comptant trois) s'y trouve révélé sans vergogne aucune, c'est gentil fallait pas. Donc non, préférer s'engouffrer illico dans le vif du sujet et découvrir d'un oeil embué l'existence radieuse de la gracieuse Alex au pays de Ratatouille.

D'un scénario somme toute classique sur le thème maintes fois exploité de la vengeance qui saigne, Môsieur Lemaitre extraie des subtilités inattendues et balade gaiement l'ami lecteur dans l'enfer du décor, l'envers des apparences et vice… versa.

Crade, sordide, percutant et bougrement bien torché, Alex est le polar qui primesaute sévère, me confia un jour à peu de choses près (voir commentaires sur ma critique de Robe de marié) un dénommé l**fan, repéré sur la planète babelienne pour son goût très sûr en matière de gros polar qui tâche. C'est aussi un bouquin « qui déchire », selon l'expression avisée d'Hugo – pas Victor, l'autre – qui conspua pourtant Robe de marié, personne n'est parfait. Au final, et après vérification personnelle, je ne peux que valider ces expertises aussi pertinentes que concises, merci les garçons.

Comme chacun sait, sauf moi jusqu'à récemment, Alex constitue le deuxième volet de la « trilogie Verhoeven », après Travail soigné que, du coup, je n'ai pas encore lu, honte sur moi. Cette boulette spatio-temporelle à peine pardonnable n'a cependant pas plombé ma lecture. J'ai donc découvert ici pour la première fois, ô joie, l'inspecteur Verhoeven et son équipe de limiers qui m'ont rappelé avec bonheur la team Adamsberg de chez dame Vargas. Mêmes caricatures, même esprit sarcastique, même ironie nostalgique et décalée, que l'on retrouvera d'ailleurs dans Au revoir là-haut avec un égal ravissement, en tout cas moi oui.

Aparté perso, un jeune Alex qui m'est cher eut un jour l'idée lumineuse (et subtilement téléguidée) de m'offrir ce roman diabolique. Qu'il soit ici vivement remercié pour la nuit quasi blanche qu'il m'a fait passer.


Lien : http://minimalyks.tumblr.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11517
Marple
  23 avril 2014
Très malin... très très malin... brillant presque. Voilà ce qu'est ce livre, à l'image de son héroïne, de son équipe d'enquêteurs et de ses nombreux retournements de situations !

J'ai donc passé un excellent moment de lecture avec Alex, ses perruques, ses déménagements, ses petits et ses gros problèmes, mais aussi avec ces flics complètement improbables, le nain traumatisé, le golden boy humaniste et le radin compulsif. Tellement improbables que ça m'a au début bien agacée, comme si un auteur ne pouvait pas donner de la personnalité à un flic sans exagérer ou lui inventer des tares délirantes. Mais l'agacement n'a duré que 3 pages, après je me suis régalée de leurs lubies, je dois bien l'avouer.

Je n'en dis pas plus sur l'histoire, pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs, car il est très lié aux nombreux rebondissements et changements de perspectives. Sachez juste qu'on y parle d'enlèvement, d'astuce, de vengeance, d'enquête, de traumatisme et de sexe... et que c'est violent, désespéré mais surtout très bon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          990
CasusBelli
  16 décembre 2021
Epoustouflant ! Addictif ! Incontournable !
Je savais Pierre Lemaitre doué, je savais au vu du plébiscite que j'allais très certainement passer un très bon moment de lecture mais je ne pensais pas être subjugué à ce point.
Quel inventivité et quelle maestria ! Comment l'auteur s'y prend il pour nous captiver à ce point en partant d'une banale histoire d'enlèvement et de séquestration ? Cet auteur est simplement génial, voilà tout.
Nous retrouvons le commandant Verhoeven et son équipe quelque temps après les événements qui se sont déroulés dans "Travail soigné", la densité psychologique des personnages est toujours aussi précise.
Ce qui est remarquable avec "Alex" c'est cet enchaînement parfait, Pierre Lemaitre prend son temps et ne laisse rien au hasard, l'enquête s'annonce difficile, une course contre la montre s'engage et l'auteur ne cède pas à la facilité, ici pas de miracles ou de coïncidences heureuses non, ce sera compliqué.
Avec "Alex", nous allons surtout faire connaissance avec Alex, l'un des personnages de papier les plus marquants qu'il m'ait été donné de côtoyer dans un thriller, accrochez-vous car ça va secouer pas mal !
Le parti pris narratif va nous proposer trois parties distinctes qui vont chacune nous faire évoluer dans un scénario d'une rare créativité et je vais arrêter de parler de l'histoire car pour l'apprécier il faut vraiment éviter tout avis qui pourrait vous gâcher la lecture en étant trop bavard, croyez-moi ce n'en sera que meilleur.
Donc pour aller à l'essentiel tout est parfait, l'enquête, les personnages, le scénario, les rebondissements, la cohérence de l'ensemble et surtout une fin réussie, aucune fausse note !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9024


1967fleurs
  11 décembre 2016
Alex je l'ai rencontrée dimanche dernier….elle était sous mon lit depuis un moment, patiente, elle ne disait rien, on arrêtait pas de se regarder depuis un moment… J'ai fini par la poser à côté de moi, confortablement….sur un oreiller.

Son regard tenace n'a cessé de scruter le mien…. On a dormi ensemble….

Sois patiente, ma belle, je me disais, je vais faire ta connaissance, cela va bien se passer, tu es bien installée….
…..

Le polar, encore moins le thriller n'est absolument pas mon genre littéraire, mais des ami (es), mon médecin ( !) , m'avaient venté « les mérites » de ce titre. Conquise, motivée, je me suis lancée dans cette lecture avec pourtant une certaine distance….
j'avais tout de même un peu « les pétoches »…Pas question que Fleur se prenne une dérouillée !

Alors je l'ai trimbalée Alex, je l'ai bien traitée, gentillement, toute la semaine avec moi, dans la voiture, durant mes pauses, chez le kiné, à chaque petit moment libre, j'en ai perdu aucune miette.

J'ai pourtant passé quelques nuits à me réveiller, tourmentée, me demandant ce que me réserveraient les prochaines pages, toujours si proche de moi…. Alex...., Alex, Alex qui es-tu ? nooon, « tue » vas pas faire cela…. mais si….. quand cela va-t-il s'arrêter cette spirale infernale, c'est pas toi, c'est une autre hein…. ?

Pourquoiiiiii ?

Je me suis surprise à former des hypothèses, pour avoir une longueur d'avance, imaginant que je serai plus maline que Pierre Lemaitre…pour comprendre la trajectoire dramatique, horrible, d'Alex...

J'ai tenu bon, mais dans la troisième partie, l'auteur a eu raison de moi, j'avais beau résister, cela a fini par me tordre les boyaux, à me nouer, quand j'ai compris ce qu'elle avait vécu...parce qu'il est pas avare de détails… n'est ce pas ?

Alors oui cette lecture m'a tenue jusqu'au bout, c'est le pari de l'auteur, j'en ai perdu aucune « bouchée », mais je dois en convenir, malgré tout le talent de Pierre Lemaitre, ce genre littéraire ce n'est pas mon goûter….

Rien à y comprendre…je lui mets pourtant 4 étoiles….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7711
jeranjou
  03 mars 2014
Après Lisbeth, Angie, Sophie… au menu du jour, un nouveau personnage que l'on n'est pas prêt d'oublier ! A table !

Si je vous parle d'une mystérieuse Lisbeth aux perruques blondes, rousses ou brunes, la farouche mademoiselle Salander dans la trilogie Millénium de Stieg Larsson vous viendra tout de suite à l'esprit.

Si je vous évoque le prénom d'Angie, la série de Lehane avec le célèbre duo Kenzie et Genaro fera tilt immédiatement pour les amateurs de polar américain.

Avec « Robe de marié », Lemaitre avait déjà réussi à me marteler à jamais le prénom de Sophie dans mon cerveau à la suite de cette folle histoire. A l'époque, j'avais presque regretté que Sophie ne figure pas dans le titre de l'ouvrage tant l'héroïne principale du récit ne faisait qu'un avec le roman.

Heureusement, ce second roman de la trilogie mettant en scène le commandant Camille Verhoeven a complètement réparé ce petit manque et montre à quel point Lemaitre joue dans la cour des grands en gravant à tout jamais dans notre mémoire l'envoutante « Alex ».

Pourtant, « Travail soigné », le précédent roman de la série, m'avait globalement déçu hormis la dernière partie véritablement emballante. Si vous voulez, c'est un comme si vous commandez un menu et que seul le dessert vous explose en bouche. Certes, la déception après la lecture de ce roman restait très relative mais il fallait rapidement tourner la page pour renouer avec Lemaitre du polar.

Et avec Alex, impossible d'être déçu ! Un véritable menu de roi avec entrée, plat et dessert…

Commençons par l'entrée. Oh mon dieu, quelle entrée en matière !

Une jeune femme au doux nom d'Alex est enlevée en plein Paris et se retrouve enfermée dans une cage à la merci de son odieux agresseur et des animaux rodant insidieusement autour de la jeune femme prise au piège. de son côté, le commandant Verhoeven, à qui l'on a confié l'enquête, se retrouve à contrecoeur mêlé à cette nouvelle affaire de disparition, lui rappelant sans arrêt l'épisode passé avec sa femme.

Pour une entrée, cette première partie du roman se révèle être un savoureux mélange de chaud froid qui émoustille véritablement les papilles avant d'entamer le plat principal.

Après l'apparition d'un évènement peu banal pour un enlèvement, Lemaitre réussit avec originalité à conserver entier le suspens du récit et à basculer dans une seconde phase de l'enquête menée par Verhoeven. Après un début brillantissime, le soufflé est loin de retomber malgré quelques pointes d'acidité en bouche !

Enfin, la dernière partie du roman, qui m'a plutôt interpellé dans un premier temps, m'a livré de nombreuses réponses à mes interrogations.

Et surtout la plus importante. Pourquoi ne meurt-IL pas comme les AUTRES ? Bref, un dessert sombre, anodin d'apparence mais affreusement délicieux qui se savoure lentement mais surement jusqu'à la toute dernière bouchée. Enfin, façon de parler !

Conclusion, afin de découvrir absolument IL et les AUTRES, courez sans réfléchir croquer ce second opus de la trilogie Verhoeven, se hissant cette fois-ci à la hauteur des plus grands maitres du polar, démontrant au passage qu'il manie à la perfection les personnages féminins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          742
Deslivresalire
  31 mars 2020
Camille Verhoeven n'en veut pas de cette enquête.
Depuis qu'il a perdu sa femme, les affaires d'enlèvement ce n'est plus pour lui.

Alors, quand le divisionnaire Le Guen lui demande de s'y mettre, il y va à reculons et uniquement parce que c'est du provisoire en attendant qu'un autre flic prenne cette enquête en charge.

D'autant qu'il n'y a aucun élément pour identifier cette fille qui a été kidnappée en pleine rue et qu'il y a bien peu d'indices pour avancer.

Et de fait, il patine et ne progresse qu'à très petits pas avec son équipe.

De son coté, la victime, Alex, enfermée dans sa cage, vient de comprendre que ce n'est pas son ravisseur qui va la tuer... ce sont les rats.

Lorsque les flics finissent par la trouver, la cage est vide.

Pourquoi ne s'est-elle pas rendue à la police une fois libérée ?
Qui est vraiment Alex ?

À mon avis :
Un roman policier en deux parties : la première relative à cet enlèvement, dont on a peine à comprendre les ressorts, mais qui met la victime en bien mauvaise position.
La deuxième, qui pose encore plus de questions sur les motivations d'Alex.

Au premier abord, on pourrait penser que la thématique de l'enlèvement et de la vengeance est éculée, mais ne vous fiez pas à cette facile interprétation. Ce roman est bien plus malin que ça.

Et on avance au fil des pages, avide de découvrir les arcanes de cette histoire, pleine de rebondissements et originale finalement.

L'écriture est directe, pas de fioritures et elle nous plonge au plus près des personnages.
Ceux-ci sont assez complexes et bien présentés, ce qui les rend intéressants, bien que les membres de l'équipe de flics soient parfois un peu caricaturaux, jusqu'à les rendre énervants par la répétition de leurs attitudes.

Mais en dehors de ce petit bémol, il n'y a que du bon dans ce livre : du suspense, de l'action, de la profondeur et du rythme.

Le personnage de Camille a déjà été évoqué par Pierre Lemaitre dans un livre précédent. Si vous souhaitez découvrir son histoire, il vous faut lire "Travail soigné", qui permet de mieux cerner le bonhomme, même si cela n'est pas indispensable pour aborder ce nouveau roman.

Et au final, on passe un très bon moment à la lecture de ce livre.

D'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          731
latina
  01 mai 2016
Du plaisir ?
Face à la douleur atroce, à la torture, à la morsure, à la brûlure, à la déchirure ?
Face à la traîtrise, à la main-mise, aux horribles souvenirs ?
Du plaisir ?

L'histoire, en tout cas, n'en montre aucun. Personne, dans les protagonistes, n'est heureux, bien dans sa peau, épanoui. Que ce soit les policiers (dont le commandant Verhoeven, victime d'un ancien traumatisme), les tortureurs (mais qui sont véritablement les tortureurs ? ) ou les victimes (mais qui sont véritablement les victimes ? )

Et moi, ai-je éprouvé du plaisir ?
Oui.
Face à la narration démoniaque de l'auteur qui m'a emmenée dans les arcanes de l'esprit humain ô combien tortueux, je ne peux que jubiler. Je reconnais bien là l'auteur génial de « Robe de marié ». L'esprit est continuellement en éveil, trimballé d'une supposition à une autre, amusé par les réparties et les mimiques de Verhoeven et ses acolytes bien typés.

Ai-je éprouvé du plaisir ?
Non.
Face à toutes ces scènes glauques (et il y en a : de l'enfermement dans une cage exigüe cernée par les rats, en passant par le viol et l'acide, un psychopathe peut y faire son marché), j'abdique. Je renonce. Je suis dégoûtée. Je suis en colère. Je suis révoltée. Je vomis tous ces détails abjects.
Non, je ne veux pas être la victime de Pierre Lemaitre.

Oui, je préfère les polars plus insidieux, qui flirtent avec la folie sans pour autant tomber dans le trash le plus racoleur. Je m'étais délectée à la lecture de « Robe de marié ».
A tous les spécialistes du thriller, je lance ici un appel : qui pourra me réconcilier avec ce genre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6621
Ptitgateau
  02 août 2013
Voici un thriller du genre de ceux que l'on n'oublie pas et pour cause, l'action démarre de suite et vous fait passer par tous les états :
Ressenti de ptitgateau : « Quelle horreur !!!! ben oui mais c'est bien !!!! OH ! Ptitgateau !!!! tu fais ta voyeuse morbide ! Ben oui mais pour plaider ma cause, je dirais que je viens de commencer la lecture de ce roman, que ce n'est pas ma faute si la tite fille subit une torture de type moyenâgeux, et pis mince ! j'ai envie de savoir comment elle va s'en tirer. Et puis il y a là une équipe de flics bien sympathiques : le héros est un pote avec son mètre quarante- cinq, ses réparties, ses doutes, son côté teigneux qui autorise le lecteur à se douter qu'il va se passer des choses lorsqu'il rencontre le juge (ces deux-là se supportent difficilement) , ses coéquipiers ne sont pas dépourvus d'une certaine originalité : un radin qui passe son temps à taper des clopes, des stylos et tout ce qui peut l'intéresser, un érudit bien utile dans l'histoire, tous ces personnages génèrent une ambiance pas désagréable, heureusement ! la même histoire prise en charge par un héros trop sûr de lui, et qui ne n'aurait pas cet humour noir face à un criminel n'aurait pas vraiment d'intérêt.
Le style d'écriture est particulier : des phrases courtes, écrites au présent, ce qui donne un impression de rapidité dans l'action (alors que l'enquête s'embourbe) et finalement rend la lecture fluide.
Je ne manquerai pas de lire d'autres titres du même auteur !

Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          611
iz43
  08 février 2020
Dérangeant. Glaçant. Manipulateur. Machiavélique .
Ce thriller ne vous laissera pas de marbre. Pervers. Diabolique.
La belle Alex est kidnappée soumise à l innommable. Mais quand la police parvient à la localiser , Alex a réussi à s enfuir.
Mais qui est-elle réellement ?
C est rondement mené. Je me suis laissée balader.
J ai aimé cette lecture perturbante et remuante.
Tristesse aussi.
Lecture qui secoue pas mal.
Inoubliable Alex.
Commenter  J’apprécie          601


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Alex de Pierre Lemaitre : l'avez-vous lu ?

Le personnage principal est :

une femme
un homme

8 questions
597 lecteurs ont répondu
Thème : Alex de Pierre LemaitreCréer un quiz sur ce livre